Les différences entre le sexe dans les films pornos et dans la vraie vie

 

Publié le Samedi 3 août 2013 à 10:00:00 par Cedric Gasperini

 

Les différences entre le sexe dans les films pornos et dans la vraie vie

Parce que oui, il y en a...

Vous savez qu'à GamAlive, nous aimons vous instruire. Parce que nous refusons catégoriquement que les joueurs soient catalogués comme débiles mentaux, ou comme crétins finis.

Bref, GamAlive, c'est non seulement le meilleur du jeu vidéo, mais aussi une façon de s'instruire et, finalement, de se coucher moins con.

C'est pourquoi nous vous proposons aujourd'hui une vidéo qui vaut son pesant de fenouil. Une vidéo qui vous expliquera les nombreuses différences entre le sexe dans un film porno et le sexe dans la vraie vie.

Il est peut-être urgent de le diffuser dans les salles de classes, non ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Tidus le 03/08/2013 à 10:13

 

1

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

Plus dispo :/

1435 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 03/08/2013 à 10:17

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

C'est corrigé.

6669 Commentaires de news

Ecrit par Malaria le 03/08/2013 à 10:45

 

3

avatar

Inscrit le 01/05/2009

Voir le profil

Excellent !

300 Commentaires de news

Ecrit par Droopy-san le 03/08/2013 à 10:54

 

4

avatar

Inscrit le 06/06/2012

Voir le profil

Donc si je comprends bien, vu les pourcentages, tomber sur une nana avec qui on peut faire tous les trucs marrant nécessite d'avoir beaucoup de bol... mais ca reste possible. Yes ! smiley 7

56 Commentaires de news

Ecrit par Minbad le 03/08/2013 à 11:18

 

5

avatar

Inscrit le 29/04/2013

Voir le profil

Moi j'ai surtout cru que c'était la différence entre le sexe et la cuisine. Je crois que je n'ai pas bien compris. smiley 6

139 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 03/08/2013 à 14:30

 

6

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Statistique Bidon.

Bonne vidéo.

2487 Commentaires de news

Ecrit par Abaker le 03/08/2013 à 15:39

 

7

avatar

Inscrit le 05/11/2009

Voir le profil

J'aime beaucoup, surtout la réflexion à la fin sur le bondage.


Ecrit par Von-Block

Statistique Bidon.

Bonne vidéo.

Ha? Source?

1302 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 03/08/2013 à 16:02

 

8

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Ecrit par Abaker

J'aime beaucoup, surtout la réflexion à la fin sur le bondage.




Ha? Source?

Kinsey et les chercheurs Master et Johnson.

De vieille recherche.

Je ne crois pas par exemple qu'on soit passé de 30-40% des gens ayant eu une expérience homosexuelle à 11%.

Pour ce qui est de l'orgasme par simple coit, Master et johnson était encore plus catégorique: C'est impossible, sauf si bien sur le clitoris entre en jeu ou du moins frotte durant l'action.

2487 Commentaires de news

Ecrit par Abaker le 03/08/2013 à 17:11

 

9

avatar

Inscrit le 05/11/2009

Voir le profil

Ecrit par Von-Block

Kinsey et les chercheurs Master et Johnson.

De vieille recherche.

Je ne crois pas par exemple qu'on soit passé de 30-40% des gens ayant eu une expérience homosexuelle à 11%.

Pour ce qui est de l'orgasme par simple coit, Master et johnson était encore plus catégorique: C'est impossible, sauf si bien sur le clitoris entre en jeu ou du moins frotte durant l'action.


Après selon la date de ces études il y a l'évolution des pratiques et des mœurs qui rentrent en compte.
Mais effectivement, le fossé pour l'expérience homosexuelle me semble grand.
Rajouté à cela les biais qui peuvent apparaître dans les 2 expériences. Comme la tranche d'âge des personnes interrogées pour les deux expériences ou le pays concernés, par exemple. Ça pourrait grandement changer les résultat je pense.
Faudrait vérifier mais la flemme.

1302 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 03/08/2013 à 21:06

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Von-Block

Je ne crois pas par exemple qu'on soit passé de 30-40% des gens ayant eu une expérience homosexuelle à 11%.
Oui bien change tes sources de base, quand même. Parce que 30 à 40% de gens qui ont eu une expérience homosexuelle, je pense que c'est surtout ça, le gros délire.

