L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 27 septembre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Honte

imageJe suis comme tout le monde. Les fins de mois ne sont pas toujours faciles, et les débuts non plus. Tout comme vous, je vois les puissants bafouer et violer la République, la transformer en putain de bas-étage pour satisfaire leurs propres soifs de pouvoirs et de richesses. La classe politique au pouvoir est ignoble, immonde et nauséabonde. Je suis comme vous. Je la vomis autant que je la subis au quotidien, m’étonnant finalement de la mollesse de cette jeune génération débilitée qui aurait eu mille fois les prétextes de rejouer mai 68 mais qui n’en a tout simplement jamais eu les couilles.

Je suis comme tout le monde. L’afflux de migrants ne me réjouit pas. Un afflux forcément coûteux. Un afflux dans lequel, d’ailleurs, selon une récente étude, se glissent quelques énergumènes désireux de profiter de l’occasion et de l’accueil des pays européens. Ça a de quoi révolter, ça aussi. De voir certains profiter de la misère humaine.
De quoi révolter aussi de voir qu’il est si difficile de rester dans le droit chemin tandis que ceux qui s’en éloignent sont si peu, voire pas du tout condamnés. Moi aussi, au rythme des scandales, de son incompétence et de son laxisme, je n’ai plus qu’une confiance toute relative dans la justice. Moi non plus, je ne me sens plus vraiment en sécurité. Moi non plus je ne comprends pas la violence quotidienne trop souvent laissée sans réprimande. Sans réaction.

imageJe suis comme tout le monde. Je me prive. De plus en plus. Essayant de privilégier le plaisir de mes enfants à mon propre bonheur ou mes propres envies. J’ai réduit les excès. Je mange à ma faim. Là n’est pas le problème. Ou du moins mon problème, parce que c’en est un pour de nombreuses personnes. Ce sont tout simplement les « à-côtés », les « petits plaisirs » qui se font plus rares. J’ai réduit les achats impulsifs. J’ai réduit les sorties. Et la colère gronde sourdement tandis que je vois nos dirigeants dilapider l’argent qu’ils n’ont même pas. Quand je vois sénateurs et députés crouler sous les avantages et se gaver de rémunérations démesurées, j’hésite entre révolte et honte.

Je suis comme tout le monde. Je n’accorde plus aucun crédit au pouvoir. Aucun crédit aux figures politiques des gouvernements précédent ou en place. Aucun crédit à leurs discours. Et je vois moi aussi la solidarité s’étioler peu à peu au profit d’un logique renfermement sur soi. Je ne donne même plus rien aux mendiants dans la rue ou dans le métro. Même plus le temps d’un mot pour un chanteur, d’un sourire pour un vieux punk sur le retour ou d’un coup de pied pour une roumaine. Les temps sont durs. Et je les subis. Comme tout le monde. Comme vous.

Mais tout aussi moroses soient les temps actuels, toute aussi moribonde soit la société, tout aussi problématique soit la situation, toute aussi pitoyable soit la politique au pouvoir, toutes aussi ridicules soient les lois, toute aussi étouffante soit la pression fiscale… jamais je ne cèderai à la stupidité et à l’abrutissement. Jamais je ne cèderai à la haine. Jamais je ne cèderai à l’exclusion. Jamais je ne cèderai à une attitude pitoyable et condamnable.

imageCertes. On sait ce que valent les sondages. On sait quel crédit leur donner. Mais il n’empêche. Selon un récent sondage du Parisien, sorti aujourd’hui même, plus d’un électeur sur quatre compte voter Front National aux prochaines élections régionales, prévues début décembre. Ils seraient même un sur trois chez les étudiants.

J’ai honte.

