Les jeux vidéo violents bannis du Massachusets

 

Publié le Lundi 14 janvier 2013 à 12:00:00 par Laurent Benoit

 

Les jeux vidéo violents bannis du Massachusets

Gun crisis : real life edition

imageLe Massachusetts, a, outre le mérite d’avoir un nom impossible à prononcer bourré, récemment ordonné le retrait des bornes d’arcade de Time Crisis et de sept autres light-guns (jeux de tir avec pistolet factice), après que les parents d’un enfant de 12 ans ait déposé plainte auprès de l’Etat, jugeant ces jeux en libre-service scandaleux, surtout quand ils sont présents dans des aires de repos autoroutières gérées par l’Etat.

L’article du Boston Globe a entraîné un nouveau débat, après que le couple ait reconnu que ceci soit intolérable après la tuerie récent de Newtown, survenue le 14 décembre 2012 dans le Connecticut, qui n’a toujours aucun rapport avec le jeu vidéo en soit, mais la campagne de défense médiatique de la NRA a récemment réussi à reporter la responsabilité des meurtres par arme sur la violence présente dans les médias, notamment les jeux vidéo.

Le Boston Globe présente ainsi à travers son sujet Andrew et Tracy Hyams, qui ont visité une salle d’arcade après avoir « entendu des coups de feu résonner entre ses murs », au sein de la ville de Charlton. Ils ont ensuite écrit une plainte au commissaire chargé des autorisations en vigueur là-bas pour ce genre de métier. Ce dernier, suite à la lettre, a fait retirer les bornes de salle en question.

« Le gamin que nous avons vu tirait depuis une réplique de mitrailleuse su l’écran, nettoyant des niveaux virtuels avec un tac tac tac automatique qui résonnait dans les murs de l’air d’autoroute, on pouvait même l’entendre dans les toilettes ! », a affirmé Andrew Hyams, 58 ans, qui justifie son geste par l’envie d’empêcher à l’une des victimes de la tuerie de Newtown de tomber sur ces jeux 10 jours après le massacre qui a pris la vie de 20 écoliers et six adultes.
« Les gens ont la liberté de posséder n’importe quel jeu vidéo chez eux, mais pas ici. Marcher dans un restaurant routier tenu par l’Etat, à une heure de route de Newtown, et voir dedans des mitrailleuses montées de taille réelle sur un jeu vidéo ».
Le journal précise quand même que la Nouvelle Angleterre rassemble six Etats qui ne dépasseraient pas la taille de contés s’ils figuraient dans un Etat américain de l’Ouest, et que « pratiquement tout est à une heure ou moins de Newtown ».

« Le fait est que je pense qu’il n’y a personne qui ne puisse pas croire qu’il y a trop de violence dans notre société, et les jeux vidéo la glorifient », a expliqué Richard Davey, le secrétaire d’Etat aux Transports.
« Un jeu vidéo dans un espace public peut être utilisé par n’importe qui, à n’importe quel âge, ce n’est pas bien. A la fin de la journée, ces jeux sont là pour distraire les enfants quelques minutes pendant que leurs parents se reposent d’un long voyage. Je pense que c’est logique d’avoir des jeux relaxants et calmes et non des jeux de tir dans les aires routières ».
imageLe Boston Globe a visité des aires routières pour obtenir des réactions, et a trouvé sur place Ms Pac-Man, Galaga, et Cruis’n Exotica. Des jeux retirés, Time Crisis et Beach Head 200 sont les seuls à avoir été mentionnés.
Alors que les Hyams se sont sentis agressés par les mitrailleuses en plastique des bornes, il est désormais constaté que plus un seul jeu de ce genre ne se trouve dans les aires routières de l’Etat.
La plupart des joueurs locaux s’en foutent un peu, étant donné que les salles d’arcades connaissent un déclin en Amérique du Nord depuis plusieurs années, et tant qu’on ne touche pas aux jeux gores ou violents des consoles et PC. Certains ironisent quand même que l’on supprime Time Crisis ou Lethal Enforcers de certains Etats pendant que des jeux comme Call of Duty ou Doom sont disponibles chez soi.

La plupart des voyageurs interrogés approuvent le retrait de ces jeux violents, mais demandent aussi en quoi ce genre d’action va protéger leurs enfants de la violence et des armes en circulation, a rapporté le Boston Globe dans son article. Keith Cook, un voyageur père d’une fille de 2 ans, a approuvé le fait « qu’ils prennent des décisions et ne fassent pas que causer ».
Mais quand on lui demande si la violence à Newtown a un rapport à ces jeux, Cook répond qu’il ne sait pas.
« J’ignore si les jeux vidéo ont un rapport avec ce qui s’est passé. J’ignore également si les parents ont un rapport dans cette histoire ».
Avant de préciser quand même que lui vivant, sa fille ne jouera jamais à un jeu vidéo de quelque sorte que ce soit, et ce jusqu’à sa mort.