6669 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 04/08/2013 à 00:09

 

11

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Désolé Cedric, mais c'est plutôt stable entre les études.

La limite minimale est de 20 quelque pourcents. La maximale varie entre les étude jusqu'à presque 40% (cette limite très élevée tient probablement de mauvaise échantillonnage).

La question est: au moins une expérience homosexuelle. Pas être gai couramment. D’ailleurs la majorité des expérience homo sont avant l'age de 19 ans.

2487 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 04/08/2013 à 00:45

 

12

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Je pense qu'il y a un renouveau de l'experience homo sur les derniere gen (la gen "star" apres la gen "y" dont je pense faire parti (oui cedric, tu es la gen "x"... rien a voir avec les x-men (ou presque) désolé...)
Il y a un renouveau a la "lou reed et autre david bowie... (et autre igy pop... ok...)
Donc pour une gen... "génèrale"... les % ne me paraissent pas forcement "biai§é"...

smiley 13

6232 Commentaires de news

Ecrit par Tyr le 04/08/2013 à 02:32

 

13

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

80% des études et des statistiques sont bidonnées.
Alors pour un sujet aussi politique qu'est devenue la sexualité (cherchez pourquoi, c'est passionnant), il faut voir:
1 qui finance les études.
2 qui les fait
3 qui en parle

On fait dire ce qu'on veut aux chiffres.
Dans une "étude", c'est pire.
Et sinon, je suis plutôt d'accord avec Cédric.

1112 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 04/08/2013 à 02:55

 

14

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Ecrit par Tyr

80% des études et des statistiques sont bidonnées.
Alors pour un sujet aussi politique qu'est devenue la sexualité (cherchez pourquoi, c'est passionnant), il faut voir:
1 qui finance les études.
2 qui les fait
3 qui en parle

On fait dire ce qu'on veut aux chiffres.
Dans une "étude", c'est pire.
Et sinon, je suis plutôt d'accord avec Cédric.

Je suis étudiant chercheur (fait un doc en éducation)

Faut pas croire qu'on est tous de pauvres vendus ignoble.

Surtout en science sociale, personne ne veut nous acheter, nous corrompre pourtant moi je serais prêt à écrire n'importe quoi contre un de l'argent, mais non smiley 55

Sinon en effet, ici les études semblent plutôt disparate.

on passe de 7% qui avoue lorsque se sont des sondage téléphonique à 20-30% lorsque se sont des sondages face à face de longue durée et papier dans un laboratoire.

2487 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 04/08/2013 à 09:50

 

15

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Tyr

80% des études et des statistiques sont bidonnées.

Et tes 80%, ils viennent de quelle étude ? smiley 4

3142 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 04/08/2013 à 14:02

 

16

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent

Et tes 80%, ils viennent de quelle étude ? smiley 4

Sur ce coup, je ne lui donne pas entièrement tort.

C'est pour ça que prendre simplement une statistique en recherche et en faire une interprétation en la sortant de son contexte et de la méthodologie utilisée c'est souvent une forme de bidonnage.

Pas que la statistique en elle-même est truquée par le chercheur (quoi que certaine fois, c'est limite du trucage), mais simplement qu'elle veut dire quelque chose dans tel contexte particulier, mais pas dans tous les contextes.

L'un des cas populaires qui me vient en tête.

Les pilules anabolisantes de nouvelle génération augmentent les risques de 100% d’embolie pulmonaire (comme lu dans les journaux).

La réalité: Vous passez de 1 chance sur 70 000 d'en mourir à 2 chances sur 70 000 d'en mourir.

Parfois c'est plus subtil et c'est pour ça que les chercheurs ne se contentent jamais d'une seule recherche pour se faire une idée d'une prévalence particulière (nombre X de malades), mais bien souvent d'une centaine de recherches. À la fin ça donne dans les articles scientifiques subséquents. Nous savons que le nombre de personnes ayant eu des rapports homosexuels se situe entre 8% et 35% des cas (très souvent observé en recherche en science sociale). La disparité est énorme, mais nécessaire. Jamais tu ne verras de chercheur crédible dire, la prévalence c'est ça Point final. Par contre, parfois les journalistes pour ne nommer que ceux-là, ont la fâcheuse tendance à prendre une seule statistique et en faire une généralité.

2487 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

17508-sexe-film-pornographique-vie-reelle-differences