L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 23 octobre 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

D'la baise !

imageLe rush de la fin de l’année a gentiment débuté. Entre soirées de lancement, présentations diurnes, Paris Games Week et sorties multiples de jeux, l’actualité bat son plein et sonne l’arrivée imminente de Noël.

Cette année aura été riche en « blockbusters ». Rendez-vous compte. Entre Gears of War 3, Forza Motorsport 4, Uncharted 3, Battlefield 3, Call of Duty Modern Warfare 3, Batman Arkham City, The Elder Scrolls V : Skyrim, Assassin’s Creed Revelations, The Legend of Zelda Skyward Sword, Mario Kart 7…
Rajoutez un petit Driver San Francisco par-ci, un petit Dark Souls par-là, Resistance 3, Rage, Need For Speed The Run, Rayman Origins, Saints Row 3, Super Mario 3D Land, Star Wars The Old Republic…
Et quelques jeux plus grands publics tels que Just Dance 3, Kinect Sports 2, Dance Central 2, Kinect Lapins Crétins, ou l’excellent Skylanders pour les plus jeunes, sans oublier Kinect Disneyland Adventures…
Pour peu que vous ayez toutes les consoles et que tous les jeux vous intéressent, il vous faudra débourser quelques 1420 € environ…

Cette avalanche de bons titres, sans oublier les « autres » qui ne manqueront pas de se rajouter à votre liste personnelle, selon vos goûts, devrait faire des dégâts. Pas seulement dans les portes monnaies, mais aussi au niveau des chiffres de vente. D’un côté, cela devrait booster le marché du jeu vidéo, légèrement en berne ces derniers mois. D’un autre, tous les jeux ne se vendront pas forcément autant qu’espéré et certains devraient se retrouver sur le carreau alors qu’ils auraient mérité mieux.

En attendant, voilà qui ne va pas faciliter vos choix dans l’écriture de votre liste pour le Père-Noël.

imageOui, je sais, le Père-Noël n’existe, en pratique, pas. De toute manière, hein, s’il existait aujourd’hui, voilà belle lurette qu’un boulet lui aurait tiré dessus en le prenant pour un voleur. S’il avait pu atteindre la cheminée, notez bien. Parce que rien ne dit qu’il n’aurait pas été descendu avant par un F18 de passage, les ricains étant persuadés d’une attaque aérienne de ces salauds de communistes.
C’est un peu le mal de notre siècle. De notre société. Aujourd’hui, les gens ne savent plus rêver. Il n’y a plus aucune part de rêve en nous – en vous – et tout le monde semble l’accepter comme si c’était normal. Avec résignation. Sans avoir l’impression d’avoir perdu quelque chose d’important. Alors que merde, c’est sans doute la plus importante des choses que nous – que vous – possédez.
Bon, vous allez me dire, et permettez-moi de faire mon discours de blondasse dans un concours de beauté, entre les guerres, les pays qui font faillite et les peuples qui en crèvent de pauvreté, le fait que ça va nous arriver bientôt aussi, la crise dont on nous promet chaque année qu’elle touche à sa fin alors qu’elle touche surtout à notre faim, il y a de quoi perdre ses rêves.
Alors forcément, il aurait beau débarquer avec des joujoux par milliers, le gros rouge se ferait descendre sans sommation. Idem pour Jésus ou n’importe quel prophète s’il « redébarquait » sur Terre de nos jours. Outre le fait qu’il trouverait sans doute à redire sur les agissements de son Eglise – et se retrouverait donc proprement abattu ou collé à l’oubli dans une cave – il aurait à échapper aux Eglises concurrentes qui ne manqueraient pas de vouloir lui tailler des chaussures en béton pour voir s’il arrive toujours à marcher sur l’eau, et aux scientifiques qui aimeraient voir si en lui ouvrant le crâne pour étudier son cerveau, il arrive toujours à soigner les lépreux et les tétraplégiques. Sans oublier le lobby poissonnier qui l’attaquerait pour « non-respect des quotas de pêche et concurrence déloyale », appuyé en cela par le lobby des boulangers.

imageNon. La mode est au réalisme. Et quand on croise quelques derniers rêveurs, ils sont trop cons pour se rendre compte qu’ils ne sont pas en train de discuter avec un quelconque élu ou un quelconque prophète, mais avec un sale arnaqueur qui dirige une secte. Parce que, d’après ce que l’on sait d’eux, ni Jésus, ni Mahomet, ni Bouddha, ni n’importe quel « prophète reconnu » n’a jamais prôné l’abandon de vos richesses sur son compte en banque personnel ni le fait de s’enfoncer une carotte dans le cul en séance de groupe et devant une glace pour méditer sur la profondeur éternelle du cosmos.

