(Gamescom) Borderlands The Pre-Sequel ne se prend toujours pas au sérieux

 

Publié le Samedi 16 août 2014 à 10:30:00 par Walid Hamadi

 

(Gamescom) Borderlands The Pre-Sequel ne se prend toujours pas au sérieux

Vous voudrez incarner Claptrap, c’est garanti

Borderlands : The Pre-Sequel. Derrière ce nom farfelu, se cache tout simplement le jeu le plus déjanté de la série. Situé entre le premier et le second opus, cette Pre-Sequel fait dans le fun et le bourrinage. 2K Games nous a invité à le prendre en mains et à faire quelques sauts en apesanteur.

Car oui, tout se passe sur Elpis, la lune de Pandora, dans cet épisode et cette nouveauté ajoute une belle bouffée d’air frais au gameplay. Enfin d’ « air frais » façon de parler. La gravité ne vous retient plus autant que sur la planète et vous pouvez sauter haut et rester en l’air plus longtemps, vous rendant difficilement accessible pour vos ennemis. Ici, vous pourrez incarner 4 personnages qui ont chacun leur style.

 

Nisha, qu’on nous a décrit comme une cow-girl à la Clint Eastwood est un as de la gâchette. Un système de vidée automatique vous permettra vous aussi de vous prendre pour un expert. Wilhelm, le badass de la bande, peut envoyer des drones sur le terrain pour déblayer. Athena, la guerrière qui peut absorber les coups avec son bouclier et lancer celui-ci une fois chargé pour faire un maximum dégâts. Enfin Claptrap, que tout le monde connait est sans doute le plus intéressant des 4.

Son côté gaffeur peut vous coûter cher lors de situations chaudes mais si vous faites les bonnes actions au bon moment, le robot peut s’avérer très puissant. Un exemple : s’il demande à ce qu’on lui en tape 5, il peut conférer un boost de stats à toute l’équipe, ou au contraire les faire baisser. Tout dépend de si vous le traitez comme un boulet ou pas. Le tout est enrobé d’humour comme la série sait si bien le faire.

 

Le jeu est on ne peut plus nerveux et bourré de loots. Mais vraiment, manquer de munitions semble impossible. La difficulté imposée par la démo semblait assez basse, et nous ne savons pas malheureusement si les bonus pleuvront autant sur vos têtes quand vous y jouerez dans votre salon. Sachez que si vous n’avez pas d’ami, l’IA de votre partenaire est très efficace et vous épargne même d’avoir à vous coltiner certains ennemis.

Petite nouveauté dans cet épisode : l’effet cryo. Avec certaines armes, vous pourrez congeler vos adversaires pour gagner quelques instants de répit. Malgré les sauts en apesanteur, le jeu ne semble pas plus ouvert pour autant. Malheureusement, nous avons du nous contenter d’une série de couloir dans une base lunaire et même les quelques passages en extérieur nous ont obligé à suivre un chemin tout tracé. Le seul avantage que cela peut apporter est pendant les combats où un obstacle peut être vite sauté pour atteindre directement sa cible.

 

Graphiquement, le jeu est parfait. Aucun aliasing en vue sur la version Xbox 360, une excellente distance d’affichage, aucun ralentissement alors qu’il y a des effets de partout et un cell-shading irréprochable. Les environnements ne sont pas des plus originaux quand on le compare à d’autres titres ayant surfé sur la lune, mais il faut avouer qu’après Borderlands 1 et 2, un petit changement de paysage fait plaisir.

C’est en multi que le jeu trouvera sa vraie saveur, comme d’habitude. Cette Pre-Sequel sera désopilante en toutes circonstances si vous avez de bons amis et jamais prise de tête. Les arènes sont assez vastes et proposent assez d’ennemis pour vous offrir quelques moments dantesques, plusieurs fois dans un même niveau.

 

Pendant notre progression, nous avons été divertis par des dialogues complètement barrés mais utiles en information. Les doublages sont d’ailleurs d’excellente qualité. Malheureusement, passés ces bons petits points, on peut se demander si le jeu donnera envie d’y revenir longtemps après l’avoir terminé. Les joueurs les plus exigeants pourront peut-être reprocher au gameplay un manque de profondeur. D’autres ne trouveront du plaisir à jouer qu’avec Claptrap. Nous attendrons donc un test lors de sa sortie le 17 février 2015 pour vous donner notre verdict.
 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

21657-gamescom-preview-borderlands-pre-sequel