L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 24 mai 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Sexe, mensonges et vidéo

imageIl parait que ce soir, c’est la clôture du Festival de Cannes. C’est bien. Tout aussi amateur de cinéma puis-je être, voilà longtemps que j’ai laissé tomber. Que je ne le suis plus. S’il a accouché de quelques merveilles par le passé, je dois avouer qu’aujourd’hui, le cinéma de Cannes me donne plus l’impression de s’être perdu dans un délire pseudo-intellectualo-cérébralo-chiantissime.

Alors attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. De grands réalisateurs, d’excellents acteurs, sont encore primés. Pas de doute là-dessus. Sans doute de bons scenarii également. Bien profonds. Très philosophiques. De pures réflexions sur la vie, la société, le monde, l’amour, le sexe, la vie, les vaches…
Mais justement. Vous avez beau mettre Spielberg, Scorcese, ou n’importe quel réalisateur de génie derrière la caméra, si vous lui demandez de filmer un veau, ça restera un film de veau, quoi.

J’aime le cinéma populaire. Je ne dis pas que je ne m’envole pas parfois avec plaisir en visionnant des films plus psychologiques, plus intimes. Mais je n’en fais pas pour autant un culte égocentrique et élitiste pour me persuader que mon intelligence est supérieure à celle de la plèbe. Je n’en fais pas même tout un festival…

Mais bon. J’ai surtout l’impression cette année que le Festival de Cannes fait surtout la Une pour ses dérives vestimentaires, les actrices rivalisant de nudité ou de petites culottes, voire de poitrines, innocemment découvertes suite à un geste malheureux ou un vent mutin. Pas fait exprès, quoi. Genre. Certaines voudraient-elles relancer une carrière à bout de souffle en dévoilant plus de chair qu’il n’est raisonnable pour un Festival qui se veut avant tout incarner le charme et le glamour à la Française ? Ou alors on ne m’a pas prévenu et cette année, on va décerner la Palme Hot d’or. Les deux festivals ont peut-être fusionné, qui sait ?

imageAlors je vous rassure, hein, vous me connaissez. J’aime les belles choses. J’aime les belles femmes. J’aime toutes les femmes, d’ailleurs. Et je suis le premier à m’émouvoir de la beauté d’une aréole ou d’une chute de reins vertigineuse. Loin de moi l’idée de m’offusquer du galbe d’une cuisse dévoilée par une longue robe fendue.
Bien au contraire. Je suis même le premier à fustiger l’abruti congénital de la rue qui va conspuer la tenue pour lui trop courte d’une jupe ou d’un chemisier. Je suis le fer de lance de la lutte contre l’obscurantisme sexiste de quelques primates qui pourrissent notre quotidien.

Seulement dites, les actrices, là, elles n’en font pas un peu trop, dites-voir ? C’est marrant 5 minutes, hein, mais en ont-elles à ce point si peu qu’elles préfèrent faire les gros titres pour leur plastique plutôt que pour leur talent ?

Bon. C’est con. Je me suis étalé un peu plus que prévu sur le Festival de Cannes. Ça devait juste me servir d’introduction pour parler de choses plus profondes. Des tenues vestimentaires, notamment. D’expliquer une bonne fois pour toutes que le Legging, passé 15 ans, c’est vraiment une grosse faute de goût. Et ça fait un gros cul. Si, si. Vous parler aussi d’épilation. Que si les jeunes filles continuent à croire qu’une intégrale façon star du porno est la norme esthétique actuelle, il y a un vrai retour de la pilosité à outrance. Comme une opposition toute aussi extrême qui essaie aujourd’hui de vous faire croire qu’une jambe non épilée ou des aisselles touffues, pour une femme, c’est joli et naturel. Si ça continue, on va surtout se retrouver avec une génération de nanas velues comme des yétis portugais et à la touffe rasée. Je vous laisse quelques instants avec cette image en tête…

Bref, j’avais prévu de vous parler de plein de choses intellectuelles, profondes, cérébrales. Façon Festival de Cannes, quoi.

