Un fonds d’investissement privé américain rachète Bohemia Interactive

 

Publié le Samedi 12 janvier 2013 à 11:00:00 par Laurent Benoit

 

Un fonds d’investissement privé américain rachète Bohemia Interactive

De l’Australie à Prague, de Prague à New-York

screenThe Riverside Co, société privée d’investissements en capitaux (private-equity firm) basée à New York, a en effet racheté le développeur tchèque. C’est Peter Morrison, ancien capitaine de l’armée australienne, et fondateur du studio, qui réalise la vente de ses actions, majoritaires chez Bohemia, au fond new-yorkais. 

Au départ, il y eut Bohemia Interactive, fondé en 1999 à Prague par Marek Španěl. Membre d'une coalition locale de développeurs et consultants pour les secteurs industriels, Bohemia ouvrira plusieurs studios parallèles : Bohemia Interactive Australia, qui démarre le développement d'un simulateur militaire, Virtual Battle Space, en 2001 avec la coopération de l'US Marine Corps.

En 2008, alors que le simulateur a trouvé client parmi les armées modernes, B.I.A. rejoint les locaux de Prague, et les studios fusionnent pour devenir Bohemia Interactive Simulations. Le reste des employés australiens rejoignent la division Asie-Pacifique de Bohemia, et Peter Morrison, autrefois lead-developper sur Operation Flashpoint, devient le CEO du studio. Morrison a ainsi pris les rennes de Bohemia Interactive Simulations il y a 12 ans, après avoir contribué à la mise en place d’un simulateur militaire destiné aux trouffions qui seraient déployés en Irak en 2003.

Ce pari sur la demande grandissante de simulateurs vidéoludiques pour professionnels a payé, puisque Riverside, dont les actifs sous gestion sont estimés à 3 milliards de dollars, et qui vient d’investir, ne le fait pas que dans Bohemia mais dans une foultitude de marchés nouveaux et en pleines croissances, pour des acquis estimés à 200 millions de dollars supplémentaires.

screenBohemia ne devrait pas se transformer plus en outil de propagande qu’il ne l’est déjà, avant que les fanboys du militarisme virtuel ne viennent gueuler comme avec Disney et Lucasfilms.
D’abord car Armed Assault est déjà propagandiste en soit, mais aussi car Bohemia travaille depuis trèèès longtemps avec l’armée américaine et le département de la Défense, le ministère britannique de la Défense, et les forces australiennes, autant dire que question services rendus aux treillis, ce ne sont pas des débutants.Leur version "pro" d’ArmA, l'actuelle Virtual Battle Space 2, fait un carton parmi les programmes d’entrainement des armées occidentales modernes.

Morrison restera patron de Bohemia et le développeur utilisera l’argent de Riverside pour adapter ses technologies aux industries minières et médicales. Leur simulateur minier, Project Canary, est le porte-étendard des jeux spécialisés dans le domaine, et est développé au Mining Industry Skills Centre australien afin de réduire les accidents environnementaux au sein des prospections.

screenBohemia, fondée en 2001, compte aujourd’hui une centaine d’employés à travers le monde, augmentant ses effectifs chaque année de 20 à 30 personnes, et planifiant son expansion en 
Asie pour les prochaines années, là où fans de guerre comme industries spécialisées réclament de manière grandissante leurs services.

Martin Scott, auteur du deal chez Riverside, a avoué au Deal Journal Australia un accord "typique" de Riverside, pour une acquisition qu’il situe entre 20 et 150 millions d’euros, sans donner les chiffres exacts. Riverside prévoit « une croissance soutenue à deux chiffres » pour l’avenir de Bohemia. Son acquisition concerne aussi bien le cœur du studio exilé en République Tchèque pour des avantages fiscaux, que les bureaux situés en Floride ou en Australie.

Depuis 2009, Rivserside avait déjà acquis la chaîne de restaurants australien Retail Zoo (propriétaires des Boost Juice Bars et des Sals’s Fresh Mex Grill), ainsi que de la franchise australienne de café Cio Espresso. Le fond new-yorkais possède des bureaux à l’international et veut continuer à se développer en Australie, une niche occidentale proche du marché asiatique.

Il n'est cependant pas précisé clairement dans les accords du deal si toute cette reprise se focalisera uniquement sur le développement des logiciels spécialisés en simulation, ou si tout ceci pourrait avoir un impact sur la division "jeux" de Bohemia Interactive, et donc sur Armed Assault 3, dont la sortie est pour le moment repoussée.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Un fonds d’investissement privé américain rachète Bohemia Interactive :

Commentaires

Ecrit par CyberJoJo le 12/01/2013 à 12:44

 

1

avatar

Inscrit le 26/12/2009

Voir le profil

J'espère que ça n'impactera pas le developement d'ARMA3 et de DayZ et aussi que ça aidera les developpeurs retenus en Grèce à rentrer chez eux !

1579 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par scudik

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par Aces

- L'Edito du dimanche par scudik

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par scudik

15262-bohemia-interactive-rachat-riverside-arma