L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 6 mai 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

La France faible

imageTiens, et si on parlait politique ?

Bon, je sais, c’est un sujet bien casse-gueule et qui a tendance à opérer sur nos congénères une forte régression mentale propice à l’agressivité et aux tensions. Et ce n’est pas comme si nous avions des lecteurs à revendre, pour se permettre d’aborder des sujets tels que celui-ci, prompt à vous décimer vos habitués qui, furieux de vos commentaires et réflexions, décideront par la suite de boycotter vos colonnes. Si, si, ça arrivera sans doute. C’est même déjà arrivé, notez bien, puisque lors de certaines piques acerbes envers l’extrême-droite, j’ai déjà reçu quelques courriers d’insultes ou de menaces.
Comme quoi, quand je parle de régression mentale, on est en plein dedans, hein…

Toujours est-il que l’on n’abordera pas aujourd’hui mes valeurs personnelles en totale contradiction avec la politique des extrêmes, sans oublier de préciser que l’extrémisme, de droite ou de gauche, reste, ne l’oublions pas, une constante menace démocratique. Oui, l’extrême gauche aussi. On a un peu tendance à l’oublier. Et comparer le FN aux chemises brunes est une chose, mais il faut également se souvenir que les chemises rouges n’ont pas été tendres avec l’Histoire. Hitler, c’est entre 5 et 10 millions de morts. Staline, c’est plus de 40. Mao entre 20 et 40. Pol Pot, plus de 7. Mais c’est un autre débat. Je suis de ceux qui estiment que l’homme est égal, quel que soit son origine, sa religion, sa culture ou son milieu social. Et que c’est justement cette diversité passionnante qui fait de l’échange entre peuples un constant émerveillement et une source de découvertes et d’enrichissement essentielle.

Mais bon, passons. On pourrait discuter des pages entières du danger de l’extrême droite comme celui de l’extrême gauche, même si ces deux visions archaïques de la politique sociale, humaine et mondiale, sont nécessaires pour offrir une certaine résistance face aux deux partis en force et leur offrir un bon exemple des limites à ne pas dépasser.

Aujourd’hui, on vote donc.

imageOn aurait du mal à l’oublier. Il suffisait, ces dernières semaines, d’aller sur Facebook pour tomber sur des dizaines et des dizaines de messages et pensées politiques. Chacun y allait de son petit commentaire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’était tout sauf brillant. A croire que les gens ont une suffisamment haute opinion d’eux-mêmes pour penser que leurs réflexions dignes d’un alcoolo de PMU intéresse quelqu’un, voire même est capable de convaincre certains indécis. Ajoutez les messages haineux des uns et des autres. Les « gros cons » qui votent Sarkozy alors qu’il nous a pourri les 5 dernières années, face aux « gros cons » qui votent Hollande et son programme économique utopiste pour demeurés congénitaux… Les insultes fusaient de part et d’autre des deux camps, avec parfois des « chasses à l’opposant » dans les contacts. Je dois avouer avoir perdu plusieurs contacts suite à cela. Quand l’un expliquait ne pas pouvoir continuer à être ami avec des gens qui votent Sarkozy et donc « chercher à dénicher qui parmi ses contacts il devrait supprimer », je lui épargnais cette peine et le dégageait de mes « amis ». Quand un autre expliquait vouloir rester avec des gens intelligents, et donc enlever de ses contacts « toute personne pro-Hollande », je faisais de même.
Encore une fois, mon humanisme ne pouvait supporter d’être confronté à de tels comportements extrêmes et prônant le sectarisme plutôt que le dialogue et l’échange. Je n’y peux rien, les cons avec des carcans et des œillères, ça m’insupporte.

Et puis je dois avouer qu’en lisant les commentaires des uns et des autres, j’ai tour à tour été pro-Hollande, à voir certains pro-UMP insulter le parti opposé, et pro-Sarkozy en voyant certains pro-PS faire de même. A vouloir éviter les abrutis, j’ai été balloté d’un camp à l’autre, pour finalement me retrouver tout seul au milieu. Ah, non, en fait je me suis rendu compte que j’étais loin d’être seul. Et que peut-être, finalement, la majorité se retrouvait entre les deux, face à quelques énergumènes excités qui braillent leurs conviction comme on vomit un abus de schweppes (c’est forcément le schweppes et pas du tout les 2/3 Gin qui allaient avec).

imageReste que, du coup, pour qui vais-je voter, hein ? Non pas que je me considère comme un guide ou un leader politique duquel vous attendez impatiemment la décision. Mais d’une part, j’ai effectivement reçu quelques mails qui me posaient la question. D’autre part, ces élections m’ont fait radicalement changer d’idée quant à la Politique, le vote, les hommes, et ce que certains appellent le « devoir de citoyen ».