Mais là, j’peux pas. Y’a mes gamines dans la pièce d’à-côté qui ont mis la chaîne musicale et qui chantent à tue-tête du Black M, du Soprano, du Kendji Girac, du Maître Gims, du Louane ou même, pire, du Calogero.
Le pire dans tout ça, c’est qu’elles connaissent toutes les paroles. Merde alors. Ça sert à quoi que je leur passe du U2, du New Order, du Joy Division, du Billy Idol, du Depeche Mode, du B-52’s, du Peter Gabriel ? Ou même si vraiment elles veulent du français, que ce soient au moins de vrais textes, poétiques, façon Hubert-Félix Thiéfaine.
Mais non. Elle braillent à tue-tête, et faux évidemment, leur amour pour une pseudo Andalouse de mes couilles. Et s’enchaînent des chansons aux paroles d’une pauvreté d’écriture affligeante et de rimes que même ma fille cadette de six ans n’oserait pas faire de peur d’être ridicule.

En fait, plus le temps passe, plus l’évidence me rattrape. Cette génération est une erreur. Et si on l’euthanasiait pour en recommencer une autre ? Je crains que la survie du monde ne soit qu’à ce prix.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Aces le 24/05/2015 à 12:13

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Cannes et ses films moralisateurs, ça va bien 5 minutes !

Mais les Hot D'or en direct sur C+ suivi d'un petit porn, rha c'était le bien.
Dommage que ça n'existe plus...

3776 Commentaires de news

Ecrit par Tyr le 24/05/2015 à 12:25

 

2

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

Je viens de mettre cinq secondes la "chaine musicale" W9.
J'ai cru qu'on m'avait chié dans les oreilles.
Beurk.

1112 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 24/05/2015 à 12:45

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Et s’enchaînent des chansons aux paroles d’une pauvreté d’écriture affligeante et de rimes que même ma fille cadette de six ans n’oserait pas faire de peur d’être ridicule.
Comme d'hab, tu as visé tout juste, ou presque smiley 34

Si l'on en croit cette étude qui a analysé le niveau scolaire des champs lexicaux utilisés dans les tubes de cette génération (on tape dans le 3rd-4th grade, soit l'équivalent de notre CM2):
- un article en Français
- Les détails (en Anglais mais plein de graphiques pour les allergiques) par genres, artistes, classements hit parades ...

4041 Commentaires de news

Ecrit par Sindbad le 24/05/2015 à 12:50

 

4

avatar

Inscrit le 31/08/2014

Voir le profil

Cedric, il faut que tu arrêtes avec les "scénarii", tu es sur la pente savonneuse : http://www.bilboquet-magazine.fr/un-scenario-des-scenarii-ces-accros-qui-vont-trop-loin-dans-les-regles-de-grammaire-snobs/

smiley 47

12 Commentaires de news

Ecrit par stolx10 le 24/05/2015 à 13:04

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Sindbad

Cedric, il faut que tu arrêtes avec les "scénarii", tu es sur la pente savonneuse : http://www.bilboquet-magazine.fr/un-scenario-des-scenarii-ces-accros-qui-vont-trop-loin-dans-les-regles-de-grammaire-snobs/

smiley 47
il a bu trop de San Pellegrinii

6708 Commentaires de news

Ecrit par t-la le 24/05/2015 à 13:18

 

6

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Notre génération a eu le droit a des perles du type :
- Kazero
- Lagaff / Bo le lavabo
- Jean Pierre François
- Simon et les modanais
- Bassline boys
- Pit & Rik
- Bernard Menez
- Leopold nord et vous

J'en oublie des milliers...
Chaque génération a eu son lot de casseroles que les parents regardaient d'un air circonspect.
La culture actuelle est différente, mais ni mieux, ni moins bien. Juste pas la même que la nôtre.

1418 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 24/05/2015 à 14:00

 

7

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Ecrit par t-la

Notre génération a eu le droit a des perles du type :
- Kazero
- Lagaff / Bo le lavabo
- Jean Pierre François
- Simon et les modanais
- Bassline boys
- Pit & Rik
- Bernard Menez
- Leopold nord et vous

J'en oublie des milliers...
Chaque génération a eu son lot de casseroles que les parents regardaient d'un air circonspect.
La culture actuelle est différente, mais ni mieux, ni moins bien. Juste pas la même que la nôtre.
'tain j'ai honte.
Beau rappel.
Et sinon il y a aussi shaka ponk, skip thé une...A voir en concert

4329 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 24/05/2015 à 16:18

 

8

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par dieudivin

...

La définition d'un tube : paroles et mélodies simples.

Faut faire attention quand on est cultivé et que l'on prend de l'âge à ne pas devenir un "vieux con".

