L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 1 mars 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Je vais finalement bel et bien mourir

imageOn va faire court. Ah si, désolé. Mais des fois, moi aussi je suis soumis à des impondérables. Et là, question impondérable, j'ai une excuse en béton : j'ai l'impression d'avoir fait un match de catch avec un rhinocéros. Et si vous voulez tout savoir, c'est lui qui a gagné.

Pourtant, tout avait bien commencé. Vous ne vous en êtes sans doute pas rendu compte, mais je suis parti en vacances cette semaine. A l'autre bout du monde. Dans un endroit où la civilisation a depuis longtemps déserté. Où le temps semble s’être arrêté il y a plusieurs siècles.

Et je ne suis pas parti avec n'importe qui. C'est en effet avec Maîtresse Carole, que j'ai passé la semaine.

Alors là tout de suite, vous cherchez le rapport avec le rhinocéros. Je vous en prie. Il n'y en a pas. Du moins pas tout de suite.
Nous sommes partis, en famille, c'est-à-dire avec nos familles respectives, arpenter cette magnifique région qu'est la Vendée. Enfin, quand on parle de « magnifique région », on parle d'une région pleine de flotte et où il y a plus de mouettes que d'habitants. Le genre de région où, dans les villes les plus importantes, les boutiques ferment à 18h30, et où tout le monde est couché à 20 heures. Mais sinon, c'est joli la Vendée, c'est plat, y'a rien à voir, on s'emmerde, mais c'est joli. Et les rares survivants qui s’accrochent à cette terre lugubre sont extrêmement sympathiques. C’est au moins à souligner, surtout quand on vient de la région parisienne où l’on ne rencontre communément que des personnes qui font la gueule. Bon, d'un autre côté, je n'y suis pas forcément allé au meilleur moment, hein.image

Alors certes. Après mes vacances, l’année dernière, dans un coin paumé du non-moins-paumé Limousin, vous vous demandez sans doute si j’ai décidé de faire le Tour de France des bouseux et si l’année prochaine, je ne vais pas me retrouver dans la Meurthe ou dans la Sarthe. Mais en fait, le choix de la Vendée a été totalement aléatoire. Et mû uniquement par l’équipement de la maison louée.

Alors que certains avaient choisi les bouchons des sports d’hiver, nous avons préféré partir sur une semaine de détente au bord d’une piscine. Nous avons donc loué une superbe villa avec piscine intérieure, sauna et billard. Bon. La connexion Internet laissait grandement à désirer, mais elle ne m’a pas empêché d’être fidèle au poste chaque jour, secondé par mes désormais célèbres lieutenants.
Entre deux bains, deux visites de marché, deux parties de 16 boules, et surtout, quelques bonnes soirées à vider d’innombrables bouteilles, je trouvais quand même le temps d’être présent parmi vous.

Une semaine faite de rires et de découvertes. De soirées chaudes, Maîtresse Carole à la baguette bien entendu, à vous en faire passer 50 nuances de Grey pour un roman débile destiné aux ménagères frustrées d’une vie sexuelle ennuyeuse et fade. Hein ? Oui, je sais, c’est un peu déjà sa définition. Une semaine faite de promenades, de visites, d’apéros qui se prolongent jusqu’au bout de la nuit, de réveils difficiles le lendemain, et parfois même, Maîtresse Carole oblige, de comportements délurés. Le tout, bien entendu, en n’oubliant pas que nous étions en familles, donc avec nos enfants, et qu’il fallait donc garder de tout temps une conduite respectable et montrant le bon chemin, la bienséance et le respect des traditions à nos progénitures.

imageBon. C’est certain que chanter « on fait tourner les serviettes » à poil au bord de la piscine en remuant son maillot de bain une pièce bleu, question bienséance, y’aurait sans doute à redire. Mais uniquement sur le choix de la chanson, hein.

Bref, une bien belle semaine. Qui s’est soldée hier par un retour calamiteux : Le jour du départ, je me suis choppé une bonne petite grippe. Sans doute le fait d’avoir couru complètement nu dans le jardin, un jour d’averse et de grand vent, pour aller me jeter dans le petit lac attenant histoire d’y pêcher des écrevisses.

4h de bagnole à gémir de douleur et de fièvre et à expliquer à mes filles que « papa va mourir, faudra être sage avec maman. » La cadette en a pleuré « Moi j’veux pas que papa y meure ». L’aînée expliquait que « papa ne peut pas mourir » en me conférant un statut d’immortel. Ma femme me demandait simplement de la fermer pour la laisser conduire. Ingrate.

Aujourd’hui, je ne suis pas mort. J’ai simplement l’impression d’avoir fait un match de catch avec un rhinocéros. Et si vous voulez tout savoir, c'est lui qui a gagné.

Permettez, je retourne me coucher.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 01/03/2015 à 12:32

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Des vacances... J'en rêve encore, celles de Noël ont été affreusement trop courtes...
Bon retour parmi nous sinon smiley 8

4041 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 01/03/2015 à 13:34

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

[..]à vous en faire passer 50 nuances de Grey pour un roman débile destiné aux ménagères frustrées d’une vie sexuelle ennuyeuse et fade.

C'est pas déjà le cas ????

2845 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 01/03/2015 à 14:48

 

3

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

je crois que tu as besoin tout simplement de repos ! smiley 17

546 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 01/03/2015 à 15:26

 

4

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

4h de bagnole à gémir de douleur et de fièvre et à expliquer à mes filles que « papa va mourir, faudra être sage avec maman. » La cadette en a pleuré « Moi j’veux pas que papa y meure ». L’aînée expliquait que « papa ne peut pas mourir » en me conférant un statut d’immortel. Ma femme me demandait simplement de la fermer pour la laisser conduire. Ingrate.
Le pire étant que je suis sûr que c'est proche de la réalité non déformée... smiley 7

1227 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 02/03/2015 à 10:23

 

5

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

L’aînée expliquait que « papa ne peut pas mourir » en me conférant un statut d’immortel.
Un p'tit coup de fil à des amis et l'aînée va vite revenir à la réalité. Faudrait pas qu'elle continue de croire que la vie est un conte de fée à son âge... smiley 37

1132 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 02/03/2015 à 11:01

 

6

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par Mikis

L’aînée expliquait que « papa ne peut pas mourir » en me conférant un statut d’immortel.
Un p'tit coup de fil à des amis et l'aînée va vite revenir à la réalité. Faudrait pas qu'elle continue de croire que la vie est un conte de fée à son âge... smiley 37

Vu le papa, c'est pas un conte de fée, c'est juste le syndrome de Stockholm. smiley 5

2485 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 02/03/2015 à 11:25

 

7

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ouais. J'ai toujours kiffé les suédoises.

6671 Commentaires de news

Ecrit par Sly le 02/03/2015 à 15:03

 

8

avatar

Inscrit le 21/10/2013

Voir le profil

Bon rétablissement.

On a des nouvelles du rhinocéros tout de même?

702 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

23845-grippe-vacances-vendee-50-nuances-de-grey-deces-rhinoceros