John MacAfee sera extradé au Belize

 

Publié le Vendredi 7 décembre 2012 à 17:00:00 par Laurent Benoit

 

John MacAfee sera extradé au Belize

Les portes du pénitentier....

imageNous vous rapportions hier l'arrestation de John McAfee au Guatemala. L'ex-patron et désormais milliardaire) de McAfee Security coulait des jours heureux de milliardaire retraité au Bézel depuis 4 ans. Jusqu'à ce que son voisin se fasse assassiner par balles, et que John soit l'un des principaux suspects.

Scientific American et Vice Magazine rapportent son étrange cavale digne d'un Jason Bourne grabataire. A 67 ans, l'homme n'a même pas attendu d'être officiellement désigné comme suspect pour s'enfuir de chez lui lorsque les enquêteurs ont voulu l'interroger. Il a affirmé s'être enterré dans le sable, un carton sur la tête pour respirer, dans son immense propriété perdue dans la jungle de ce petit pays d'Amérique centrale, situé au sud du Mexique.
Puis quand il fut sûr que personne ne reviendrait vérifier sa présence, il aurait alors pris la fuite pour le Guatemala afin d'y demander un asile politique. Wired ou Vice Magazine l'ont approché quand il a commencé à parler de sa fuite sur son blog personnel Who Is McAfee, parlant d'une machination à son encontre. John McAfee a coupé ses cheveux et coloré sa barbe pour passer incognito, mais la justice bélizienne l’aurait reconnu sur une photo publiée par erreur sur le site de Vice, en compagnie du rédacteur en chef du site. Les données EXIF auront permis de localiser sa position par GPS et de le retrouver.

Hier,John McAfee a été arrêté au Guatemala pour son entrée irrégulière sur le territoire, alors qu'il venait solliciter l'asile diplomatique. Il a été remis aux services d'immigration, qui devaient l’expulser hier matin au Belize, avant que ses avocats ne tentent un recours procédural de la dernière chance, alors même que McAfee avait déjà embarqué pour le décollage.
Le Président de la République du Guatemala, Otto Perez, a ensuite déclaré à la presse que son pays rejetait la demande d'asile politique du milliardaire américain. 

« La procédure a été menée complètement et l'asile ne va pas être accordé. Nous ne sommes pas tenus de fournir d'explication », a ajouté le Président guatémaltèque.

imageFinalement, en apprenant que sa demande était rejetée, McAfee se serait senti mal et ses avocats ont demandé une hospitalisation d’urgence pour "problèmes cardiaques". Admis à l'Hôpital de la Police Nationale Civile, il y restera quelques heures, son avocat principal (et accessoirement l'oncle de sa compagne), Maitre Telésforo Guerra, rapportant "deux infarctus du myocarde" dans la matinée, mais sans indiquer la source du diagnostic.
Une argumentation qui ne suffira pas, même émanant de celui qui a défendu l'ancien dictateur Efrain Rios Montt (1982-1983), accusé de génocide pendant la guerre civile, et Alfonso Portillo, président entre 2000 et 2004, poursuivi pour corruption et blanchiment d'argent portant sur des dizaines de millions de dollars.
Après quelques heures d'hospitalisation, les médecins le renverront aux autorités en charge de l’immigration, pour sa remise en détention avant son transfert hors du pays.

Le ministre des Affaires étrangères, Harold Caballeros, a précisé que John McAfee serait remis aux autorités du Belize, qui n'ont retenu aucune charge contre lui mais souhaitent toujours l'interroger dans le cadre de l'enquête sur le meurtre début novembre d'un autre américain, son voisin Gregory Faull, tué par balles et retrouvé mort dans la piscine de son domicile sur l'île d'Ambergris Caye, au large du Belize, dans la mer des Caraïbes.
John McAfee était passé à la clandestinité en novembre, multipliant les fausses pistes, peu après le décès de Faull. Le Premier ministre du Belize, Dean Barrow, avait qualifié mi-novembre John McAfee de "fou" et de "paranoïaque", après que celui-ci eut accusé la police locale de vouloir le tuer parce qu'il avait cessé de financer des campagnes électorales.


 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 07/12/2012 à 21:18

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Cette histoire est tellement tirée par les cheveux qu'elle en devient crédible, surtout quand on sait que la corruption est un sport national en Amérique central et du sud.

4040 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

14934-john-mcafee-guatemala-expulsion-meurtre