Patrice Désilets : GTA n'est encore rien face à Titanic

 

Publié le Dimanche 14 juin 2015 à 09:00:00 par Alexandre Combralier

 

Patrice Désilets : GTA n'est encore rien face à Titanic

Une comparaison sans concession entre cinéma et jeu vidéo

Créateur de la série Assassin’s Creed, mais aussi du non moins redoutable Donald Couac Attack ! sur Game Boy, passé par THQ et désormais chez Panache Digital Games, Patrice Désilets a bien le droit d’avoir une opinion éclairée sur le monde du jeu vidéo.

Faut-il voir une once de déception ou de réalisme dans ses récents propos au magazine Game Informer ? Pour le Québécois, aucune licence de jeu vidéo, pas même GTA, n’est encore arrivée à la cheville de Titanic, en termes d’impact culturel mondial :
Je pense que les jeux vidéo n’ont pas encore atteint le stade de Titanic. Nous sentons que GTA est quelque chose d’énorme. Mais GTA n’est rien comparé à Titanic, qui a été vu par un milliard et demi de personnes. Comment tant de gens ont vu le film ? Parce que l’interactivité peut effrayer un certain nombre de gens – mais aussi parce que le sujet du film intéressait.
Pour rappel, GTA V s’est pour le moment vendu à 52 millions d’exemplaires. Gigantesque performance, mais en effet loin du plus gros hit du cinéma (et ce, indépendamment de l’argent généré, qui reste supérieur pour le marché du jeu vidéo).
Patrice Désilets pousse plus loin sa comparaison :
Nous ne pouvons pas toucher les mêmes sujets dans les films et les jeux vidéo en raison de la nature du média. Nous demandons beaucoup des machines, et il est difficile de dépeindre des subtilités avec elles. Mais l’importance du sujet provient de la condition humaine – ce qui intéresse nombre de personnes. Les subtilités ne peuvent pas bien être dépeintes dans les jeux.
En somme, un jeu vidéo ne pourrait parvenir, en raison de cette interactivité, à couvrir une aussi large et subtile palette d’émotions que le film de James Cameron. Toutefois, notre homme ne désespère pas pour autant :
Le but est aujourd’hui de faire un Titanic pour les jeux vidéo. Pour cela, vous avez besoin de personnages qui ne soient pas des assassins. Tout le problème consiste à faire avec des sujets qui sont plus que le basique « Je shoote sur des gens, et voilà pour l’émotion »… Trop de gens sont encore bloqués à ce stade, à mon opinion.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par scudik le 14/06/2015 à 12:10

 

1

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ah il a plutôt raison. Le divertissement que "les joueurs" trouvent dans les jeux ne touche pas tout le monde de la même manière.

Il ne parle pas du facteur temps aussi. Tant que l'on reste dans des idées de "jeu" où il y a donc des difficultés, des étapes à franchir des choses à gagner, on dépasse forcément les deux heures pour raconter une belle histoire.

2484 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

24973-patrice-desilets-cinema-gta-titanic