L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 25 octobre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

La lie de l'humanité

image«  Dis, papa, je pourrais avoir une perche pour téléphone ? »
Voilà la question que ma fille aînée, Zoé, 10 ans, a osé me poser pas plus tard qu’hier. Alors forcément, hein, ne pouvant laisser cet affront impuni, je lui ai collé une mornifle. Une grande baffe dans sa gueule. Sous le regard effaré de ma femme et l’incompréhension totale de ma fille qui se tenait la joue et me demandait, les lèvres tremblantes, ce qu’elle avait dit de mal.
Rhaaaaaa. Faut tout expliquer, bon sang.

Hier, nous sommes allés au Musée de l’Homme. Sur le coup, ça nous a paru une bonne idée. Il a rouvert il y a une semaine environ, c’était l’occasion de s’y replonger et de se rendre compte que l’argent public est, pour une fois, bien dépensé. En effet, un peu de culture, ça ne peut faire de mal à personne. Et puis, allez au musée, il y a plus con comme passe-temps. Mieux : quand on habite près de Paris, c’est un crime de ne pas y faire un tour de temps en temps. Et puis le Musée de l’Homme… L’un des plus célèbres et réputé musée de France qui fait peau neuve !

Bon. En fait, c’est de la merde.

imageSi, si. Le Musée de l’Homme version moderne est l’exemple type de la vanité des éminences culturelles de notre époque. Le Musée de l’Homme, c’est un lieu pour définir ce qu’est l’Homme, laissé aux mains de galeristes d’art moderne. Mal pensé, mal expliqué, mal géré, mal positionné. Avec tout un tas de conneries inutiles rajoutées çà et là pour faire du volume. Il y avait une foule monde dingue, sans restriction de nombre, entassée, histoire d’être jeté dans une cohue insupportable d’enfants braillards et de petits vieux détestables qui piétinent devant chaque œuvre, s’y arrêtant pendant des heures juste pour vous emmerder et vous empêcher de les voir. Les lieux sont exigus, mal disposés, avec une mention spéciale pour cette alcôve présentant quelques restes humains dont les fiches explicatives sont illisibles puisqu’ils ont cru bon de coller plein de petits dessins artistiques sur les vitrines…
Ajoutez également qu’il manque énormément d’œuvres, que certaines fiches sont mal placées et surtout, que le musée n’a finalement ni queue ni tête. Allez expliquer à vos gamins le pourquoi du comment de cette reconstitution de moitié d’éléphant crevé et éviscéré au milieu d’une tête d’australopithèque et d’un bus indien.

Alors certes. Le Musée commence maladroitement par présenter l’évolution de l’Homme, puis sa pluralité physique et linguistique. Ok. Ça on ne peut cautionner. C’est utile. Voire primordial. Et puis ça permet d’expliquer à ses enfants, sous le regard ébahi et affolé des passants, que l’Homme, quelle que soit sa couleur de peau, ben il saigne pareil quand on lui ouvre le ventre avec un crochet de boucher. Et de rajouter qu’en fait, il y a beau avoir des milliers de langues, le cri de douleur est universel.

imageSauf que par la suite, le musée se perd dans des présentations succinctes d’un habitat, d’outils, d’animaux empaillés, d’anatomie, ou je ne sais quoi d’autre. Voire même de pochettes de smartphones. Pour vous dire à quel point c’est mal foutu et mal expliqué, un gamin a quand même demandé à ses parents si les hommes préhistoriques avaient eux aussi des téléphones portables…

Bref. Peu de choses à voir, mal disposées, mal exposées, mal expliquées, le tout avec des visiteurs qu’on aimerait voir empalés par une sagaie d’Homme de Néandertal. Tout le monde veut faire sa petite photo d’un crâne d’Homo Erectus, d’un cheval de Przewalski empaillé ou d’une demi-yourte (du coup, ça fait une yourte allégée ?) avec son smartphone. Tout le monde veut son selfie avec un Néandertalien. On se retrouve donc avec des gens sans-gêne qui s’attardent pour un souvenir à la con qui ira grossir les rangs des photos de merde qu’ils croient bon de partager sur leur Twitter ou leur Facebook.

