Le Québec décide une grosse baisse des aides financières pour les entreprises du jeu vidéo

 

Publié le Dimanche 15 juin 2014 à 09:00:00 par Cedric Gasperini

 

Le Québec décide une grosse baisse des aides financières pour les entreprises du jeu vidéo

Coup dur

Ok, ça se passe au Québec, donc on s'en fout un peu... c'est sans doute ce que vous vous dites à la lecture de ce titre. Et bien, vous avez tort. Les répercussions peuvent être énormes dans le monde entier. En effet, le Gouvernement de la Province de Québec a décidé de couper les aides accordées aux éditeurs et studios de développement de jeux vidéo.

Dans le but de réduire leur déficit qui pourrait atteindre 6 milliards de dollars l'année prochaine, la Province de Québec, dont fait evidemment partie la ville de Québec mais aussi, et surtout, celle de Montréal, a décidé de baisser manière très importante  les aides.

Ubisoft, qui s'est très largement installé chez nos cousins canadiens devrait subir de plein fouet cette décision. On estime que le géant français du jeu vidéo pourrait perdre jusqu'à 20% de ses bénéfices.

On vous laisse donc imaginer les impacts d'un tel choix : moins de projet, moins de risques, moins de masse salariale...

Au final, ce sont près de 80 entreprises regroupant environ 10 000 emplois qui seraient concernés par cette décision.

Ubisoft n'est pas seul. Square Enix, Activision, EA, Gameloft, Warner Games, BioWare, Eidos-Montréal sont également concernés. De nombreux studios de jeux mobiles, en ligne ou consoles et PC se sont, en effet, grâce aux aides, implantés dans la région de Québec ces dernières années et ont pu bénéficier des 500 millions d'aides accordées chaque année. Il faudra désormais faire avec moins.

MAJ : Contrairement à ce que laissait entendre la source utilisée pour cette news (qui a elle-même été corrigée entre temps), il ne s'agit pas d'un arrêt complet des aides, mais d'une grosse baisse. Contrairement à ce que l'on peut lire çà et là, elle sera bien plus importante que la "baisse de 37,5 à 30%" dont certains parlent. Il s'agira en réalité non pas d'une baisse de pourcentages, mais d'une baisse du montant distribué. Ce sont 500 millions de dollars de baisse qui sont annoncés. Pour titre de comparaison, Ubisoft, de loin l'entreprise qui est la plus représentée au Québec, recevait chaque année 263 millions d'aides... Cela devrait donc être nettement plus qu'un petite baisse de 7,5%...
D'autre part, les économies faites par le gouvernement du Québec toucheront également les subventions faites aux écoles privées, la baisse des remboursements de médicaments (induits en partie par une baisse de prix), une baisse des subventions du corps médical, le gel des embauches... Selon les prévisions, ce sont 2,5 milliards d'économies qui devraient être réalisées dans le meilleur des cas, quand il en faudrait... 4 milliards au minimum. Les mesures pourraient donc bien être plus sévères que prévues, même étalées sur les prochaines années. 


 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Salvador le 15/06/2014 à 10:22

 

1

avatar

Inscrit le 14/01/2013

Voir le profil

Ça va peut-être faire revenir les boites française en France.

407 Commentaires de news

Ecrit par ethan le 15/06/2014 à 10:27

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ce serait bien :) Là il y a un bon coup à jouer pour le gouvernement. Encore faudrait-il qu'ils soient à l'écoute.

edit: par contre, sur plusieurs sites québécois, il parlent d'une baisse du crédit d'impôts de 37.5 à 30% mais pas d'une suppression totale.

662 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 15/06/2014 à 11:05

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Mise à jour de la news. C'est en fait bien plus important que ça smiley 9

6671 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 15/06/2014 à 12:17

 

4

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Je ne connais pas "le retour sur investissement" du Quebec pour soutien envers cette industrie, mais j'imagine que ça n'a pas été sans conséquence vu le nombre de boites qui s'y sont installées.
Si nos politiques étaient plus ouverts (ex: en France), on pourrait régler (améliorer) plusieurs problèmes d'un coup...

4041 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 15/06/2014 à 12:22

 

5

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

J'y crois pas une seule seconde sur le long terme à ces baisses.

Le ministre a dit qu'il allait revoir leurs position l'année prochaine, que ce n'était pas définitif.

Les pressions seront énormes sur le gouvernement pour continuer à donner des crédits.

Je ne veux pas vous faire rêver, mais le gouvernement à massivement investie dans des écoles publiques de jeux-vidéo partout au Québec et plein d'autres infrastructures pour booster ce business, ils ne vont pas laisser leur pactole s'envoler.

Une fois le problème de déficit réglé (qui devrait prendre 2 ans), les subvention reviendront.

C'est ça le problème avec le Canada, le pays en lui même est ultra riche, mais les provinces doivent quémander pour leur juste part.

Sinon Cedric, je ne connais pas tes sources, mais ont parle de 9 millions de manque a gagner pour Ubisoft.

Au total le gouvernement donne 428 millions en crédit d’impôt pour la production de titres multimédias (135) et au développement des affaires électroniques (293), une coupe de 20% représente 87 millions pour tous les milieux (pas seulement celui touché par les jeux-vidéo)

2487 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 15/06/2014 à 14:16

 

6

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Québec libre!

945 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 15/06/2014 à 14:47

 

7

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Les coupes et réductions d'avantages vont se multiplier partout, car le problème est mondiale.
Le Québec à un endettement croissant de plus de 267 milliards de dollars pour un PIB d'environ 300 milliards de dollars canadiens, alors vu les intérêts que cela entraine, c'est pas en 2ans qu'ils règleront le problème du déficit.

Quant à la France, elle est endetté pour plus de 1 900 milliards... ce n'est pas en nombre d'année que le problème se résoudra mais en plusieurs décennies.

Je lai toujours dit... le gros de la crise de 2008 est encore devant nous, tout comme le pique de la crise de 29 est apparu en 32 et non en 29.
Le pique arrivera sans doute avec l'explosion de la bulle spéculative boursière où on a des actifs en "pleine santé" alors que les entreprises licencient dans tous les secteurs à coup d'avion charter (ce qui aide à maintenir artificiellement la valeur de leur titre en bourse : moins d'employés = moins de partage des bénéfices donc plus de profit par titre).

Montréal étant un de plus grand pole mondial du jeu vidéo, cela risque de provoquer de sacré remous dans cette industrie, car il n'y a pas que UBI, bien d'autre gros éditeurs y ont implanté des studios, comme Square (Tomb Raider), EA etc...

Bref, je trouve cette nouvelle extrêmement inquiétante et je ne serai pas surpris de voir une augmentation des délocalisations de ce secteur à destinations de pays d'Europe de l'Est pour des réductions de cout si Montréal perd en rentabilité, car si tous ces studios se sont implanté là-bas, ce n'est pas pour leur beaux yeux ($$$).
Pologne, Tchéquie, Roumanie, un futur pole du jeu vidéo ?

1431 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 15/06/2014 à 15:11

 

8

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Très inquiétant tout ça...

2486 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

21022-quebec-montreal-canada-aides-financieres-jeux-video