L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 15 janvier 2012 à 12:30:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

No strings attached

image2012 est une année charnière pour notre pays, pour notre société. Une année importante où l'implication de chacun est nécessaire. Le refus de participer et la passivité pourront à n'en point douter être considérés comme une trahison nationale et une volontaire mise à l'écart personnelle invalidant votre droit d'expression.

2012 est une année où il faut prendre position.
Soit. Quitte à choisir une position, j'aurais préféré celle de la femelle du lévrier ou, à défaut, celle qui porte le nom d’un religieux dont la mission est de prêcher la bonne parole et convertir les populations sauvages. Mais devant une telle échéance, personne ne peut rester de marbre et se contenter d’observer le monde, notre pays, notre société, partir à vau-l’eau.

J’ai donc décidé, en mon âme et avec le peu de conscience qu’il me reste, de prendre, moi aussi, partie. J’estime qu’il est de mon droit, mais surtout de mon devoir, de me mettre en avant, en qualité de personne publique via ce site et ses nombreux éditos qui sont, aujourd’hui, parmi les textes les plus lus sur GamAlive.
J’ai donc, quelque part, un devoir moral, un certain rôle, un certain mandat représentatif pour lequel vous m’avez élu via vos nombreuses et fréquentes visites sur ce site.

En ces temps troublés, j’ai donc décidé de prendre position de manière irrévocable, décidée et notez que je le fais au nom de tous, c’est important, j’ai décidé, disais-je, de prendre position de manière irrévocable et décidée, contre le string.

Absolument.

imageTout m’est apparu de manière limpide récemment, dans le métro parisien conduit, comme d’habitude, par un gréviste alcoolique ou, pour être plus précis puisque cette définition a un sens large et pourrait s’appliquer aussi aux fonctionnaires, par un employé de la RATP.
Alors que nous étions secoués comme si nous avions décidé de serrer la main à un type atteint de la maladie de Parkinson, nous devisions, Vincent et moi, sur l’absurdité de la logique féminine et, de manière plus intense, de savoir si on peut s’interroger sur le statut de l’actualité en tant qu’achèvement, et se demander si, pour être dite réelle, il faut parler de l’actualité finie d’une chose, ou bien si au contraire ce n’est pas dans le processus d’actualisation lui-même que réside la réalité même de la chose.
Bref, une conversation banale que tout un chacun pourrait avoir.
Et c’est alors que j’avisais une plantureuse jeune femme, aux courbes charmantes, pour ne pas dire parfaites, qui venait s’asseoir sur un simple strapontin, me tournant ainsi le dos. Et quand je parle de « courbes charmantes », c’était vraiment le cas. A rendre dépressive une photo de magazine. Elle était sublime. Moulée dans un petit jean qui lui seyait à ravir, perchée sur des talons haut sans excès, et avec un petit top qui mettait en valeur une poitrine que l’on devinait ferme, généreuse, et propre à inspirer des tirades amoureuses même aux poètes grecs. C’est dire.
Tout le monde avait les yeux braqués sur une telle beauté et on sentait même poindre quelques érections incontrôlées dans l’assistance, mais aussi des regards de haine mêlés à de l’admiration et de l’envie de la part de ses congénères féminins.
Vincent, toujours aussi à l’affût et le regard perçant, à tel point qu’on le surnomme parfois « Œil de Faucon », mais en rajoutant « avec de la conjonctivite » juste ensuite, n’avait rien remarqué et continuait son laïus, m’expliquant que le concept d’actualité recouvre un champ problématique précis qui ne doit pas être hâtivement confondu avec celui « des actualités », comme ensemble d’événements présents ou en train de se dérouler, ni avec celui de présence comme simple réalité empirique donnée. Ce à quoi le terme d’actualité s’applique, en fait, c’est à un état : on parle de l’actualité au sens de l’être en acte d’une certaine compétence, par exemple, d’un savoir ou d’une technique, comme quand un musicien est réellement en train de jouer de son instrument et non de faire autre chose.
Bref, il me cassait les couilles.

imageDe mon côté, je gardais moi aussi les yeux rivés sur la sublime créature divine qui venait d’entrer dans le wagon. Vous m’excuserez ce comportement trivial mais on a beau être un Dieu, on n’en est pas moins homme, hein.
Une fois assise, je détaillais ses courbes et laissait mon regard descendre vers ses hanches. Et c’est là que toute l’horreur m’apparut, comme une baffe monstrueuse, comme une avalanche prise en frontal, comme un grand coup de pieds dans les parties.
La demoiselle arborait en effet un petit string en dentelle qui, du coup, dépassait légèrement de son jean taille basse. Et tout aussi délicieuse elle était, cet aperçu fit exploser tout rêve d’étreintes sauvages et de séduction sexuelle.

