L'ONU publie un rapport complètement pourri sur la cyberviolence contre les femmes

 

Publié le Samedi 10 octobre 2015 à 10:20:00 par Cedric Gasperini

 

L'ONU publie un rapport complètement pourri sur la cyberviolence contre les femmes

Et les mecs ont été payé combien pour écrire ça ?

A la base, ça part d'un bon sentiment. D'une action louable. Bref, d'une volonté de faire évoluer les choses dans le bon sens. L'idée est louable. Le fond est bon. La forme, elle, discrédite totalement l'ensemble...

L'ONU a publié un rapport sur la Cyberviolence à l'encontre des femmes et des filles. 

C'est clair. De nombreuses femmes sont régulièrement prises à partie, voire harcelées, par quelques débiles mous du bulbe qui n'ont toujours pas réussi à franchir le fossé qui sépare le Paléolithique de notre époque. 

L'idée est noble, disais-je, puisque le rapport voulait pousser les gouvernements à se pencher sur le problème et aider le sexe féminin à trouver une place plus sûre et sereine sur la toile : promouvoir les actions anti-cyber VAWG (Violence Against Women and Girls), éduquer les internautes, protéger les femmes, et les aider également à devenir des cyber-entrepreneuses en soutenant leurs projets.

Le seul souci, c'est que pour dénoncer la violence dont sont victimes les femmes, le rapport s'appuie sur des études complètement loufoques et qui ont depuis longtemps été dénoncées comme farfelues, dans le meilleur des cas, ou complètement connes pour d'autres.

Ainsi, le rapport cite une "récente étude qui montre que les jeux vidéo transforment les enfants, principalement les garçons, en "tueurs de zombies virtuels" violents". Cette "récente étude" dont le rapport parle s'intitule "Programmed to kill" et, pour vous situer le niveau, explique que les Pokémons transforment les enfants en tueurs à partir de 2 ou 3 ans, ou encore que les joueurs de Donjons et Dragons se transforment en satanistes, tandis que le jeu de plateau Risk booste les vélléités guerrières et l'esprit xénophobe des jeunes.
Bien entendu, cette étude a rapidement été dénoncée comme complètement débile, faite par des débiles, pour des débiles.
Une autre étude sur laquelle s'appuie ce rapport de l'ONU est "The Mark of the Beast: America’s Children Are in Mortal Danger" écrit en 2000 (une source vieille de 15 ans, pas mal...) elle-aussi depuis longtemps tombées dans le tiroir des "conneries anti-jeux vidéo" et qui expliquait à quel point les jeux vidéo sont aussi dangereux que les drogues et qu'ils sont une menace pour toute la nouvelle génération.

Aussitôt publié, aussitôt critiqué, aussitôt retiré : le rapport de l'ONU partait sans doute d'un bon sentiment, mais se ridiculise dans sa forme et ses sources. 

Sarah Parkes, l'une des responsables communication à l'ONU, a assuré que le rapport allait être revu, corrigé, et remis en ligne dans quelques semaines. 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 10/10/2015 à 10:45

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Sarah Parkes, l'une des responsables communication à l'ONU, a assuré que le rapport allait être revu, corrigé, et remis en ligne dans quelques semaines
Je me demande combien elle a été payé pour cette connerie !!!

2843 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 10/10/2015 à 11:24

 

2

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Des barres !!!

Ca sent encore le rapport écrit à la va vite uniquement pour toucher les sous.
Les branleurs et les rapports pouraves, c'est pas rare à l'ONU. Ca me rappelle ce petit livre "Cambodge : 1992-1996" de Gilberte Deboisvieux (avocate au barreau de Paris qui a travaillé de nombreuses années pour l'ONU) et qui décrit dans certains passages l'incompétence et le "je m'en foutisme" de ces "collaborateurs" sensés rédiger des rapports pour l'ONU et qui sont là uniquement pour la gamelle et non pour la cause.

1430 Commentaires de news

Ecrit par pluton-x le 10/10/2015 à 12:44

 

3

avatar

Inscrit le 18/09/2009

Voir le profil

D'autre truc consternant à propos de ce rapport :
- Demande à ce que les sites et non les commentateurs sont tenus responsable des propos posté.
- Demande à ce que les gouvernements de contrôler les sites internet et de fermer ceux qui ne respecte pas le premier point.
- les pays islamistes ont soutenu ce rapport en ajoutant la lutte contre le blasphème.
- Sarkeesian (si vous savez celle qui passe son temps à dire que les jeux vidéo sont sexistes/misogynes/racistes et rendent les gens sexistes/misogynes/racistes) qui vient parler et considère que la traiter de nulle et de menteuse est du harcèlement (alors qu'elle a prétendu qu'un des objectif de Hitman était de tuer des stripteaseuses et de trimballer leur corps un peu partout).
- En plus de l'étude une très grosse part des réferences sont des auto-citation, des lien 404, et d'étude du même acabit que celle dont Cédric parle.

565 Commentaires de news

Ecrit par Djaron le 10/10/2015 à 19:59

 

4

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

c'est dans le genre du député qui disait de rule of rose que c'etait un simulateur de tortures pédophiles sur fond de nazisme ordinaire (avant meme la release du jeu), ou que minecraft promeut la violence envers les femmes

bref du bon SJW feminhysterique que je les aime

1645 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26272-onu-cybercriminalite-harcelement-femmes-dangers-rapport