L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 11 novembre 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Des rêves sans signification

imageJ’ai toujours fait des rêves bizarres. Et surtout, alors que certains se réveillent en n’en ayant absolument aucun souvenir, moi je m’en souviens fréquemment. Du coup, j’ai un peu l’impression d’avoir déjà vécu de nombreuses vies. De nombreuses vies extrêmement bizarres, cela dit, vu que pour chercher la moindre rationalité dans un rêve, il faut quand même, ha ha, se lever tôt.

Tenez, cette nuit, par exemple, je me suis rendu à la soirée de lancement de Call of Duty Black Ops II sur les Champs Elysées. Oui, la soirée se déroulera demain en réalité. Mais dans mon rêve, c’était cette nuit et je m’y rendais donc. J’ai décidé d’y aller en métro. Je suis donc sorti du Lycée (ne me demandez pas pourquoi j’étais encore au lycée, c’est comme ça) et je me suis rendu avec mes petites papattes, vers la station la plus proche. En chemin, j’ai décidé de couper par le parc. Je me suis accroché mes vêtements dans les branches d’un arbre, ai fait un accroc à mon blouson et suis finalement tombé nez à nez avec un guépard. En fait, on n’a pas l’impression comme ça, mais un guépard, ce n’est pas super sympa comme bestiole. Ça a beau ressembler à un gros chat, pas certain qu’il soit prompt à vous câliner, même si vous sortez une boîte de ronron saveur saumon. Du coup j’ai préféré me réveiller.

imageAh oui, c’est une particularité que j’ai durant mes rêves : quand ils ne me plaisent pas, je décide de les changer ou de me réveiller, tout simplement. C’est un jour après une nuit particulièrement éprouvante, étant ado, que j’ai décidé de ne jamais plus me laisser dominer par mes rêves. Depuis, je les triture, je les malaxe, je les façonne à mon envie.
Ce qui est amusant, aussi, c’est de « vivre » un même rêve plusieurs nuits. Et de s’en souvenir. Tenez, une fois, j’étais dans une maison relativement délabrée, avec des amis. Et bien entendu, ce qui devait arriver arriva : une attaque de zombies. Jusque-là, rien d’anormal, hein. A peine armés, que ce soit de pistolets pour certains, d’une hache pour moi et globalement, de tout ce qui pouvait passer sous la main des autres, nous avons vaillamment combattu la horde mugissante. Nous avons perdu Sarah, quand le plafond s’est effondré sur elle. Nous avons perdu Henry quand il est tombé par la fenêtre. Et nous avons perdu John quand il a ouvert la porte du sous-sol pour voir ce qu’il y avait et que des dizaines de zombies en ont jailli. Cela a d’ailleurs marqué le début de notre retraite. Nous avons quitté miraculeusement la maison et avons couru dans la plaine pour échapper aux monstres. Notre seul but : atteindre la rivière aux crocodiles qui, du coup, pourraient se repaître des cadavres pourrissants. Je me suis réveillé avant de l’atteindre, alors que les munitions venaient à manquer et que j’avais perdu ma hache, restée coincée dans le crâne d’un zombie.
Un rêve tout ce qu’il y a de plus classique, me direz-vous. Sans doute n’aurais-je pas dû reprendre deux fois des moules pour mieux dormir. Mais c’est ainsi.
Les jours et les semaines ont passés. Et une nuit… rebelotte. Me revoici coincé dans cette même maison délabrée. Avec Sarah, Henry, John et les autres (plein de gens que, donc, je ne connais ni d’Eve ni d’Adam dans la réalité). Et une nouvelle fois, nous avons dû faire face à une horde de zombies. La même chose, je vous dis. Même décor, mêmes protagonistes. Sauf que cette fois-ci, j’étais prêt. Aux aguets. Je savais où ces saletés débarquaient à l’avance. Nous avons nettement mieux résisté et réussi à contenir l’invasion. J’ai retenu Sarah avant que le plafond ne s’effondre. J’ai retenu Henry alors qu’il allait se faire entraîner par la fenêtre. Bon. Par contre, malgré mon interdiction, ce crétin de John a quand même réouvert la porte, s’est quand même fait boulotter encore une fois, et a permis à ces saletés de monstres puants d’envahir la maison. Comme je connaissais le chemin, nous avons pu en fuir nettement plus simplement, je n’ai pas coincé ma hache, et tout s’est finalement bien déroulé. Je crois que j’ai décidé de me réveiller plus par ennui qu’autre chose.

imageBref, je rêve. Souvent. De plein de choses. J’aurais limite de quoi écrire une Iliade et une Odyssée. Il y aurait des meurtres. Des trahisons. Du sexe. De l’amour. Des adultères. Des situations gênantes. D’autres glorieuses. Des armes ont la gâchette reste coincée. Des animaux sauvages. De l’action. De l’amour. Des super-pouvoirs. Tiens, une fois, j’ai rêvé – et ce fut un rêve extrêmement agréable – que je pouvais sauter de super haut et retomber sans me faire mal. J’ai rêvé plusieurs autres fois que je pouvais voler, également. Oh, pas façon Superman, à la vitesse supersonique. Juste voler. Par la volonté de l’esprit. Par contre, tiens, si j’ai régulièrement rêvé que je retournais en cours – et vu mon amour pour le système éducatif, ce fut chaque fois des putains de cauchemars – je n’ai jamais rêvé que j’y allais nu. De la même manière, je n’ai jamais rêvé que je me produisais sur scène, ou devant une assemblée, la stouquette à l’air après avoir oublié mon pantalon. Non, ça, à la rigueur, ça arrive en vrai et ça s’appelle une partouze. Voire un dîner avec DSK. Mais jamais dans les rêves, si ?

