L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 31 mai 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Je suis un être tendre et amical

imageJe suis un mec tout tendre en fait.
Faut pas se fier aux apparences. Je suis gentil tout plein.
J’ai des plaisirs simples. Jouer avec mes enfants, faire une promenade avec ma femme et mes filles, rester en famille et passer un bon moment. Je joue même parfois à la Barbie et j’aime ça.
Il n’y a rien de plus plaisant qu’une soirée passée collés l’un contre l’autre, à refaire le monde, un bon verre à la main, en compagnie de mon épouse.
J’aime m’allonger dans l’herbe et grignoter un brin de foin en regardant les oiseaux passer dans un ciel d’un bleu limpide.
J’aime rester assis dans une chaise longue tandis que la musique, douce et enveloppante, m’emmène vers des cieux imaginés.
J’aime ces moments de calme et de tranquillité. Ces instants partagés avec ceux que l’on aime.
Je suis un ami fidèle, toujours à l’écoute et toujours de bons conseils pour ceux qui les sollicitent.
Je m’émeus souvent devant une comédie romantique, et il n’est pas rare non plus que je lâche une petite larme devant une belle histoire.
Je n’aime rien de plus au monde que ces moments où le dimanche matin nos filles viennent se lover sous la couverture, dans notre lit, pour un grand câlin familial qui, j’avoue, se termine parfois en grande partie de chatouilles.



Alors ? Vous en pensez quoi, là ? Vous y avez cru ou pas ? Non parce que des fois, je me demande quelle perception les gens ont de moi. C’est dingue, quoi. A vous écouter, j’ai parfois l’impression qu’en rentrant chez moi, je passe mon temps à disséquer des animaux, si possibles des bébés animaux. Que je bois le sang de centaines de chatons égorgés pour rassasier ma soif. Que je frappe les mômes trop bruyants dans la rue, bouscule les vieux pour mon simple plaisir, fous des coups de pieds aux mendiants et crache à la gueule des personnes qui portent des tongs.
Bref, je me dis parfois que si j’étais vraiment tel que vous me voyez, je serai la solution à toutes les guerres et les conflits. Une prise d’otages ? « Rends-toi ou on t’envoie Cedric ! » « Oh non ! Déconnez pas ! Tout mais pas lui ! Je me rends ! ».

imageNon parce que cette semaine, on m’a fait le coup deux fois. Un éditeur qui, lors d’un déjeuner, m’expliquait que j’étais une sorte de terreur en présentation. Que quand je suis invité à une démo, ils ne savent pas comment ça va se passer et se disent que tout peut partir en couilles d’un moment à un autre. Genre. Moi qui n’ai jamais eu un mot plus haut que l’autre. Juré. Craché.
« Euh… tu te souviens de ce développeur coréen à qui tu as répondu qu’heureusement qu’il y avait un buffet gratuit, qu’au moins tu n’aurais pas l’impression d’avoir complètement perdu ta journée ? ».
Bon. D’accord. Mais j’avais raison. Il n’est jamais sorti au final son jeu. Et c’est lui qui avait commencé à m’agresser avec son truc tout pourri. Juste retour des choses.
Bon. C’est vrai. Parfois, j’ai un peu dépassé les bornes. Si, si. J’avoue. Les bornes. Vous savez, celles qui ont été placées par la quasi-totalité de mes confrères qui se contentent de dire « oh oui c’était très bien » après une présentation, et attendent de savoir quelles campagnes de pub sont prévues sur leurs sites, ce qui leur permettra de dire ce qu’ils pensent vraiment du jeu ou non.
Je me souviens avec précision de ce moment de solitude où lorsqu’on nous a présenté le prochain jeu Batman il y a plus d’un an, j’étais le seul (enfin non, nous étions deux) à expliquer que le jeu était en l’état tout pourri et qu’il ne sortirait pas à la date prévue. Une salle enthousiaste était à deux doigts de me jeter des petits fours et me traiter comme un pestiféré. L’attaché de presse avait déjà écrit mon nom en rouge sur sa liste noire (c’est dire).
C’était une semaine pile-poil avant que le studio explique qu’ils repoussaient leur jeu de six mois parce qu’il n’atteignait pas pour le moment les standards de qualité.

Alors ouais. C’est vrai. Je gueule. Je conspue. Je râle. Je pointe du doigt les erreurs et les manquements. J’envoie chier, aussi, parfois. Mais c’est mon métier, hé. Ça ne fait pas de moi pour autant un être dénué de toute sensibilité et de toute tendresse.
Non mais faut pas déconner les mecs, j’ai moi aussi un petit cœur qui bat sous ma poitrine. Et c’est le mien, je vous assure. Pas un que j’ai arraché à quelqu’un d’autre pour l’utiliser à sa place.

