Violence et jeux vidéo : Le Figaro pris en flagrant délit d'amalgame

 

Publié le Vendredi 13 décembre 2013 à 10:00:00 par Alexandre Combralier

 

Violence et jeux vidéo : Le Figaro pris en flagrant délit d'amalgame

Un parfum de sophisme et d'anachronisme

image« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » peut-on lire chaque matin en une du Figaro. Certes. Mais que devient la force du blâme, quand celui-ci a le ridicule d’Harpagon et l’hypocrisie de Tartuffe ?

Dans un article publié dans son quotidien d’avant-hier, et repris en ligne à cette adresse, Le Figaro nous rejoue donc une litanie dont on avait commencé à espérer l’extinction. En cause, comme de coutume, la violence du jeu vidéo et plus précisément, les « effets pervers » de l’incontournable GTA, mais aussi, petite originalité, son immoralité.

Ainsi, l’article commence de manière fort éloquente par le récit du meurtre d’un homme de 67 ans par deux filles italiennes de 15 ans. Fait divers qui ne mériterait qu'un traitement superficiel dans un grand journal français, jusqu’à ce qu’on lise la phrase venant juste après : L'une [des jeunes filles italiennes] a déclaré: « J'avais l'impression de jouer à GTA, c'était comme si j'étais le héros du jeu. »

Ce procédé répond à la définition de l’amalgame et du sophisme. S’ensuit donc l’intervention d’une autorité venant confirmer cette belle et évidente analogie, soit Alessandro Gabbiadini, chercheur en psychologie sociale à l’université italienne du Val d’Aoste. Celui-ci, en éminent scientifique, se fonde sur une expérience personnelle : il a vu un père acheter GTA à son fils de dix ans malgré les avis contraires des vendeurs. Ni une ni deux, notre Einstein des temps nouveaux nous fait part d’un émouvant pamphlet contre GTA, qui « montre des scènes immorales et des actes immoraux ».

L’article du Figaro indiquait même qu’il était possible de « violer » dans GTA, avant d’être corrigé. En revanche, l’article est resté tel quel dans le journal imprimé. Nous l’avons d’ailleurs vérifié en mains propres (après avoir subtilisé un exemplaire sur la gentille mamie préalablement découpée à la machette avec force zèle, méthode et application, ce en raison de nos nombreuses heures passées sur Trauma Center, GTA et Cooking Mama.) Et d'ailleurs, nous sommes servis en accompagnement d'un article en colonne de droite sur une étude très controversée du Pr Douglas Gentille visant à montrer le caractère addictif du jeu vidéo. Violence et addiction, le couple à succès est donc réuni.

Pour mieux marquer l’imagination du lecteur, l’on passe de ce fait divers sordide, mais, comme son nom l’indique, acte isolé entre tous, à une étude scientifique devant conduire à une hâtive généralisation. Ainsi, des chercheurs ont testé les réactions comportementales de 172 jeunes de 13 à 19 ans en les confrontant pendant une demi-heure, pour moitié à des jeux vidéo "violents et immoraux" (GTA, le V ou le IV, nous ne le saurons pas), pour moitié à des jeux vidéo non-violents (Minigold 3D ou Pinball 3D). Résultat, quatre sujets sur cinq ayant joué à GTA se sont montré plus agressifs et immoraux que ceux qui s’étaient amusé à mettre des balles dans des trous (on notera dans l'article le flou artistique entourant la nature exacte de ces comportements). Ce qui fait le bonheur de notre grandiose Gabbiadini :
Notre objectif vise à une prise de conscience du public, et en particulier des parents qui achètent ces jeux pour leurs enfants. Nous voulons que le grand public sache ce qu'il achète. (...) Les effets d'un jeu violent et immoral comme GTA sont particulièrement forts, ils se manifestent même avec de faibles niveaux de désengagement moral.
Une étude qui entre en flagrante contradiction, disons-le en passant, avec une myriade d’autres (menées notamment par The Harvard Medical School Center for Mental Health, The Journal of Adolescent Health, et The British Medical Journal). De là à voir plutôt le désir d'une confirmation facile d'un « objectif », ou d'un certain préjugé dans l’esprit embrumé de certaines personnes, il n’y a qu’un pas à faire et il ne serait pas vraiment de mauvaise foi.