Bref. Je fais souvent des rêves. Complètement débiles. Mais des rêves quand même. Et non, n’y cherchez pas une quelconque explication. Je déteste ces gens qui essaient de vous expliquer que vous avez un œdipe refoulé parce que vous avez rêvé d’une tortue, ou que vous allez tromper votre femme dans les prochains jours parce que vous avez rêvé que vous écrasiez un koala. Moi, quand je vois une tortue dans un rêve, je la vide pour m’en faire un casque. Et si j’écrase un koala, c’est juste parce que je trouve ça marrant. En fait, ça veut peut-être simplement dire que je suis un psychopathe, tout bêtement. Et ça, c’est chouette.

Allez. Demain soir, soirée de lancement Call of Duty Black Ops II. Je vais aller tuer un guépard pour la peine.


 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Ailleurs le 11/11/2012 à 12:22

 

1

avatar

Inscrit le 23/02/2011

Voir le profil

Ah il fait moins le malin le Martin Luther King avec son rêve de fraternité!



Sinon, ta camomille du soir, elle est en vente libre?

72 Commentaires de news

Ecrit par futex le 11/11/2012 à 12:28

 

2

avatar

Inscrit le 15/06/2010

Voir le profil

35 Commentaires de news

Ecrit par Grimm_jowww le 11/11/2012 à 12:56

 

3

avatar

Inscrit le 08/01/2012

Voir le profil

Ah il fait moins le malin le Martin Luther King avec son rêve de fraternité!
On m'a appelé ? I have a Dreamcast !

598 Commentaires de news

Ecrit par CyberJoJo le 11/11/2012 à 13:09

 

4

avatar

Inscrit le 26/12/2009

Voir le profil

ah les rêves smiley 15smiley 26

1579 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 11/11/2012 à 13:15

 

5

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

J’ai rêvé plusieurs autres fois que je pouvais voler, également. Oh, pas façon Superman, à la vitesse supersonique. Juste voler. Par la volonté de l’esprit.

pareil, ça m'arrive souvent... ce sont les meilleurs rêves smiley 17 par contre toujours très déçu au réveil...

1338 Commentaires de news

Ecrit par GamAlien le 11/11/2012 à 14:44

 

6

avatar

Inscrit le 28/06/2011

Voir le profil

A défaut d'invasions de zombies pour ma part, ce sont des invasions d'aliens et de xenomorph depuis que je suis tout petit, et ça c'est moche! smiley 54



Mais c'est cool de pouvoir se souvenir de ses rêves, je plains ceux qui ne se souviennent rien de leur nuit ^_^

2383 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 11/11/2012 à 14:52

 

7

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Bon Edito, le début des jeux interactifs avant l'heure smiley 22



Et merci à Futex pour cette petite piqure de rappel, j'avais oublié cette scène culte de Bernie smiley 13

4038 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 11/11/2012 à 15:22

 

8

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

mes rêves sont dans le style Twin Peaks depuis un moment smiley 54

4489 Commentaires de news

Ecrit par t-la le 11/11/2012 à 16:44

 

9

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

C'est amusant, ça me rappelle un reve personnel. Je ne fais pas vraiment de rêves "jeux videos", mais celui-là, si :

J'étais à la fois le joueur qui tien le pad et le personnage dans un fps pousuivi par des bêtes genre jurassique park. J'avais la désagréable sensation de ne pas pouvoir bouger comme je voulais mais uniquement par les gestes faits par l'autre moi.

Le pire c'est en arrivant devant une porte, au bord de se faire bouffer, et l'autre moi qui était incapable de se souvenir de la touche pour ouvrir la porte...

1418 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 11/11/2012 à 16:47

 

10

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par t-la

C'est amusant, ça me rappelle un reve personnel. Je ne fais pas vraiment de rêves "jeux videos", mais celui-là, si :

J'étais à la fois le joueur qui tien le pad et le personnage dans un fps pousuivi par des bêtes genre jurassique park. J'avais la désagréable sensation de ne pas pouvoir bouger comme je voulais mais uniquement par les gestes faits par l'autre moi.

Le pire c'est en arrivant devant une porte, au bord de se faire bouffer, et l'autre moi qui était incapable de se souvenir de la touche pour ouvrir la porte...


Et c'est depuis ce jour que tu es devenu fan des QTE smiley 54

1905 Commentaires de news

Ecrit par t-la le 11/11/2012 à 20:26

 

11

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par ftorama



Et c'est depuis ce jour que tu es devenu fan des QTE smiley 54


Oui, et des aides à outrance dans les jeux smiley 27

1418 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

14633-reves-signification-zombies-call-of-duty-black-ops-ii