Journey : un succès qui profite plus à Sony qu'aux développeurs

 

Publié le Jeudi 14 mars 2013 à 11:30:00 par Alexandre Combralier

 

Journey : un succès qui profite plus à Sony qu'aux développeurs

Le tribut du vassal au grand shogun

Un triste paradoxe : bien qu’ayant développé l’un des jeux les plus vendus du Playstation Store, à savoir le poético-sableux Journey, Thatgamecompany ne croule pas sous les montagnes d’or. Loin de là même : le studio se retrouve dans une situation financière problématique.

 
Il ne faut pas aller chercher bien loin les raisons de cette injustice : Sony. L’éditeur japonais a financé le projet Journey, ainsi que les deux précédents du studio (Flow et Flower), et, outre la primeur des droits, ne peut payer Thatgamecompany qu’une fois que les ventes du jeu ont rentabilisé le coût du projet, ce qui n’est le cas que depuis quelques semaines.
 
Car Journey a coûté cher, pour un jeu indépendant, et Thatgamecompany ne touchera donc de l’argent de la part de Sony qu’en ce début d’année 2013 seulement, comme l’a expliqué Jenova Chen, le fondateur du studio, à Joystiq :

 
Sony possède tous les droits sur nos jeux, et ils en récupèrent la majorité des profits. (…) Quand un jeu fait de l'argent, cet argent revient d'abord à l'éditeur qui essaye de récupérer son investissement, et cela prend du temps, surtout que Journey a coûté quelques millions de dollars. Une fois ce palier atteint, nous commencerons à toucher des royalties. Pendant presque un an, nous ne pouvions pas compter sur l'argent que rapportait Journey.
 
Pour son prochain jeu, Thatgamecompany a décidé de s’émanciper de Sony. Désormais indépendant, le studio fait donc le pari de troquer un filet de sécurité pour partir seul à l'aventure. Même si le projet reste encore flou (un free-to-play avec des micro-transactions ?), Thatgamecompany peut compter sur les 5 millions et demi de dollars apportés par Benchmark Capital pour voir l’avenir.

 
Une certitude cependant : ce prochain jeu ne sera pas une exclusivité PS3, mais multi-plateforme. Et Jenova Chen ne trouve pas que des arguments économiques à cette décision :
En tant que société, nous voulons faire quelque chose qui aide les gens, et qui apporte quelque chose à ceux qui y joueront. Je veux m'assurer que si nous faisons ce jeu, et que nous y mettons notre cœur et notre âme, les gens puissent tous y jouer
 
Pourquoi pas le distribuer gratos, tiens ?

 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Walid le 14/03/2013 à 13:11

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Bon ben ils vont l'avoir leur fric au final. Et sans le soutien de Sony, le jeu n'aurait donc probablement jamais vu le jour si je comprends bien. Ou du moins pas sous la forme qu'on lui connait aujourd'hui.
Donc ils avaient un choix: soit signer un accord contraignant pour sortir le jeu et se faire du fric plus tard, soit limiter leur création pour peut-être ne pas avoir le même succès.

1243 Commentaires de news

Ecrit par TdbSpidey le 14/03/2013 à 13:13

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ils n'ont plus qu'à le sortir sur PC pour rentabiliser au maximum leur investissement! smiley 54

2842 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 14/03/2013 à 16:59

 

3

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Heureusement que grâce au démat, tout le monde fait des économies, les jeux sont moins cher et les développeurs désormais mieux rétribués!

10688 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

15959-journey-sony-thatgamecompany-jenova-chen