Quand Yanis Varoufakis, l'ex-ministre grec des Finances, travaillait pour Steam...

 

Publié le Mardi 7 juillet 2015 à 13:00:00 par Alexandre Combralier

 

Quand Yanis Varoufakis, l'ex-ministre grec des Finances, travaillait pour Steam...

Et ce qu'il en a appris

Loin de nous l’idée d’attirer votre attention sur le monde extérieur, mais il se passe quelques événéments en Grèce actuellement. Le Ministre des Finances du gouvernement, j’ai nommé Yanis Varoufakis, a ainsi décidé de démissionner le lendemain du référendum grec, poussé par son Premier Ministre. C’est là l’occason rêvée pour nous, en cette après-midi de juillet, pour rappeler un point méconnu de l’œuvre déjà grandement hétérodoxe du sieur Varoufakis.

Quand Yanis Varoufakis, en 2012, reçoit un mail de Gabe Newell, le grand patron de Valve, il se rappelle sa dernière partie de jeu vidéo : Space Invaders en 1981. Le big boss de Steam propose alors un job inattendu au professeur d’économie, déjà auteur de nombreux livres de théorie financière : étudier l’inhabituel mélange d’économie virtuelle et réelle dans de nombreux jeux.

Gabe Newell pensait alors, à tort ou à raison, que les relations entre monnaie virtuelle et réelle dans les jeux faisaient beaucoup penser aux balances de paiements et à la situation entre la Grèce et l’Allemagne.

D’abord intrigué, Yanis Varoufakis est ensuite séduit par le défi. Et le voilà à étudier, en tant que consultant chargé de l’analyse des données statistiques, les courbes économiques de Team Fortress 2… Il montre ainsi que dans la plupart des jeux, les prix d’échange tendent tous vers un prix d’équilibre. Il raconte l’intérêt d’un tel travail :
 
Voyez donc : une économie dans laquelle chaque action laisse une trace numérique, où chaque transaction est enregistrée ; une économie, en effet, où il n'y a pas besoin de statistiques, puisque nous avons toutes les données chiffrées !

Yanis Varoufakis voit également des parallèles entre Team Fortress 2 et le troc tel qu’il se pratiquait avant la domination sans partage de la monnaie. Il repère ainsi que les joueurs continuer à troquer leurs objets, sans passer par un échange formel de monnaie, contredisant ainsi la théorie du libéral Alan Smith selon lequel le troc devait inévitablement s’effacer peu à peu.
Le théoricien ne parvient cependant pas à prouver, à partir des données Steam, qui aura finalement raison entre Smith et Marx ou Hayek et Keynes. Pour ce faire, annonce-t-il,
 
il faudra attendre la création de marchés du travail et de marchés financiers au sein des communautés en ligne. Cela va arriver.

Prophète au chômage, Yanis Varoufakis a désormais du temps pour creuser ses recherches.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 07/07/2015 à 20:33

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Merci Alexandre pour cet article qui sort un peu des sentiers battus smiley 20

4041 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

25300-varoufakis-steam-yanis-team-fortress