L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 3 mai 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

VIVEZ !

imageNon franchement, les mecs, vous n’êtes pas drôles. Je vous assure. Décoincez-vous un peu. Sortez de votre train-train ennuyeux. Ça vous fera du bien. Arrêtez de faire la gueule. Eclatez-vous. Osez. Quel que soit votre âge. Quel que soit votre lieu d’habitation. Vivez, bordel. Je n’en peux plus des regards outrés ou méprisants à chacune de mes excentricités ou petits délires. Décoincez-vous le fondement. Sortez ce balais que vous avez enfoncé trop profond pour pouvoir respirer correctement.

Tenez. Mercredi après-midi dernier, toute la famille a pris sa trottinette sous le bras, direction Paris. Femme, et mes deux filles, 10 et 6 ans. Et moi-même, donc. Au menu, descente des Champs-Elysées, avec un arrêt obligé à la boutique Disney pour que leur gentil papa qui avait pourtant expliqué que « on rentre juste pour regarder, pas pour acheter, parce que vous avez déjà des chambres qui débordent, craque finalement et leur offre des mini-peluches « Tsum Tsum » aux effigies de divers personnages Disney. Puis direction la Concorde, la Madeleine, avec un passage obligé à la Maison du Whisky pour que leur gentil papa qui avait pourtant expliqué qu’il voulait juste montrer la boutique à leur gentille maman mais surtout pas acheter parce qu’il a déjà suffisamment de bonnes bouteilles à la maison, craque finalement et s’offre une bouteille de whisky Indien. Délicieux soit dit en passant. Puis direction l’Opéra avant de reprendre le métro à la Concorde après être passé par le Jardin des Tuileries. Un petit périple de 5Km effectué sous le soleil. Et en croisant tour à tour des des visages souriants et des regards méprisants.

Oui, c’est vrai. J’ai 40 ballets passés et je continue à faire le con en trottinette. Je continue à mettre des sweet-shirts à capuche estampillés « Nintendo Game & Watch », « Destiny » ou même « GTA IV ». Je me « ballade » avec mes écouteurs sur la tête. Tenez, hier soir, des amis voisins nous ont expliqué qu’ils n’avaient pas leurs gamins du week-end. Ni une ni deux, on a collé les nôtres chez les grands-parents et on s’est fait une sortie-restau (super restau soit dit en passant).

Dans la vie, y’a pas tant de problèmes que ça. Y’a surtout des solutions quand on veut bien aller les chercher.

imageCe n’est pas parce que vous avez des gamins que votre vie s’arrête. Tout ne tourne pas forcément toujours autour d’eux. Prenez du temps pour vous faire plaisir. Eclatez-vous. Allez graver votre nom sur un arbre. Et tant pis si c’est devant des flics dans le parc municipal. Allez pissez sur la bagnole du voisin qui se gare toujours entre deux places. Pas planqué derrière entre deux voitures, hein. Mais debout, sur le capot. Et puis vous verrez que dans un élan d’énergie incontrôlable, vous commencerez à céder votre place à des petits vieux dans les transports en commun. A laisser passer des femmes enceintes aux caisses des supermarchés. A discuter avec des jeunes dans la rue en leur demandant ce qu’ils écoutent, là, comme musique. A accepter d’aller à la soirée d’anniversaire de votre cousine qui a 15 ans de moins que vous, et à s’y éclater en discutant avec des nanas et des mecs de son âge.

Et non, ça ne vous empêchera pas de vous occuper correctement de vos enfants. Au contraire même. En les associant à votre mode de vie, vous décuplerez leur envie de découvrir, d’apprendre, de comprendre, de connaître.

Et parce qu’il n’y a pas de raison pour s’arrêter en si bon chemin, j’ai pris des billets pour Londres pour le mois de juillet. En y emmenant mes gamines pour la première fois. Et les trottinettes seront dans les bagages. Parfaitement.

imageEt tant pis si parfois, l’âge me rattrape à grands renforts de douleurs au genou ou, en ce moment, une violente douleur en haut de la cuisse droite. Ça ne m’empêchera pas d’aller au bout de ma condition physique en allant faire du foot avec mes potes comme chaque mardi soir. Et de finir à point d’heure en buvant des bières.