Les leçons d’Histoire ne vous ont pas servies. Alors que le comportement de leurs élus municipaux nous ramènent à la période la plus sombre du siècle dernier, alors que les différents procès et mises en examen prouvent que ses dirigeants ont autant de morale et d’intégrité que les autres partis, alors que le verrouillage de sa communication nous ramène à une ville que l’on aimerait tant avoir seulement connue pour ses pastilles, ses eaux ou ses cures thermales,  comment une personne sur quatre, et un étudiant sur trois, peuvent à ce point être dénués de réflexion, d’intelligence et de moralité ?

J’ai honte.

Honte que la Terre des droits de l’Homme ne veuille plus rien dire. Honte pour Voltaire. Honte pour Diderot. Honte pour Montesquieu. Honte pour Rousseau. Les philosophes des lumières sont définitivement éteints par l’ignorance et la stupidité, par la haine et l’exclusion.

imageParce que je continuerai encore à tendre la main à quelqu’un qui a fui son pays à cause de la guerre. Parce que mon nom est là pour me rappeler qu’à une époque, mes ancêtres ont également fui la misère pour trouver une parcelle de bonheur en France. Et qu’il y a eu quelqu’un pour les accueillir. Pour les accepter. Pour les intégrer.
Parce que notre richesse culturelle est aujourd’hui la somme de toutes ces rencontres, de tous ces mélanges, de tous ces peuples.

Parce que je ne comprends pas qu’aujourd’hui, avec toute la richesse que peut offrir Internet, toutes les découvertes que l’on puisse y faire, toute la beauté que l’on puisse y découvrir, subsistent encore en masses quelques crétins décérébrés pour continuer de croire, au sens premier, que « l’enfer, c’est les autres ». Alors que par nos réactions, nous créons nous-même notre propre enfer.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Grimm_jowww le 27/09/2015 à 13:00

 

1

avatar

Inscrit le 08/01/2012

Voir le profil

Merci pour ce texte. Je ne vaux pas tripette en géopolitique, mais je suis pas loin de penser que si les réfugiés libyens fuient leur pays, c'est aussi parce que Sarko (fils de réfugié hongrois me semble-t-il) est allé foutre la merde chez eux. Donc la France a une responsabilité au moins sur ce dossier là.

Sinon j'adhère totalement pour le reste.

598 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 27/09/2015 à 13:01

 

2

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Que le FN monte, de mon côté, ca ne me fait ni chaud ni froid. On a vu ce que ca pouvait donner en Autriche, où ils ont été au pouvoir : ca n'a absolument rien changé. Rien. Ils ne sont ni meilleurs ni pire que les autres grands partis. Ils font exactement les mêmes conneries. Il n'y a qu'une personne qui ne sorte pas du même moule (et qui ne fait donc pas partie des 3 grands partis (UMPS et FN)) qui pourrait potentiellement changer.
Et Voltaire, contrairement à ce qu'on nous apprend à l'école, ne dépareillerait pas au milieu de la classe politique d'aujourd'hui... Il avait des bons côtés de gros enfoiré de base.

1227 Commentaires de news

Ecrit par Malaria le 27/09/2015 à 13:04

 

3

avatar

Inscrit le 01/05/2009

Voir le profil

Est-ce que la majorité des gens qui votent FN adhèrent vraiment aux idées du FN ?
Je ne pense pas. Pour moi c'est plus un vote contestataire, « anti système » comme on dit. S'ils sont élus ça fera un beau bordel. Ça pourrait être un peu équivalent a une révolution en fait : violent et incertain sur le moment, mais le pays en ressortira meilleur une fois la crise (et les haineux) passés.
Un électrochoc si vous préférez.

J'avoue que je me pose aussi des questions. Faire la révolution oui, mais aucun leader ou groupe derrière qui se battre ne s'est dégagé.
Par exemple j'aime beaucoup l'idée de la 6ème république telle que formulée par le front de gauche, mais pourquoi intégrer ça avec le reste de leur programme ? Pourquoi ne pas faire une liste apolitique dédiée uniquement à la refonte de nos institutions, derrière laquelle tout le monde pourrait se rassembler et qui aurait donc une chance de se réaliser un jour ?

