L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 11 octobre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

A court d'idées

imageUne fois n’est pas coutume, on est hier. Enfin, on est aujourd’hui pour moi, mais on est hier pour vous. Même si vous êtes aujourd’hui, pas de souci, pas la peine de vérifier la date et le jour sur votre calendrier. Non, je veux dire, moi, là, de suite, je suis hier.
Rien à voir non plus avec les 30 ans du film Retour vers le Futur. Je suis loin d’être le Marty McFly de la presse vidéoludique. D’abord parce que je ne sais pas jouer de la guitare et ensuite parce que la dernière fois que je suis monté sur un skateboard, j’ai renversé une vieille, un landau et percuté deux chiens. Bilan, 16 morts et 429 blessés. Tiens, d’ailleurs, ça m’a donné envie de me retaper la trilogie de films, tout ça. Mais bon.

Non, quand je veux dire que je suis hier et vous demain, je veux dire que moi je suis hier par rapport à vous, et vous êtes demain par rapport à moi. Autrement dit, c’est samedi que j’écris cet Edito qui paraîtra dimanche. D’habitude, j’avoue que j’écris le dimanche matin. Parce que je n’ai pas forcément le temps les autres jours de la semaine. Ni forcément les idées non plus. Elles me viennent généralement une fois devant mon écran et après avoir demandé à ma chère et tendre épouse si elle peut m’aiguiller sur un thème pour mon édito. Elle est gentille. Elle me donne très souvent plein d’idées. Je suis un sale con, je n’en suis jamais aucune.

Mais bref. Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller faire une balade en VTT avec des potes, histoire de me viander dans les bois, violer de manière totalement involontaire un bosquet d’arbustes, et pourquoi pas rentrer par erreur dans une horde de sangliers hargneux, juste après avoir écrasé trois marcassins en essayant d’éviter une flaque de boue pour ne pas salir mes pneus.
Donc, comme je ne suis pas là demain matin pour moi, ce matin pour vous, j’écris maintenant pour moi, hier pour vous.

C’est clair, non ? Faites un effort, aussi, merde.

imageSauf que samedi, ce n’est pas dimanche. Oui, c’est une évidence, on est d’accord. Mais c’est surtout une figure de style pour expliquer que si le dimanche, j’arrive généralement à trouver l’inspiration pour un édito, là, samedi, j’ai plus de mal. Est-ce parce que la pression d’une imminente publication me retourne efficacement le ciboulot, ou parce que les vapeurs alcooliques de la murge du samedi soir m’inspirent plus volontiers ? Aucune idée. C’est peut-être un peu des deux. La murge du samedi soir doit être plus inspirante que la murge du vendredi soir. Mais toujours est-il que là, de suite, je sèche.

C’est une autre figure de style. Quand je dis que je sèche, je ne suis pas comme un con debout sur le séchoir avec 259 pinces à linge pour me faire tenir en l’air. Je ne suis pas non plus à poil sur ma serviette de plage, allongé dans mon jardin. D’ailleurs, je me demande si on appelle toujours ça une serviette de plage ou si ça devient une serviette de jardin. Mais bref. Quand je dis que je sèche, c’est que je n’arrive pas à trouver de sujet pour mon édito.

« Comme d’habitude, de toute manière, t’es qu’un con et un emmerdeur, et je te hais, j’aurais dû écouter ma mère et ne pas t’épouser » me dirait ma femme qui m’aime plus que tout et que je gonfle régulièrement en lui demandant de m’aider à trouver un sujet.
Et quand je dis « régulièrement », c’est à peu près toutes les semaines.
Et quand je dis qu’elle aurait dû écouter sa mère, en fait, ce serait plutôt ses sœurs qui lui ont expliqué en long en large et en travers que j’étais un sale type et qu’elle allait être malheureuse avec moi. Ce qu’elle est sans doute. Enfin parait que je suis un bon coup. Enfin c’est ce que dis la voisine. Du coup, elle reste avec moi. Ma femme, pas la voisine.

Bref. Je n’ai pas de sujet pour l’édito.

imageAlors je pourrais parler de mon anniversaire mardi prochain, et le fait que je n’ai pas reçu le moindre cadeau de votre part, pour l’instant. Bande d’enculés. Je pensais que vous m’aimiez autant que je vous déteste, mais apparemment, j’ai carrément de la marge.
Je pourrais parler de l’été indien. Qu’on va bien finir par scalper une bonne fois pour toutes, histoire de ressortir les anoraks. Je pourrais même parler des anoraks. Un terme qui ne se dit plus au profit de « blouson ». Je pourrais du coup parler des expressions ou mots qu’on ne dit plus. Genre « rembobiner ». On ne rembobine plus, de nos jours. Moi j’ai passé ma jeunesse à rembobiner. Et à enregistrer la radio sur cassettes. D’ailleurs, grosso modo, les mots « cassette » et « rembobiner » sont antédiluviens et surannés. Comme les mots « antédiluvien » et « suranné », d’ailleurs. Suranné est un mot antédiluvien alors que l’utilisation du mot antédiluvien est carrément suranné. En plus, ils sont chiants à écrire. On a tendance à mettre anti au lieu d’anté, et deux r un seul n quand c’est l’inverse.
Je pourrais du coup parler de l’écriture et de l’orthographe, de plus en plus catastrophique chez les nouvelles générations. Mais ça, ça a déjà été fait. Alors je parlerai du fait que je me répète, ce qui est le propre des personnes âgées. Je parlerais de mon âge. Et on reviendrait sur mon anniversaire. La boucle serait bouclée. Pourquoi vous ne m’avez pas envoyé de cadeau, salopards ?

Bon, avec tout ça, je n’ai toujours pas trouvé de sujet pour cet édito. Tiens, allez, je vais écrire tout ce qui me passe par la tête.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 11/10/2015 à 13:10

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Pourquoi vous ne m’avez pas envoyé de cadeau, salopards ?
Par peur que tu réalises d'avoir pris une année de plus à la réception de nos cadeaux smiley 32

Par la même, j'avoue ne pas avoir revu depuis longtemps maintenant la trilogie de Retour vers le Futur, que tu m'as aussi donné envie de revoir.

4041 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 11/10/2015 à 14:19

 

2

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

cadeau envoye ! smiley 20
GamAlive
10 Grande rue
78350 Les Loges en Josas

deductible des impots ? smiley 13

546 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 11/10/2015 à 14:43

 

3

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

je n’ai pas reçu le moindre cadeau de votre part, pour l’instant.
Les strip-teasers arrivent mardi, comme prévu.
C'est ta charmante femme qui m'a dit que ça te ferais vachement plaisir. Amuses toi bien, j'ai payé pour "the full monty" smiley 49

1132 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 11/10/2015 à 17:46

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

ta vision de la mécanique temporelle est digne de Star Trek smiley 50

merci pour le fou rire smiley 20

4489 Commentaires de news

Ecrit par Karim-DZ le 12/10/2015 à 11:11

 

5

avatar

Inscrit le 14/06/2012

Voir le profil

Je suis un sale con

Pourquoi n'ai-je retenu que ça de l'article smiley 8

354 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26277-edito-idees-inspiration-antediluvien-suranne-rembobiner