Il y a 5 ans, même si je m’en foutais un peu, j’étais plutôt dans cette optique de « il faut aller voter parce que c’est un devoir de citoyen. En qualité de français, pour et par la démocratie, c’est un devoir d’aller voter. »
Soit. Donc ne pas voter, c’est mal.
Ah bon ?
J’évincerai directement les grandes tirades culpabilisatrices que l’on vous sort parfois, là encore sorties tout droit d’une réflexion alcoolisée de PMU : « des gens sont morts pour que tu aies le droit de vote ». De quoi faire doucement rigoler. Non, déjà, si des gens sont morts pour ça, j’aimerais bien en connaître les noms. Et qu’on me file aussi le nom des leaders. Robespierre ? Oh oui, un type très fréquentable, tiens. Ensuite, non, ils ne sont pas morts pour que moi, j’ai le droit de vote, mais pour que eux aient le pouvoir. En fait, ce serait plutôt que les types qui sont morts pour ça l’ont été parce que d’autres types les ont poussés à aller se faire tuer. Juste parce qu’eux voulaient le pouvoir mais restaient peinards chez eux en attendant que ça se termine. Et puis je vous rappelle que le droit de vote n’a jamais été le fer de lance d’un changement de régime, quel qu’il soit, mais juste le résultat de ce changement de régime initié par d’autres raisons plus basiques. Enfin bref, quoi qu’il en soit, cet argument culpabilisateur est crétin, infondé et n’est qu’un argument creux et sans poids.

imageEnsuite, la question qui se pose quand même est de connaître l’intérêt d’un vote quand aucun des candidats ne semblent avoir la stature ou les compétences nécessaires pour diriger correctement le pays. A partir du moment où l’électeur potentiel ne se reconnait dans aucun des candidats, que doit-il faire ?
Aller voter pour le moins pire ? Super… ça vous exciterait, vous, qu’on vous donne le choix entre la Peste et le Choléra ?
Aller voter blanc ? Honnêtement… vu que le vote blanc n’est pas comptabilisé en France et n’a donc strictement aucun poids, ce serait comme aller voir un Opéra avec son walkman sur les oreilles. Et personnellement, quitte à pisser dans un violon, autant que ce soit un Stradivarius. Or on est loin d’une musique douce et pure dans ces élections.
Finalement, l’abstention n’est-elle pas la vraie contestation ? Et une abstention énorme n’illégitimerait-elle pas les candidats actuels ?

Bref, cette année, j’ai décidé de m’attirer les foudres de tout le monde en restant chez moi. Les foudres de ma femme, de mes parents, de mes beaux-parents, de ma famille et de vous, chers lecteurs, qui ne manqueront pas d’essayer de me démontrer l’intérêt d’aller voter.
J’aimerais bien, d’ailleurs, que l’un d’entre vous arrive à me convaincre. Ça me donnerait presque encore foi en la Politique…
Parce que pour l’instant, ce que j’ai malheureusement trop vu encore une fois, ce sont quelques demeurés qui insultent un autre camp de demeurés. Du coup, ça ne me donne envie d’aller voter ni pour les uns, ni pour les autres.

En plus, y’a Walker Texas Ranger à la télé, alors…

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Logan Mathia le 06/05/2012 à 12:20

 

1

avatar

Inscrit le 29/10/2009

Voir le profil

Flamby Président, mon pote, faut pas que Sarkommence, sinon, elle va être Joly l'année 2012...

2009 Commentaires de news

Ecrit par darkbeuh le 06/05/2012 à 12:32

 

2

avatar

Inscrit le 12/05/2009

Voir le profil

C'est pas moi qui vais essayer de te convaincre, je me trouve dans la même position.

Aucun candidat ne me plait, je ne peux pas aller dire "je veux lui". Même si il y en a un pire que l'autre, bah l'autre je le veux pas pour autant.