Une chose est sûre, ce n'est pas en continuant de voter pour un des deux partis en place ou en s'abstenant que quelque chose changera. Donc donner un gros coup de pied dans la fourmilière en votant FN, quitte à s'opposer par la suite bec et ongle à certaines des politiques qu'ils tenteront de mettre en place, c'est un plan qui ne me parait pas forcément plus foireux que le statu quo.

Vous me direz, pourquoi le FN alors qu'il y a d'autres partis anti-système bien plus fréquentables ? Et bien parce que, malheureusement, ce sont eux qui ont le plus de chance de gagner des élections. Et dans le système actuel on sait bien qu'on a aucun vrai contre pouvoir quand on est minoritaire.

Voilà pour l'exemple d'une opinion plus contrastée d'un « jeune ».
Par contre, aucune idée sur le fait que je sois représentatif ou pas.

300 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 27/09/2015 à 13:09

 

4

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Malaria

S'ils sont élus ça fera un beau bordel. Ça pourrait être un peu équivalent a une révolution en fait : violent et incertain sur le moment, mais le pays en ressortira meilleur une fois la crise (et les haineux) passés.
Un électrochoc si vous préférez.
Ca fera surtout l'effet d'un pétard mouillé, puisqu'absolument rien ne changera. Exactement comme en Autriche.

1227 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 27/09/2015 à 13:11

 

5

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

edito
Pas grand chose à rajouter smiley 9
Si ce n'est que la stratégie "d'abétisage" mise en place depuis plusieurs générations semble fonctionner à merveille: Diviser pour mieux régner, telle est la pensée maîtresse.

4041 Commentaires de news

Ecrit par Malaria le 27/09/2015 à 13:15

 

6

avatar

Inscrit le 01/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Patch

Ca fera surtout l'effet d'un pétard mouillé, puisqu'absolument rien ne changera. Exactement comme en Autriche.

Il ne faut bien sûr pas s'attendre a des effets bénéfiques immédiats, mais plutôt à long terme.
Espérer par exemple que le reste de la classe politique se remette enfin sérieusement en question et que de nouvelles têtes apparaissent.

300 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 27/09/2015 à 13:21

 

7

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Je suis comme Cédric, je n'attends plus rien de la classe politique. Il faudrait que ca soit un petit parti qui sorte du lot, sinon rien ne changera, puisque pour être à la tête des gros partis faut être comme ceux actuellement en place.

1227 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 27/09/2015 à 14:11

 

8

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

bel édito ... rien à ajouter :)

489 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 27/09/2015 à 15:26

 

9

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

peu etre rajouter ... Morano !! J ai honte desole mais quand je lis sa derniere connerie :



la France, un pays "de race blanche"[/url]
La déclaration de l'eurodéputée Les Républicains a suscité la stupéfaction sur le plateau de France 2 et l'indignation des internautes, samedi soir.

546 Commentaires de news

Ecrit par èFBéBéèF le 27/09/2015 à 16:20

 

10

avatar

Inscrit le 22/01/2013

Voir le profil

Le FN n'est ni un problème, ni une solution.

Pas une solution car le Fn suivrait la même trajectoire que Syriza en Grèce. Marine Le Pen veut juste le pouvoir, ce n'est pas une personne qui a une réelle idéologie.

Je suis intimement persuadé que le FN au pouvoir ne ferait rien d'autre que ce que fait le PS et l'UMP sur le plan économique.

Le FN n'est pas un problème. On ne peut que se rouler par terre quand on entend le cercle médiatique parisien crier au fascisme, au nazisme...

Tout ce qui est outrancier est insignifiant, n'est-ce pas ?

Le FN est juste un attrape-gogo pour cacher ce "faschisme mou" bien réel qu'est devenu l'union européenne.

Ce qui s'est passé en Grèce montre bien que nous ne sommes déjà plus en démocratie. Junker a bien dit lors de l'arrivée de Syriza au pouvoir "il ne peut y avoir de démocratie contre les traités européens".

