L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 16 août 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

GamAlive : Fermeture du site

imageCette fois-ci c’est la bonne. C’est bel et bien terminé. Je ferme Gamalive.
Le jeu vidéo a peut-être un avenir, mais pas la culture. De toute manière, hein vous vous en foutez. Nous avons définitivement perdu le combat. Parce qu’à un article bien senti, bien écrit, avec une vraie réflexion, avec une vraie analyse, une vraie critique, cette génération de profonds débiles préfère une vidéo youtube réalisée dans ses chiottes par n’importe quel abruti congénital payé par les éditeurs pour dire du bien de leurs jeux, et dont la parole est d’évangile pour ceux qui le regardent.

Il n’y a pas d’avenir à essayer de vous rendre moins cons. Et de toute manière, hier, j’ai eu l’illumination.

Après un excellent dîner avec un couple d’amis, ces dames décidèrent d’une petite promenade digestive dans les environs. « Et puis ça tombe bien, c’est le salon des antiquaires, on va pouvoir regarder ! ».
En guise de salon, il s’agissait en réalité de plusieurs dizaines, que dis-je, plusieurs centaines de stands répartis dans la ville. Et aux innombrables antiquaires de tous poils se mêlaient des dizaines d’artistes modernes. Et là, tout à coup, le déclic. Devant moi, une sorte d’araignée de quinze centimètres de haut, le corps modelé très approximativement façon « moteur de voiture », quatre fils de fer de chaque côté pour les pattes, le tout peint dans un rouge dégueulasse, et hop, 600 €.
Selon l’artiste, interviewé dans le journal, il a déjà vendu plusieurs pièces, et certaines imposantes, preuve que, je cite, « le public de cet évènement est un public de connaisseur ».
Si c’est lui qui le dit !

imageEt je vous passe le troupeau de moutons peinturlurés en vert, violet, jaune… le crocodile tout rouge, les chiottes non raccordées plantées au milieu d’une tente, ou encore la girafe multicolore et les lamelles de bois censées représenter un plongeur.

C’est décidé, demain, je me mets à l’art moderne. J’ouvre une galerie. Je deviens riche et je vous emmerde.

Avec mon pote, on a déjà établi les pièces maîtresses de notre première exposition :
Une horloge, deux balais à chiottes en guise d’aiguilles. Nom de l’œuvre : « Le temps, c’est de la merde ». Prix de vente : 15000 €.
Juste à côté, la même, mais avec trois balais à chiottes dont l’un tourne à l’envers. Nom de l’œuvre : « Nettoyer ses erreurs ». Prix de vente : 20 000 €.
Un canard mort empaillé avec une branche dans le cul : « Brochette terre-mer ». Prix de vente : 15 000 €.
Un slip sale avec écrit « Nutella » au marqueur bleu dessus (parce que marron, ça aurait été trop évident). Nom de l’œuvre : « Société de consommation ». Prix de vente : 17 000 €.
Une barbie à poil, les jambes écartées de façon lubrique, et étranglée par une algue. Nom de l’œuvre : « 50 nuances de pollution ». Prix de vente : 25 000 €.
Une tête de cochon peinte en orange, avec une boule SM dans la bouche. Nom de l’œuvre : « le prix du porc ». Prix de vente : 16 000 €.
Une carte postale brute, sans rien écrit, encadrée. Nom de l’œuvre : « Souvenirs du néant ». Prix de vente : 27 000 €.

imageBon, d’accord, j’avoue. Les prix sont très bas pour le moment. Mais ce sont juste des prix d’appel pour débuter. Histoire de nous faire connaître. Et comme on bossera en duo, il nous faudra un nom de duo : « JeM&Ced », ça me paraît pas mal. JeM pour Jean-Marc, le prénom de mon pote, et Ced, bien entendu, pour moi. JeM&Ced. Dans trois mois on s’offre une galerie en plein cœur de la capitale, qu’on baptisera « Vaseline’Art », pour qu’on soit bien dans le thème, où s’agglutinera le Tout-Paris. Et dans six mois, pour notre exposition temporaire à Beaubourg, bim, on dévoile notre œuvre maîtresse : un tableau réalisé uniquement avec nos poils pubiens. Nom de l’œuvre : « Tableau de mes couilles ». Les critiques sont dithyrambiques, notre art fait la Une de tous les magazines, on s’affiche désormais en Une du Times, et même Banksy nous rend hommage en peignant nos visages, de nuit, sur la façade du Sacré Cœur.