Il y a le vote blanc. On nous bassine pour qu'on s'exprime, pour qu'on aille voter, mais votez blanc et ils s'en torchent le cul, vous serez compris dans aucun chiffre.



Bref je ne vote pas puisqu'on ne peux pas dire "Non" autrement.

85 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 06/05/2012 à 12:46

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

le choix entre la peste et le choléra.. phrase employée ce jour aussi.



Le problème est que beaucoup vont voter contre quelqu'un et pas pour un autre. Quel que soit l'heureux élu.



Et a priori en terme de victime à ce jour la doctrine la plus meurtrière reste le christianisme.smiley 18

4331 Commentaires de news

Ecrit par Malaria le 06/05/2012 à 12:48

 

4

avatar

Inscrit le 01/05/2009

Voir le profil

Je comprend parfaitement. J'ai également hésité mais je suis finalement allé voter « contre un certain candidat ».



En tout cas là je creuse des douves autours de chez moi, en prévisions de l'arrivée imminente des chars de l'armée rouge.

300 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 06/05/2012 à 12:50

 

5

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Ecrit par Jakal117

Flamby Président, mon pote, faut pas que Sarkommence, sinon, elle va être Joly l'année 2012...


Mélanchon de tes affaires, avoir le qu'hulot de faire des jeux de mots sur notre élite ! bayrou va-t-on ?

lepen entier de la france patriotique est attristé !

smiley 32

4331 Commentaires de news

Ecrit par Morpheus le 06/05/2012 à 12:50

 

6

avatar

Inscrit le 30/01/2011

Voir le profil

C'est un choix particulièrement logique qui se défend.



Malheureusement, même si les médias s'inquiètent de l'abstention, les énergumènes censés (sensés ?) diriger notre pays s'en grattent une sans toucher l'autre, du moment qu'ils atteignent leur but, à savoir le pouvoir (pour te paraphraser).



Pour ma part je vais voter aujourd'hui, mais j'avoue qu'il est difficile de faire un choix entre ces deux-là ... (le mien est fait, et comme tu le dis, on pourrait le décrire comme le moins pire)

177 Commentaires de news

Ecrit par Serenity le 06/05/2012 à 12:54

 

7

avatar

Inscrit le 06/05/2012

Voir le profil

Salut Grand Chef !



Je me suis inscrit après plusieurs années de lecture assidue ici et auparavant ailleurs des news, Edito et autres commentaires qui anime ce site, afin de répondre a ta demande, essayer de te convaincre... d'y aller.



Déjà je suis belge et niveau politique, je me situe dans cette frange de la population qui estime (sans doute a tord) que quel que soit mon vote cela ne changera malheureusement pas grand chose a ce qui vas se passer... ce qui est plus le cas chez nous en Belgique que chez vous en France (système politique chez nous qui permet des petit arrangements entre amis qui finalement met au pouvoir un partit ou une coalition de partit qui n'ont pas forcement les mêmes idées, mais par la loi des nombres finissent au pouvoir alors qu'il n'ont pas forcement remporter le suffrage...) fin de la parenthèse.



La France est face a un choix qui se rapproche du dilemme insoluble, le choix entre deux maux (tu l'explique dans ton Edito). Avec une troisième possibilité que nous n'avons pas légalement en Belgique, l'abstention.



Vus de l'extérieur, et avec les informations qui nous parvienne via les médias (a prendre avec des pincettes donc) vous avez d'un coté Sarko, avec son historique/bilan connu des 5 dernières années et Hollande, qui lui n'a pas d'historique/expérience du tout... ce qui dans la conjecture actuelle de crise politico-economique mondiale est pas rassurant....

Alors que faire, espérer le changement et donc voter Hollande, ou faire confiance a nouveau a Sarkozy et espérer qu'il arrive a maintenir la barque a flot comme il l'a réussit (?) jusqu'ici ?



La réponse n'est pas évidente, et je comprend ton choix de l'abstention, qui serait un choix utile si les politiques se remettaient en question et finissaient par voir(pour ça faudrait qu'ils ouvrent les yeux sur ce qui se passe réellement sur le terrain) le niveau d'abstention pour ce qu'il est : le ras-le-bol et/ou la perte totale d’intérêt vis a vis du monde politique en général.