N’importe quelle femme, toute aussi physiquement parfaite, sortie du moule de l’idéal féminin par excellence, devient un simple boudin sur l’étal de la boucherie, lorsqu’elle s’assied et qu’elle porte un string. Et l’analogie n’est pas fortuite. La ficelle qui enserre la taille fait ressortir les bourrelets qu’elle n’aurait, en théorie, pas du tout, donnant l’image d’un rôti de porc. Une femme en string, finalement, c’est la charcuterie de l’élégance. Le saucisson de la sexualité : on a envie de mordre dedans, c’est appétissant, mais il y a la ficelle qui gâche tout.
D’un inesthétisme total en position assise, le string pose surtout le problème du triste retour à la réalité dans un fantasme de dentelles. Vous allez me dire que « oui mais c’est joli, c’est super sexy un string, c’est excitant… ». Si l’on s’arrête à l’aspect visuel, pourquoi pas. Et à condition d’avoir une femme aussi joliment galbée que la mienne par exemple. Parce que vous aurez beau mettre un string sur un thon, ça ne le transformera pas en sirène. Ça restera un thon en string.
Le seul souci c’est que l’aspect visuel reste succinct et limité à ceux qui n’ont que peu d’imagination et d’observation (et, manquant dès lors de ces deux atouts, sont généralement de piètres amants). Parce que le string, c’est quand une même une simple ficelle qui rentre dans la raie du cul, cisaille le con en deux, et termine par un triangle pour cacher la seule chose qui mériterait d’être à nu. Bonjour le glamour.

imageVoilà donc pourquoi j’ai décidé de prendre position contre le string. Irrémédiablement. Indiscutablement (merci de comprendre le sens de ce terme). Totalement. Et ma décision est irrévocable. Parce qu’il transforme la femme en jambon. Parce qu’il ruine la plus belle des créatures, le string doit être banni.
Et le tanga est à mettre dans le même vase, soit dit en passant.

Notez que, selon une récente étude, le string ne semble plus avoir la « corde » auprès des française. C’est tant mieux. Malheureusement, le shorty et, pire, le bloomer sont à l’honneur. Ce n’est pas sérieux non plus. C’est un peu le choix entre la Peste et le Choléra. On délaisse la ficelle du saucisson pour la cellophane. C’est un véritable tue-l’amour. Vous auriez envie de faire des galipettes avec une fille dont les dessous vous rappellent ceux de votre grand-mère ?
Parce que si certains shortys (oublions l’immondice du bloomer, à proscrire sans autre forme de procès) ont une certaine élégance et, sous la dentelle, sont terriblement appétissant, ils sont toutefois rares à nous remuer les hormones et, surtout, il faut se dire que la plupart des femmes ira s’équiper en grande surface et privilégiera le confort au glamour. Et si on ne peut leur reprocher, à choisir, mieux vaut quand même rester sur la traditionnelle et simple culotte qui, au moins a fait ses preuves et reste indémodable, plutôt que de tenter des expériences qui feront soit penser à une corde avec laquelle on pend les jambons, soit un machin imposant façon gaine. La gaine. Vous verrez que plus tard, une génération de frustrés n’aura plus que cela pour fantasmer sur les pages de La Redoute.

Je t'en prie, ma femme, ma sœur, mon amour, mets ton jean, ou reste nue, mais ne marche pas dans la mode, ça porte malheur.

Sur ce, passez un bon dimanche. La semaine prochaine, je vous parlerai de stérilet. C’est un sujet important, ça aussi.

image


 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 15/01/2012 à 12:55

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

smiley 13

Tout d'abord, merci pour cet effort de rédaction dans le résumé de ta pensée, tout particulièrement ce passage:

Bref, il me cassait les couilles.


Pour le reste, je suis plus ou moins d'accord.

Et j'ajouterais qu'un cadeau est toujours plus excitant quand il est encore emballé, ou quand on le déballe.

La meilleure arme de séduction d'une femme est de faire imaginer à l'homme ce qu'il pourrait en être . Si on a déjà pratiquement tout vu, on n'est pratiquement plus intéressé.

