Enemy Front : Appel à la Résistance !

 

Publié le Lundi 2 juin 2014 à 11:20:00 par Cedric Gasperini

 

Enemy Front : Appel à la Résistance !

Massacre polonais

En 1939, l'Allemagne envahit la Pologne. Varsovie est prise le 28 septembre. C'est de là que partiront toutes les exactions faites au peuple juif. Ghetto, etoiles jaunes, raffles, tueries... 

Jusqu'à l'insurrection de Varsovie en octobre 1944 menée par les résistants. 1/4 de la ville sera alors détruite dans les combats. Aucun soutien ne viendra de la part des alliés, menant l'opération à un échec cuisant. Hitler ordonnera ensuite la destruction d'un tiers supplémentaire de la ville en guise de représailles. Puis viendra l'occupation Russe en 1945...

Revivez ces instants tragiques de l'Histoire en incarnant un correspondant américain (forcément, hein) appelé Robert Hawkins, dans le jeu Enemy Front, signé Square Enix.

Sortie la semaine prochaine, le 13 juin, sur Xbox 360, PS3 et PC.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Aces le 02/06/2014 à 18:47

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Une sorte de Wolfenstein quoi...

3770 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 02/06/2014 à 18:57

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Aces

Une sorte de Wolfenstein quoi...

En plus raciste.

2843 Commentaires de news

Ecrit par Castelmarque le 02/06/2014 à 19:03

 

3

avatar

Inscrit le 06/08/2013

Voir le profil

Intéressant dans le propos, pas trop dans les performances du jeu. Mais j'attends de voir.

Aucun soutien ne viendra de la part des alliés,

Je dois y ajouter un bémol, les alliés ont bel et bien soutenu l'insurrection avec un pont aérien : largages d'armes, munitions et autres fournitures indispensables.

Il a été mené par des unités britanniques, polonaises, américaines et sud-africaines au départ d'aérodromes en Angleterre et Italie.

La distance des bases par rapport à Varsovie (qui réduisait du coup la charge transportée), l'improvisation de l'opération et la difficulté de larguer les conteneurs dans les zones encore tenues par la résistance (qui se réduisaient chaque jour comme peau de chagrin), sans oublier surtout la très mauvaise volonté de l'URSS de coopérer en prêtant des bases pour les avions alliés (sans parler de faire quoi que ce soit pour rejoindre Varsovie, qui n'était plus qu'à deux pas de leur armée), a fait que l'opération a plus eu valeur de symbole qu'autre chose.

Mais quand même, pour "seulement" 370 tonnes larguées, environ 360 pilotes ne sont jamais revenus. C'est donc à peu près un homme qui a dû mourir pour chaque tonne, sans garantie de bonne livraison aux destinataires prévus, bien sûr...

Histoire d'être vraiment honnête, il faut noter que les soviétiques ont eux aussi mis en place leur pont aérien après les alliés, mais trop peu et bien trop tard. De toute manière, Staline était trop heureux de voir la résistance polonaises non-communiste être éliminée par les allemands. Forcément, ça faisait moins d'empêcheurs de tyranniser en rond à devoir gérer après-guerre...

Noter que ça n'empêchera pas le pays de subir après le conflit une quasi-guerre civile plusieurs années durant entre les cocos et leurs opposants.

Bref, je ne t'en veux pas de ne pas avoir été au courant de cette partie de l'histoire, Cédric. Après tout, si je n'avais pas eu la chance étant gamin de lire Feux du Ciel de Pierre Clostermann, qui consacre un chapitre à l'opération, je n'en aurais moi-même jamais entendu parler.

21 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

20833-enemy-front-insurrection-varsovie-pc-ps3-xbox-360