Bon alors ok, j’ai un brin exagéré dans l’intro de cet édito.

imageMais franchement, c’est comme quand on me demande avec un grand sourire narquois comment je réagirai quand mes filles ramèneront un mec à la maison.
Parce que vous croyez quoi ? Que je vais lui faire un sourire façon Joker à grands coups de couteau ? Que je vais lui refaire le portrait au marteau en lui gueulant que s’il touche encore à ma fille je le cloue à sa porte façon Jésus, qu’on verra bien s’il lance à son tour une nouvelle religion ?

Non. Je me contenterai de lui dire « Bonjour jeune homme ». Je me contenterai de le faire rentrer chez moi et le faire asseoir sur mon canapé pendant que ma fille terminera de se préparer. Je lui demanderai gentiment quel film ils comptent aller voir au cinéma. Je lui demanderai dans quel cursus scolaire il est. Nous discuterons un peu ciné, un peu musique, nous ferons connaissance, quoi, puisque je n’ai aucun doute sur le fait que mes filles, qui sont des filles bien comme il faut, ramèneront des mecs bien comme il faut. Bref, je l’accueillerai comme il se doit. Comme le ferai n’importe quelle personne aimable ayant un semblant d’éducation. Tout en nettoyant le sang préalablement laissé sécher sur ma batte de baseball et en affûtant mes couteaux de cuisine, habillé avec mon tablier de cuisine The Evil Within. Et je vous jure que j’en ai un. Et vous auriez dû voir la tronche du facteur quand je suis allé lui ouvrir avec hier matin pour réceptionner un colis…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Quantum le 31/05/2015 à 12:39

 

1

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

Et vous auriez dû voir la tronche du facteur quand je suis allé lui ouvrir avec hier matin pour réceptionner un colis…



et t'as pas filmé ??? !!!

489 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 31/05/2015 à 12:58

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

On te prend juste pour Harvey Dent, alias Double-Face.
On te prend juste pour le gentil mignon Mogwai que tu es, qui se transformera en petit monstre une fois l'apéro d'après minuit commencé,
On te prend juste pour Janus, cette divinité à double visage,
On te prend juste pour Cedric Gasperini, la main gauche pour récompenser, la droite pour tarter.

smiley 32

4040 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 31/05/2015 à 17:11

 

3

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

T'as encore le temps pour qu'elles ramènent un garçon (ou une fille) à la maison, même si ça passe vite.

2478 Commentaires de news

Ecrit par Karim-DZ le 31/05/2015 à 20:13

 

4

avatar

Inscrit le 14/06/2012

Voir le profil

L’attaché de presse avait déjà écrit mon nom en rouge sur sa liste noire (c’est dire).

Je voyais bien que tu n'étais pas aussi "lisse" que certains de tes confrères mais tout de même. Raison de plus pour rester ici. smiley 9
D'ailleurs un petit edito avec ton avis ou/et celui de la rédac sur la presse française vidéo-ludique pourrait être sympa. Pas forcément un ton "langue de pute" mais je suis curieux de connaître vos avis. (quelques anecdotes croustillantes en prime) smiley 37

354 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 31/05/2015 à 20:35

 

5

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par dieudivin

On te prend juste pour Harvey Dent, alias Double-Face.
On te prend juste pour le gentil mignon Mogwai que tu es, qui se transformera en petit monstre une fois l'apéro d'après minuit commencé,
On te prend juste pour Janus, cette divinité à double visage,
On te prend juste pour Cedric Gasperini, la main gauche pour récompenser, la droite pour tarter.

smiley 32

smiley 9

6232 Commentaires de news

Ecrit par XYZ972 le 31/05/2015 à 21:28

 

6

avatar

Inscrit le 01/05/2011

Voir le profil

Ça me rappelle la scène de Bad Boys 2 où Will Smith reçoit le copain de sa fille avant qu'ils ne sortent ensemble, et la superbe réplique : "Tu es puceau, ne change pas tes habitudes"

432 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 01/06/2015 à 09:30

 

7

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par dieudivin

On te prend juste pour Harvey Dent, alias Double-Face.
On te prend juste pour le gentil mignon Mogwai que tu es, qui se transformera en petit monstre une fois l'apéro d'après minuit commencé,
On te prend juste pour Janus, cette divinité à double visage,
On te prend juste pour Cedric Gasperini, la main gauche pour récompenser, la droite pour tarter.

smiley 32
Plus que Janus, plutôt Dyonisos (qui n'est pas le joyeux fêtard qu'on nous présente régulièrement, mais un véritable dieu bien chaotique comme il faut et parfois cruel) et Jésus (tous les 2 étant les 2 facettes de la même médaille. Pour ceux qui en doutent, renseignez-vous auprès des spécialistes!) smiley 7

1227 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 02/06/2015 à 13:36

 

8

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Non. Je me contenterai de lui dire « Bonjour jeune homme »
On s'en souviendra quand elle arrivera avec Sylvain à son bras ! smiley 49

1132 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 02/06/2015 à 14:03

 

9

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

C'est sa femme qui m'intéresse, pas ces filles. Je les laisses à Vincent.

3142 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

24814-tendresse-amour-violence-gentillesse-sympathique