J'en reviens a essayer de te convaincre :

En partant du principe qu'en allant voter, ton choix et donc ton avis compte pour quelque chose, l'abstention ne fait que laisser la place a ceux qui ont un avis pas forcement éclairer de la situation. A contrario, tu es quelqu'un de plutôt intelligent, qui justement exprime a longueur d'années son avis sur la vie videoludique d'une part mais aussi sur la Vie en général d'autres part (Edito, ...) ton choix de l'abstention m’étonne donc.



En bref, il me parait important pour toi, a titre personnel, de faire la démarche, afin de ne pas regretter peu être, ce soir ou demain de ne pas l'avoir fait ????





Voilà, c'était ma pierre a l'édifice.



ps: Pour ceux que sa intéresse je n'ai pas de préférences entre Sarkozy/Hollande, mon choix aurait plutôt été vers un Nicolas Hulot...





11 Commentaires de news

Ecrit par pluton-x le 06/05/2012 à 13:14

 

8

avatar

Inscrit le 18/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Morpheus

C'est un choix particulièrement logique qui se défend.



Malheureusement, même si les médias s'inquiètent de l'abstention, les énergumènes censés (sensés ?) diriger notre pays s'en grattent une sans toucher l'autre, du moment qu'ils atteignent leur but, à savoir le pouvoir (pour te paraphraser).

Le pouvoir se résume à le prendre quand on ne l'a pas et le garder quand on l'a, cette règle s'applique à tout le monde même si tu est quelqu'un pétrit de bonnes intentions.



Mon choix à été fait, j'ai voté Hollande, j'ai choisi de lui laisser sa chance, je n'ai pas choisi Sarkozy par conviction, car bien qu'en politique je puisse comprendre que tout les coups sont permit je ne peux accepter qu'on face du gringue à l'extrême droite pendant tout un mandat et pendant les élections, ça et d'autre chose.

565 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 06/05/2012 à 13:16

 

9

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Il est vrai que la campange 2012 à été bien merdique.



Entre les mots doux que les candidats se sont envoyés, les programmes sans queues ni têtes, le choix final n'est pas fameux, ni facile.



Après, je te ferais grace du "si tu vas pas voter, tu viendras pas te plaindre si cela ne te convient pas". Te connaissant un peu, je pense pas que cela te fera allez voter.



Par contre, si ta femme est d'accord, pour te faire allez voter y a la méthode : "Tu vas voter ou ceinture pendant 5 ans".



Moi, je dit ça, je dit rien.



Pour revenir sur l'abstention, effectivement un score énorme illégimitrais les politiques se présentant mais en tiendraient-ils compte ? Au regard des politiques actuelles, j'ai comme un doute.



Même si je suis allez voter (enfin, ma mère via une procuration), je ne crois pas une seconde au réalisme du programme du candidat que j'ai choisit. C'est plus parce que l'autre candidat ne me convient pas.



Très honnêtement, je ne pense pas avoir les mots ou les idées pour te faire allez voter. Juste que je suis déçu de cette atitude.



Voila, c'est tout.

3142 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 06/05/2012 à 13:27

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

882 Commentaires de news

Ecrit par YMCA le 06/05/2012 à 13:42

 

11

avatar

Inscrit le 15/11/2010

Voir le profil

Hitler, c’est entre 5 et 10 millions de morts.
ça dépend comment tu comptes : c'est lui qui a préparé et enclenché la 2ème guerre mondiale et elle tourne autour de 50 millions de morts (si mes souvenirs sont exacts).



882 Commentaires de news

Ecrit par YMCA le 06/05/2012 à 13:44

 

12

avatar

Inscrit le 15/11/2010

Voir le profil

Je n’y peux rien, les cons avec des carcans et des œillères, ça m’insupporte.
c'est comme les pinces à linge sur le bout des seins

882 Commentaires de news

Ecrit par streum13 le 06/05/2012 à 13:45

 

13

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ce qui me motive à aller voter après de longues années d'abstinance et de jemenfoutisme électoral est ce qui est fait du droit de vote dans d'autres pays se disant démocratiques mais ayant de facto toutes les caractéristiques d'une république bananière. Et ça ne concerne pas que certains pays d'afrique, on en a l'exemple partout dans le monde et d'ailleurs pas si loin de chez nous tout au sud ou juste à l'est.



