L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 12 avril 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Les 10 Commandements

image« - Suivant !
- …
- J’ai dit suivant !
- Ouais, ouais, j’arrive, c’est bon, y’a pas l’feu, on a toute l’éternité devant nous, non ?
- Justement, vous aurez toute l’éternité pour discuter avec la demoiselle, pour peu que vous soyez envoyés au même endroit.
- Ben justement, vous n’êtes pas à 5 minutes près. Et Dieu sait si on peut en faire, des trucs, en 5 minutes.
- Je ne sais pas, je vous rappelle que les anges n’ont pas de sexe. Quant à Dieu, si vous saviez tout ce qu’il peut faire en 5 minutes, vous seriez surpris. Alors. Monsieur Gasperini. Monsieur Cedric Gasperini.
- Lui-même.
- Bien.
- Pour le coup, même si j’avais voulu, difficile d’envoyer quelqu’un d’autre à ma place.
- C’est sûr. Alors. Voyons voir. Je lis ici que vous êtes décédé…
- Un peu comme tous ceux qui attendent là, non ?
- Certes. Mais cessez de me couper la parole s’il vous plait, sinon on ne va pas y arriver. Alors. Je disais donc que vous êtes décédé hier après-midi, vers 14h45, en compagnie de vos amis, au lieu-dit « Le Palais du fruit ».
- Tout à fait.
- Je lis que vous avez… hein ? Euh… il doit y avoir une erreur.
- Cool. Du coup je peux repartir ?
- Non non. Mais il est écrit que vous avez « essayé d’avaler un ananas entier à la suite d’un pari fait avec un de vos amis ».
- Ben oui.
- Mais c’est stupide.
image- Ben oui. Mais quitte à partir, hein, autant partir avec panache. C’est mieux que de claquer comme une loque dans son pieu à ne plus se souvenir où est sa bite, ou encastré dans un palmier de manière « rapide et furieuse » et à moitié carbonisé comme une merguez. Là au moins, avec un ananas, c’est marrant. Encore, j'aurais pu faire pire.
- Je ne vois pas ce qu’il y a de marrant.
- Parce que vous n’avez pas vu la gueule de ceux qui ont essayé de me faire une trachéotomie. J’vous parie qu’ils n’arriveront plus jamais à boire du jus d’ananas de leur vie.
- Et je lis qu'il y a une histoire de sachet ?
- Ben avec le rhum que j’avais bu, en avalant un ananas et un sachet de poudre de coco, j’me suis dit que ça ferait une Piña Colada. C’est pour ça que j’avais des soubresauts.
- Des soubresauts ? Je ne vois pas le rapport.
- Ben si, pour bien mélanger. Notez que j’ai failli réussir, hein. Si j’avais réussi à avaler l’ananas, je n’avais plus qu’à me planter le petit parasol dans le… euh… Enfin bref, et je devenais le premier cocktail vivant. Mais ce sont les feuilles, le problème.
- Les feuilles ?
- De l’ananas. Elles ne sont pas passées.
- Ah… Et euh… enfin… bon… Donc, vous êtes mort.
- J’ai vu, oui.
- Je vous explique la suite… Nous allons évaluer votre résultat au Décalogue. Vous savez de quoi je parle ?
- Oui, c’est bon, je ne suis pas con. Le décalogue. Le vieux en sandales. Moïse, le mont Horeb, le désert du Sinaï, tout ça…
- Bien. Nous allons donc voir combien vous en avez suivi, et à combien vous avez failli.
- Alors là, vous pouvez y aller, j’ai fait un sans-faute.
- Ils disent tous ça et finalement, on se rend compte qu’il y a une entorse par-ci par-là…
- Non mais j’veux dire, vous pouvez y aller, j’ai fait un sans-faute, j’les ai tous plantés.
- Voyons ça… Je vous relis l’exode.
- Je vous en prie.
image- Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
- Nan.
- Hein ? Comment ça, non ?
- Ben non. J’ai toujours habité une maison, pas une servitude, et quand je suis allé en Égypte, celui qui m’en a fait sortir, c’est Egyptair.
- Non mais c’est une image…
- Ben elle est nulle. Et j'suis sûr que y'a pas de petit sachet de cacahuètes dans votre image. Sur Egyptair, si. 
- Bon. Poursuivons. Premier commandement : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement. Bon. Pour le coup, on ne vous a pas souvent vu à la Messe…