On vit une époque de merde où chacun s’enferme dans ses peurs, ses doutes, son malheur, ses errances sociales et personnelles.

Quitte à passer pour un simple d’esprit, un type un peu évaporé, voire un gros mongolien de première (biffez les réponses négatives ou laissez-les toutes), moi j’ai toujours envie de m’extasier pour un rien. J’ai toujours envie de croire que je vais atteindre la lune. J’ai toujours envie de me demander si j’aurais le vertige lorsque je serai dans une station spatiale, sans me dire que de toute manière, je n’irai jamais là-haut. J’ai toujours envie de croire que je vais retrousser les jupons du succès et culbuter la liberté en lui claquant les fesses. J’ai toujours envie de croire qu’à défaut de l’être aujourd’hui, ma vie sera formidable plus tard. J’ai toujours envie de croire que le bonheur est à portée de main et que même quand on est manchot, on a d’autres choses à tendre pour l’attraper. Suffit juste d’un peu d’imagination…

Et ça vaut pour vous aussi. Arrêtez de faire les blasés. Arrêtez de toujours râler sur tout, de tout critiquer, de tout trouver nul, de croire que le monde n’est qu’une sombre déjection vomitive. Et mordez dans la vie à pleines dents. Bandez. Bandez dur. Et baisez-la comme une jeunette un soir de bal de promo.

image

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Pierre Le Pivain le 23/10/2011 à 12:42

 

1

avatar

Inscrit le 09/05/2009

Voir le profil

Putain ! Enfin !



Bravo pour cet édital !



maintenant, fais moi rêver, et envoie moi mon putain de scénar, tout non-prophète sois-tu...

1101 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 23/10/2011 à 12:58

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Et ça vaut pour vous aussi. Arrêtez de faire les blasés. Arrêtez de toujours râler sur tout, de tout critiquer, de tout trouver nul, de croire que le monde n’est qu’une sombre déjection vomitive. Et mordez dans la vie à pleines dents. Bandez. Bandez dur. Et baisez-la comme une jeunette un soir de bal de promo.


c'est quoi cet édito pourri...



putain on a perdu la coupe du monde...



pourquoi y'a pas une fille à poil dans l'édito...



vie de merde...





bref smiley 54

ps: si tu veux booster le traffic du site, mets nous de jolies françaises dans le top français... je suis sûr que personne s'en plaindra, à part famille de France

1338 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/10/2011 à 12:59

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Je l'aime bien aussi cet édito smiley 8

Par ailleurs, il m'a rappellé une chanson de Parabellum, crise de foi smiley 9

Par contre, n'oublie pas le lobby viticulteur avec le lobby boulanger

4040 Commentaires de news

Ecrit par Pierre Le Pivain le 23/10/2011 à 13:19

 

4

avatar

Inscrit le 09/05/2009

Voir le profil

Et Cécile Duflo ? Qu'est ce qu'elle dirait ? Parce que bon... un mec qui change de l'eau en vin, c'est assez suspect par rapport à l'environnement...

1101 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/10/2011 à 13:37

 

5

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par Pierre Le Pivain

Et Cécile Duflo ? Qu'est ce qu'elle dirait ? Parce que bon... un mec qui change de l'eau en vin, c'est assez suspect par rapport à l'environnement...
Elle dirait soit qu'il est Hongrois*, soit alchimiste** smiley 13



* Voir l'accident de bauxite de l'usine d'Ajka en 2010

** Avec des solutions plus concentrées, l'illusion est quasiment parfaite, mais moins écologique

4040 Commentaires de news

Ecrit par Antiope le 23/10/2011 à 14:29

 

6

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

Rêvons un peu...