Chris Gerdes, routier à la trentaine originaire de Californie, a expliqué au journaliste que retirer les jeux partait d’une intention louable, mais qu’il avait des doutes sur un quelconque effet sur la violence par armes de l’Etat… « Je pense que c’est un peu exagéré quand même, comme réaction ». Gerdes reconnaît jouer lui-même à des jeux de chasse d’animaux similaires dans les aires d’arrête. « Je m’adapte toujours à tout ce que je trouve en jeux vidéo, j’aime tout ».

Jeudi dernier, le maire de Melrose (Massachussets), Robert Dolan, a lancé jeudi une campagne de communication de la Ville visant à persuader les familles de se débarasser des jeux, films et jouets violents en leur proposant des bons d’achats en échange.
Certains parents ont immédiatement approuvé l’initiative en jugeant la tuerie de Newtown causée par les médias violents, d’après un sondage local. L’initiative devrait démarrer le 1er février, et permettre d’utiliser ces bons dans des échoppes locales. « Je ne dis pas que les gens ne doivent pas avoir de jeux et jouets violents, mais au moins, dans ma maison, les choses ont changé depuis ce qui s’est passé dans le Connecticut », a conclu Dolan.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mortal le 14/01/2013 à 12:25

 

1

avatar

Inscrit le 13/09/2010

Voir le profil

Avant de préciser quand même que lui vivant, sa fille ne jouera jamais à un jeu vidéo de quelque sorte que ce soit, et ce jusqu’à sa mort.

c'est gentil d'imposer a ses enfants ca. Ca me rappelle les trucs du genre "tu ne dois pas sortir avec un garcon" etc. En gros, il va mettre sa fille en prison a la maison.

Y a bien une solution, que la fille s'arme et tue son parent, puisque clairement il faudra lui passer sur le corps smiley 7 mais dans le but justifié de retrouver sa liberté ^^

2818 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 14/01/2013 à 13:22

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Mortal

Avant de préciser quand même que lui vivant, sa fille ne jouera jamais à un jeu vidéo de quelque sorte que ce soit, et ce jusqu’à sa mort.

c'est gentil d'imposer a ses enfants ca. Ca me rappelle les trucs du genre "tu ne dois pas sortir avec un garcon" etc. En gros, il va mettre sa fille en prison a la maison.

Y a bien une solution, que la fille s'arme et tue son parent, puisque clairement il faudra lui passer sur le corps smiley 7 mais dans le but justifié de retrouver sa liberté ^^

J'ai pensé exactement la même chose, mais sinon bof ce genre d'état d'esprits est typique du fin fond du trou du cul des US, donc le fait que ce soit comme ça n'influencera que peux les états importants.
Un peu comme si en France parce que des rares départements sont a l'extrême droite, la France entière est loin d'être comme ça.

2845 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 14/01/2013 à 14:09

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Et dans les commerces ils virent les démos de COD et assimilés ?

4331 Commentaires de news

Ecrit par Grimm_jowww le 14/01/2013 à 14:49

 

4

avatar

Inscrit le 08/01/2012

Voir le profil

C'est plutôt ironique et ma foi assez symbolique de toute l'hypocrysie de ce 'débat'. Ce sont les light guns qui sont interdits tandis que les vraies armes sont toujours en vente libre. Mais bon, on peut supposer que les couleurs criardes de Operation Wolf aient fait quelques victimes parmi les jeunes épileptiques dans les années 80.

Ils devraient remplacer les Time Crisis par des Bornes de Boong Ga Boong Ga. Un jeu vidéo éducatif et universel approuvé par toutes les tranches d'âge de dix ans à pédophile.

598 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 14/01/2013 à 16:15

 

5

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

En suivant leur logique, la prochaine fois qu'il y a une intoxication alimentaire dans leurs cantines scolaires, ils vont interdire la vente de pizzas et de hamburgers dans les relais routier ?

1132 Commentaires de news

Ecrit par Thol le 14/01/2013 à 16:27

 

6

avatar

Inscrit le 07/03/2012

Voir le profil

Ecrit par Mikis

En suivant leur logique, la prochaine fois qu'il y a une intoxication alimentaire dans leurs cantines scolaires, ils vont interdire la vente de pizzas et de hamburgers dans les relais routier ?
Non, ils feront carrément un autodafé de pizzaïolos.

818 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

15275-tuerie-jeux-video-time-crisis-violence-arcade