Et non, ce n’est pas une vie dissolue. C’est une vie, tout simplement. Pouvez-vous réellement dire que vous en avez une vous aussi ?

Ce que je veux dire, au final, c’est qu’on s’en fout que je gambade partout comme un cabri pré-pubère ou que certains mous-du-bulbe engoncés dans leur train-train ridicule me pointent du doigt en m’affublant du syndrome de Peter Pan. Voilà longtemps que j’ai violé Wendy dans une cabane et rejoint les pirates en prenant bien soin de lourder le Capitaine Crochet par-dessus bord pour être le seul maître à bord.
Non, ce que je veux dire, c’est qu’il faut arrêter de se prendre la tête. Vivez. Eclatez-vous. Y’a bien un truc ou deux qui vous est déjà passé par la tête et que vous n’avez jamais osé faire parce que « ça ne se fait pas voyons », non ? Et bien faites-le, bordel. Du saut à l’élastique à poil ? Du Paint-ball dans votre résidence ?

ET POURQUOI PAS, BORDEL ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Yutani le 03/05/2015 à 12:48

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Oui, c’est vrai. J’ai 40 ballets passés et je continue à faire le con en trottinette. Je continue à mettre des sweet-shirts à capuche estampillés « Nintendo Game & Watch », « Destiny » ou même « GTA IV ».

je suis pareil, je ne sais pas si je doit prendre ça comme un réconfort où un prémisse de catastrophe ...

Ça ne m’empêchera pas d’aller au bout de ma condition physique en allant faire du foot avec mes potes comme chaque mardi soir. Et de finir à point d’heure en buvant des bières.

je fais pareil quand je joue au billard, certes moins populaire que le foot mais ça me plait ! bordel ... smiley 9

4489 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 03/05/2015 à 13:02

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

En Belgique, la taille des trous sur la chaussée correspond plus ou moins à la taille de la trottinette toute entière. Donc j'évite smiley 54

Mais je ne me refuse rien pour cause d'âge inapproprié. L'avis des gens et leur jugement sur moi-même est bien le dernier de mes soucis smiley 29

4041 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 03/05/2015 à 14:22

 

3

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Suivre ses envies, ses pulsions, ne pas s'inquiéter du regard des autres, dépasser des préjugés pour faire plaisir ou se faire plaisir, tout ça ce sont de bons gros remèdes contre le stress, l'anxiété, la depression. Ces fameux maux qui affectent justement les abrutis qui vous jettent ce fameux regard, ceux qui vous jugent. smiley 20

2483 Commentaires de news

Ecrit par Grimm_jowww le 03/05/2015 à 14:28

 

4

avatar

Inscrit le 08/01/2012

Voir le profil

Oui, c’est vrai. J’ai 40 ballets passés et je continue à faire le con en trottinette. Je continue à mettre des sweet-shirts à capuche estampillés « Nintendo Game & Watch », « Destiny »* ou même « GTA IV ».
*manches en DLC

598 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 04/05/2015 à 09:05

 

5

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

Non franchement, les mecs, vous n’êtes pas drôles. Je vous assure. Décoincez-vous un peu. Sortez de votre train-train ennuyeux.

J'essaierai... un jour... peut-être...

1440 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 04/05/2015 à 09:38

 

6

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

J'ai 2 ans de plus et j'aime partir en trottinette avec ma fille et des pistolets à eau xxl.

Et ca m'éclate..
smiley 25

4331 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 04/05/2015 à 11:00

 

7

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

En gros faut profiter de la vie mais eviter de trottiner sur Paris avec cette pollution ! smiley 41

546 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 04/05/2015 à 15:28

 

8

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Font chier ses quadras banlieusards sur le retour à débouler avec femme et enfants en trottinette sur la capitale ! On peut plus s'ennuyer tranquille dans notre train-train.

Je retourne regarder Drucker...

1132 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

24528-conneries-plaisir-vie-amusement-rire-serieux-penible