Et bien sûr, on ne compte plus les perches à selfie, véritable honte à l’intelligence humaine. Instrument diabolique de l’idiotie humaine.

imageAutrefois, on prenait une photo. Simplement. Un souvenir fugace et poignant d’un joli paysage, d’un beau monument. Pour le plaisir, on faisait parfois poser sa famille histoire de laisser un « nous étions là » à feuilleter sur les albums bien des années plus tard. Il y avait surtout une seule personne qui en prenait. Pas toute la famille ducon avec leur téléphone de merde, histoire de multiplier les piétinements et les arrêts devant une vitrine.

Pire. Aujourd’hui, le culte de soi a pris le pas sur la beauté de l’horizon. Le véritable monument, la vraie œuvre, c’est soi. Ou du moins c’est ce que pense toute une génération d’ânes bâtés, persuadés qu’ils sont à ce point uniques et importants qu’ils doivent coller leur gueule sur toutes les photos, ruinant là un temple cambodgien, ici une Tour Eiffel, ou là encore des chutes d’eau monumentales. Ou dans le cas présent, une moitié d’éléphant dont les viscères s’éparpillent sur le sol (je vous dis que je n’ai toujours pas compris son intérêt).

Parce que l’Homme est censé avoir évolué et qu’il a désormais les bras trop courts pour se selfiser la gueule en grand angle, il a inventé la perche à selfie pour allonger ses membres antérieurs et, tel l’imbécile simiesque, se pavaner la tronche devant tous les décors et œuvres possibles.

Le selfie est la lie de l’humanité. La preuve de sa dégénérescence inéluctable et de sa dépendance affligeante aux technologies modernes qui glorifient son être. Or la majorité de nos concitoyens étant cons comme des perches à selfie, autant dire que leur glorification est ce qui pouvait arriver de pire au Monde.

A ce titre, je remercie Jean-Luc Lemoine, dont je suis allé voir l’excellent spectacle jeudi dernier, de m’avoir donné, via un de ses sketches, l’envie de vous parler de ce sujet dans mon édito. J’ai découvert d’ailleurs qu’il abordait de nombreux thèmes déjà évoqués dans ces colonnes, preuve que je suis peut-être un vieux con râleur, mais que je ne suis pas seul. La lutte continue. Ne baissons pas les armes.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par freyvane le 25/10/2015 à 12:10

 

1

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Ou c'est Jean-Luc Lemoine qui te repique des idées en lisant tes editos smiley 7

1430 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 25/10/2015 à 12:29

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Il est loin le temps du trépied, du bon vieux réflexe et des 5 secondes pour la photos...
Maintenant, c'est des perches à la con, des smartphones qui font des photos d'une qualité de merde (mon Z3 avec ses 20 Mbpx se fait détruire par mon a200 et ses, seulement, 10 mbpx...)...
Et j'en passe...

la prochaine fois, fais un pique nique, ça coûte moins cher, tu es à l'air libre et tu peux emmener ta 3DS pour finir ton Mario. :)

3776 Commentaires de news

Ecrit par XYZ972 le 25/10/2015 à 12:33

 

3

avatar

Inscrit le 01/05/2011

Voir le profil

En parlant de Lemoine, vous choisissez quoi entre une femme et un GPS pour vous aider à vous orienter en voiture?

432 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 25/10/2015 à 12:53

 

4

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Pire. Aujourd’hui, le culte de soi a pris le pas
Rien que ce bout de phrase explique mais aussi résume à merveille la plupart des problèmes indirectement soulevés dans beaucoup de tes éditos smiley 8

4041 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 25/10/2015 à 12:57

 

5

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Pire. Aujourd’hui, le culte de soi a pris le pas
Merci, Facebook et consort ?

