L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 27 janvier 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

R.I.P. Cedric Gasperini (1973-2013)

imageJe suis quand même passé à ça de mourir. Oui, bon, là, forcément, assis comme des couillons devant votre écran, vous ne vous rendez pas compte. Mais quand je dis « à ça », je rapproche l’index et le pouce de façon à ce qu’il y ait, entre chaque, un infime espace, de quoi à peine glisser une feuille, à peine un papier de soie.
Oui, bon, en fait, non, d’accord, je ne suis pas passé à « ça » de mourir, mais à « ça ». Là encore, il faut imaginer le premier « ça » avec le pouce et l’index quasiment collés, et le second « ça » avec le pouce et l’index distants d’une bonne quinzaine de centimètres.
Mais bref. J’ai eu la grippe.
J’ai encore, notez bien. Et dommage que ce ne soit pas ce type de virus qu’on peut transmettre via texte Internet, parce que juste par pure méchanceté, je vous l’aurais bien refilé, là, tout de suite, tiens.
Mais j’ai eu la grippe. Une sale grippe. Pas forcément avec une fièvre de cheval, ce qui prouve bien encore une fois que ces animaux et moi ne sommes pas faits pour nous entendre, mais un état sinusoïdal. Genre ça va, hop, ça va plus. Ah ben ça va mieux, hop, ça ne va plus non plus. Avec le nez pris en permanence. Donc même sinusite-oïdal, devrais-je dire. Ha ha ha. Non parce que je ne veux pas me vanter d’avoir participé à la hausse de l’action Lotus, mais j’ai quand même ruiné en à peine plus de deux jours, quelques 200 mouchoirs, ce qui représente grosso modo plus d’une boite et demie…
Ajoutez également des courbatures. Ajoutez un mal de gorge à ne plus pouvoir rien avaler sans hurler de douleur. Même le whisky, c’est dire à quel point j’étais atteint et sur le point de trépasser. Ajoutez une toux caverneuse à foutre les jetons à un ours enroué et rajoutez, juste pour la forme, une méchante inflammation des gencives qui m’a privé de sommeil pendant une nuit. Ah ben oui, mais je suis comme ça, moi, quand je fais un truc, je me donne à 100%.

imageBref, j’ai failli mouru. Si, si, soyez compatissants, un peu.
Du coup, avec un peu de chance, mes parents qui lisent cet édito comprendront peut-être pourquoi je ne les ai pas rappelés ces derniers jours comme promis et que ce silence n’est pas (seulement) dû au fait que je suis un fils indigne, mais simplement parce que j’agonisais comme une bouse entre mon lit et le canapé, me levant parfois pour aller écrire une ou deux news à grands renforts de paracétamol en intraveineuse et d’ibuprofène en suppositoire à sucer.
Au contraire, même, devrais-je m’offusquer que ma mère, même à plusieurs kilomètres de distance, n’ait pas senti dans ses gènes, au plus profond d’elle-même, que j’étais mourant. Mère indigne, tiens.

Oh je vous rassure, dans de tels cas, je ne cherche pas à pourrir l’existence des autres. Ce serait plutôt même le contraire. Certes, j’agonise, je gémis, je pousse une multitude de derniers râles, mais je fais tout ça dans mon coin, tout seul, et ne veut surtout pas qu’on vienne me tenir la main ou me demander toutes les cinq minutes si je veux un bon thé chaud au citron, une bonne tisane ou, mieux, une bonne inhalation.
Et un bon grog, merde, ça vous écorcherait la gueule de proposer aussi ? Oui, quand je suis malade et que je souffre, je deviens vulgaire. Et quand je suis guéris et en pleine forme aussi, remarquez.
Mais bon. Dans l’ensemble, papa qui est mourant, c’est l’assurance quand même d’être choyé. Mes filles viennent me voir toutes les dix minutes pour me demander si je vais mieux et si elles peuvent enfin me faire un câlin, quand à ma femme, sans doute parce que justement je ne suis pas en état de lui en réclamer, elle se montre avenante et toute mielleuse. Mais point trop n’en faut non plus. Juste ce qu’il faut pour me faire comprendre qu’elle compatit, mais pas assez pour que je tente de prolonger cet état des faits.
La preuve, ayant un petit regain de forme ce matin, je me précipitais dans la cuisine pour lui faire lire le début de mon édito, soulignant les bons mots et appuyant les tournures de phrases exceptionnelles qui sont les miennes. Et je terminais en me qualifiant le plus humblement du monde de « génie incommensurable de la littérature moderne » grâce à cette histoire « d’ibuprofène en suppositoire à sucer » que personnellement je trouve hilarante.
Sa réponse ne fut malheureusement pas à la hauteur de ma magnificence : « ça a l’air d’aller mieux, toi. Ben en attendant que l’Académie Française t’appelle, prends l’épluche-légumes et occupe-toi des carottes, t’es gentil ».

imageAlors je lui ai bien expliqué que j’étais souffrant, que je ne savais pas si je passerai l’après-midi, la nuit, le week-end, que j’agonisais et qu’elle, mauvaise femme qu’elle était, voulait me faire trimer comme le plus minable des larbins en épluchant quoi ? Des carottes ! Mais non madame, un cerveau tel que le mien ne s’abaisse pas à de menus travaux manuels insignifiants tels que ceux-ci et que jamais, ô grand jamais je ne m’occuperais de ces carottes, non mais, hein, bon.
Et puis j’ai pris l’épluche-légumes et je me suis occupé des carottes. Parce qu’on a beau dire, malade ou pas, si c’est nous, les hommes, qui commandions à la maison, ça se saurait.

