L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 1 novembre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Día de Muertos

imageAujourd’hui, dimanche 1er novembre. C’est la Toussaint. La « fête » des morts. Quoi que, pour notre civilisation occidentale, le mot « fête » est mal choisi. Personnellement, je ne vois pas ce qu’il y a de véritablement festif à voir le prix des chrysanthèmes et autres fleurs multiplié par deux ou trois juste pour ce jour, histoire de profiter des larmes et souvenirs des petits vieux. Car ne nous trompons pas : la Toussaint est affaire de troisième âge, finalement. Les jeunes, rarement touchés par des décès, n’y ont d’intérêt que les vacances scolaires ou les congés éventuels qui l’accompagnent. Voire le jour férié qui vient avec. Pas de bol, cette année, ça tombe un dimanche.

Personnellement, je n’ai jamais été à l’aise avec les cimetières et le suis encore moins avec les morts, tout aussi proches soient-ils et tout aussi doux soient mes souvenirs avec eux. Je ne m’attarde jamais devant une pierre tombale et c’est un sujet qui me dérange plus qu’autre chose. La faute à l’ambiance qui règne autour du décès, finalement, dans notre culture.

imageJ’avoue pour le coup avoir plus d’affinités avec la culture latine, voire les échos Nouvel-Orléanais donnés aux enterrements. J’adorerais passer mes vacances de la Toussaint au Mexique, finalement. Pouvoir participer au Día de Muertos. Danser, manger, rire autour des tombes. Célébrer dans la joie le souvenir. Et non pas fêter dans les larmes, la disparition et l’absence.

J’aimerais qu’à mon enterrement, le cercueil s’en aille sous des airs de Jazz Funeral. Qu’un buffet soit servi après une courte – mais rigolote – cérémonie. Qu’il dégénère en bataille de tartes à la crème. Qu’il soit suivi par une bataille d’impro. Qu’on mette les tonneaux en perce. Que chacun finisse chiffon, à vomir dans le caniveau. Bref, qu’on fête ma disparition comme j’aurai vécu mes apparitions : avec excès, irrespect et irrévérence. Qu’on se moque de la mort, en fin de compte. Qu’on la raille à grands renforts d’alcool et de rires. De musique.

imageD’ailleurs, c’est finalement un peu comme ça qu’on devrait vivre sa vie. Au lieu de se prendre constamment et éternellement au sérieux. De l’alcool. Du rire. De la musique. Ajoutez du sexe, aussi, pour parfaire le cocktail. Woodstock, quoi, au final. La drogue en moins. Pas besoin de paradis artificiels, au final, si tout le monde œuvre pour qu’il soit sur terre. C’est ça, j’aurais dû être un hippie, en fait. Ou du moins lancer une grande communauté hippie. Le côté « proche de la nature » à la con en moins. Parce que perso, les vestes sans manche en poils de chèvre, les sandales, la barbe de six mois et les cheveux longs, c’est moyennement mon truc. Tripoter le pis d’une vache, c’est tout sauf un fantasme. Et faire l’amour dans les orties, ma foi, si c’est pour avoir le cul qui gratte pendant une semaine, c’est moyen comme trip. En plus, la laine, je déteste. Ça me pique. Et tant qu’à faire, si on peut quand même avoir la téloche avec une petite console de jeu, ou un PC avec une bonne carte graphique pour jouer, j’aime autant. Hippie du XXIème siècle, quoi. Un cyberhippie. Y’a bien le cyberpunk. Pourquoi pas le cyberhippie ?

Enfin bref. C’est le jour des morts. On lève notre ver à leur santé.

Personnellement, mon programme du dimanche, c’est ranger mon bureau. Ça m’arrive deux ou trois fois par an. C’est dingue ce que je peux y retrouver comme trucs. Des choses disparues depuis des décennies au moins. Enfouies sous d’autres trucs. Et recouverts d’une épaisse couche de poussière. Recouverte elle aussi par des trucs. Bref. Y’a un vrai écosystème là-dedans. Un jour j’ai même retrouvé le hamster des filles qui avait disparu depuis trois ans. 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 01/11/2015 à 12:33

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

#JeSuisCyberHippie smiley 20

Sinon, j'ai bien aimé ce jeu de mots un peu glauque smiley 13
Enfin bref. C’est le jour des morts. On lève notre ver à leur santé

4039 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 01/11/2015 à 12:36

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

882 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 01/11/2015 à 12:45

 

3

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ce qui faut voir, c'est que dans certains pays, les cimetières ne sont pas des endroits glauques comme en europe.

Par exemple, au Mexique, le jour des morts - le 31. Toute la famille va sur les tombes de sa famille, les gens font un picnic, mettent de la musique ou les enfants jouent.

Ils ont une autre vision de la chose, d'ailleurs les tombes sont souvent décorés de manière assez coloré voir comique.

2843 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 01/11/2015 à 13:36

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco

Ce qui faut voir, c'est que dans certains pays, les cimetières ne sont pas des endroits glauques comme en europe.

Par exemple, au Mexique, le jour des morts - le 31. Toute la famille va sur les tombes de sa famille, les gens font un picnic, mettent de la musique ou les enfants jouent.

Ils ont une autre vision de la chose, d'ailleurs les tombes sont souvent décorés de manière assez coloré voir comique.
Ah oui, tiens, j'aurais dû en parler dans mon édito. Heureusement que tu es là...


...

T'as encore bu ou quoi ?

6663 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 01/11/2015 à 14:12

 

5

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Ah oui, tiens, j'aurais dû en parler dans mon édito. Heureusement que tu es là...


...

T'as encore bu ou quoi ?


Ouai moi ça me fait penser à la Nouvelle-Orléans, les enterrements festifs avec le jazz tout ça, tu aurais pu en parler quand même dans ton édito ! smiley 31 smiley 4

Les nouvelles générations ont l'air plutôt de pencher vers l'incinération, Jean-Michel finit dans le jardin du souvenir du cimetière et on y met plus jamais les pieds. Pas de fardeau d'aller fleurir sa tombe et surement par envie de rejeter un peu ce fond de commerce que sont les pompes funèbres même s'il faut malgré tout passer par eux pour finir légalement en poussière.

2469 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 01/11/2015 à 14:51

 

6

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

un enterrement comme tu decris jamais vu mais deja entendu !smiley 41

546 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 01/11/2015 à 15:20

 

7

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Ah oui, tiens, j'aurais dû en parler dans mon édito. Heureusement que tu es là...


...

T'as encore bu ou quoi ?

Plutôt pas réveillé et j'ai commenté en lisant de traviole.

2843 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26510-edito-toussaint-jour-morts-enterrement-fete-hippie