Ne cherchez pas, j’ai tout pigé à l’art moderne. Non parce que l‘art moderne est un mélange d’art, de détournement de l’objet, et de philosophie. L’art moderne fascine autant qu’il interpelle et fait réfléchir sur sa position dans la société.

Moi, ma position, c’est assis. Sur le trône. En train de m’essuyer.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par 10r le 16/08/2015 à 12:04

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Et les oeuvres à base de tong ?

4329 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 16/08/2015 à 12:13

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

edito
smiley 25

4041 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 16/08/2015 à 12:14

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Cedric, je ne sais pas a quoi tu carbures mais je veux le même smiley 26

sérieusement, l'art moderne, j'y pige quedal

une copine qui avait fait Art-Deco ou un truc du genre avait présenté une espèce de Donuts en plâtre pour un examen et avait obtenu 16/20 smiley 41

si j'avais été sous acide ou avait fumé la moquette, j'aurais peut être saisi son concept smiley 43

4489 Commentaires de news

Ecrit par stolx10 le 16/08/2015 à 12:21

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

JeM&Ced.
ou "Jem et l'hologramme"

Ca fait rétro, génération club Do smiley 20 smiley 13

6708 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 16/08/2015 à 12:58

 

5

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Yutani


sérieusement, l'art moderne, j'y pige quedal
C'est normal, t'es pas un artiste, tu peux pas comprendre.
(C'est ce qu'ils te répondront systématiquement... smiley 7 )

Et t'y piges quedal simplement parce qu'il n'y a rien à piger : il y a des gens qui font des trucs généralement relativement moches, et d'autres qui font semblant d'aimer pour se la péter en société. Ou qui ont vraiment des goûts de merde. Voire les 2 à la fois.

1227 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 16/08/2015 à 13:48

 

6

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Venant d'une école d'Art Appliqué, j'ai eu des prof qui étaient des artistes contemporains et qui étaient également les premiers à dénoncer l'escroquerie de l'Art "moderne", car avant d'être un "artiste" d'art contemporain, il faillait déjà avoir un lourd bagage d'Art classic.
L'Art moderne n'a pas à être moche sous prétexte que "l'artiste" est une buse et ne sais rien faire de ses doigts.
Et d'après moi, le concept sans la qualité d'exécution, c'est de la masturbation intellectuelle.

1430 Commentaires de news

Ecrit par Tyr le 16/08/2015 à 14:33

 

7

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

Attention Cédric, tu vas vers une pente dangereuse.
Refuser l'art moderne, c'est être conservateur, fasciste, nazi même diront certains.

C'est le début d'une réflexion totalitaire.
C'est mal.

Tu n'as donc pas aimé le plug anal de la place vendôme ou le vagin de la rein à Versailles?
Donc, si on écoute nos gouvernants, tu es un fasciste.

smiley 31

1112 Commentaires de news

Ecrit par Walid le 16/08/2015 à 15:03

 

8

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

innombrables antiquaires de tous poils
J'avais lu "tous à poils" smiley 54

Ecrit par Tyr

Attention Cédric, tu vas vers une pente dangereuse.
Refuser l'art moderne, c'est être conservateur, fasciste, nazi même diront certains.

C'est le début d'une réflexion totalitaire.
C'est mal.

Tu n'as donc pas aimé le plug anal de la place vendôme ou le vagin de la rein à Versailles?
Donc, si on écoute nos gouvernants, tu es un fasciste.

smiley 31

Ouais enfin y a une différence entre ne pas aimer une oeuvre et faire son fasciste en la dégradant. On est dans un pays libre, les gens ont le droit d'afficher leurs merdes.

1243 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 16/08/2015 à 15:46

 

9

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ecrit par Walid

innombrables antiquaires de tous poils
J'avais lu "tous à poils" smiley 54



Ouais enfin y a une différence entre ne pas aimer une oeuvre et faire son fasciste en la dégradant. On est dans un pays libre, les gens ont le droit d'afficher leurs merdes.

Je ne pense pas que les lieux publics soit le bon endroit pour afficher leurs "merdes".
La liberté des uns s'arrête où commence celle des autres, et si on commençait à étaler toutes nos "merdes" aux yeux du du public, ça ne serait pas un bouillon culturel, mais un hymne à la décadence qui entrainerait des représailles.
Bref, toujours se méfier du retour de flamme; car ce que certains appellent dégrader une "œuvre", pour d'autres c'est rectifier ce qui dégradait un paysage qui n'avait rien demandé.
Et oui... généralement, quand on cherche la merde, on la trouve, et comme disait Audiard, les cons ça osent tout, c'est à cela qu'on les reconnait.