Bref. Pas un coup de fil, pas un petit mot de prompt rétablissement. J’ai agonisé dans mon coin. Ah, si, mon amie Stéphanie (je vous ai déjà parlé d’elle, non ?) a été la seule à prendre des nouvelles. Enfin, des nouvelles… appeler pour me demander si je ne suis pas trop chiant quand je suis malade et si je ne pourris pas trop la vie de ma femme avec mes jérémiades, je n’appelle pas ça « prendre de mes nouvelles », mais « prendre des nouvelles de ma femme » dans un élan nauséabond de solidarité féminine mal placée.

Pire encore, tiens. J’ai raconté mes déboires sur Facebook. Jeudi matin, j’ai posté sur ma page personnelle un simple mais énigmatique « Agonise. Merci de l'achever prestement. ». Jeudi soir, mon état empirant, j’ai reposté un « Frissons incontrôlables, douleurs sur tout le corps, toux, mal de gorge insupportable, nez complètement pris... pas certain de voir le soleil se lever demain, en fin de compte. ». Du coup, annonçant mon décès par anticipation, je suis allé au bout, en postant, vendredi :
« Nous sommes au regret de vous annoncer le décès de Cedric Gasperini survenu ce matin, à 00h58, des suites d'une grave maladie.
Toutes nos pensées vont à ses proches et à sa famille, et plus particulièrement à sa femme et ses deux petites filles.
Ses derniers mots furent "aaaah rheu rheu rheu arrgggglll". Conformément à ses souhaits, il sera découpé en deux dans le sens de la longueur et une moitié sera enterrée au Père Lachaise et l'autre, incinérée et répandue dans l'une des sources qui alimente une distillerie de whisky en Ecosse.
Une messe aura lieu en l'Eglise de Jouy-en-Josas ce dimanche et vous pourrez, à cet effet, participer financièrement à son projet de statue le représentant nu, qu'il voulait construire devant l'école maternelle de son village. »

imageEt bien vous voulez savoir ? J’ai reçu des mails d’insultes et de reproches, m’expliquant que « ce n’est pas drôle », ou « on ne joue pas avec ça », que « la mort c’est sérieux »… et j’en passe.
Genre. Les mecs, hé. On parle de Facebook. Faudrait voir à arrêter deux secondes, non ? Il faudrait peut-être penser ne pas tout prendre pour argent comptant ce qu’il y a d’écrit sur les pages de chacun. Ou pire, croire que Facebook est un média d’information.
Vous êtes tous à y romancer votre petite existence en étant persuadés qu’une photo de la tarte aux pommes ridicule que vous infligez à vos proches est un chef d’œuvre qui doit être partagé, ou que votre menu du midi nécessite un maximum de « like » parce que c’est trop coool de manger, hein. Alors pourquoi ne pourrais-je pas, moi, y romancer ma mort, hein ? Et puis je vais mettre des photos de mes repas, moi aussi. Mais après digestion, tiens. Et dans la foulée, j’annoncerai que je vais massacrer des enfants d’une école maternelle, faire sauter une synagogue, tuer le président et violer une joggeuse. Une école maternelle playmobyl, bien entendu. Une synagogue en carton, bien sûr. Le fromage président, bien évidemment. Et une vraie joggeuse, par contre.

Enfin.
Tout ça pour vous dire que j’agonise. Et que tout le monde s’en fout. Sauf moi. Mes mouchoirs et moi. Et j’ai beau me dire que « ça ira mieux demain », chaque jour apporte son nouveau lot de maux de gorges, de mouchoirs, de toux, de râles, d’yeux qui coulent et de nez bouché.
Laissez-moi mourir en paix. On se retrouve la semaine prochaine.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par kasasensei le 27/01/2013 à 12:04

 

1

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Crève charogne.

Et remets toi vite.smiley 8

10688 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 27/01/2013 à 12:14

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

smiley 22
Cedric nous a pondu un edito de qualité execptionnelle.
A croire que les suppo à sucer contiennent de quoi stimuler exponentiellement la créativité smiley 54
Bon rétablissement smiley 20

4041 Commentaires de news

Ecrit par Vigo le 27/01/2013 à 12:33

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Cédric, j'aime ton édito du Dimanche.

