Crytek se concentre désormais sur le Free-to-play

 

Publié le Mardi 29 juillet 2014 à 16:00:00 par Romain Lezaud

 

Crytek se concentre désormais sur le Free-to-play

On allait pas couler, on va juste virer de bord

La santé financière de Crytek laissait à désirer selon les récentes rumeurs. Des travailleurs non payés et le départ de développeurs majeurs ont conduit à créer la suspicion autour de la société. Mais une annonce des dirigeants assure aujourd'hui que l'entreprise est désormais revenue sur des bases financières solides, ceci après de turbulents changements dans la direction prise par la société. Désormais Crytek deviendra un éditeur de jeux en Free-to-play plutôt qu'un studio de développement à part entière.

Explications : « Notre évolution de studio de développement à éditeur de jeux en ligne nous a conduit à revoir nos stratégies, » explique un représentant de Crytek à travers un communiqué. « Ces défis vont de pair avec une forte demande de capitaux, ce que nous avons obtenu. »

Crytek reconnaît que « le flux d'information donnée aux employés n'a pas été aussi bon qu'il aurait dû ». Sans blague. Ils indiquent toutefois qu'ils n'auraient pu révéler publiquement les plans qui étaient en travaux. Au vu des précédents rapports venant de sources anonymes au sein de Crytek, m'est d'avis que le flux d'information n'était pas la seule chose défaillante lors de ce changement de direction. Tout cela a dû être beaucoup plus chaotique qu'il n’apparaît dans le discours du représentant. La preuve en est avec les employés n'ayant pas reçus leurs salaires depuis plusieurs mois et la communication inexistante sur l'avenir de Crytek UK il y a quelques temps.
Kotaku a statué que ces employés en grève ont reçus depuis quelques jours les salaires non versés pendant plusieurs mois.

« En fin de compte, avec notre organisation, notre capitalisation, notre panel de jeux et nos technologies, nous avons posé les fondations pour sécuriser le future de Crytek – pas juste sur le court terme, mais aussi sur le long terme. » dit le communiqué. « Nous sommes confiant dans le fait que nous pourrons partager des nouvelles plus positives sur les progrès de Crytek bientôt. » En effet, payer les employés c'est déjà un progrès positif.

Crytek publiera donc Homefront : The Revolution (pour ceux qui avaient peur d'un abandon de projet) avec Deep Silver en 2015. La société changera donc du traditionnel développement pour se diriger vers une publication de titres fee-to-play comme Warface

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par freyvane le 29/07/2014 à 16:36

 

1

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

« En fin de compte, avec notre organisation, notre capitalisation, notre panel de jeux et nos technologies, nous avons posé les fondations pour sécuriser le future de Crytek – pas juste sur le court terme, mais aussi sur le long terme. »

Foutage de gueule !
On ne traverse pas une période où il est impossible de payer ses employés depuis plusieurs mois, à une situation qui assure l'avenir de la boite sur le long terme alors que la recapitalisation n'est pas du aux fruits de ventes de produits ou de licence (ou alors je les ai raté), car je doute que Warface (dispo 1er juillet sur steam) et toutes les mauvais critiques des joueurs sur ce Pay To Win puisse sauver la baraque en flamme.

Traduction : Crytek est tenu aux couilles par des créanciers; et qui dit transition de développeur à éditeur, dit "mega charclage dans les postes de développements"

A mon avis, ils vont finir homefront et dégager toute l'équipe qui bossait dessus juste avant la sortie pour maximiser les profits et essayer de survivre avec cette mentalité putassière.
Les employés de Crytek feraient mieux de partir dés qu'ils le pourront car ils vont se faire poignarder à la première occasion par la direction qui en attendant, leur racontera de belles histoires pour ne pas qu'ils voient l'épée de Damoclès au dessus de leur tête..

1431 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 29/07/2014 à 18:29

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Ecrit par freyvane



Traduction : Crytek est tenu aux couilles par des créanciers; et qui dit transition de développeur à éditeur, dit "mega charclage dans les postes de développements"

A mon avis, ils vont finir homefront et dégager toute l'équipe qui bossait dessus juste avant la sortie pour maximiser les profits et essayer de survivre avec cette mentalité putassière.
Les employés de Crytek feraient mieux de partir dés qu'ils le pourront car ils vont se faire poignarder à la première occasion par la direction qui en attendant, leur racontera de belles histoires pour ne pas qu'ils voient l'épée de Damoclès au dessus de leur tête..

+1, un superbe foutage de gueule.
Un dirigeant devrait être payé moins que la plupart de ses collaborateurs et rémunéré sur les dividendes quand la boite fonctionne.

4331 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 29/07/2014 à 20:35

 

3

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

ils auraient du rester sur la vente de leur moteur ...

Ils ont ce qu'ils méritent .

LA daube ,c'est excellent qu'en plat à grailler ,rien d'autres ^^

945 Commentaires de news

Ecrit par Pomme le 30/07/2014 à 09:42

 

4

avatar

Inscrit le 29/04/2009

Voir le profil

Si seulement Crytek avais eu des scénaristes à la hauteur de leur moteur graphique ...

569 Commentaires de news

Ecrit par Von-Block le 30/07/2014 à 14:45

 

5

avatar

Inscrit le 11/08/2009

Voir le profil

Crytek avait publiquement annoncé qu'ils allaient se concentrer uniquement sur le Free to play en 2013.

http://www.joystiq.com/2013/02/10/yerli-crytek-plans-to-be-fully-free-to-play-within-5-years/

2487 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

21525-crytek-devient-editeur-de-jeux-free-to-play-situation-financiere-en-communique