1430 Commentaires de news

Ecrit par Walid le 16/08/2015 à 16:39

 

10

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Personnellement, plug anal ou pas, je trouve que l'objet était esthétiquement acceptable.
Mais si on suit ta logique, j'aurais le droit de faire taire n'importe quel artiste de rue, manifestant ou mec qui distribue des tracts. Parce que moi ça ne me plait pas.

"La liberté commence où s'arrête celle des autres". Ta liberté n'est pas du tout attaquée par celle d'un artiste qui obtient les autorisations de poser son oeuvre à tel endroit. De même pour les panneaux publicitaires. C'est moche, mais c'est un délit de les détériorer.

1243 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 16/08/2015 à 16:49

 

11

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Ecrit par freyvane

Et oui... généralement, quand on cherche la merde, on la trouve,

Tiens c'est marrant, la dernière fois que j'ai entendu quelqu'un dire ça, c'était après la tuerie à Charlie Hebdo.

3142 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 16/08/2015 à 16:56

 

12

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

bon caca ;)

945 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 16/08/2015 à 17:12

 

13

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil


Avec mon pote, on a déjà établi les pièces maîtresses de notre première exposition :
Une horloge, deux balais à chiottes en guise d’aiguilles. Nom de l’œuvre : « Le temps, c’est de la merde ». Prix de vente : 15000 €.
Juste à côté, la même, mais avec trois balais à chiottes dont l’un tourne à l’envers. Nom de l’œuvre : « Nettoyer ses erreurs ». Prix de vente : 20 000 €.
Un canard mort empaillé avec une branche dans le cul : « Brochette terre-mer ». Prix de vente : 15 000 €.
Un slip sale avec écrit « Nutella » au marqueur bleu dessus (parce que marron, ça aurait été trop évident). Nom de l’œuvre : « Société de consommation ». Prix de vente : 17 000 €.
Une barbie à poil, les jambes écartées de façon lubrique, et étranglée par une algue. Nom de l’œuvre : « 50 nuances de pollution ». Prix de vente : 25 000 €.
Une tête de cochon peinte en orange, avec une boule SM dans la bouche. Nom de l’œuvre : « le prix du porc ». Prix de vente : 16 000 €.
Une carte postale brute, sans rien écrit, encadrée. Nom de l’œuvre : « Souvenirs du néant ». Prix de vente : 27 000 €.

Marre toi mais signé de ta main ça vaudra pas un clou, alors que signé de celle de Damien Hirst et de même facture on criera au génie et ça vaudra des millions ...

489 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 16/08/2015 à 18:03

 

14

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ecrit par Walid

Personnellement, plug anal ou pas, je trouve que l'objet était esthétiquement acceptable.
Mais si on suit ta logique, j'aurais le droit de faire taire n'importe quel artiste de rue, manifestant ou mec qui distribue des tracts. Parce que moi ça ne me plait pas.

"La liberté commence où s'arrête celle des autres". Ta liberté n'est pas du tout attaquée par celle d'un artiste qui obtient les autorisations de poser son oeuvre à tel endroit. De même pour les panneaux publicitaires. C'est moche, mais c'est un délit de les détériorer.

Déjà, à partir du moment où les thèmes suggérés tournent autour du sex et du trou de balle, il y a une recherche de provocation qui n'est pas du gout de tout le monde, sinon par extension, n'importe qui pourraient baiser avec n'importe quoi dans les lieux public sans choquer.
De plus, ce genre de sailli artistique est la pour repousser toujours plus loin la limite de l'acceptable pour arriver doucement, mais surement à l'extrême; car quand un "œuvre" n'est plus choquante, parce qu'accepté dans les mœurs, il faut aller plus loin.

"la liberté commence où s'arrête celle des autres", justement, la liberté individuel, ce n'est pas de se voir imposer une provocation (sponsorisé par l'Etat), c'est pour cela que je parle de retour de flamme, car ce n'est pas la liberté d'attaquer "l'œuvre d'un artiste", mais de répondre à la provocation de l'artiste ET de l'Etat (ce qui fait d'autant plus plaisir à "l'artiste" car c'est un formidable moyen de faire parler de lui et faire monter sa cote, car bien plus que son "oeuvre" en tant qu'objet, c'est de l'impact qu'il aura suscité dont il va profiter).

