(Gamescom) La réalité virtuelle selon Ubisoft : sommes-nous en 1788 ?

 

Publié le Mardi 11 août 2015 à 10:20:00 par Alexandre Combralier

 

(Gamescom) La réalité virtuelle selon Ubisoft : sommes-nous en 1788 ?

Ceci est une révolution...

Lors d’une GamesCom, il y a toujours un jeu qui ressort du lot et qui vous met une claque ; cette année, point d’aimable soufflet cornélien, mais un uppercut mike-tysonien.

Pendant que Vincent s’éclatait avec le casque Morpehus sur Trackmania Turbo, un autre test de VR se déroulait donc dans la salle-à-côté (les conclusions ne seraient guère différentes). Nous avons eu le droit à un Oculus Rift et deux mini-jeux prototypes préparés par Ubisoft. Deux K-O directs. Où l’on a aperçu le futur (proche) du jeu vidéo. Où l’on a compris qu’un retour en arrière serait décidément difficile.

La première démo était un mini-jeu de voltige aérienne. Nous dirigeons un aigle, dans le ciel de l’Île de la Cité et du Panthéon. Le casque vissé sur les yeux, les contrôles de l’aigle se font uniquement en bougeant le cou. Une brève secousse vers un côté permet de prendre un virage serré. En somme, les contrôles sont extrêmement simples et intuitifs. Mais ce qui frappe, c’est bien entendu l’immersion totale. On vit littéralement le jeu, comme un gamin. On peut tourner la tête à 360 ° sans aucun problème. Même si, prototype oblige, les graphismes restaient sommaires, voler à toute vitesse sous les ponts de Paris est une expérience absolument hors normes.

Le second mini-jeu était une cut-scène développée dans l’univers de Far Cry 3. Nous fait face Vaas, l’antagoniste principal du jeu et particulièrement charismatique. Ici, seulement des dialogues ; peu importe nous restons tétanisés, bouches bée, par la présence de cet homme qui nous regarde, qui nous touche presque. C’est vingt fois plus immersif que la 3D au cinéma. Ce personnage est devant nous. Quand il nous insulte et nous menace de nous jeter dans le gouffre tout près de nous, on tremble un peu. Quand l’heure de la chute dans ledit gouffre est venue, on serre presque la chaise des mains. En sortant de la présentation, une seule envie dominait : regoûter à l’expérience. Avec des jeux actuels.

Il faut prendre la mesure du changement en train de s’opérer. Le principal atout de l’Oculus Rift et de la VR est qu’il abolit la frontière entre l’œil et l’écran. Il n’y a plus de distance, il n’y a plus d’à-côtés : lorsque l’on joue à un jeu, nous voyons l’écran, nous voyons aussi le bureau, le mur, etc… Et tout cela, sans que l’habitude nous aide à le réaliser, est un puissant facteur de désenchantement. La VR abolit les distances entre le joueur et le personnage qu’il dirige ; le jeu vidéo devient de moins un lien, un média, car il n’y a plus d’intermédiaire, de milieu, entre le jeu et le joueur.

A quand un mode VR pour Assassin’s Creed sur consoles grand public ? Ubisoft ne se fixe pas encore d’objectifs précis de commercialisation. Cependant l’éditeur français est parmi les plus en avance sur le sujet, et l’on pourrait voir dès 2016 une révolution se pointer. Et si nous étions rien que moins à l’aube d’une seconde naissance du jeu vidéo ? Difficile de ne pas s’emballer après avoir testé les dernières nouveautés techniques. Ce qui est certain, c’est que l’arrivée en masse des VR sera un bouleversement au moins aussi profond que l’apparition de la 3D. Nous étions plutôt sceptiques avant la présentation ; nous sommes désormais parmi les plus enthousiastes, avec la foi d’un converti.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Aces le 12/08/2015 à 10:07

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Des minis jeux, tout est dit.

3774 Commentaires de news

Ecrit par AlexC le 12/08/2015 à 12:43

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Aces

Des minis jeux, tout est dit.

On peut tout à fait jouer à la manette avec la VR. Sans aucun problème. Donc l'expérience est facilement transposable sur des Assassin's Creed, des Call of, des GTA, etc...

3088 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 12/08/2015 à 22:44

 

3

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par AlexC

On peut tout à fait jouer à la manette avec la VR. Sans aucun problème. Donc l'expérience est facilement transposable sur des Assassin's Creed, des Call of, des GTA, etc...
et combien la connerie ?
Désolé mais une manette ne pourra jamais être remplacée ...
Suffit de Voir Tendo....

3774 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

25579-realite-virtuelle-ubisoft-demo-gamescom-avis-impressions