3776 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 25/10/2015 à 13:23

 

6

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par Aces

Il est loin le temps du trépied, du bon vieux réflexe et des 5 secondes pour la photos...
Maintenant, c'est des perches à la con, des smartphones qui font des photos d'une qualité de merde (mon Z3 avec ses 20 Mbpx se fait détruire par mon a200 et ses, seulement, 10 mbpx...)...
Et j'en passe...

la prochaine fois, fais un pique nique, ça coûte moins cher, tu es à l'air libre et tu peux emmener ta 3DS pour finir ton Mario. :)
Ca c'est normal, l'électronique d'un smartphone dédiée à la photo est merdique. Et c'est l'électronique qui fait toute la différence, justement, bien avant le capteur.

Et les selfies, je n'ai jamais compris l'intérêt réel, hormi faire ressortir un narcissisme niais couplé à l'abrutisme de masse...

1227 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 25/10/2015 à 13:31

 

7

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Patch

Ca c'est normal, l'électronique d'un smartphone dédiée à la photo est merdique. Et c'est l'électronique qui fait toute la différence, justement, bien avant le capteur.

Et les selfies, je n'ai jamais compris l'intérêt réel, hormi faire ressortir un narcissisme niais couplé à l'abrutisme de masse...
Je sais tout ça mais j'ai des potes qui ont voulu me faire rire mais j'ai eu pitié d'eux...
Avec mon "vieux" a200 sans flash et tout manuel, ils ont pleuré. :)
Et je n'ai qu'un obj 10-78 d'origine. :)

Le selfie fait suite au narcissisme ambiant venant de faceboot, twitter et j'en passe...

3776 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 25/10/2015 à 13:59

 

8

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Toute une génération qui se prend en photo pour "exister" aussi. Vraiment l'impression que les gens de cette époque se perdent, qu'ils prennent des photos pour apparaître sur le réseau social qu'ils utilisent, pour dire à leur 400 amis inconnus anonymes qu'ils existent encore. Probablement parce qu'ils ne partagent plus leur vie de la même façon que par le passé. Des rapports humains plus froids, plus distants, cachés par de l'électronique.

Un énorme besoin d'être le centre de l'attention et hop, encore une photo de lâchée accompagnée d'une information qui sert de prétexte.

2480 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 25/10/2015 à 14:21

 

9

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par scudik

Toute une génération qui se prend en photo pour "exister" aussi. Vraiment l'impression que les gens de cette époque se perdent, qu'ils prennent des photos pour apparaître sur le réseau social qu'ils utilisent, pour dire à leur 400 amis inconnus anonymes qu'ils existent encore. Probablement parce qu'ils ne partagent plus leur vie de la même façon que par le passé. Des rapports humains plus froids, plus distants, cachés par de l'électronique.

Un énorme besoin d'être le centre de l'attention et hop, encore une photo de lâchée accompagnée d'une information qui sert de prétexte.
Exactement ça.
À l'époque du minitel, on se parlait à distance, vrai, mais on se voyait en vrai.
Aujourd'hui, tout à l'air superficiel.
Ok tu veux une photo, tu l'as, je ne te plait pas, va te faire foutre !
À l'époque c'était un truc comme ça : "Je ramène mon Dpaint, j'ai la dernière version et aussi Crazy Car 3 parce que je connais le mec qui a ffait le jeu.".
Aujourd'hui, je sais faire ça mais j'ai pas d'exemple parce que j'ai changé de PC...

bref, un vaste fumisterie !

3776 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 25/10/2015 à 15:51

 

10

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

(GG pour la yourte allégée...)

6233 Commentaires de news

Ecrit par SMachine le 25/10/2015 à 21:16

 

11

avatar

Inscrit le 26/08/2015

Voir le profil

Les selfies font plus de mort que les requins aujourd'hui.. the human downgrade..

Et pour ta fille Cedric, tu as eu la bonne réaction, la torgnole étant une solution quelque peut "boudée" de nos jours. Mais elle ne le comprendra certainement que quand tu sera reduit en cendres et que les smartphones flotteront devant leurs propriétaires rendant de ce fait l'utilisation d'une telle perche obsolète.

211 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26436-edito-perche-selfie-musee-de-l-homme-connerie-humaine