Le successeur de STALKER voit son Kickstarter suspendu

 

Publié le Vendredi 25 juillet 2014 à 10:30:00 par Romain Lezaud

 

Le successeur de STALKER voit son Kickstarter suspendu

Areal jacta est

 A deux jours de la fin de sa campagne controversée Kickstarter pour amener « un successeur spirituel au cultissime S.T.A.L.K.E.R. », le développeur d'Areal West Games a vu son projet suspendu par le site de financement participatif. Malgré cela, le développeur ukrainien continue de vouloir mener son jeu à terme.

Sur le site officiel d'Areal, le CEO de West Galmes Eugene Kim annonce que les donations pourront se poursuivre à travers le site. Il raconte les poursuite et les menaces que le studio a subi : « Le fait est qu'il y a beaucoup de société qui revendique l'héritage de STALKER, alors dès que nous nous sommes montrés sur le devant de la scène, ils nous ont perçus comme une menace et ont tout fait pour nous stopper. »

« Les gens doivent prendre en compte le fait que les Ukrainiens et les Russes sont dans une guerre de l'information désormais, et en tant que développeur ukrainien, nous somme constamment le sujet d'hostilités de la part de compte kickstarter russes (nous avons même reçu des menaces de mort) » développe-t-il. « Il y a plus de 16 000 commentaires sur notre Kickstarter, ce qui est sans précédents pour le nombre de supporters que nous avons, et beaucoup de commentaires sont remplis de haine. »

Le développeur explique aussi comment West Games a vécu la suspension de son projet : « Nous avions placé notre barre à 50 mille et, même avec deux jours restants nous avions déjà levés 64 mille dollars, et nos compétiteurs ont fait tout ce qu'ils ont pu pour stopper cela. Kickstarter est un business, et c'était leur décision. Nous n'avons pas été prévenu, nous n'avions pas notre mot à dire, nous ne pouvons pas notifier nos backers, nous ne pouvons pas leurs envoyer de message et nous ne pouvons désormais plus poster de mise à jour. C'est comme cela que Kickstarter a choisi d'agir. »

Rappelons que ce Kickstarter était déjà hautement controversé de par la nature épisodique des retours des développeurs en ce qui concerne la communication, les images du jeu, les vidéos, etc. La gronde des backers a fini par augmenter en grande proportion (et on les comprends, c'est tout de même un investissement). A cela il faut ajouter certaines explications rocambolesques du studios ou certains événements complètement tirés par les cheveux (cf la lettre de Poutine).

C'est là que le bas blesse, Areal pourrait être une énorme arnaque comme cela pourrait être un jeu qui subit réellement des pressions, surtout au vu de la région et du contexte actuel. Les deux options sont crédibles malheureusement. Malgré cela et ceci n'engage que moi (je préfère préciser), je ne donnerais pas un sou à ce projet. Pour donner j'ai besoin de « croire » un minimum que le projet va aboutir. Dans cette situation, je ne saurais pas où va mon argent.

 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Von-Block le 25/07/2014 à 14:29

 

1

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Une équipe qui ne sait pas qu'un Kit de développement console ne se télécharge pas, mais doit s'acheter en version physique directement chez le constructeur....pour moi ça reste une bande d'incompétents de première.

Par pitié ne les prenez pas en pitié, ils méritent leur sort et même pire. J'espère que leur nom sera à tout jamais synonyme de médiocrité dans le jeu vidéo.

2487 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

21482-west-games-projet-kickstarter-areal-successeur-stalker-suspendu