Depuis toute petite, je vois le jeu vidéo comme une autre alternative aux livres, aux films, à la musique. Je me souviens, au début des années quatre vingt, de l'apparition des Livres dont vous êtes le héros, première porte vers des mondes dans lesquels je pouvais interagir. Je pouvais devenir, l'espace d'une lecture, un personnage totalement imaginaire qui deviendrait maitre de son aventure. Très vite, avec quelques amis, nous avons bifurqué vers le jeu de rôle plateau, où là, les aventures ne semblaient n'avoir qu'une seule et unique limite : notre imaginaire (à condition de tomber sur un bon Maitre du Jeu qui ne se focalise pas sur le scénario principal). Des week-ends et des nuits blanches à fabriquer du rêve...



Les jeux vidéo ont alors fait leur apparition dans ma vie... Avec le Commodore 64, je découvrais The Pawn (aventure), Defender of The Crown (aventure, conquête), Cauldron II (aventure/action), Pirates (aventure) et bien d'autres... Les possibilités semblaient infinies.



L'Amiga est apparu avec son lot de King Quest, de Leisure Suit Larry, de Monkey Island, de History Line, de Captain Blood et bien d'autres. Et les éditeurs se battant à celui qui serait le plus créatif... La grande époque...



Dans les années 90, j'ai lâché un peu les jeux-vidéo, n'arrivant plus à retrouver la fraicheur des premiers temps. C'était une étrange époque où tout semblait avoir été déjà fait, ou toutes les grandes idées avaient été finalement exploités. Quelques perles surnageaient toutefois, Shemnue, Command & Conquer etc...



Le début des années 2000 se sont montrées plus créatives que la décennie qui venaient de s'écouler... La claque Everquest & Everquest II, nous plongeant dans un monde riche, peuplées de créatures plus extraordinaires les unes que les autres, où chaque objet de décoration était susceptible de cacher une quête, ou chaque instance demandait une cohésion totale du groupe où chacun avait un rôle très précis à jouer. Je n'ai jamais retrouvé cette difficulté dans un jeu où une mort avait de réelle conséquence pendant les heures qui suivaient. Bref, il ne fallait pas mourir (ça a bien changé depuis, WoW est passé par là et les Everquest ont du s'adapter). Des jeux exigeants sortaient d'éditeurs prenant des risques (la série des X par exemple), nous plongeant pendant des heures et des heures dans un futur dégoulinant de conflits ou de compétitions inter-raciaux. Morrowind nous plongeait avec une liberté inégalée jusque maintenant dans un monde fantastique... Ce début de décennie tentait de nous offrir du rêve vidéoludique (ou du cauchemar - Silent Hill).



Début des années 10... Le rêve se transforme petit à petit en cauchemar... Les mots qui reviennent le plus souvent désormais dans les news sont "DLC", "DRM", "Connexion permanente", "Pass Online"... Le jeu vidéo bascule, il est devenu est immense industrie très lucrative et les requins en veulent encore et toujours plus, jusqu'à devenir la seule industrie au monde dans laquelle nous ne pouvons pas revendre d'occasion un produit que nous avons acheté (jeu-vidéo sectorisé aux riches). Pire, nous ne pouvons même pas en faire don à un membre de notre famille sans que celui-ci ait a déverser une somme. La qualité est sacrifiée au profit des actionneurs (DA2), la liberté est ligotée (où sont passés nos vieilles parties LAN qui nous permettaient de nous rejoindre un soir par semaine et de délirer ensemble sur un même jeu devant une bonne bière) pour des raisons à la limite de la légalité. Derrière ces restrictions, se cachent en fait une réalité, qui n'a rien d'un rêve, qui stipule que le produit que nous payons si cher ne nous appartient en fait pas ! L'ironie ultime de la part d'éditeurs sans scrupules. Fini le retro-gaming, fini le fait de pouvoir encore insérer une disquette dans mon Amiga et de pouvoir rejouer à Eye of the Beholder (ma fille a passé toute une période de sa vie à vouloir découvrir à quoi nous avons joué lorsque nous avions son age). Nos enfants ne connaitront pas nos jeux, nos loisirs vidéoludique, car les serveurs seront devenus muets depuis longtemps. Le jeu vidéo est devenu un produit comparable à une cigarette, nous dépensons beaucoup d'argent pour quelque chose qui finira en fumée. Et nous, nous continuons à faire des courbettes face à une telle situation, nous continuons à défendre l'indéfendable.



