L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 2 mars 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Une histoire de bière

imageNos plus fidèles lecteurs s'en seront peut-être rendu compte, mais j'ai pris quelques jours de vacances cette semaine.
Un repos bien mérité et pris pour se retrouver un peu en famille, pouvoir profiter des enfants, changer un peu d'air...

Bon, c'est surtout ma femme qui m'a gentiment expliqué que soit on se faisait un long week-end en famille, soit elle se barrait avec les filles et que les prochaines nouvelles que j'aurais d'elle ce serait par l'intermédiaire de son avocat.
Sur le coup, j'ai un peu hésité quand même à me demander si c'était une menace ou une opportunité... Et puis bon, lundi dernier dans le métro, je n'ai même pas réagi quand j'ai croisé un gamin qui fredonnait du Sexion d'Assaut. Pas même un coup de boule. Pas même la moindre petite mandale. C'est là que je me suis effectivement rendu compte que j'avais un grand besoin de vacances, ou tout du moins de faire un break.

Voilà comment je me suis retrouvé au pays enchanteur de Disneyland Paris pendant deux jours.
...
Un pur cauchemar. Oh, en soi, le parc est plutôt sympathique, hein. Les attractions sont bien fichues, intemporelles et surtout s'adressent à toutes les générations.
C'est tout le reste qui est à la fois terrifiant et consternant.
La moindre boisson, le moindre cookie pour le goûter des gamins, le moindre repas vous coûte un bras, une jambe et un testicule. Disneyland, c'est un trafic d'organes à grande échelle. Sans compter les boutiques de souvenirs - parce qu'il est impensable sous peine de passer pour un parent tyran, un immonde Pol-Pot familial, de repartir sans une peluche Mickey ou une robe de princesse Reine des Neiges. Des saloperies fabriquées par les petits enfants chinois payés 1€ la journée et revendues 60 € à ces saloperies de petits enfants occidentaux qui n'ont aucune notion de l'argent.
Résultat, le petit week-end en famille tourne rapidement à l'hypothèque de la maison et les huissiers qui viennent vous chourer votre bagnole.

imageBon. Malgré tout ça, le pire reste quand même d'y aller pendant les vacances scolaires, avec des centaines de petits merdeux qui hurlent parce que l'attente est trop longue, qui hurlent pour avoir une crêpe, qui hurlent pour voir Donald, qui hurlent parce qu'ils ont peur de la fée clochette ou qui hurlent pour une raison connue d'eux seuls, mais qui hurlent quand même.
Disneyland, c'est en fait un vibrant témoignage en faveur de la vasectomie.

Bon, en plus, on s'est mangé des trombes d'eau... Du coup, l'expérience a été relativement mitigée pour ma part.

Après ces deux jours passés en enfer, nous sommes partis direction la Belgique, pour voir un cousin que je n'avais pas revu depuis une dizaine d'année.
Comme tout bon français, je suis arrivé en pays conquis en me disant que je pénétrais dans une contrée de vagues voisins un peu débiles. On n'efface pas des siècles de blagues belges en une fraction de seconde. Et puis, hein, j'suis français, quoi. L'élite mondiale de l'intelligence, du savoir-vivre et du bon goût !
Ok, quand on réfléchit cinq minutes, qu'on discute avec les gens et que l'on se rend compte de leur gentillesse et leur dévouement, on retombe les pieds sur terre et l'on se rend compte qu'en guise d'élite et d'intelligence, on est issu d'un peuple qui côtoie la fange de l'arrogance et de l'individualisme crasse.

imageLes Belges, wallons tout du moins, sont un fier et sympathique peuple, accueillant et prompt à vous faire découvrir leurs spécialités locales : la bière pression ou la bière bouteille, généralement brassés par des moines reclus dans ses abbayes tels des shaolins de la picole.
Leurs plats typiques, sont à leur image : généreux et savoureux. Ils savent recevoir, dans le moindre petit établissement, comme on ne sait malheureusement plus le faire en France, à se trop rares exceptions près. Bref, la Belgique est un chouette pays où il fait bon vivre.

Oh, bien entendu, il y'a des cons partout, hein. Comme ce bistrotier capable de refuser à une petite fille de 9 ans l'accès à ses toilettes sous prétexte que "faut apprendre à lire, c'est marqué sur l'écriteau, c'est réservé à la clientèle".
Et de voir ma gamine revenir toute penaude et la larme à l'œil de s'être faite jeter comme une malpropre.
Attends. Viens avec moi ma chérie, papa va arranger ça.

C'est amusant quand même de voir une gamine pas encore sortie de l'enfance capable de vous regarder avec aplomb et de vous lancer le plus sérieusement du monde "Dis papa, tu ne crois pas que mettre le feu à un établissement juste parce qu'ils ne veulent pas me laisser aller aux toilettes, c'est un peu démesuré ?"
Déjà, hein, d'où elle connaît le mot "démesuré" à son âge ?


N'empêche. Quel immonde connard peut-on être pour refuser à une gamine de 9 ans l'accès à ses toilettes ? Si encore c'était une demande d'un car de mecs de 200kg revenant du congrès des plus gros mangeurs de chili con carne, je pourrais comprendre l'appréhension. Mais une gamine de 9 ans...
Résultat j'ai pris un café pour qu'elle puisse profiter des sanitaires. Je me suis même renseigné sur le fait qu'ils soient assurés avant de renverser la tasse pleine sur le zinc et derrière, et de la fracasser par terre en disant "oups, elle m'a échappé des mains, j'suis désolé mais en présence de gros cons, je deviens maladroit". Je me ramollis, je vous dis. Ou alors je deviens, sous l'influence de mes filles, plus sociable.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par yaknnc le 02/03/2014 à 12:58

 

1

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

ma definition de repos bien merite : glandouiller smiley 2


la tienne c est un week end Disney sous la flotte a te ruiner en periode scolaire et finir chez les belges qui en ont ras le bol des frenchies ou frenchieurs pour payer moins d impots ! sinon t a ramener quoi comme bibinne ?

ton prochain repos c est w.e. en Ukraine ? smiley 27

546 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 02/03/2014 à 13:22

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

"Dis papa, tu ne crois pas que mettre le feu à un établissement juste parce qu'ils ne veulent pas me laisser aller aux toilettes, c'est un peu démesuré ?"
Heureux de savoir que l'avenir du Dojo Gasperini semble assuré smiley 13

Sinon bon retour en France smiley 32

4038 Commentaires de news

Ecrit par Score le 02/03/2014 à 15:43

 

3

avatar

Inscrit le 14/10/2013

Voir le profil

Je me suis même renseigné sur le fait qu'ils soient assurés avant de renverser la tasse pleine sur le zinc et derrière, et de la fracasser par terre en disant "oups, elle m'a échappé des mains, j'suis désolé mais en présence de gros cons, je deviens maladroit".
] smiley 25

Si t'as vraiment fait ça, j'aurais payé cher pour voir la gueule du mec ! smiley 33

386 Commentaires de news

Ecrit par Minbad le 02/03/2014 à 18:25

 

4

avatar

Inscrit le 29/04/2013

Voir le profil

Tu as croisé un crétin en Wallonie ? En Flandre tu aurais croisé une personne sympa...

139 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

19803-week-end-disneyland-belgique-biere-enfer