(Gamescom) Fable Legends : un bon petit goût de Dungeon Keeper

 

Publié le Samedi 16 août 2014 à 11:30:00 par Alexandre Combralier

 

(Gamescom) Fable Legends : un bon petit goût de Dungeon Keeper

Entre RTS et jeu d'action, entre méchants et héros...

En dépit des apparences, Fable Legends n’est pas un Fable comme les autres. Exit le petit jeu d’aventure, place désormais à un étonnant mélange entre jeu d’action et… RTS. En réalité, Fable Legends propose deux gameplays différents, selon que l’on choisit d’incarner un des quatre héros ou l’unique méchant, lors d’une partie comptant donc cinq joueurs.

La partie héros est somme toute très (trop) classique à vrai dire. Fable Legends lorgne alors du côté du jeu d’action : une touche d’esquive, une touche de visée, une de tir… C’est un gameplay assez basique (dans la lignée des Fable cette fois-ci), pour être accessible à toutes et à tous. Cela colle d’ailleurs assez bien à l’aspect cartoonesque des graphismes, qui n’auront rien d’effrayant, ni d’ailleurs de sublime, car le jeu ne pousse clairement pas la Xbox One dans ses retranchements.

 

Chacun des quatre joueurs incarne une classe particulière (archer, guérisseur, voleur et guerrier, tadam l’originalité) avec trois capacités spéciales. Par exemple, l’archer peut devenir invisible, étourdir un ennemi ou lancer plusieurs flèches d’un seul tir (un temps de cooldown s’impose entre chaque utilisation). La coopération entre les équipiers est bien entendu indispensable, notamment parce que les potions de soin sont en nombre limité durant une session, et que le guérisseur devient alors le seul recours.

 

Incarner le méchant nous semble bien plus attrayant. Le jeu passe alors en vue RTS. Comme dans un Dungeon Keeper si l’on veut, le méchant doit alors tout faire pour empêcher les héros de progresser en leur envoyant divers types de monstres. Une touche pour les créatures fortes en combat de mêlée, une autre pour les combats à distance, une troisième pour des mini-mortiers, une dernière pour des assassins furtifs. Le méchant place toutes ces unités avant le début de la partie ; et durant le combat, il les commande.

 

Rien de très compliqué non plus donc. A la longue, sûrement que les limites du gameplay commenceront clairement à se faire sentir… mais Fable Legends ne recherche pas à être hardcore. En revanche, cet équilibre RTS-jeu d’action (difficile à trouver selon les développeurs) donne une touche participative originale au tout. Durant notre session, les héros ont certes triomphé, mais sans trop de potions en réserve ; une prochaine vague d’ennemis aurait sûrement achevé notre équipe, tout en sachant que la session a dû s’arrêter à la moitié de la quête (la coopération du groupe n’était pas la meilleure : je plaide coupable, étant donné que j’ai refusé de collaborer avec des Allemands).

  

Fable Legends, tout multijoueur qu’il soit, n’oublie pas enfin une petite trame scénaristique, sur laquelle il serait difficile de se prononcer à l’heure actuelle. On peut néanmoins vous dire qu’il sera possible de rejoindre un ami, même si ce dernier est plus loin dans l’histoire principale. Voilà qui est plutôt bien vu et qui résume ce que veut être ce Fable Legends : pas un monstre de gameplay où passer une centaine d’heures, mais un moment divertissant et original. On peut reconnaître à Microsoft cette prise de risque avec la partie RTS, et c’est surtout ce mélange qui nous a donné envie d’attendre le jeu. Il faudra d’ailleurs attendre jusqu’en 2015.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Tyr le 16/08/2014 à 16:59

 

1

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

le jeu ne pousse clairement pas la Xbox One dans ses retranchements.
Manière très diplomatique et gentille de dire que c'est moche?

1111 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

21660-gamescom-preview-fable-legends-microsoft