Oui, il faut continuer à rêver, mais je suis de moins en moins sure que le jeu-vidéo soit encore le bon support pour ça. Un rêve vaut le coup d'être vécu quand nous pouvons le partager, en tout temps, avec les personnes que nous aimons. Le jeu vidéo n'a plus rien d'un rêve : je ne pourrai plus partager toutes ses expériences, toutes ses histoires avec mes petits enfants. Le jeu vidéo est devenu un produit de consommation volatile et couteux. Tout le contraire de ce qu'il était à l'origine. Je comprends la volonté de certains trentenaire ou quarantenaire de ressortir leurs vieilles consoles.



Peut-on continuer de rêver lorsque les pratiques d'éditeurs nous donnent la nausée ?



Oui, il faut continuer de rêver, redécouvrir ce que le jeu vidéo peut avoir de meilleur sans avoir besoin d'en foutre plein la vue. Les indépendants qui font preuves d'originalité pour nous offrir un produit unique et parfois poétique (Limbo), un produit réalisé par des passionnés qui n'ont pas oublier que le jeu-vidéo pouvait encore nous faire rêver.



Je me contente volontairement que d'explorer la partie "jeu-vidéo", car après tout, c'est bien le thème de ce site.



Enfin pour finir, il ne faut pas oublier qu'un adulte n'est qu'un enfant qui a perdu ses rêves.

3201 Commentaires de news

Ecrit par streum13 le 23/10/2011 à 14:48

 

7

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Antiope

Rêvons un peu...


Magnifique édito d'Antiope cette semaine qui réussi miraculeusement à supplanter ainsi qu'à compléter celui de Cédric. smiley 13



Blague à part c'est un merveilleux pavé que tu nous a pondu là Miss. Je constate d'ailleurs avec amusement que nous avons à peu près le même début de "carrière" à ceci près que j'ai bifurqué sur les consoles et toi plus sur les micro-ordinateurs. (ouaah le terme vintage smiley 9)

1419 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/10/2011 à 14:59

 

8

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

@ Antiope:



L'avenir du rêve reviendra t'il à ses origines ?, c'est à dire au jeux de rôle, mais en ligne via internet et des fenêtres de chat ou de visioconférences, illustreés en images, son vidéos, et réunissant des joueurs et des MJ de tout horizons (à défaut de pouvoir se réunir dans la même pièce), et rejouer des scénars épiques dans Star Wars, l'Appel de Chtulu, in nomine Satanis, Warhammer, D&D, Heavy Metal, Cyber Punk, BASIC ... Scénars écrit par la communauté donc liberté infini du rêve.

J'en ai presque versé une larme, toute cette nostalgie des livres dont vous êtes le Héro au JdR. Merci smiley 1

4040 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 23/10/2011 à 15:04

 

9

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par dieudivin

@ Antiope:



L'avenir du rêve reviendra t'il à ses origines ?, c'est à dire au jeux de rôle, mais en ligne via internet et des fenêtres de chat ou de visioconférences, illustreés en images, son vidéos, et réunissant des joueurs et des MJ de tout horizons (à défaut de pouvoir se réunir dans la même pièce), et rejouer des scénars épiques dans Star Wars, l'Appel de Chtulu, in nomine Satanis, Warhammer, D&D, Heavy Metal, Cyber Punk, BASIC ... Scénars écrit par la communauté donc liberté infini du rêve.

J'en ai presque versé une larme, toute cette nostalgie des livres dont vous êtes le Héro au JdR. Merci smiley 1

tu oses oublier l'Oeil Noir et Shadowrun ! ça mérite le bûcher ! smiley 55 smiley 21



smiley 54



(fit celui qui a ressorti son JDR BubbleGum Crisis basé sur le systéme 'Fusion' smiley 54smiley 54smiley 54 )

4489 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/10/2011 à 15:20

 