Pour les autorisations d'Etat, déjà il faut réaliser que tout ce qui touche au droit dans une société n'est pas due, mais se gagne d'une part, et d'autre part, se gagnent en étant issu d'un rapport de force et non d'une généreuse et bienveillante sagesse... il n'y a pas de bisounours dans les hautes sphères.
Donc soit tu te plis aux décisions de l'Etat car il incarne pour toi le dogme du bon comportement, de ce qui est bien ou mal (déjà ce qui est bien ou mal et ce qui est légal ou pas sont des choses qui peuvent être totalement différentes); ou alors tu souscris à ce qui semble correcte dans le bien de la communauté citoyenne mais tu exprimes ton désaccord quand l'Etat outrepasse certaines limites.
Pour résumer, soit tu penses que c'est à l'Etat de forger les citoyens à son fonctionnement, soit tu penses que c'est aux citoyens de forger l'Etat à leurs fonctionnement (petite phrase lourde de sens et de réflexion, mais qui expliquent beaucoup de chose sur la trahison des politiques, les lobbys et la perte de souveraineté des Etats Européens,... entre autre).

Alors pour la toi la forme était esthétiquement acceptable ? et bien je crois que le gars qui l'a dégonflé n'était pas de ton avis.
Il n'avait surement pas ni ton humour, ni ta vision des choses, qui l'aurait surement aidé à avoir plus de tolérance. Oh certes il n'était pas dans son droit, sans parler qu'il aura plus aider l'auteur à se faire connaitre qu'autre chose, mais apparemment, pour certains, quand trop c'est trop, les lois ne semblent plus vraiment légitimes; ou bien enfreindre ces lois semblent quand même plus "juste" au final malgré les conséquences législatives.

Faire un amalgame avec ma logique et tous les artistes de rue c'est un peu maladroit, déjà parce que la France à beaucoup d'artistes de rue et que les problèmes sont rarissimes depuis des décennies (donc non, ce n'est pas parce qu'un mec à dégonflé UN plug anal géant que l'histoire de France avec la liberté des artistes de rue va changer), et ensuite parce que l'auteur de l'œuvre en question a déjà une renommé international avec une influence, voir des relations, donc pas vraiment l'artiste de rue lambda.
Pour les distributeur de tractes, les panneaux publicitaire etc, la encore, c'est les thèmes qui font réagir la population, et si les thèmes étaient des sex toys géants, du sex et des trou de balle, alors oui, il y aurait surement des coups de pieds au cul.
-> chercher la merde en public/ décadence / retour de flamme / représailles.
Pour illustrer que c'est "les thèmes" qui incitent à passer à l'act de la représailles, il suffit de voir les colleurs d'affiches politiques et les violentes bagarres qui vont jusqu'à la mort. Ce n'est pas coller l'affiche qui est en cause, mais l'idéologie que représente l'affiche.
Donc entre la pub pour le chocolat ou l'indication du prochain SuperU, celui qui distribue des tractes devant son magasin pour ses promos et le gars qui met un plug anal géant, il faut arrêter de prendre le peuple pour un con qui ne sait pas pourquoi là ça va et là c'est trop.

1430 Commentaires de news

Ecrit par Walid le 16/08/2015 à 18:36

 

15

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Alors pour la toi la forme était esthétiquement acceptable ? et bien je crois que le gars qui l'a dégonflé n'était pas de ton avis.
Il n'avait surement pas ni ton humour, ni ta vision des choses, qui l'aurait surement aidé à avoir plus de tolérance.

Je crois que tout est dit: soit on vit entre gens civilisés qui répondent à une provocation par l'argument, soit on se comporte comme des sauvages et on se braque sans chercher à comprendre.

Ce n'était pas un gode géant avec tous les détails à Vendôme, c'était un truc qui ressemblait plus à un sapin en plastique. C'est en créant la polémique et en décidant pour tout le monde qu'il s'agissait d"un plug que les rageux ont entraîné la haine.

Bien sûr qu'il faut faire le parallèle avec les artistes de rue, l'art contemporain, c'est juste une autre forme. Et tu n'as toujours pas expliqué pourquoi la violence était justifiée dans tous les cas que tu as exposé. En France on a d'autres valeurs quand on doit répondre à une idée qui ne nous plaît pas.