La plupart des gens n'ont pas l'éducation, la culture nécessaire pour apprécier des choses plus élaborées. Ca a toujours été, ça ne changera pas.

De mon point de vue on a juste eu des périodes ou il n'y a pas eu de "tubes" dignes de Carlos. Et du coup les radios ont du diffuser autre chose.

Mais je ne crois pas que ce soit spécifique à une génération, les cons ont toujours été les plus nombreux. Le truc c'est qu'aujourd'hui ils peuvent créer un "hit" sur youtube...

2479 Commentaires de news

Ecrit par Grimm_jowww le 24/05/2015 à 17:15

 

9

avatar

Inscrit le 08/01/2012

Voir le profil

Personne ne le dit aussi bien que The Onion, le fameux site d'infos parodique : https://www.youtube.com/watch?v=MGXSPf9b-xI

"Brain-Dead Teen, Only Capable Of Rolling Eyes And Texting, To Be Euthanized"

Ce qui me dérange c'est surtout l'hyper-sexualisation de la génération actuelle. On avait Sabrina et ses gros seins et Madonna (like a virgin etc.)à l'époque certes, mais c'était finalement assez marginal et pas représentatif de la totalité de la production musicale. Il y avait d'ailleurs des perles, même dans la production grand public.

On a surtout l'impression désormais que le sexe se déguste à toutes les sauces et qu'il est indissociable de la production musicale voire artistique actuelle. Suffit de lire les paroles de Nicky Minaj ou de voir Miley Cyrus sur scène. La musique pop envoie le même message aux jeunes filles de cette génération que les magazines féminins à leurs mères. Vous ne pouvez pas exister sans le sexe, vous n'êtes rien si un mâle n'a pas avalisé votre existence en jaugeant votre corps.

"Baise, baise, baise", parmi la longue litanie d'injonctions ultra-culpabilisantes que la musique déverse dans les jeunes crânes des jeunes filles. Le seul mot d'ordre semble d'enjoindre la jeune fille à se conformer au désir de l'homme et d'être validée par son regard sans aucune once d'estime de soi. Ça fait peur.

598 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 24/05/2015 à 18:01

 

10

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par scudik

La définition d'un tube : paroles et mélodies simples.

Faut faire attention quand on est cultivé et que l'on prend de l'âge à ne pas devenir un "vieux con".

La plupart des gens n'ont pas l'éducation, la culture nécessaire pour apprécier des choses plus élaborées. Ca a toujours été, ça ne changera pas.

De mon point de vue on a juste eu des périodes ou il n'y a pas eu de "tubes" dignes de Carlos. Et du coup les radios ont du diffuser autre chose.

Mais je ne crois pas que ce soit spécifique à une génération, les cons ont toujours été les plus nombreux. Le truc c'est qu'aujourd'hui ils peuvent créer un "hit" sur youtube...
Certes smiley 9
Mais le niveau semble tout de même à la baisse d'après cette étude (sans à priori ni parti pris).

4041 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 24/05/2015 à 20:42

 

11

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Pour les tenues des actrices, c'est aussi ce que j'ai remarqué... Même les actrices porno sont plus habillées lors des soirées et festival!!

1227 Commentaires de news

Ecrit par Niiiiico le 25/05/2015 à 17:01

 

12

avatar

Inscrit le 22/02/2014

Voir le profil

Je rejoins Cédric sur le fait que la génération d'ado actuelle est une putain de génération perdu, qui cultive l'égocentrisme, le moi et le voyeurisme. La génération des enfants rois quoi. Ca fait 10 que j'arrive a constater cette évolution dans mon boulot, et j'ai un super point de comparaison puisque j'ai de la famille dans ces ages là, et dieu merci, ils vomissent complètement ce qui passe à la télé et à la radio et possèdent un esprit critique, ce qui aujourd'hui devient trop rare.

Pour ce qui est du festival de Cannes, c'est juste devenu de la grosse branlette intellectuelle. Suffit de les écouter parler en interview ou en discours pour comprendre que ces messieurs dames n'en ont que foutre des films présentés du moment qu'on parle d'eux. Et quand ils parlent du film ils utilisent souvent des mots qu'ils ne comprennent pas eux mêmes (tu veux parier ?) pour se donner un genre.

51 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

24741-actrices-nues-festival-cannes-2015-musique-consternant