Donc qu'on n'arrête de crier au loup avec le FN : nous ne sommes déjà plus en démocratie.

Oh, nous ne sommes pas sous une dictature violente, un fascisme hitlérien, etc.

Ca pourrait être pire...

Non, c'est plus subtil que ça, le fascisme mou, concept qui sied à merveille à l'UE.

Bien évidemment que le chômage ne baissera pas, puisque c'est dans l'intérêt de nos dirigeants d'avoir une masse effrayée par le chômage et donc malléable à souhait, prête à tout accepter, à renoncer à tous ses droits sociaux : on casse le code du travail (qui peut croire qu'on "négocie" avec son patron quand le chômage est 10 %), on veut supprimer le statut des fonctionnaires, défoncer le smic (il est trop élevé paraît-il), augmenter le temps de travail... en nous faisant miroiter que c'est juste le temps de la crise... qui dure depuis 40 ans...

Bref, dans tout ça le FN rien à foutre... ce n'est pas lui qui veut renvoyer le salarié à son état du 19ème siècle.

La vérité c'est que lorsqu'il y avait la menace soviétique, le salarié était fort : les pays occidentaux préférant donner des avantages à la populace pour ne pas qu'elle se tourne vers le bolchévisme.

Maintenant que cette menace n'existe plus, les néolibéraux se lâchent et veulent à nouveau reprendre les avantages donnés.

Le FN est dans tout ça un épiphénomène.

Pour les prochaines élections, peu importe que le FN soit au second tour. HOrs de question que je vote UMP/PS pour "contrer le FN".

Si le chômage était à 4 %, on ne parlerait même plus du FN.

188 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 27/09/2015 à 16:40

 

11

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ouais c'est pas faux...

Bon dimanche !

3784 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 27/09/2015 à 16:57

 

12

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Un petit côté "souviens-toi de ce 5 de novembre".

Je suis d'accord avec ce qui est dit, le FN n'est pas inquiétant pas en lui même, même s'il devient le parti dirigeant du pays, le fn ne sera pas un problème probablement.

Je m'inquiète plutôt de l'état de pensée des gens, ce qu'ils abandonnent en pensant voter pour "le parti sauveur". Ce morceau de dignité et de respect pour le genre humain dont ils se débarrassent gaiement pour peu qu'on leur promette des lendemains heureux et tant pis pour "les autres".

Si le Fn était élu, ce ne serait pas "le nouveau gouvernement en place" qui m'inquiéterait vraiment donc mais plutôt le 51% des votants qui auront embrassé l'idée de lâcher aux lions des minorités ou des peuples différents pour leur profit personnel.

Et quand l'arnaque tombera, que le FNUMPS sera dévoilé au grand jour pour eux aussi, j'ai peur quand je pense à ce que fera ce 51% minimum, qui ils essaieront d'élever à leur place. Un descendent de robespierre ou adolf hitler ? Qui sera leur nouveau héros ?

Edit : Je repensais sinon à une partie de l'édito qui se veut piquante envers nos jeunes. Un des arguments du FN/Melenchon et de certains économistes sur l'Origine avec un grand O de la dette est une loi de 1973 nous privant de la souveraineté de la monnaie de notre pays et nous obligeant à devoir nos dettes à des banques privées. Du coup le discours sur les vilains jeunes qui ne se révoltent pas comme "nous les héros de 68", j'aurais tendance à dire "On a fait quoi en 73 ?".

Je sais que l'impact de cette loi sur la crise courante est débattable, mais ça n'empêche que c'est quand même gros voire énorme, de venir se plaindre de l'inaction des jeunes, même pour toi Cedric, quand la situation dans laquelle ils ont grandi ou grandissent dépend directement du laxisme de leurs foutus parents. smiley 48

2485 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 27/09/2015 à 20:39

 

13

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Ça me fait mal au cul de lire l'accord sur les idées du début de l'édito qui sont les propagandes du fn. Je pense que dans la bouche de marine cela ne passerait pas aussi facilement. Après je ne connais que très peu ce 'programme' qui ne m'intéresse pas.

