Call of Duty Ghosts, nos premières impressions

 

Publié le Vendredi 14 juin 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Call of Duty Ghosts, nos premières impressions

Toujours aussi efficace

imageOui, je sais. Je sais qu’en France, on aime frapper sans ménagement sur tout ce qui a du succès. Parce que ça fait du bien de se sentir « au-dessus du lot ». Ça flatte son petit égo.
Et bien pour ma part, même si je reconnais tout à fait une espèce de laxisme quant à l’évolution technique de la série, j’ai toujours apprécié les jeux Call of Duty. Ça ne date pas d’hier. J’aime ce bon gros rythme bourrin, ces effets hollywoodiens. J’aime en prendre plein la vue, plein la tête, et m’abandonner, quitte à laisser le cerveau en berne, à ce déluge de situations improbables et d’évènements extraordinaires qui vous laissent hors d’haleine.

Donc oui, j’ai apprécié la présentation de Call of Duty Ghosts à laquelle j’ai assisté lors de cet E3 2013.

La présentation a débuté avec une vidéo nous vantant les mérites techniques du « nouveau » moteur next-gen du jeu. Bon. Pour tout avouer, c’était raté. Ce passage-là, ils auraient dû éviter. Simplement parce que si les décors sont effectivement bien plus détaillés, si les effets sont saisissants, notamment en ce qui concerne l’eau, le brouillard ou les particules dans l’air, on est quand même loin d’avoir sous les yeux un pur moteur next-gen. Infinity Ward a d’ailleurs déjà annoncé qu’il s’agissait du même moteur, retravaillé pour la nouvelle génération de consoles. Et quand bien même il n’y a plus grand-chose à voir avec les premiers jeux Call of Duty et qu’il y a effectivement un grand pas en avant, ça reste en retrait de nombreux moteurs next-gen aperçus chez la concurrence…
Pour preuve ces textures franchement moches qui couvrent le sol, les rochers ou la végétation. Certes, c’est plus fin, les détails sont plus nombreux… mais certaines textures restent hideuses. Enfin, notez qu’on les remarque surtout de près. Du coup, les environnements et les paysages sont quand même superbes.

Ce que je veux bien vous faire comprendre, en fait, c’est que oui, c’est de la next-gen et le jeu sera donc plus beau, plus détaillé, plus fourni graphiquement, avec plus de polygones, mais que certaines textures ne sont pas à la hauteur. Et a contrario, oui, certaines textures sont pourries, mais c’est quand même de la next-gen. Il y a donc le pour et le contre, dans ce nouveau Call of Duty Ghosts. En gros, on peut s’enthousiasmer que le jeu soit bien plus joli, mais être déçu par les textures. Mais ça reste beau, donc pas non plus la peine d’en faire tout un plat et de hurler à la trahison. Vous comprenez ce que je veux dire ?

screenscreenscreen

Bref. Trois missions nous ont été dévoilées. Pour rappel, ce nouveau Call of Duty Ghosts se déroule après l’invasion des USA par une force ennemie. Et de nombreuses villes ont été détruites durant les affrontements.

screenLa première mission s’intitule No Man’s Land et se déroule à San Diego. La ville détruite et en partie effondrée sur elle-même s’étale à votre vue. Oui, c’est beau. Les particules de poussière flottent dans l’air. La végétation est fournie. Le bâtiment dans lequel vous pénétrez regorge d’objets. C’est magnifique. Si, si. Même si les herbes que vous foulez sont un peu floues (toujours ce problème de textures dont nous parlions) et un peu aliasées. Mais globalement, on sent quand même l’effort. Le jeu devrait quand même visuellement marquer un pas un avant notable.
Durant cette mission, vous êtes accompagné de Bobby. Oui, je sais, mais j’appelle mon chien comme je veux. Bobby est donc ce berger-allemand qui vous accompagne. Inspiré par un vrai chien qui aide les Navy Seals, Bobby est doté d’un micro-casque et de divers autres équipements. Durant cette mission, il va vous apporter un certain soutien tactique. Vous pouvez l’envoyer attaquer des ennemis, ou même aboyer pour les attirer. Vous le contrôlerez même, à certains moments. En tout cas, c’est loin d’être ridicule et gageons que Bobby (que j’ai décidé d’appeler ainsi en hommage au président d’Activision, notez bien) apportera une variante au niveau du gameplay.
En tout cas, cette première mission était plutôt sympathique, et toujours aussi impressionnante en termes de rythme : un tremblement de terre par-ci, une maison qui s’écroule devant vous par-là… on reste dans la même vision du jeu vidéo, destinée à vous en mettre plein les mirettes. J’ai particulièrement apprécié le moment où vous allez pénétrer dans une maison. Généralement, la porte s’ouvre, le jeu se met au ralenti, vous entrez dans la pièce et flinguez tout ce qui s’y trouve. Ici, c’est l’inverse : ce sont les ennemis qui explosent la porte alors que vous alliez entrer dans la pièce, et qui sortent en tirant… Pas de révolution, certes, mais suffisamment original pour être souligné.