Il nous vient l’envie de renommer Le Figaro du nom du périodique que lança un moment le personnage éponyme de la pièce de Beaumarchais : Journal inutile.*


* Beaumarchais, Le Mariage de Figaro (V, 3), 1784

 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Djaron le 13/12/2013 à 10:26

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

moi c'est la connerie et la mauvaise foi qui me rendent violent
et non seulement elle est en vente libre, exposée au vu de tous sur les kiosques à journaux MAIS EN PLUS subventionnée avec l'argent de mes impots

à partir de là mon esprit vient de passer en mode "off", je cours chercher une pelle et m'en vais jouer à viva pinata dans la rue sur les gens de mon patelin... j'veux des bonboooons !

1645 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 13/12/2013 à 10:26

 

2

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Le Figaro pris en flagrant délit d'amalgame
Non, vraiment ? Ce n'est pourtant pas du tout leur style ! smiley 49

1132 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 13/12/2013 à 10:28

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

bon je stoppe les jeux vidéo et je me passe les hellraiser, saw en boucle.
Chaque génération à son épouvantail... même le rock y est passé.

4331 Commentaires de news

Ecrit par Djaron le 13/12/2013 à 10:35

 

4

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

un ami me parlait justement de beaumarchais etdes noces de figaro pas plus tard qu'hier, à propos d'autre chose

comme quoi ce texte classique est tjrs d'actualité, et les tenanciers de la feuille de chou appelée journal portant le nom d'un personnage de notre litterature classique feraient mieux de constater à quel point ils sombrent dans le ridicule que beaumarchais lui meme denoncait

c'est pas tout de brandir des etiquettes classiques en guise de droit des marques, faut que la forme corresponde au fond

1645 Commentaires de news

Ecrit par Salvador le 13/12/2013 à 10:36

 

5

avatar

Inscrit le 14/01/2013

Voir le profil

Ainsi, des chercheurs ont testé les réactions comportementales de 172 jeunes de 13 à 19 ans en les confrontant pendant une demi-heure

Les chercheurs en questions feraient mieux de faire des études sur les réactions comportementales des rédacteurs et lecteurs du Figaro. On trouverait sans doute des termes comme "intolérances, racismes, haines..." dans leurs rapports.

Ce journal ne fait que du racolage de décérébrés.

407 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 13/12/2013 à 10:41

 

6

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Perso, je passerai mon tour et vous laisserai à votre colère, mais tiens juste à souligner la qualité rédactionnelle de l'article signé de notre ami Alexandre. smiley 9

6671 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 13/12/2013 à 11:03

 

7

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

C'est une honte d'écrire des torchons pareil.

10688 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 13/12/2013 à 11:42

 

8

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Perso, je passerai mon tour et vous laisserai à votre colère, mais tiens juste à souligner la qualité rédactionnelle de l'article signé de notre ami Alexandre. smiley 9

tout a fait d'accord !

aprés quelque ligne j'ai lancé un coup d'oeil au nom de l'auteur et me suis fendu d'un "ouhhh well done alexandre" pour me remetre a la lecture...

et le petit plus clulturel de la fin smiley 9

6234 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 13/12/2013 à 11:47

 

9

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Ecrit par clayman00

tout a fait d'accord !

aprés quelque ligne j'ai lancé un coup d'oeil au nom de l'auteur et me suis fendu d'un "ouhhh well done alexandre" pour me remetre a la lecture...

et le petit plus clulturel de la fin smiley 9
Pas besoin de regarder qui c'est on reconnait sa prose. Pis c'est le seul à bien écrire sur ce site... smiley 18

10688 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 13/12/2013 à 11:53

 

10

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par kasasensei

Pas besoin de regarder qui c'est on reconnait sa prose. Pis c'est le seul à bien écrire sur ce site... smiley 18

pas faux, bien que le walid est trés agréable a lire aussi ... smiley 37

6234 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 13/12/2013 à 12:14

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Je vous merde.

Moi j'vais faire mon sapin et pis c'est tout.

6671 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 13/12/2013 à 12:27

 

12

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Je vous merde.

