L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 23 février 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Handicap International

imageJe sombre. Je me délite. Je me décompose. L’âge, voyez-vous. L’âge et des années d’excès et de vice. L’âge et une philosophie que l’on pourrait qualifier de « sex, drug & rock’n roll ». Et contrairement à d’autres, pas certain que le rock’n roll soit l’élément principal du trio. Résultat, le corps me lâche. Le corps me fait payer mon manque total d’attention et d’intérêt à son égard ces dernières années. Il se rebelle. Il se rebiffe. Il proteste. Il se transforme en une gigantesque et insupportable douleur.

Je me meurs.

Je sais que je me meurs. Bon, d’accord, selon mon médecin, il ne s’agit que d’une « inflammation de l’épaule » doublé d’une infection oculaire. Résultat, anti-inflammatoires et pommade à coller sous la paupière deux fois par jour. « Et vous verrez, dans quelques jours, vous danserez à nouveau la gigue ». Mais moi, je sais au fond de moi que ces maux à répétition qui me harassent depuis quelques semaines déjà ne sont que les prémices d’une fin annoncée.

En attendant, j’ai vachement mal à l’épaule depuis jeudi. A ne pas pouvoir en bouger le bras. A hurler de douleur à chaque mouvement. Je vous assure. Je ne le souhaite à personne. Et comme en plus, une infection à l’œil droit s’est déclarée depuis, je ne suis plus que douleur, laideur et infirmité.
Vous allez me dire, il y a du bon : ma fille cadette me prépare mon apéro, ma femme me cuisine des bons petits plats et ma fille aînée m’apporte le café en fin de repas. Mais je vois bien qu’elles ne me regardent plus comme avant.
Pas plus tard qu’hier, me traînant dehors pour une balade samedicale, histoire de les accompagner pour les remercier des soins à mon égard, elles se sont mises à parler de quel type de papa remplaçant elles aimeraient avoir… Résultat, mon successeur sera grand, sportif, brun, avec des cheveux, des yeux bleus… Elles discutaient de ça alors que j’étais à deux pas d’elles, comme si j’étais déjà parti, déjà mort, déjà oublié. Ça ne trompe pas, hein. D’ici-là à se dire que si le médecin légiste fait une autopsie poussée sur mon corps, il trouvera des substances bizarres inoculées dans mes derniers repas, il n’y a qu’un pas. Je me suis même arrêté sur un banc, à la fin de la promenade, histoire de profiter de ce soleil hivernal bien agréable et… elles ne s’en sont même pas rendu compte et sont rentrées à la maison sans moi.

Et quel réconfort pourrais-je avoir de mes plus proches confidents et confidentes ? Quand j’en ai parlé à Jean-Marc, il m’a demandé s’il pourrait avoir mes consoles et mes jeux. Quand j’en ai parlé à Jacques, il m’a demandé s’il pourrait avoir ma femme.

imageMême Stéphanie, mon amie, mon soutien de toujours, refuse désormais de me parler.
« - Oublie-moi, c’est fini, tu n’existes plus pour moi
- Mais… et notre amitié vieille de trente ans ?
- Oh, hé, c’est bon, je ne suis pas l’armée du salut, hein. C’est pas le téléthon chez moi. Moi je veux un mec viril, tatoué, qui sache me faire chanter la Traviata en me claquant les fesses, qui me fasse chevaucher sa grosse cylindrée, et je ne parle pas seulement de sa moto, cheveux aux vents, dans les grandes étendues qui bordent la Route 66 à laquelle nous ajouterions 3 pour un chiffre plus coquin. Alors t’es gentil le polio, là, mais mon numéro, tu l’oublies ».