screenscreenscreen

screenLa seconde mission, intitulée Federation Day, se déroule à Caracas, au Vénézuela, le 15 juin, date d’une quelconque fête puisque de nombreux feux d’artifice sont tirés. Vous allez en compagnie de deux acolytes, pénétrer dans un immeuble. En rappel, vous descendez les étages et flinguez les soldats qui se prélassent à leur table de poker, ou patrouillent tranquillement. Alors certes, on peut trouver ça un peu gros, que personne ne vous remarque et vous laisse le temps de planifier les exécutions avec vos collègues… Mais ça le fait quand même. Descendre en rappel, et effectuer des tirs suspendus à 100 mètres du sol, dans le vide, c’est fun. Fun aussi lorsque vous pénétrez dans les locaux et piratez un terminal, fun quand vous attaquez un soldat au couteau et devez le lancer sur un second qui arrive au ralenti. Fun quand l’immeuble s’effondre que vous entrez dans la peau d’un autre soldat (ennemi ?) qui tente de s’enfuir…
C’est bien fichu, le rythme est soutenu, les ralentis semblent disséminés avec soin durant l’action… bref c’est une vraie réussite.
Là encore, c’est globalement assez joli et les nombreux détails, notamment lors de l’effondrement, vont vous en mettre plein la vue.

screenEnfin, la troisième mission s’appelle Into the Deep et se déroule dans la mer des Caraïbes. C’était sans doute la plus impressionnante, visuellement, et la plus réussie. Vous avancez avec votre masque et vos palmes au milieu de coraux et de poissons multicolores. Les fonds marins sont sublimes. Le but est d’aller saboter un bateau ennemi. Vous devrez évoluer sans vous faire repérer par les ennemis ou par un sonar. La démo se terminait, après un sympathique combat sous-marin, par la fuite du héros au milieu de ruines immergées qui s’effondrent. Impressionnant.

Au final, c’est une très bonne impression que m’a fait ce Call of Duty Ghosts. Comprenez par-là que les développeurs d’Infinity Ward ne semblent pas se reposer sur leurs lauriers et tentent de nouvelles choses, dans de nouveaux environnements. En solo, donc, le jeu a l’air toujours aussi rythmé, toujours aussi haletant, et c’est à vrai dire tout ce qu’on lui demande. En tout cas, il devrait enterrer, et de loin, la concurrence à ce niveau-là. Une nouvelle fois.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Call of Duty Ghosts, nos premières impressions :

Commentaires

Ecrit par AymericTheNightmare le 14/06/2013 à 12:53

 

1

avatar

Inscrit le 13/06/2013

Voir le profil

smiley 13

2 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 14/06/2013 à 12:59

 

2

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Au moins les truffes des chiens sont next gen!

10688 Commentaires de news

Ecrit par Citan le 14/06/2013 à 15:41

 

3

avatar

Inscrit le 28/04/2011

Voir le profil

Je sais qu’en France, on aime frapper sans ménagement sur tout ce qui a du succès. Parce que ça fait du bien de se sentir « au-dessus du lot ». Ça flatte son petit égo.
Et bien pour ma part, même si je reconnais tout à fait une espèce de laxisme quant à l’évolution technique de la série, j’ai toujours apprécié les jeux Call of Duty.
T'es pas obligé d'essayer de dénigrer ton public pour dissimuler le fait que t'as des goûts de chiotte hein, t'inquiètes le ridicule ne tue pas ! smiley 7










(j'déconne hein, vu que tu trolles tes lecteurs, faut bien que tes lecteurs te trollent un peu smiley 8)
Mon problème avec les CoD c'est que je les ai jamais vus "vraiment" en promo (genre sous 25 euros) et paradoxalement c'est le mode solo qui m'intéresse plus que le multi donc vuet pas payer trop cher... Mais c'est vrai que ça a l'air bien prenant à chaque fois... Que c'est triste d'être radin...smiley 54

265 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 14/06/2013 à 18:05

 

4

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Ecrit par Citan

Je sais qu’en France, on aime frapper sans ménagement sur tout ce qui a du succès. Parce que ça fait du bien de se sentir « au-dessus du lot ». Ça flatte son petit égo.
Et bien pour ma part, même si je reconnais tout à fait une espèce de laxisme quant à l’évolution technique de la série, j’ai toujours apprécié les jeux Call of Duty.
T'es pas obligé d'essayer de dénigrer ton public pour dissimuler le fait que t'as des goûts de chiotte hein, t'inquiètes le ridicule ne tue pas ! smiley 7










(j'déconne hein, vu que tu trolles tes lecteurs, faut bien que tes lecteurs te trollent un peu smiley 8)
Mon problème avec les CoD c'est que je les ai jamais vus "vraiment" en promo (genre sous 25 euros) et paradoxalement c'est le mode solo qui m'intéresse plus que le multi donc vuet pas payer trop cher... Mais c'est vrai que ça a l'air bien prenant à chaque fois... Que c'est triste d'être radin...smiley 54
J'ai payé tous mes cod entre 10 et 20€ sauf mw3 pour lequel j'ai pris la CE, l'import cher ami, l'import est la clef!

10688 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

17043-call-of-duty-ghosts-preview-impressions