Moi j'vais faire mon sapin et pis c'est tout.

je savais qu't'avais les boules ... smiley 29

6234 Commentaires de news

Ecrit par èFBéBéèF le 13/12/2013 à 12:53

 

13

avatar

Inscrit le 22/01/2013

Voir le profil

D'une position extrême à l'autre, je prend le chemin du milieu.

Dire qu'il existe aujourd'hui des jeux violents et immoraux (oui, la morale a une assise juridique), personne ne le contestera.

Dire qu'après avoir joué à un jeu comme Halo ou GTA, on soit plus en enclin à "l'agressivité" (notez les guillemets) dans son comportement qu'au romantisme, personne ne le contestera. Qui n'a jamais ressenti au sortir d'une salle de cinéma après avoir vu un film d'action cette sensation de "fourmis dans les mains" ? ^^

Et que le jeu vidéo puisse avoir chez certains un caractère addictif, personne ne le contestera.

Et donc, quand je lis ça,

Notre objectif vise à une prise de conscience du public, et en particulier des parents qui achètent ces jeux pour leurs enfants. Nous voulons que le grand public sache ce qu'il achète.

Qui peut être contre ce paragraphe ? On peut déplorer que les parents en 2013 achètent encore des jeux sans regarder le contenu, comme s'ils offraient une peluche à leurs têtes blondes.


(...) Les effets d'un jeu violent et immoral comme GTA sont particulièrement forts, ils se manifestent même avec de faibles niveaux de désengagement moral.

Sans être forcément complètement d'accord avec cette partie, je ne trouve pas ça choquant.

Un être "sain" n'ira pas décapiter sa belle mère après avoir joué à God of War.

Mais que le jeu vidéo puisse servir de déclencheur chez un être perturbé, ça ne me semble pas inconcevable. Ce déclencheur peut aussi être autre chose que le jeu vidéo.
Et un être dérangé n'a pas besoin de jouer pour passer à l'acte, on est d'accord. Mais je pense que, parmi d'autres, le jeu vidéo peut être un déclencheur chez un dérangé.

Encore une fois, entre le lien jeu vidéo-meurtre assez ridicule du Figaro, et l'ardente obligation de ne surtout pas s'interroger sur les effets du jeu vidéo sur l'homme comme j'ai pu parfois le lire sur gamalive (en même temps, on ne scie pas la branche sur laquelle on est assise, s'pas?), on peut prendre un chemin plus modéré.

Car le pire, dans un cas comme dans l'autre, sous couvert de "bon sens", serait de ne pas se poser des questions. Il faut se poser des questions. Partout, tout le temps.

Et ce que je pourrais reprocher à ce présent article, c'est de ne se positionner que par rapport à celui du Figaro et d'en être quelque part seulement le négatif, la réaction urticaire, un réflexe pavlovien.

Alors qu'il aurait pu être l'occasion d'un début de réflexion plus creusée que les litanies habituelles de "réactions" sur des sites de jeux vidéos contre ce genre d'article.

188 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 13/12/2013 à 13:00

 

14

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Ecrit par èFBéBéèF

Mais que le jeu vidéo puisse servir de déclencheur chez un être perturbé, ça ne me semble pas inconcevable.
Ça c'est certain. Entre déclencheur, catalyseur et excuse, le média du jeu vidéo, comme tout autre média peut servir de motif à tout débordement chez les personnes déséquilibrées.

10688 Commentaires de news

Ecrit par èFBéBéèF le 13/12/2013 à 13:01

 

15

avatar

Inscrit le 22/01/2013

Voir le profil

Ecrit par kasasensei

Ça c'est certain. Entre déclencheur, catalyseur et excuse, le média du jeu vidéo, comme tout autre média peut servir de motif à tout débordement chez les personnes déséquilibrées.

Tout à fait. Je crois au déclencheur, pas au catalyseur.

188 Commentaires de news

Ecrit par èFBéBéèF le 13/12/2013 à 13:14

 

16

avatar

Inscrit le 22/01/2013

Voir le profil

Ah et sinon, tous les journaux sont utiles.

Tous.

Même Minute.

(quand tu as la chiasse au coin d'une rue, ça rend bien des services pour éviter les traces de pneu).

188 Commentaires de news

Ecrit par NinjaNawak le 13/12/2013 à 13:24

 

17

avatar

Inscrit le 15/07/2009

Voir le profil

Ecrit par èFBéBéèF

D'une position extrême à l'autre, je prend le chemin du milieu.