Sur les jeunes... La jeunesse est foutue tout ça ça date de Platon.

Bref ce qui m'embête le plus c'est d'entendre des proches pourtant cultivés approuver ces conneries.

Et pour le fn le programme économique est où?
Sortir de l'Europe.... Chapeau parce la des patates on a pas fini d'en bouffer, avec de la chance.
smiley 9

4331 Commentaires de news

Ecrit par èFBéBéèF le 27/09/2015 à 21:59

 

14

avatar

Inscrit le 22/01/2013

Voir le profil

Deux points :

- ce ne sont pas les 51 % qui voteront "mal" qui sont à blâmer, mais ceux qui les auront pousser à de telles extrémités. Et puis franchement, voter Macron pour éviter Le Pen ? Le plus dangereux n'est pas celui que l'on croit.

- "si on sort de l'euro/l'Europe, on est mort".
Ah bon ? Pourquoi ?
Vit-on mieux maintenant qu'avant l'euro ? Y-a-t-il moins de guerre (Kosovo, Ukraine, Yougoslavie)? Moins de pauvres ?
Pourquoi la Suisse pourrait-elle vivre hors de l'UE et pas la 6ème puissance économique du monde ?
Mais l'UE est morte si la France la quitte, elle a autant sinon plus à craindre, l'UE, d'un départ de la France.
Bien sûr, il n'y aurait pas que des avantages (avant tu ailles chercher sur google les arguments classiques des habituels ayatollahs de l'UE). Ce qui importe, c'est de voir le bilan avantages/inconvénients.

Ce qui m'éclate, c'est d'entendre dire que la religion est de moins en moins présente en Europe... alors que non, elle est toujours présente : notre nouvelle religion, c'est l'UE.
L'UE, c'est la paix, la prospérité, la fraternité...
Et comme toute religion, on blasphème si on ose la remettre en cause, on est excommunié.

Comme Cédric j'ai honte : honte de voir les peuples qui se font dépouiller de leurs acquis, et qui remercient tout de même le dieu UE de la prospérité, de la paix et de la fraternité qu'elle leur offre. On appelle ça le Syndrome de Stockholm.

188 Commentaires de news

Ecrit par LeBen le 27/09/2015 à 22:12

 

15

avatar

Inscrit le 12/01/2010

Voir le profil

C'est bien beau de faire passer la jeunesse pour une entité amorphe mais c'est pas elle qui a conduit le pays dans cette situation...

Les vieux chnoques devraient enlever leurs œillères smiley 18

468 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 28/09/2015 à 00:22

 

16

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par èFBéBéèF

Deux points :

- ce ne sont pas les 51 % qui voteront "mal" qui sont à blâmer, mais ceux qui les auront pousser à de telles extrémités. Et puis franchement, voter Macron pour éviter Le Pen ? Le plus dangereux n'est pas celui que l'on croit.

Ah sisi ils sont à blâmer, totalement. Ils sont à blâmer parce qu'ils répètent et ignorent de quoi ils parlent. Ils sont à blâmer parce qu'ils ne doutent pas et suivent le courant le plus facile, généralement celui qui parle le plus fort et dont les médias font le plus écho. Ils sont en partie responsables, on l'est tous.

Les jeunes qui se laissent faire, les parents qui ont laissé faire, les politiques qui nous ont mis dans cette situation en se laissant faire également. Chacun sa responsabilité.

Pour le chapitre superdémago sur l'UE. Elle n'est qu'un symptôme d'une lutte poussée contre le communisme. Toute cette histoire et cette crise repose entièrement sur la peur des riches d'être confrontés à une colère populaire, la peur des politiques de perdre leurs chances de rester au pouvoir dans les années 50-90. Et Mai 68 dont on est si fier est la première manif' stimulée par et contre le gouvernement en place.

