L'industrie du jeu vidéo a dépensé 190 000 dollars pour soutenir le SOPA

 

Publié le Mardi 17 janvier 2012 à 10:28:00 par Cedric Gasperini

 

L'industrie du jeu vidéo a dépensé 190 000 dollars pour soutenir le SOPA

C'est du joli, tiens...

On en remet une couche. Le SOPA, le Stop Online Piracy Act, est un projet de loi qui donne les pleins pouvoirs au gouvernement pour bloquer l'accès à n'importe quel contenu et n'importe quel site Internet dans le monde, sous prétexte qu'il est "offensant" ou qu'il viole la législation. Le gouvernement pourra également bloquer les revenus publicitaires ou systèmes de paiement des sites. Mais surtout, il permet de telles sanctions sans même passer devant un tribunal. A l'origine pensé pour lutter contre le piratage et fermer rapidement les sites qui proposent de la musique ou des films en téléchargement illégal, il offre une mainmise dictatoriale du gouvernement sur tout l'Internet.

Aux dernières nouvelles, le vote du SOPA et du PIPA (Protect IP Act), un autre projet de loi identique, est repoussé : le gouvernement n'en veut pas dans leur forme actuelle. D'autant plus qu'ils sont totalement impopulaires.

On savait que l'ESA, l'Entertainment Software Association, soutenait les deux projets, malgré le fait que de nombreux acteurs, développeurs de jeux vidéo surtout, y sont opposés. On apprend également que l'ESA a également financé ces projets à hauteur de... 190 000 dollars.

Cet argent a été utilisé pour "convaincre les politiciens de voter les projets de loi", via des colloques et groupes de discutions.

Bref, diverses sociétés chargées de promouvoir le SOPA et le PIPA ont été financées par l'ESA. L'ESA, pendant de notre Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs.

Pas certain, au final, que tous les développeurs et éditeurs apprécient cette prise de position. Certains pourraient finalement décider de rompre leurs liens avec l'ESA et boycotter l'E3...

image


 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mortal le 17/01/2012 à 11:24

 

1

avatar

Inscrit le 13/09/2010

Voir le profil

c'est petit comme somme quand meme, meme pour de la corruption multiple

2817 Commentaires de news

Ecrit par CyberJoJo le 17/01/2012 à 11:58

 

2

avatar

Inscrit le 26/12/2009

Voir le profil

Certains pourraient finalement décider de rompre leurs liens avec l'ESA et boycotter l'E3


ça serait marrant.



E3 2012 avec comme seul invité le studio Y (insérez ici le nom d'un studio inconnu) smiley 7

1579 Commentaires de news

Ecrit par Thnos le 17/01/2012 à 13:34

 

3

avatar

Inscrit le 22/06/2010

Voir le profil

Un boycott de l'E3 me parait difficilement envisageable, car c'est un évènement incontournable. smiley 18



Par contre rompre les liens avec ce lobby merdique du JV (puisque visiblement, c'est tout ce qu'est l'ESA), là je plussoie bruyamment ! smiley 20

184 Commentaires de news

Ecrit par youri_1er le 17/01/2012 à 19:10

 

4

avatar

Inscrit le 04/12/2009

Voir le profil

Ecrit par Thnos

Un boycott de l'E3 me parait difficilement envisageable, car c'est un évènement incontournable. smiley 18



Par contre rompre les liens avec ce lobby merdique du JV (puisque visiblement, c'est tout ce qu'est l'ESA), là je plussoie bruyamment ! smiley 20
C'est peu être me^me l'excuse pour ne plus y allez!

L'E3 coute cher et certains cherchent peu être à s'éviter une dépense "inutile".

3603 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 17/01/2012 à 20:52

 

5

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Cet argent a été utilisé pour "convaincre les politiciens de voter les projets de loi", via des colloques et groupes de discutions.


Les pots de vin serait fortement imposable, et publiés, ça se passeait peut être pas comme ça.

C'est certes un moyen anti démocratique mais pour plus de démocratie. L'arroseur arrosé en somme.

4041 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

11818-sopa-piratage-loi-soutien-jeux-video