Steam attaqué par l’Allemagne

 

Publié le Mardi 25 septembre 2012 à 11:20:00 par Laurent Benoit

 

Steam attaqué par l’Allemagne

This is blitzkriiiiiiieeeeg !

Non ne flippez pas, Angela Merkel n’a pas l’intention d’envoyer le GSG 9 abattre Gabe Newell sous prétexte qu’il fait des jeux vidéo, et que c’est un media plein de violence, nécessitant une censure sévère à chaque import sur leur territoire. 

C’est la fédération des différentes associations de consommateurs du pays qui se la joue furax.

Si vous suivez un peu l’actu, vous devez vous souvenir que la Cour de justice Européenne a statué en juillet sur le fait qu’il était légal et légitime de revendre du contenu numérique (une licence Photoshop, une clé d’un jeu vidéo dématérialisé, un DLC pourquoi pas).
Cela a fait naître des cris de joie chez certains, mais la plupart des gens ont tous conclu la même chose : malgré l’annonce, on peut être certain que les entreprises incriminées s’en tamponneront complètement. C’est aussi le cas de Valve, qui avait répondu qu’il était hors de question qu’ils changent quoi que ce soit, et que les utilisateurs mécontents de Steam pouvaient aller voir ailleurs s’ils n’étaient pas satisfaits.
Blague, puisque ailleurs, les conditions sont les mêmes.

Les allemands donc, ont décidé que puisque Valve leur faisait un bras d’honneur, ils allaient saisir la justice. Non seulement ils veulent obliger Valve à installer sur Steam une option permettant la revente d’un contenu, mais ils veulent également faire annuler le contrat de licence utilisateur final (CLUF) de la plate-forme de distribution, mis à jour pendant les vacances : désormais, lorsque vous refusez d’accepter le CLUF, tout ce que vous avez acheté avant est bloqué par Valve.
Vous avez 2000 euros d’achat sur Steam mais vous décidez désormais de ne plus approuver leur politique et de ne plus rien acheter, il n’empêche que si vous n’acceptez pas sciemment les nouvelles conditions de la plate-forme, vous l’avez quand même dans le baba.

Deux raisons, associées à l’arrivée des logiciels professionnels sur la plateforme, qui poussent les assos allemandes à se lancer dans une croisade juridique qui risque d’être longue et épuisante. Et pas gagnée non plus. Valve a déjà donné une réponse narquoise : la loi s’applique aux détenteurs de copyright du programme, soit les développeurs et éditeurs. Eux ne sont que distributeurs, ils ne sont donc pas responsables de la non-possibilité de revente.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mortal le 25/09/2012 à 12:18

 

1

avatar

Inscrit le 13/09/2010

Voir le profil

ceci dit, c'est quand meme un poil illegal de forcer l'acceptation de leur nouvelle CLUF, sinon tu as plus acces à tes programmes d'avant, non ?



pas finalement une mauvaise idée cette attaque en justice.

ou alors faut attendre que valve et steam coulent, comme quoi, ils avaient dit qu'ils permettraient aux users de recuperer tout leur jeux en mode offline

2817 Commentaires de news

Ecrit par Laurent B. le 25/09/2012 à 13:16

 

2

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

ceci dit, c'est quand meme un poil illegal de forcer l'acceptation de leur nouvelle CLUF, sinon tu as plus acces à tes programmes d'avant, non ?
Ca le sera quand la justice aura statué. D'ici là, Valve a le temps et les moyens de composer sa défense ou de changer de stratégie.



UFC Que Choisir doit toujours attendre une réponse pour son assignation en justice de différents gros éditeurs



Ceci dit tout n'est pas noir. Pour revenir à la perquisition de la justice sud-coréenne chez Blizzard en mai, ça a porté ses fruits, et l'entreprise a du rembourser une partie des joueurs.



Même si elle y a mis toute sa mauvaise foi, obligeant presque le joueur à apporter la preuve qu'il ne pouvait pas jouer, limitant les conditions de remboursement au maximum (notamment sur la période temporelle) et les draguant à nouveau avec 30 jours d'essai sur Starcraft pour les conserver dans leurs filets.

911 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 25/09/2012 à 13:51

 

3

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Ecrit par themortal

ceci dit, c'est quand meme un poil illegal de forcer l'acceptation de leur nouvelle CLUF, sinon tu as plus acces à tes programmes d'avant, non ?



pas finalement une mauvaise idée cette attaque en justice.

ou alors faut attendre que valve et steam coulent, comme quoi, ils avaient dit qu'ils permettraient aux users de recuperer tout leur jeux en mode offline
Ce qui est illégal, c'est de changer les conditions d'un contrat et d'empêcher l'usage des services précédemment acceptés avec les conditions antérieures, sans qu'il ne soit fait la moindre concertation avec la clientèle.

Tous les fournisseurs de contenus, éditeurs et constructeurs nous la mettent dans le cul à ce niveau là.

Forcer ces derniers à permettre la revente de licence serait une bonne chose point de vue consommateur, mais le distributeur comme steam ici, ne peut décemment pas permettre ces reventes parallèles, les contrats signés avec les éditeurs ne le permettant pas en amont.

La seule option VIABLE pour les deux parties, la seule et unique solution (et Valve en a déjà parlé), serait de laisser tout l'usage aux contenus précédemment acquis, tout en empêchant l'utilisation complète du service et les achats ultérieurs dès qu'un utilisateur refuserait d'accepter les nouvelles conditions d'utilisation.

Ce serait en tout cas, la condition la plus juste.

10688 Commentaires de news

Ecrit par mectx le 25/09/2012 à 14:16

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Moi un truc me fait rigoler..

C'est le principe de CLUF en lui même qui est illégal a 99%.

En France par exemple, il est illégale de signer un contrat comme ça sans que tu puisse voir/essayer ce que tu achète.

Donc tous le contrats de licences qui t'empêchent d'installer si non acceptés sont bon a jeter.

Qui perds son temps a porter plainte en france? Personne...



654 Commentaires de news

Ecrit par Laurent B. le 25/09/2012 à 18:48

 

5

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Les gens porteraient plainte si la justice était désengorgée et si les avocats français les plus redoutables s'intéressaient plus aux droit commercial numérique.



Aux Etats-Unis, la structure judiciaire est différente, et les avocats ont bien plus de poids pour défendre des intérêts privés. En France, la notion de justice revient d'abord à protéger les intérêts de la société et faire respecter la loi. Aux USA, la notion s'apparente plus à un débat servant à trancher en faveur d'une partie ou d'une autre selon sa capacité de démonstration argumentative.



Je caricature franchement, mais c'est pour ça qu'il existe là bas des systèmes comme les class-actions et/ou des procès qualifiés de "démesurés" ici. On ne conçoit pas la justice de la même manière.



911 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 26/09/2012 à 10:19

 

6

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Oui l'idée de laisser les achats faits pendant une CLUF acceptée est on ne peut plus normal. On a accès aux contenus et conditions que l'on a accepté auparavant. Et si on décide de ne plus être d'accord. Bah on garde ce que l'on a, et on est déconnecté de la nouvelle version (achat, démo....) car cela ne nous intéresse plus.



Cela peut être archi défendable en justice je pense. Mais bon, je n'y connais rien non plus.

1112 Commentaires de news

Ecrit par Azety le 26/09/2012 à 13:34

 

7

avatar

Inscrit le 24/04/2011

Voir le profil

de nos jours les allemands sont les dernières personnes à protéger les droits du consommateur. Ce qui pour moi débouche aussi sur un droit civique ( pas se faire mettre tranquillement )

608 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

14114-allemagne-proces-steam-valve-attaque