Donc je vote en pensant à tous ceux qui lorsqu'ils mettent leur bout de papier dans l'urne un joli troll face apparait en chantant trolololo.

1419 Commentaires de news

Ecrit par Mados le 06/05/2012 à 13:59

 

14

avatar

Inscrit le 30/04/2009

Voir le profil

Faut voir les choses simplement je pense...



Je ne serais pas satisfait quelque soit le résultat, étant bien plus à gauche que le p.s ...



Mais je me dis que je suis loin d'être content du bilan de sarko, du climat qu'il a instauré depuis près de 10 ans (ministre puis président). Je me dis qu'il y en a marre qu'il fasse ce qu'ils veulent, avec leurs ministres pourris jusqu'à la moelle, souvent condamnés et pourtant, toujours ministres...



Je me dis que le népotisme du président, en ayant voulu nommer son fils à la tête de l'epad, alors que c'est un bon a rien fini, et qui se retrouve vice président du conseil des hauts de seines à 25 ans... j'irai voter par ras-le-bol, pas par convictions dans le mec qui se retrouve en face...



Je ne me fais guère d'illusions sur ce qu'il peut apporter, mais j'ose espérer que ce sera moins pire que l'ump qui nous gouverne depuis 10 ans.



161 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/05/2012 à 13:59

 

15

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par pluton-x

Mon choix à été fait, j'ai voté Hollande, j'ai choisi de lui laisser sa chance, je n'ai pas choisi Sarkozy par conviction, car bien qu'en politique je puisse comprendre que tout les coups sont permit je ne peux accepter qu'on face du gringue à l'extrême droite pendant tout un mandat et pendant les élections, ça et d'autre chose.
Comme expliqué dans mon édito, faire du gringue à l'extrême-gauche devrait être tout aussi révoltant.

6670 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/05/2012 à 14:00

 

16

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Mados

Je ne me fais guère d'illusions sur ce qu'il peut apporter, mais j'ose espérer que ce sera moins pire que l'ump qui nous gouverne depuis 10 ans.

17 ans si tu rajoutes le RPR. 7+5 Chirac, 5 Sarkozy.

6670 Commentaires de news

Ecrit par Mados le 06/05/2012 à 14:03

 

17

avatar

Inscrit le 30/04/2009

Voir le profil

oui mais jospin était 1er ministre :p ok c'est pas un gouvernement de gauche pour autant mais bon

161 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/05/2012 à 14:04

 

18

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent

Même si je suis allez voter (enfin, ma mère via une procuration), je ne crois pas une seconde au réalisme du programme du candidat que j'ai choisit. C'est plus parce que l'autre candidat ne me convient pas.
Mais c'est finalement ça qui est grave, en fait. Voter par dépit contre un candidat et non pas pour en soutenir un autre.

Et même si, économiquement parlant, beaucoup sont persuadés que Sarkozy a un meilleur programme que Hollande, ils préfèreront voter ce dernier parce qu'ils n'aiment pas le président en place.

C'est triste, un peu illogique, un brin immâture, non ?

6670 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/05/2012 à 14:06

 

20

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par streum13

Ce qui me motive à aller voter après de longues années d'abstinance et de jemenfoutisme électoral est ce qui est fait du droit de vote dans d'autres pays se disant démocratiques mais ayant de facto toutes les caractéristiques d'une république bananière.
Mais la question qui mérite d'être posée est : Qu'on fait les politiques de notre droit de vote à nous ? Ne lui ont-il pas arraché sauvagement ses lettres de noblesse ?

6670 Commentaires de news

Ecrit par Mados le 06/05/2012 à 14:08

 

21

avatar

Inscrit le 30/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Mais c'est finalement ça qui est grave, en fait. Voter par dépit contre un candidat et non pas pour en soutenir un autre.

Et même si, économiquement parlant, beaucoup sont persuadés que Sarkozy a un meilleur programme que Hollande, ils préfèreront voter ce dernier parce qu'ils n'aiment pas le président en place.

C'est triste, un peu illogique, un brin immâture, non ?


Y a pas non plus que l'économie dans la vie :p

Évidemment que c'est important, mais "réussir" son économie en taxant toujours les plus défavoriser et pendant ce temps la faire des cadeaux au millionnaires, je trouve ça très bof

161 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

12802-election-presidentielle-abstention-choix-vote-resultats