(GamesCom) La conférence Electronic Arts

 

Publié le Mercredi 21 août 2013 à 11:00:00 par Alexandre Combralier

 

(GamesCom) La conférence Electronic Arts

Titanfall et Battlefield 4, les garanties testostérone d'EA

La suite de la plus juvénile et féminine des licences à succès d’Electronic Arts a fait l’objet d’une annonce exclusive réservée au salon allemand qui n’aura pas manqué de rendre ivres de bonheur la clientèle habituelle de la GamesCom, soit, pour l’essentiel, des barbus quinquagénaires avec des taches de bière ici, ici et là. Plus sérieusement, et comme d’habitude,

Les Sims 4 sera le must-have de toutes nos petites sœurs. EA n’a pas trop de souci à se faire, vu la renommée de sa licence. Et d’ailleurs, pour ne pas déboussoler ce petit monde, guère de révolution à attendre de ce nouvel opus. La présentation a mis l’accent sur la gestion des émotions, un facteur à part entière qu’il sera nécessaire de prendre en compte pour éviter que notre Sims finisse chez le psy ou ne vire à la schizophrénie. Un triptyque cœur-esprit-corps donnera plus de profondeur tactico-stratégique à tout cela. Côté pile, pas même de notable amélioration graphique. Côté face, le jeu tournera toujours sur un grand nombre de configurations. Quelques améliorations d’interface par ici, des possibilités accrues au niveau architectural par-là, et un petit goût de grosse extension pour finir.


La conf EA a continué de choyer le public occasionnel avec une annonce autour de la très appréciée série de Plants vs Zombies. Le futur de la série se conjugue au jeu de tir à la troisième personne du pluriel : Plants vs Zombies : Garden Warfare sera, comme son nom l’indique, un mélange joyeux de botanique et d’artillerie. Le ton humoristique du titre n’empêchera une certaine profondeur avec la présence de plusieurs classes et d’un jeu online (ou en écran splitté). Pour les heureux possesseurs de Xbox One, Garden Warfare sera disponible au printemps prochain contre 40 nains de jardins.


Les gamers n’ont pas de quoi s’estimer lésés, EA a pensé à eux et bien à eux. On ne jouera d’abord pas les surpris en apprenant le retour de FIFA, sur PS3 et 360 bien sûr, mais aussi, ce qui nous intéresse bien plus, sur PS4 et Xbox One. Le moteur Ignite devrait marquer un progrès à tous les niveaux (moteur physique, intelligence artificielle…) pour FIFA 14. De toute façon, PES sera absent de la next-gen, alors c’est pépère pour une année encore. Si vous poussez le vice jusqu’à acheter les versions sur les consoles différentes, vous pourrez d’ailleurs garder vos sauvegardes et vos équipes Ultimate Team (dont le mode Legends sera une exclu Xbox One, youpi.


Pour ceux qui ne seraient pas encore satisfaits par les tacles appuyés dans la surface, reste toujours UFC, la licence de jeu de patates dans la gueule qu’EA a récupérée en la détroussant sur le cadavre encore chaud de feu THQ. Sortant sur consoles de nouvelle génération, ce nouvel UFC aura aussi droit au moteur Ignite, et promet déjà de très beaux graphismes (même pour une version pré-alpha), avec déformation des visages et des corps en même temps pour plus de poésie. Sortie au printemps prochain.


Autre licence d’EA, Need for Speed. Le NFS nouveau s’appelle NFS : Rivals. Avec le rutilant Frosbite dans la poche, le jeu s’annonce vraiment très agréable à regarder. EA annonce le retour de la personnalisation des voitures, une nouvelle intelligence artificielle pour les policiers. Le fond du jeu reste le même, avec une souplesse très grande pour les transitions entre chaque épreuve, ou entre jeu online et jeu offline. Pour se lancer à la chasse aux Speed Points, il faudra attendre le 21 novembre sur PS3 et 360, et la fin de l’année pour PS4 et Xbox One.


Bien plus en perte de vitesse, la série Command & Conquer essaiera de se trouver un nouveau souffle avec la sortie prochaine d’un Free-to-Play pour la fin de l’année. L’essence de la série, STR somme toute classique, restera la même, avec évidemment de nouvelles cartes et de nouveaux modes de jeu. Des missions scénarisées seront proposées aux joueurs du globe, pour une expérience qui pourra être aussi bien solo que multijoueur.


Futur grand RPG de Bioware, le très attendu Dragon Age : Inquisition s’est (un peu) plus dévoilé au cours de cette conférence. Aucune image de gameplay, ni même de date de sortie (le jeu est toujours prévu à un vague fin 2014), mais une confirmation : le jeu sera en monde ouvert ; et quelques petites précisions : il proposera une large variété d’environnements, de la jungle à la montagne, et reposera toujours sur un système de dilemmes.


Pour finir en pétarades joyeuses, EA avait emmené deux de ses gros blockbusters FPS : Titanfall et Battlefield 4. Titanfall a attiré les regards avec un nouveau trailer ingame plutôt impressionnant : le jeu ne sera pas une bombe absolue au niveau graphique, mais s’annonce réellement très dynamique avec un gameplay très différent selon que l’on saute dans un robot géant ou que l’on saute sur les murs en faisant du parkour. Mix de Mirror’s Edge et de Call of Duty, le soft de Respawn s’annonce évidemment comme une des valeurs sûres des nouvelles consoles.


Battlefield 4, maintenant. En bon Battlefield, il proposera une destruction avancée des environnements en temps réel au cours d’une partie en même temps que des graphismes de ouf guedin pour mettre dans la face au cousin ennemi d’Activision. C’est du plus beau, c’est du plus grand, c’est du plus fort, mais ça reste du Battlefield, et si le jeu assurera à n’en pas douter en multi, reste à espérer que le solo soit à la hauteur du reste. La bêta ouvrira en octobre prochain. Pour les plus amoureux, le jeu proposera un Season Pass avec de nouvelles updates chaque semaine, des accès anticipés, 12 battlepacks, 5 packs d’expansions, 2 sushis, l’addition.


On ne change pas une équipe qui gagne, telle pourrait être la devise d’Electronic Arts. De belles promesses évidemment. Les valeurs sûres sont au rendez-vous, même si l’on sera toujours déçu de l’audace dont fait preuve le géant américain au niveau des nouvelles licences, à plus forte raison quand les nouveaux venus (Titanfall) ne réinventent pas la route. Et sinon il est où, mon Mirror’s Edge 2 ?

 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Aces

- L'Edito du dimanche par Yutani

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par scudik

- Ruiner : Un shoot Cyberpunk ultra-violent par Yutani

- L'Edito du dimanche par Yutani

- L'Edito du dimanche par scudik

17775-conference-gamescom-ea-electronic-arts