- Non.
- C’est raté…
- J’vous avais prévenu. Mais bon. La Messe... Si seulement le vin était partagé avec tout le monde, je n'aurais pas raté un office. A condition aussi de filer une rondelle de saucisson à la place de l'ostie. Ou limite du boudin. Ça aurait en plus été vachement plus en adéquation avec le "Ceci est mon sang". 
- Dans tous les cas, vous avez failli. Deuxième commandement : Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment. Je note ici 13 578 « Bordel de Dieu », 9843 « Putain de Dieu » quelques 49 562 dérivés de blasphèmes dont quelques, et c’est une première dans l’histoire de la Chrétienté « Sa mère de Dieu la pute de chienne ».
- Du coup c’est raté aussi, c’est ça ?
- Voilà. Troisième commandement : Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement. Bon. On est quel jour ?
- Dimanche.
- Et dimanche, c’est le jour de…
- L’Édito du dimanche…
- Voilà. Donc c’est mort aussi. Quatrième commandement : Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement. Père et mère au sens littéraire, bien entendu, pas littéral. Autrement dit, les anciens et ceux qui te sont supérieurs dans la hiérarchie sociale, tu dois honorer.
image- Oui enfin c’est bon, j’avais compris. C’est quand même moi qui suis en train de l’écrire, l’édito, là.
- Non mais je préfère préciser si certains nous lisent.
- Oui, je comprends.
- Bon. Notez, vous laissiez souvent la place aux personnes âgées dans les transports en commun…
- Oui, je suis un bon gars, au fond.
- …mais pas avant d’avoir collé un chewing-gum sur le siège.
- Oui mais c’était pour qu’ils tiennent bien en place. A cet âge-là, ça a tendance à tomber à la moindre secousse.
- Elle est toute pourrie, votre excuse.
- Du coup c’est mort ?
- Je le crains. Cinquième commandement : Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.
- Je n’ai tué personne !
- …
- On ne m’a pas attrapé ! Du coup, ça compte quand même ?
- Dans tous les cas, quelques accès de colère sont quand même à déplorer.
- Oui mais jamais sans que ce ne fut mérité. Je n’allais pas me laisser marcher sur les pieds quand même !
- Vous avez déjà entendu parler de « tendre la joue gauche si quelqu’un vous frappe sur la joue droite » ?
- Oui ben je n’y peux rien si je préfère mettre un coup de boule à la place, hein. Mais ça reste une histoire de tête, ça pourrait passer, non ?
- Non, je le crains. Sixième commandement : La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
- Ha ha ha !
- Oui, pas la peine de rentrer dans les détails.
- Oh hé ! J’suis vachement pur !
- Bien sûr.
- Si ! Surtout Pur… malt !
- Septième commandement : Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
- Jamais rien volé !
- Même quand un commerçant rendait trop de monnaie ?
- Ah, ça compte aussi ça ? Voler un voleur, ce que sont tous les commerçants quand on voit le prix du pain ou du kilo de cerise, c'est être aussi un voleur ?
- J'en ai peur.
image- Il a dû morfler alors Robin des bois...
- Il rendait aux pauvres, lui. Mais bref. Huitième commandement : La médisance banniras et le mensonge également. Alors ? Jamais de mensonge ?
- Boarf… Un petit par-ci, un petit par-là… rien de bien méchant…
- Jamais de médisance ?
- Non !
- Jamais d’articles à charge sur GamAlive ? D'articles bien "trollesques" comme vous dites ? 
- Ah mais oui mais vous êtes tatillons, là…
- Le jugement de Dieu n’est pas tatillon. Il est juste. Neuvième commandement : En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.
- C’est tout moi, ça.
- Jamais de pensées ou désirs impurs ?
- Jamais !
- Bien, alors je note ici que le 22 janvier 201…
- Non mais c’est bon ! Pas la peine de tout étaler, hein. J’ai compris. Le neuvième commandement aussi, je l’ai bien foiré.
- Vous êtes certain ? Vous ne voulez pas qu'on passe en revue vos commandes dans des boutiques un peu particulières ?