10

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par Yutani



tu oses oublier l'Oeil Noir et Shadowrun ! ça mérite le bûcher ! smiley 55 smiley 21



smiley 54



(fit celui qui a ressorti son JDR BubbleGum Crisis basé sur le systéme 'Fusion' smiley 54smiley 54smiley 54 )


oups! bouletto smiley 54

4040 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 23/10/2011 à 15:30

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par dieudivin



oups! bouletto smiley 54

faute avoué, a moitié pardonnée smiley 20 smiley 8



un autre JDR papier qui était sympa a l'époque : Mekton Zeta smiley 20

(le BubbleGum Crisis dont je parlais plus haut est basé sur Mekton Z, ça facilitait pas mal de choses ! )

4489 Commentaires de news

Ecrit par AwB le 23/10/2011 à 19:57

 

12

avatar

Inscrit le 28/11/2010

Voir le profil

dans un futur dégoulinant de conflits ou de compétitions inter-raciaux.


ha ha ha

you made my day comme disent les anglophones.

T'inquiètes pas tu vas très bientôt le vivre pleinement ton futur que tu as vu dans les jeux vidéos smiley 13

197 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/10/2011 à 21:05

 

14

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par Yutani



faute avoué, a moitié pardonnée smiley 20 smiley 8



un autre JDR papier qui était sympa a l'époque : Mekton Zeta smiley 20

(le BubbleGum Crisis dont je parlais plus haut est basé sur Mekton Z, ça facilitait pas mal de choses ! )



Un JdR Mecha, Connaissais pas smiley 54 Mais tu nous ferais pas un mini pavé sur ce JdR dans le forum STP ? smiley 8

4040 Commentaires de news

Ecrit par Zatoichi le 23/10/2011 à 21:19

 

15

avatar

Inscrit le 13/05/2009

Voir le profil



Et ça vaut pour vous aussi. Arrêtez de faire les blasés. Arrêtez de toujours râler sur tout, de tout critiquer, de tout trouver nul, de croire que le monde n’est qu’une sombre déjection vomitive. Et mordez dans la vie à pleines dents. Bandez. Bandez dur. Et baisez-la comme une jeunette un soir de bal de promo.





Trop fort !



Et surtout trop vrai , profitons-en bordel , vive la vie vive nous !!



38 Commentaires de news

Ecrit par kobal le 24/10/2011 à 07:46

 

16

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par dieudivin

l'Appel de Chtulu


Tu mérites de faire dévorer l'âme par le Grand Ancien sus-écorché, hérétique !!!

1314 Commentaires de news

Ecrit par mokkori le 24/10/2011 à 08:38

 

17

avatar

Inscrit le 24/11/2010

Voir le profil

Tu as préféré le début des années 2000 aux années 90 en matière de jeux vidéos, antiope ?



Visiblement, on ne fait pas tous les mêmes rêves smiley 13

1204 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 24/10/2011 à 08:42

 

18

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par kobal



Tu mérites de faire dévorer l'âme par le Grand Ancien sus-écorché, hérétique !!!


C'est la version Ch'ti smiley 54

4040 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 24/10/2011 à 09:17

 

19

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

1420€
Belle somme. Moi je ne compte plus. Je mets 2-3 ans pour acheter les jeux que je veux. Histoire de les payer moins cher et surtout d'en profiter, de les faire, de les finir... Car bon, acheter 15 jeux en période de noël plein tarif (uk) pour finalement n'y joué qu'à la moitié en 6 mois, autant attendre... La folie consumériste m'est passé définitivement. Les jeux ne valent pas la peine qu'on les achète plein tarif, surtout avec la politique d'en vendre des bouts en plus de ce plein tarif (dlc, pass à la con...etc..). Je préfère acheter mes jeux à -50 voir -75% et prendre éventuellement des dlc intéressants, que les prendre plein tarif.

Tout les jeux qui demandent un pass pour y jouer à plusieurs sur la même console eux, sont systématiquement mis en attente de prix BRADES. Je ne cautionne pas cette pratique de merde pour un support qui s'est toujours voulu convivial depuis 25-30 ans.

A part ça, je suis pas blasé par ce que propose les jeux eux-mêmes, je considère que l'on vit une excellente période pour ce divertissement. Je suis juste blasé par les pratiques commerciales honteuses.

Et dans la vie non plus, je ne suis pas blasé, je suis du genre à m'extasier pour un rien. Donc tout va bien. Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plait.

10688 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

11052-edito-sorties-jeux-monde-desespoir