Comme la plupart des lecteurs je me fou que tu aies la crève. Si tu es malade c'est probablement que tu le mérites. Puis tu approches les 40 ans aussi...c'est plus difficile de se remettre.
J'apprécie tout particulièrement les notes d'humour - le suppositoire à sucer me fait bien rire - mais surtout les réflexions profondes que ton édito amène. Se demander en lisant une news d'un site de jeux vidéo s'il serait légal de se faire découper en morceaux pour pouvoir être enterré dans plusieurs cimetières est une chose que je ne pensais pas faire. Je m'en vais donc vérifier la faisabilité de la chose en Belgique.

Hé bien pour ça je dis Respect !

Ah oui aussi...soigne toi bien.

56 Commentaires de news

Ecrit par t-la le 27/01/2013 à 12:36

 

4

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

mais simplement parce que j’agonisais comme une bouse entre mon lit et le canapé

Ca doit pas être très confortable au milieu des deux... smiley 12

1418 Commentaires de news

Ecrit par Kenpachi le 27/01/2013 à 14:30

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Les indignés et les moralisateurs de Facebook (typiquement ceux qui participent à la propagation des hoax), c'est une vraie calamité.
J'espère pour eux que c'est juste pour faire genre, parce que ça ne doit pas être folichon d'être dépourvu de second degré, de sens critique et de capacité à relativiser.
Et vu que je suis typiquement un emmerdeur, ce sont mes proies préférées pour l'humour noir. smiley 47

993 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 27/01/2013 à 15:45

 

6

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Genre. Les mecs, hé. On parle de Facebook. Faudrait voir à arrêter deux secondes, non ? Il faudrait peut-être penser ne pas tout prendre pour argent comptant ce qu’il y a d’écrit sur les pages de chacun. Ou pire, croire que Facebook est un média d’information.
un seul mot : Bravo !

Vous êtes tous à y romancer votre petite existence en étant persuadés qu’une photo de la tarte aux pommes ridicule que vous infligez à vos proches est un chef d’œuvre qui doit être partagé, ou que votre menu du midi nécessite un maximum de « like » parce que c’est trop coool de manger, hein. Alors pourquoi ne pourrais-je pas, moi, y romancer ma mort, hein ? Et puis je vais mettre des photos de mes repas, moi aussi. Mais après digestion, tiens. Et dans la foulée, j’annoncerai que je vais massacrer des enfants d’une école maternelle, faire sauter une synagogue, tuer le président et violer une joggeuse. Une école maternelle playmobyl, bien entendu. Une synagogue en carton, bien sûr. Le fromage président, bien évidemment. Et une vraie joggeuse, par contre.
merci pour le fou rire smiley 25

4492 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 27/01/2013 à 16:31

 

7

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Comme quoi un mec soit sympa, homo,retardé, aimant les jv,et autres est toujours casse bonbon quand il est malade...
Bonjour a madame et Stéphanie
Le suppo c`est du coluche plus que sympa
smiley 41
Edit ma femme imperméable au jv aime les editos

4331 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 27/01/2013 à 16:40

 

8

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par 10r

Comme quoi un mec soit sympa, homo,retardé, aimant les jv,et autres est toujours casse bonbon quand il est malade...
Bonjour a madame et Stéphanie
Le suppo c`est du coluche plus que sympa
smiley 41
Edit ma femme imperméable au jv aime les editos
ça prouve qu'elle a du gout ! smiley 20
(pas de mauvais jeux de mots)

4492 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 27/01/2013 à 16:51

 

9

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Sinon, la "veuve" va bien, ou il faut que je vienne ? (Nan, parce que la pôvre...) smiley 29

1132 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 27/01/2013 à 17:06

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Mikis

Sinon, la "veuve" va bien, ou il faut que je vienne ? (Nan, parce que la pôvre...) smiley 29
si c'est une veuve noire a la sauce Gasperini... Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes smiley 54

4492 Commentaires de news

Ecrit par XYZ972 le 27/01/2013 à 19:08

 

11

avatar

Inscrit le 01/05/2011

Voir le profil

Non parce que je ne veux pas me vanter d’avoir participé à la hausse de l’action Lotus, mais j’ai quand même ruiné en à peine plus de deux jours, quelques 200 mouchoirs, ce qui représente grosso modo plus d’une boite et demie…

Uniquement en te mouchant j'espère.

432 Commentaires de news

Ecrit par Jyhere le 27/01/2013 à 21:10

 

12

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Sont bêtes les gens de s'offusquer de ton humour sur la mort. Franchement faut être con pour ne pas se réjouir de ta mort !
Et bah non, GamAlive ce n'est pas fini, on va continuer à en bouffer du Cédric à la louche. Eh merde !

1604 Commentaires de news

Ecrit par Abaker le 27/01/2013 à 22:19

 

13

avatar

Inscrit le 05/11/2009

Voir le profil

R.I.P. Cedric Gasperini (1973-2013)

Enfin une bonne nouvelle.
Et tu en fais quoi de toutes les éditions collector qu'on t'a offerte?

1302 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 29/01/2013 à 01:54

 

14

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Yutani

ça prouve qu'elle a du gout ! smiley 20
(pas de mauvais jeux de mots)
justement pas tant que ca, elle est avec 10r quand même...

smiley 13

1227 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

15425-grippe-malade-agonie-mourant-soins