Dire qu'il existe aujourd'hui des jeux violents et immoraux (oui, la morale a une assise juridique), personne ne le contestera.

Dire qu'après avoir joué à un jeu comme Halo ou GTA, on soit plus en enclin à "l'agressivité" (notez les guillemets) dans son comportement qu'au romantisme, personne ne le contestera. Qui n'a jamais ressenti au sortir d'une salle de cinéma après avoir vu un film d'action cette sensation de "fourmis dans les mains" ? ^^

Et que le jeu vidéo puisse avoir chez certains un caractère addictif, personne ne le contestera.

Et donc, quand je lis ça,

Notre objectif vise à une prise de conscience du public, et en particulier des parents qui achètent ces jeux pour leurs enfants. Nous voulons que le grand public sache ce qu'il achète.

Qui peut être contre ce paragraphe ? On peut déplorer que les parents en 2013 achètent encore des jeux sans regarder le contenu, comme s'ils offraient une peluche à leurs têtes blondes.

[quote]
(...) Les effets d'un jeu violent et immoral comme GTA sont particulièrement forts, ils se manifestent même avec de faibles niveaux de désengagement moral.

Sans être forcément complètement d'accord avec cette partie, je ne trouve pas ça choquant.

Un être "sain" n'ira pas décapiter sa belle mère après avoir joué à God of War.

Mais que le jeu vidéo puisse servir de déclencheur chez un être perturbé, ça ne me semble pas inconcevable. Ce déclencheur peut aussi être autre chose que le jeu vidéo.
Et un être dérangé n'a pas besoin de jouer pour passer à l'acte, on est d'accord. Mais je pense que, parmi d'autres, le jeu vidéo peut être un déclencheur chez un dérangé.

Encore une fois, entre le lien jeu vidéo-meurtre assez ridicule du Figaro, et l'ardente obligation de ne surtout pas s'interroger sur les effets du jeu vidéo sur l'homme comme j'ai pu parfois le lire sur gamalive (en même temps, on ne scie pas la branche sur laquelle on est assise, s'pas?), on peut prendre un chemin plus modéré.

Car le pire, dans un cas comme dans l'autre, sous couvert de "bon sens", serait de ne pas se poser des questions. Il faut se poser des questions. Partout, tout le temps.

Et ce que je pourrais reprocher à ce présent article, c'est de ne se positionner que par rapport à celui du Figaro et d'en être quelque part seulement le négatif, la réaction urticaire, un réflexe pavlovien.

Alors qu'il aurait pu être l'occasion d'un début de réflexion plus creusée que les litanies habituelles de "réactions" sur des sites de jeux vidéos contre ce genre d'article.[/quote]

Je plussoie. smiley 9

312 Commentaires de news

Ecrit par Tyr le 13/12/2013 à 17:01

 

18

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

Ecrit par èFBéBéèF

Qui n'a jamais ressenti au sortir d'une salle de cinéma après avoir vu un film d'action cette sensation de "fourmis dans les mains" ? ^^

Moi.

Bonjour le mec influençable qui veut faire quelque chose juste parce qu'il a vu quelqu'un faire cette même chose.

Ce qui pose des questions autrement plus importantes pour toi que de savoir si lire le figaro et autre torche fions n'est pas juste une grosse perte de temps même pas agréable.

1112 Commentaires de news

Ecrit par Salvador le 13/12/2013 à 17:08

 

19

avatar

Inscrit le 14/01/2013

Voir le profil

Ecrit par Tyr



Bonjour le mec influençable qui veut faire quelque chose juste parce qu'il a vu quelqu'un faire cette même chose.


Ça m'arrive à chaque fois que je regarde un film X... C'est un truc de fou !

smiley 54

407 Commentaires de news

Ecrit par coolkat le 13/12/2013 à 18:12

 

20

avatar

Inscrit le 31/03/2013

Voir le profil

Ecrit par Salvador

Ça m'arrive à chaque fois que je regarde un film X... C'est un truc de fou !

smiley 54

Tu me sembles un peu fleur bleue et surtout sensible. Moi ça m'arrive plutôt quand je mate un porno smiley 7

160 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

18978-le-figaro-violence-gta-immoralite-gabbiadini