4038 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 15/01/2012 à 14:03

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

L'Assemblée, c'était pour la photo de classe ou ce sont pas les députés?



Un hémicycle plein, je dis fake....

1905 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 15/01/2012 à 14:13

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par ftorama

L'Assemblée, c'était pour la photo de classe ou ce sont pas les députés?



Un hémicycle plein, je dis fake....


+1, c'est fou ce qu'on peut faire avec photoshop de nos jours smiley 20



sinon très bon édito Cedric ton style est vraiment unique en son genre (normal pour quelqu'un qui se prend pour un dieu smiley 54 )



ps: Ursulla Andress dans Dr. No smiley 30

4489 Commentaires de news

Ecrit par PIT le 15/01/2012 à 17:40

 

4

avatar

Inscrit le 14/09/2009

Voir le profil

OMG... Je pensais être seul mais il n'en est rien !



Longue vie à la culotte, qu'elle règne en bonne gardienne sur le royaume de la beauté féminine !

31 Commentaires de news

Ecrit par YMCA le 15/01/2012 à 19:10

 

5

avatar

Inscrit le 15/11/2010

Voir le profil

Parce que le string, c’est quand une même une simple ficelle qui rentre dans la raie du cul, cisaille le con en deux, et termine par un triangle pour cacher la seule chose qui mériterait d’être à nu. Bonjour le glamour braquemard turgescent et violacé.

smiley 23

882 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 16/01/2012 à 07:46

 

6

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

J'adore le string... j'en ai acheté 3 pour madame à Noel sur un site bien connu.

Mais attention: c'est pour le plaisir personnel, dans la chambre. Pas question qu'elle porte ça en extérieur smiley 28

1338 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 16/01/2012 à 08:16

 

7

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

N’importe quelle femme, toute aussi physiquement parfaite, sortie du moule de l’idéal féminin par excellence, devient un simple boudin sur l’étal de la boucherie, lorsqu’elle s’assied et qu’elle porte un string.
amen

10688 Commentaires de news

Ecrit par Darkou le 16/01/2012 à 09:07

 

8

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

J'avoue que j'aime regarder une fille en shorty, enfin faut qu'il soit un minimum classe hein smiley 9

4419 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 16/01/2012 à 09:14

 

9

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par PIT

OMG... Je pensais être seul mais il n'en est rien !



Longue vie à la culotte, qu'elle règne en bonne gardienne sur le royaume de la beauté féminine !

n'oublies pas le cadenas kivabienavec smiley 20smiley 54



et surtout fais gaffe a cette saloperie de clé/clef

4489 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 16/01/2012 à 09:32

 

10

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Costello

J'adore le string... j'en ai acheté 3 pour madame à Noel sur un site bien connu.

Mais attention: c'est pour le plaisir personnel, dans la chambre. Pas question qu'elle porte ça en extérieur smiley 28


d'façons, ça se voit pas sous la burqa

1905 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 16/01/2012 à 09:40

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Darkou

J'avoue que j'aime regarder une fille en shorty, enfin faut qu'il soit un minimum classe hein smiley 9
Le problème c'est que le shorty en dentelle, aux décorations superbes et à la coupe parfaite, ce n'est pas ce qui se vend le plus. Loin de là. Non, ce qui se vend le plus, c'est le coton blanc Made in China de supermarché...

6663 Commentaires de news

Ecrit par Darkou le 16/01/2012 à 09:45

 

12

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Le problème c'est que le shorty en dentelle, aux décorations superbes et à la coupe parfaite, ce n'est pas ce qui se vend le plus. Loin de là. Non, ce qui se vend le plus, c'est le coton blanc Made in China de supermarché...
Voila, tout juste; y'en a en dentelle qui sont vraiment smiley 14

4419 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 16/01/2012 à 13:50

 

13

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par ftorama



d'façons, ça se voit pas sous la burqa


smiley 15

elle fait ce qu'elle veut, mais toute façon elle est trop "shy" pour porter ça en public. Et puis les chinoises ca porte pas la burqa

1338 Commentaires de news

Ecrit par Davidsxl le 11/03/2013 à 08:57

 

14

avatar

Inscrit le 11/03/2013

Voir le profil

Franchement j'adore string et j'adore le porté

1 Commentaire de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

11803-mobilisation-2012-parti-position-strings-lingerie