Les premiers détails de Far Cry 4 fuitent

 

Publié le Jeudi 22 mai 2014 à 11:20:00 par Walid Hamadi

 

Les premiers détails de Far Cry 4 fuitent

Et coupent court aux polémiques

Pas de quoi s’extasier ou monter au plafond, mais les premiers détails de l’histoire de Far Cry 4 viennent d’être dévoilés par Ubisoft, soi-disant malgré eux. Le synopsis est en effet paru pour quelques heures sur la page officielle de précommande du jeu. L’erreur a été rapidement détectée mais bien entendu, des screens ont été faits et vous pouvez le découvrir ci-dessous.
image

En Anglais nous avons donc appris que le héros se nommera Ajay Ghale, un jeune homme ayant juré sur le lit de mort de sa mère de renverser le régime de Pagan Min. Ce dictateur sévit dans un petit pays fictif caché dans les montagnes de l’Himalaya : Kyrat. Vous ferez donc partie des factions rebelles en guerre contre le régime.

Vous l’aurez remarqué, le nom du personnage principal n’est pas très catholique. La fuite tombe donc à point pour calmer un début de polémique qui commençait à enfler sur les réseaux sociaux. Certaines voix se sont élevées ces derniers jours depuis que les premières affiches ont été dévoilées. On y découvre un homme au teint clair posant la main sur la tête d’un homme basané visiblement soumis.

Perso, ce qui m’a choqué c’était le costume rose pétard du blondinet, mais d’autres ont crié au racisme. Alors l’un des créateurs du jeu a tout de suite voulu couper les polémistes dans leur élan :
Que les choses soient claires pour ceux qui tirent des conclusions trop hâtives : non il n’est pas blanc et ce n’est pas le héros.
Question : quand Hollywood fait un film sur l’esclavage, pourquoi n’est-il pas taxé de racisme, lui ? Sans doute parce qu’il a le même but qu’un jeu vidéo, en somme de dénoncer une réalité historique voire actuelle.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par freyvane le 22/05/2014 à 14:27

 

1

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Question : quand Hollywood fait un film sur l’esclavage, pourquoi n’est-il pas taxé de racisme, lui ? Sans doute parce qu’il a le même but qu’un jeu vidéo, en somme de dénoncer une réalité historique voire actuelle.

Euh, le traitement historique par une industrie du divertissement, c'est pas du tout un gage de preuve factuel ni d'objectivité hein.
Les contraintes liés à ce genre de production ont des priorités autres qu'une présentation factuel de document, car elles ont une interprétation et une mise en scène... ce qui est subjectif.

1430 Commentaires de news

Ecrit par Walid le 22/05/2014 à 20:36

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

J'ai jamais dit le contraire. Juste qu'aucun film n'a été taxé de racisme parce qu'il parle de la domination d'une race sur l'autre alors qu'une simple affiche de jeu vidéo, elle, déchaîne les passions.

Que le film soit exact ou pas, il aborde ces thèmes.

1243 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 22/05/2014 à 21:41

 

3

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

De toute façon les plaintes pour racisme, c'est un peu tout et n'importe quoi.

Juste histoire de, si ça existe

S'il y a censure là je dis pas je râlerai aussi, ce serait nawak et là oui on ne censure pas les films, les jeux video oui. Mais pour les remarques sur réseaux sociaux, ubisoft peut dormir tranquille...

2479 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 22/05/2014 à 23:55

 

4

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ecrit par Walid

J'ai jamais dit le contraire. Juste qu'aucun film n'a été taxé de racisme parce qu'il parle de la domination d'une race sur l'autre alors qu'une simple affiche de jeu vidéo, elle, déchaîne les passions.

Que le film soit exact ou pas, il aborde ces thèmes.

La grande différence entre un média passif et un média actif, il y a une dimension ludique qui sépare les deux où la personne n'est pas que spectateur de la vision d'un auteur / réalisateur, mais acteur.

Donc ce n'est pas étonnant que ces thèmes soient plus sujet aux déchainement des passions dans le jeu vidéo que l'industrie du cinéma.

Surtout qu'en matière de réalisation, les jeux vidéos ne sont pas perçu du grand publique comme un vecteur sérieux et fiable pour communiqué sur des thèmes grave contrairement au "7ème Art", car dans la grande majorité des jeux, on tue ou on détruit, et quand il y a un scénario, c'est trop souvent puéril, mal raconté et avec un rythme orienté pour mettre en valeur l'action.

Bref, je ne pense pas que ce soit aux jeux vidéo de "dénoncer" l'esclavage ou autre thème grave de l'histoire de l'humanité, non pas que ce média n'en a pas le potentiel, mais cela demanderai une réalisation bien plus soigné et une réflexion plus intense que pour un film, car un jeu est un média actif, non passif, donc plus enclin à des dérapage car le réalisateur n'a pas le contrôle du paddle du joueur.

Enfin bon..., moi perso je fais une grande différence entre un jeu qui veut "dénoncer" et un jeu qui "aborde" un thème.
L'un à beaucoup plus de responsabilité à assumer et requière une grosse rigueur intellectuel aussi bien dans l'étude du thème, sa compréhension et sa réalisation, alors que l'autre s'en sert pour planter un décor qui n'est qu'un prétexte pour justifier l'action et le drama à venir.

Il me semble qu'il y a eu également une polémique avec ce genre de sujet pour Bioshock Infinit qui s'en servait pour poser une ambiance et une cause de conflit.

Dans le fond, je suis bien sûr d'accord, si c'est juste aborder un thème, pas besoin de fouetter un chat. Mais souvent quand il y a polémique; on retrouve une mauvaise communication soit pour faire du buzz, soit parce que c'est des pauvres con ("ca ose tout et c'est à ça qu'on les reconnait"). Que ce soit avec le pseudo viole de Lara ou les nonnes dans Hitman.
Une mauvaise com peut vite faire partir les choses en vrille.

1430 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

20724-far-cry-4-histoire-fuite-racisme-polemique-rebelle-dicatateur