imageMême Carole, pour qui la douleur est pourtant une amie, une amante, une alliée, n’a pas jugé bon de me réconforter.
« T’as vraiment mal ?
- Oui, beaucoup.
- Vraiment beaucoup ?
- Au-delà de l’imaginable. Tu ne peux pas savoir à quel point. Une douleur profonde et violente, et comme on se sert de ses deux bras à tout instant de la journée, mes éveils ne sont qu’une lente et détestable agonie. Et tu es pourtant bien placée pour savoir que je ne suis pas douillet. Je ne suis pas du genre à me plaindre des bleus, des coups… mais là, c’est insupportable et…
- Mmmmmmmmmmaaaaaaaaaaaaaaah…
- Carole ?
- Non c’est bon, rien que de savoir que tu souffres le martyr, j’en ai des orgasmes. Quand j’aurais une petite envie, je te rappellerai, salut. »

Tant de mésaventures qui font réfléchir sur la place des handicapés dans la société. Ou plutôt, sur ma place et la manière dont mes proches me perçoivent. Autant dire que… je tombe de haut. Moi qui suis si aimable, si aimant, si tendre, si gentil, prêt à tout pour aider mes amis, si protecteur et dévoué envers ma famille… j’avoue que je reste perplexe. Perplexe et déçu. Triste.

imageJe serai seul à mon enterrement. Du coup, soyez sympa, faites ça vite. Pas d’office religieux, pas de long discours. Au cas où quelques badauds passeraient par-là, au cas où quelques proches auraient tout de même fait le déplacement, mais pour être bien certains que je suis canné pour de vrai et que je ne vais pas me redresser d’un seul coup en criant « tadaaaam ! c’était une blaaaague ! », faites ça vite. Vite et salement si possible. Brûlez-moi et jetez tout dans les toilettes. Ou découpez-moi et filez ça aux cochons. Ce ne serait qu’un retour des choses, remarquez, avec ce que j’ai pu becté des leurs.

Je me meurs. Et tout le monde s’en fout.

Adieu l'ami. Je t'aimais bien tu sais.
Adieu à tous.

Ceci était le dernier édito de GamAlive.

La semaine prochaine, pour ma résurrection, je vous parlerai de la Belgique.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par yaknnc le 23/02/2014 à 13:01

 

1

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

un trouble hypocondriaque ? smiley 25

quel chanson pour ton incineration ? Jennifer, rock voisine ou machin d assault ? ou les 3 !!

546 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 23/02/2014 à 13:15

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Allez courage et la vie la est belle.

T'es pas à ce niveau !!

2843 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/02/2014 à 15:02

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

D'où ça en Belgique ? smiley 7

Bon rétablissement en attendant smiley 20

4040 Commentaires de news

Ecrit par chris110991 le 23/02/2014 à 18:43

 

4

avatar

Inscrit le 08/02/2014

Voir le profil

Cedric va parlé de la Belgique?!

Vin dieu, nos bières vont y passé.

9 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 23/02/2014 à 19:04

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Il en va pas en parler. Il va y aller. Annexer ce peuple de dégénérés et d'incultes ! smiley 7

6668 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 23/02/2014 à 19:57

 

6

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Il en va pas en parler. Il va y aller. Annexer ce peuple de dégénérés et d'incultes ! smiley 7

Ca fait déjà quelques années que je t'ai préparé le terrain. Ils ne devraient pas t'oposser de trop grande résistance smiley 15
En principe tu devrais même pouvoir annexer tout le Benelux smiley 32

4040 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 24/02/2014 à 07:52

 

7

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

T'dois pas avoir si mal que ça si tu peux annexer la Belgique a la force du bras

6230 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 24/02/2014 à 07:55

 

8

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par clayman00

T'dois pas avoir si mal que ça si tu peux annexer la Belgique a la force du bras
Si j'avais mes deux bras, j'aurais parlé de la réduire en cendres. Donc si, bobo.

6668 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 24/02/2014 à 08:07

 

9

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Si j'avais mes deux bras, j'aurais parlé de la réduire en cendres. Donc si, bobo.

Pauvre toi tt de meme

6230 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

19723-handicape-mal-mourant-adieu-rejet-solitude