(Gamescom) The Witcher 3 : Wild Hunt - La preview

 

Publié le Vendredi 23 août 2013 à 11:00:00 par Alexandre Combralier

 

(Gamescom) The Witcher 3 : Wild Hunt - La preview

Le sorceleur nous ensorcelle encore

Dire que The Witcher 3 : Wild Hunt est un RPG très attendu relève à la fois de l’évidence et de l’euphémisme, tant le jeu de CD Projekt, en quelques petits extraits bien sentis, a su s’imposer comme un des futurs plus beaux jeux du monde. C’est ainsi avec une joie non feinte que nous avons pu assister à une démonstration d’une heure de gameplay commentée par le lead designer du jeu. Et en dépit de toute l’impatience du monde, cette démo de The Witcher 3 ne déçoit pas. Du reste, qui en doutait vraiment ? CD Projekt est un studio de passionnés qui, en deux épisodes seulement, a largement convaincu son monde.

Pour les retardataires, il faut commencer par rappeler que pour la première fois de la série, Geralt de Rivia, le sorceleur aux cheveux blancs, évoluera dans un monde ouvert. Un très grand monde ouvert, 30 fois plus large que celui de The Witcher 2 (qui n’était certes qu’un jeu semi-linéaire). Un monde qui offrira, aux dires de nos amis Polonais, plus de 100 heures de gameplay, sans compter évidemment les indispensables promenades dans un univers magnifique et les événements aléatoires (qui auront d’ailleurs des conséquences sur les lieux traversés à moyen terme). Pour parcourir ce vaste univers, chevaux et bateaux seront disponibles, mais encore, pour les plus pressés, un système de voyage rapide.

The Witcher 3 : Wild Hunt, comme son aîné The Witcher 2, imposera à n’en pas douter un nouveau standard graphique. La version présentée n’était qu’une pré-alpha, tournant sur PC ; mais même à ce stade du développement, c’est tout simplement splendide. Les visages sont réellement très bien modélisés, beaucoup mieux modélisés et expressifs que dans le précédent épisode. Les arrière-plans impressionnent par leur niveau de détails. Les animations brillent par leur fluidité. Mais le plus génial reste la végétation avec ces herbes hautes qui flottent au vent, et la gestion des effets de lumière, notamment à l’approche des villages (à l’esthétique celtico-nordique). On dira merci au nouveau moteur, le Red Engine 3.0. Reste à voir évidemment si le jeu aura la même qualité sur PS4 et Xbox One.

The Witcher n’est pas qu’une bombe graphique, c’est un jeu plus intelligent que la moyenne dans son écriture, dans les thèmes évoqués, dans la globalité de son scénario et de son univers. Le troisième épisode, du moins pour ce qu’on en a vu, ne déroge pas à la règle. L’univers est sombre : le jeu commence quelques semaines après la fin de The Witcher 2 et l’invasion des territoires du nord par l’Empire de Nilfgaard, alors même que la Chasse Sauvage, cette très mystérieuse cavalerie de morts-vivants, qui semble liée au destin et à l’amnésie de Geralt, a ressurgi des légendes anciennes et ravage des régions entières. Mais Geralt reste un sorceleur : sa quête sera d’abord personnelle, entre survie dans un monde hostile, collecte égoïste de primes, vieil amour que l’on croyait mort à retrouver et mémoire à reconstituer.

Pour plonger encore plus dans l’ambiance de l’univers, un bestiaire et un glossaire extrêmement complets rassasieront les assoiffés de texte. The Witcher 3 : Wild Hunt est d’ailleurs un jeu qui fait la part belle aux dialogues aux répliques bien senties, dont la teneur dépend en grande partie des différents choix du joueur, choix qui auront également un impact sur le scénario du jeu.

Voici pour démonstration le pitch d’une quête que nous avons pu apercevoir : un monstre (ou une légende, comme l’esprit des bois ?) tue quelques paysans ; l’un d’entre-eux se décide à embaucher Geralt, le sorceleur chasseur de monstres ; Geralt découvre que les meurtres sont bien le fait d’un monstre, mais qu’il est besoin de tuer le complice du monstre ; Sven, celui qui a engagé Geralt, le prie de tuer cette personne au plus vite, croyant qu’il s’agit d’un ancien du village qu’il n’aime pas ; mais Geralt découvre que le complice n’est autre que la femme de Sven ; ce dernier, à contre-cœur et visiblement désarmé, acquiesce le meurtre de sa femme ; après avoir tué le monstre, Geralt revient au village et s’aperçoit que Sven a tué l’ancien. Là, deux choix : châtier Sven et les villageois ou, en bon sorceleur, s’en aller après avoir touché la prime.

Tous nos espoirs sont désormais devenus des certitudes : The Witcher 3 sera un grand RPG. Un seul doute demeure : le système de combat. Il semble avoir encore changé par rapport au précédent épisode, et sans prise en main et sans explication suffisante des développeurs, on voit encore mal comment fonctionne la chose. On nous promet un système tactique et dynamique, intuitif et précis. Après une telle claque, difficile de jouer les sceptiques.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Djaron le 23/08/2013 à 11:10

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

bon bah prevoir un nouveau pc pour sa sortie :)

et en attendant les 2 premiers witchers sont jusqu'à la fin de la semaine a 7.50$ la paire chez gog :)

par contre la cinematique diablo 3 pour l'article witcher 3 c'est un peu dommage..; une erreur d'innatention qui sera rectifié je n'en doute pas

1645 Commentaires de news

Ecrit par Althor le 23/08/2013 à 11:12

 

2

avatar

Inscrit le 23/07/2009

Voir le profil

Erreur dans la vidéo. C'est la cinématique d'intro de Diablo 3 reaper of soul

25 Commentaires de news

Ecrit par Minbad le 23/08/2013 à 12:10

 

3

avatar

Inscrit le 29/04/2013

Voir le profil

Ecrit par Althor

Erreur dans la vidéo. C'est la cinématique d'intro de Diablo 3 reaper of soul

Merci, c'est rectifié !

139 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 23/08/2013 à 13:51

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

'tain il va falloir que j'upgrade les CG de mon pc et de celui de ma femme... il va me revenir cher ce jeu smiley 18

882 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

17670-the-witcher-3-wild-hunt