2485 Commentaires de news

Ecrit par Tyr le 28/09/2015 à 01:23

 

17

avatar

Inscrit le 19/04/2012

Voir le profil

J'adore ton humour Cédric.

Tu as honte. Mais tu as voté pour ceux qui sont en place et qui sont plus fascistes et nazis que jamais. Liberté d'expression passée à pas loin de zéro, des humoristes au tribunal, et maintenant j'ai entendu des radios se plaindre que notre bon gouvernement voulait contrôler la musique et ce qui passe sur les ondes.
Mais ce sont ceux d'en face les méchants.

Tu as honte de la jeunesse qui n'est plus capable de se révolter comme en 68. Celle là, elle est encore meilleure. Déjà parce que les fafs du gouvernement (faf pour french american foundation, aussi) sont nos bons soixante-huitards qui ont eu ce qu'ils voulaient. Grâce à l'appui et aux fonds de la CIA, aussi. Mais c'est un détail, sans doute.
Récemment il y a eu en France toute une jeunesse et une partie de la population qui a voulu bouger. Ça s'est appelé la manif pour tous et tu étais contre. Le gouvernement aussi, qui a procédé à des rafles, des arrestations arbitraires, des PV pour n'importe quoi et une désinformation totale. Mais tu n'étais pas encore Charlie à ce moment là, donc on te pardonne.

Tu as honte, mais tu as raison d'avoir honte quand la perte de ton pouvoir d'achat est dû à ton choix de l'union européenne, non démocratique et totalitaire dans son essence même (contrairement à ce que dit le pauvre troll du dessus qui ne comprend rien à rien).
Ça pourrait juste être un impôt sur la connerie, si ceux qui étaient contre n'avaient aussi à en souffrir.

Tu as peur du retour de Vichy, en oubliant (ou en ignorant) que nombre de ses dirigeants étaient de gauche, de bons socialistes eux aussi. Et que le pays était sous occupation allemande, grâce à qui, qui avait déclaré la guerre? N'aurais-tu pas voté pour eux, pour lutter contre "l'extrême drouate"?

1112 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 28/09/2015 à 08:07

 

18

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Tyr

J'adore ton humour Cédric.

Tu as honte. Mais tu as voté pour ceux qui sont en place et qui sont plus fascistes et nazis que jamais.
Qui te dit que j'ai voté pour eux ?

Et d'autre part, oui, à choisir, je voterai mille fois pour un Hollande ou même un Sarkozy qu'une ou un Le Pen. Clairement.

C'est là aussi tout le sujet de cet édito : toute aussi lamentable soit la situation et tout aussi lamentables soient les gens qui nous y ont menés, je préfère encore cette merde à celle de l'extrême-droite.

Tu peux dénoncer tout ce que tu veux du gouvernement actuel ou passé, tu peux partir dans de grands délires d'Europe totalitaire et où les gens sont privés de liberté, d'une France "fasciste ou nazie", quoi qu'il arrive, je préfère encore cette merde à celle de l'extrême-droite.

Tous nos malheurs, toute notre haine du quotidien, tout notre mal-être ne pourra jamais justifier de s'avilir à soutenir la cause du rejet, de l'exclusion, du racisme, de la haine, de la théorie de la suprématie blanche.

6671 Commentaires de news

Ecrit par t-la le 28/09/2015 à 09:30

 

19

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Et je vois moi aussi la solidarité s’étioler peu à peu au profit d’un logique renfermement sur soi.

Je suis à la Croix Rouge depuis un certains nombre d'années maintenant, et quand je regarde autour de moi, je vois les diverses associations toujours aussi mobilisées et toujours pleines de volontaires.
Il suffit juste de regarder au bon endroit.

1418 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 28/09/2015 à 09:35

 

20

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini



la cause du rejet, de l'exclusion, du racisme, de la haine, de la théorie de la suprématie blanche.

Dis moi, ils ont l'air super tes tractes du FN. smiley 13

1431 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26128-haine-exclusion-racisme-violence-sondage-front-national