- C'est bon, non. Pas la peine.
- Je suis certain que ça ferait rire vos lecteurs pourtant...

- Je n'en doute pas. Mais non.
- Et le dernier… Dixième commandement : Tu ne convoiteras ni la femme, ni la maison, ni rien de ce qui appartient à ton prochain.

- Tout à fait ! Fidèle à ça, moi ! Je n'ai convoité aucune femme.
- Dois-je rappeler les conditions de votre rencontre avec votre épouse ?
- Euh…
- N’était-elle pas déjà en couple ?
- Euh…
- Ne l’avez-vous pas détourné de cette relation ?
- Euh… mais ils n’étaient pas mariés, alors… ça ne compte pas… si ? Si ? Ah merde, z’êtes dur, là. En tout cas, je n'ai jamais convoité la maison de mon voisin... ça allège un peu la sentence, non ?
- Non. Eh bien voilà. La liste est terminée.
- Je vous avais prévenu de toute manière. J’ai un sans-faute. Vous avez coché toutes les cases, là.
- C’est vrai. J’ai rarement vu ça. Du coup, vous comprendrez que pour le Paradis, ça ne va pas être possible. »

imageJe me suis réveillé au moment où j’étais en train de mordre l’oreille d’un des deux gros anges baraqués qui voulaient m’emmener en enfer, juste après avoir encastré les tables de loi dans la face de Saint Pierre.
Je venais de me casser la gueule du lit. La tête dans ma table basse avec le « 07:33 » de l’horloge qui clignotait devant mes yeux. Je me suis assis sur le lit. C’était forcément un message. Un message divin. Un message qui m’expliquait que je devais dorénavant abandonner cette vie de débauche et ces saouleries fréquentes, ces pensées impures et ce comportement inadéquat, bien trop éloigné des canons de l’Eglise. Je me suis dit qu’il fallait désormais suivre la voie de la foi. Me tourner vers Dieu. Me tourner vers la pureté de la religion. La pureté du Seigneur. J’ai commencé à rédiger dans ma tête cet édito du dimanche, et comment je pourrais l’amener à vous expliquer à quel point je regrette de vous laisser là mais GamAlive, c’est fini. Fini pour moi.

Et puis un rai de lumière matinale a traversé les volets, éclairant doucement les fesses nues de ma femme ensommeillée. Et je me suis dit qu’après tout, pour suivre la voie du Seigneur et cesser mes pensées impures, on pourrait voir ça plus tard. J’ai mordu à pleines dents dans la chair exquise de ma tendre épouse.
C’est une image, bien entendu.
Je ne crois pas, en tout cas, qu’elle ait regretté de l’avoir réveillée si tôt…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par 10r le 12/04/2015 à 12:41

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Tentative de record de mail?
Je me suis bien marré smiley 33

4331 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 12/04/2015 à 12:43

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

"Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites: Il a un démon." - Luc, 7:33
Mouais, si on omet le prénom, ça colle. smiley 54
(à moins que tu débouches le gros rouge au saut du lit)

882 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 12/04/2015 à 13:24

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

C'est vrai que 7h33 c'est un peu tôt.

4331 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 12/04/2015 à 13:33

 

4

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

smiley 23 smiley 30 smiley 24

4041 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 12/04/2015 à 14:10

 

5

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Amen. smiley 47

2486 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 12/04/2015 à 17:00

 

6

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

... il te manque toujours Pratchett hein ?

6234 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 13/04/2015 à 10:07

 

7

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Le pire étant que tu serais bien capable de le faire réellement... smiley 7

1227 Commentaires de news

Ecrit par Karim-DZ le 13/04/2015 à 21:28

 

8

avatar

Inscrit le 14/06/2012

Voir le profil

smiley 26smiley 26smiley 26 bravo l'artiste !

354 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

24301-religion-foi-seigneur-paradis-decalogue-10-commandements