Rise of the Triad renaît de ses cendres

 

Publié le Jeudi 15 novembre 2012 à 09:28:00 par Laurent Benoit

 

Rise of the Triad renaît de ses cendres

Rise again

screenRise of the Triad était un FPS développé par Apogee (maison-mère de ce que fut entre autres 3D Realms) qui est sorti sur PC en 1994, dans une version à l’époque en shareware, avant de bénéficier d’une sortie physique l’année suivante. Il est l’objet d’un cult-following aujourd’hui au sein des abandonwares, pour avoir marqué la scène FPS des années 90. Pas aussi mis en avant que Doom ou Duke Nukem 3D, il est le fruit du travail de Tom Hall (dont nous rapportions les difficultés à financer le dernier projet) et Scott Miller (papa de Duke 3D et actuellement toujours chez 3D Realms, et qui prépare un FPS de la dernière chance).

Développé à l’origine pour être une suite de Wolfenstein, John Carmack annulera le projet pour laisser pignon sur rue à Doom. Tom Hall, une fois parti d’id Software, en profitera pour terminer le jeu avec Apogee, qui devait éditer le projet à l’origine. Rise of the Triad sortira chez eux en tant que jeu propre, qui met en place une task-force d’élite des Nations Unies débarqant sur l’île de San Nicolas pour mettre à jour un culte de la mort. Alors que leur embarcation est détruite par une patrouille, ils vont devoir nettoyer tout le bazar et trouver un moyen de repartir de San Nicolas en empêchant le culte de détruire Los Angeles et sa région.

S’il n’a pas marqué autant que les gros bonnets Doom, Quake et Duke 3D, il demeure une avancée importante dans le genre, puisqu’il fut à l’époque le premier FPS à proposer une visée dans l’espace vertical avec le mouselook. Mais pas que. Le joueur pouvait choisir entre 5 personnages différents, chacun possédant des attributs spécifiques.

screenRotT a aussi proposé brouillard, impacts de balles dans les décors, vitres destructibles, éclairages dynamiques, skybox panoramique pour le ciel... ses nombreuses innovations, son multi jouable à onze et truffé de modes différents et sa violence en feront un titre particulièrement apprécié des amateurs de FPS (bien que Miller et son équipe n'aient pas bénéficié du sens du level design de Romero et Carmack, une critique faite au jeu à l'époque), avant qu’Apogee et id mettent en place leur choc des titans en sortant respectivement Duke Nukem 3D et Quake.

Si je vous parle, le soupir nostalgique dans la voix, de cet abandonware, c’est parce qu’Interceptor Entertainment s’est vu commander un reboot cet été par Apogee, qui ne peut plus faire grand-chose de la licence Duke Nukem, rachetée par Gearbox. Le jeu a été annoncé cet été à la Quake Con, et utilisera l’Unreal Engine 3. Pour info, Interceptor est l’équipe de développeurs qui travaillaient sur un remake HD de Duke Nukem 3D, Duke Nukem Reloaded, approuvé par Gearbox pour une sortie gratuite, mais mis en pause pour une durée indéfinie.

Des rumeurs ont fait état de pressions d’Apogee et 3D Realms pour tenter de laisser le jeu originel seul disponible au téléchargement (bien évidemment payant) sur PC et consoles actuelles. Il faut croire qu’Apogee a malgré tout souhaité botter en touche et profiter de l’attente générée par cette bande de passionnés, qui repartent donc aujourd’hui sur un projet neuf et payant, mais qui met en lumière le FPS le moins connu de la « bande à Doom » de l’époque.

Depuis, nos confrères de Machinima ont été tourner un carnet de développeurs pour prendre la température du projet, et pour le moment, cela s’annonce non seulement sympa mais toujours gore et nerveux, et tout le monde a l’air impliqué, même la tête à claque du marketing qui intervient au milieu des développeurs.

En plus des 20 missions solos, Rise of the Triad proposera les multijoueurs de l’époque comme le Dog mode, et sera ouvert aux mods. Ce reboot proposera par ailleurs une option permettant de garder les musiques et les bruitages originaux. La sortie du jeu est annoncée pour le premier trimestre 2013, en distribution digitale via Steam uniquement. Les mods seront distribuables sur le Steamworks.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par TdbSpidey le 15/11/2012 à 09:43

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

C'est marrant, moi tout ce que je me souviens de ce jeu à l'époque, c'était les pièges que les ennemis se manger (style pylones avec des lames aiguisées qui tournent), et les trampoline qui nous envoyait, nous et les ennemis, à 15m smiley 54



Mis à part cela, je l'avais quand même pas trouvé exceptionnel à l'époque smiley 9

2842 Commentaires de news

Ecrit par Mortal le 15/11/2012 à 10:00

 

2

avatar

Inscrit le 13/09/2010

Voir le profil

me souvient que des trampolines, y avait pas des anneaux "a la sonic" a recuperer aussi ? (ou je deraille smiley 7)



le 1er a faire le mouse look, ca me surprends quand meme, ca y etait pas dans duke 3D (vu qu'on pouvait baisser et lever la tete au clavier) ?



puis je sais plus si c'est heretic ou hexen dans lequel on pouvait aussi baisser et lever la tete (un petit peu)

ni la chronologie exacte avec RoTt

2817 Commentaires de news

Ecrit par Laurent B. le 15/11/2012 à 22:10

 

3

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Ecrit par themortal

me souvient que des trampolines, y avait pas des anneaux "a la sonic" a recuperer aussi ? (ou je deraille smiley 7)



le 1er a faire le mouse look, ca me surprends quand meme, ca y etait pas dans duke 3D (vu qu'on pouvait baisser et lever la tete au clavier) ?



puis je sais plus si c'est heretic ou hexen dans lequel on pouvait aussi baisser et lever la tete (un petit peu)

ni la chronologie exacte avec RoTt
Duke est sorti en 96, après RotT.



Hexen n'a jamais eu de mouse look dans sa version dos d'origine. Les portages peut-être, je joue à Brutal Doom avec mouse look et jump/crouch activés.

911 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

14629-rise-of-the-triad-rebbot-nouveau-jeu