1243 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 16/08/2015 à 19:15

 

16

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par Walid

Alors pour la toi la forme était esthétiquement acceptable ? et bien je crois que le gars qui l'a dégonflé n'était pas de ton avis.
Il n'avait surement pas ni ton humour, ni ta vision des choses, qui l'aurait surement aidé à avoir plus de tolérance.

Je crois que tout est dit: soit on vit entre gens civilisés qui répondent à une provocation par l'argument, soit on se comporte comme des sauvages et on se braque sans chercher à comprendre.

Ce n'était pas un gode géant avec tous les détails à Vendôme, c'était un truc qui ressemblait plus à un sapin en plastique. C'est en créant la polémique et en décidant pour tout le monde qu'il s'agissait d"un plug que les rageux ont entraîné la haine.

Bien sûr qu'il faut faire le parallèle avec les artistes de rue, l'art contemporain, c'est juste une autre forme. Et tu n'as toujours pas expliqué pourquoi la violence était justifiée dans tous les cas que tu as exposé. En France on a d'autres valeurs quand on doit répondre à une idée qui ne nous plaît pas.
Assez d'accord...

mais que faire quand on te l'impose ... et que tu dois fermer ta bouche ? ^^"

Après ,les médias sont complices mais personne ne fait rien ...

945 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 16/08/2015 à 19:21

 

17

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ecrit par Walid

Alors pour la toi la forme était esthétiquement acceptable ? et bien je crois que le gars qui l'a dégonflé n'était pas de ton avis.
Il n'avait surement pas ni ton humour, ni ta vision des choses, qui l'aurait surement aidé à avoir plus de tolérance.

Je crois que tout est dit: soit on vit entre gens civilisés qui répondent à une provocation par l'argument, soit on se comporte comme des sauvages et on se braque sans chercher à comprendre.

Ce n'était pas un gode géant avec tous les détails à Vendôme, c'était un truc qui ressemblait plus à un sapin en plastique. C'est en créant la polémique et en décidant pour tout le monde qu'il s'agissait d"un plug que les rageux ont entraîné la haine.

Bien sûr qu'il faut faire le parallèle avec les artistes de rue, l'art contemporain, c'est juste une autre forme. Et tu n'as toujours pas expliqué pourquoi la violence était justifiée dans tous les cas que tu as exposé. En France on a d'autres valeurs quand on doit répondre à une idée qui ne nous plaît pas.

Attend, je ne cherche pas à justifier la violence, c'est juste une mise en garde sur un phénomène très simple; action / réaction.

Le parallèle avec les artistes de rues serait pertinent si c'était un phénomène récurent, hors, ça ne l'est pas, c'est un cas très rare.
Par contre, ça le deviendrait si les thèmes étaient du même acabit.

Je suis entièrement d'accord qu'il aurait fallu une façon plus intelligente que de dégonfler ce plug géant, une façon qui tourne en ridicule le concept et l'artiste aurait été selon moi, l'idéal.

Avant de dire qu'on aurait créer la polémique en en faisant un plug anal, il faut connaitre et s'interroger sur l'auteur, et si on regarde ses œuvres, c'est un thème récurent chez lui, le cul, dans ses œuvres; donc il est impossible que la suggestion du plug anal n'était pas présente.
Du même auteur.
exemple 1
exepmle 2
exemple 3
exemple 4
Et plein d'autre encore.

Et pour ceux qui pensent que ca ressemble plus à un arbre en plastique qu'un plug anal.
"l'œuvre" en question
un plug anal dans un sex shop
du sapin en plastique

Tu veux des lunettes ou ça va aller ? smiley 13

1430 Commentaires de news

Ecrit par stolx10 le 16/08/2015 à 19:29

 

18

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ceci est la Tour Eiffel !! Si si, ce sont plusieurs "artistes" féminines qui le disent

6708 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 16/08/2015 à 20:31

 

19

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

c est de l art ton edito ! smiley 33

546 Commentaires de news

Ecrit par XYZ972 le 16/08/2015 à 21:21

 

20

avatar

Inscrit le 01/05/2011

Voir le profil

Je ne sais pas si c'est au nom de l'art, mais je suis sûr que plusieurs personnes sur ce site seraient prêt à payer pour une photo de Stéphanie (même sans copyright de ta part).

Sinon, excellent édito qui m'a fait bien rire, même si le titre et le début m'ont fait quand même imaginer le pire. Tu as bien ménagé le suspens sur ce coup.

432 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

25724-fermeture-gamalive-art-moderne-revelation-reconversion-succes-richesse