GamAlive au Salon du Made in France : découvrez nos stands préférés

 

Publié le Samedi 7 novembre 2015 à 08:30:00 par Alexandre Combralier

 

GamAlive au Salon du Made in France : découvrez nos stands préférés

De l’authentique et du malin bien de chez nous

Du 6 au 8 novembre se tient au Parc des Expositions, Porte de Versailles à Paris, le fameux salon du Made in France. L’idée est donc de mettre en avant tous les producteurs qui n’ont pas l’indélicatesse de délocaliser : et on ne parle pas que des producteurs de vins et de fromages, puisque l’on trouve aussi des spécialistes du textile, des nouvelles technologies, de l’artisanat…

screen

Si certains stands sont de qualité inégale, d’autres valent un petit arrêt. Voici donc les petites perles que nous avons dénichées. N’hésitez pas à y faire un tour : l’entrée est gratuite sur préinscription. Elle coûte 10 € sur place – dix euros remboursés au premier achat.

screenPuisqu’un autre produit bien français, le Minitel, était curieusement absent des stands, nous avons dû nous rabattre sur d’autres produits 2.0. On pensera alors à BISTRI, qui centralise toutes les applications de chat texte, appel audio et chat video en une seule pour les dominer toutes. Pratique. Cashway propose de payer des achats sur internet en numéraire, à travers un réseau partenaire de buralistes : amis de moins de 18 ans, c’est pour vous. Flippant ou malin, c’est selon, Wistiki permet de retrouver les objets perdus et de les géocaliser via smartphone, après avoir affublé votre trousseau de clefs d’un petit mouchard.

screenPoursuivons avec un produit 100 % gaming et 100 % classieux, Ellip6. Il s’agit d’un simulateur automobile extrêmement perfectionné, proposé en priorité aux entreprises pour tout événement marketing… car à l’achat (65 000 € HT), ça fait mal. Niveau qualité, on peut dire que nous sommes servis : les trois écrans donnent une vision panoramique du circuit, mais ce qui frappe, ce sont les sensations de conduite, incomparables. On pense notamment au retour de force du volant et aux vibrations du siège, qui se déplace vraiment de droite à gauche et de haut en bas en fonction des virages ! Difficile de revenir même au meilleur des volants Logitech après cela.

screenOn ira un peu moins vite avec les trottinettes La'Belle et sa trottinette 100 % électrique et pliable, avec une autonomie de 30 km et une vitesse maximale de 32 km/h. Le prix ne fait pas sourire : 1595 €. Weez fait de son côté dans la voiture électrique, mais sans permis ! L’autonomie est de 60 km et la voiture (3 places) coûte 9000 €. Une alternative menaçante pour la Renault Zoé et la Nissan Leaf ? A voir selon vos usages.



Pour les plus petits, la bonne action est d’offrir un jeu Bioviva. Les jeux de société sont destinés aux enfants et ont une visée didactique. Dans le même temps, ils sont produits selon des normes environnementales rigoureuses. Les Jouets du Queyras, avec leurs produits tout en bois et 100 % made in France, sont plus traditionalistes mais ne manquent clairement pas de charme.

screenDans la série « pourquoi n’y ont-ils pas pensé avant ? », Ofyl figure certainement en bonne place. Grâce à une pochette de rangement intelligente (10 € l’unité), qui sépare les deux extrémités des fils, les fils ne s’emmêleront plus. Médaille d’argent au Concours Lépine de l’année dernière, s’il vous plaît.

Au salon du Made in France, on mange et on boit. Beaucoup. Qu’avons-nous préféré parmi tout ce que nous avons goûté ? Du côté des fromages (ndlr : qu’ya-t-il de plus français ?), on fera une place à la Maison Bourez et sa meule de Savoie particulièrement moelleuse. A découvrir également, un comté bleu tout à fait particulier qui bon… le romarin. Original. Pour tout ce qui est sauces, tapenades, citronnelles, etc, on s’arrêtera volontiers au stand La Provençale et aux Saveurs d’Antan. Les dégustations y sont accessibles et généreuses. Le Tuyé de Mésandans présente également ses Terroir Box dont nous parlons plus longuement par ici.

Les Beaux Quartiers
propose de la livraison de viande à domicile, et nos papilles en commanderaient bien deux ou trois pièces. Enfin, il faut absolument faire un tour chez La Confiture Parisienne et goûter à la confiture à la carotte : on n’en avait jamais mangé, et c’est franchement délicieux. Faites vite par contre, car la confiture a un large succès…
 
screen

 
screenAprès tout cela, avoir soif n’est pas illogique. Le must pour cela : le Cassisium et son Vedrenne, une crème de cassis bourguignonne à la pureté inconcevable. Un truc de fou. Maintes et maintes fois primé, et ce n’est guère étonnant. Appie-Cidre s’est donné pour mission de redorer le blason du cidre en France, et ses recettes originales y participeront sûrement, en attendant un plus vaste développement, même si pour le moment seuls certains bars parisiens en proposent. Le constat est le même pour les bières Gallia : on vous conseille particulièrement la blanche en pression. Pas assez fort pour vous ? Aucun problème : on ira voir du côté du Whisky Saint-Patrick, qui comme son nom de l’indique pas, est le premier whisky mosellan. Bon. Est-ce le meilleur du monde ? Non. Mais qui a du whisky mosellan chez lui, hein ?

screenAvec ces bons produits, attention tout de même à ne pas devoir acheter une chemise Lordson ou un polo Melvil en XXL. Bon à savoir : la plupart des exposants proposent des réductions à l’occasion du salon. Mais il faudra tout de même plein de biftons pour s’offrir des pulls et vestes Pic de Noire. Ne restera alors plus qu’à faire du côté de l’inimitable Slip Français, sans oublier les Jeans Tuff’s qui prouvent que le textile français grand public n’a pas encore dit son dernier mot. Rentrés chez soi, on ne demandera alors qu’à s’installer dans une Pantoufle du Berry.

Bref, le salon vaut le détour. C’est un petit compilé de ce que l’Hexagone sait faire de mieux. De la bouffe, mais pas que. De la bière, mais pas que. Du beaujolais, mais pas que. Entre l’artisanat et l’innovation, des ponts sont possibles et plusieurs stands le prouvent. Même si on pourra reprocher à l’ensemble son caractère composite touche-à-tout (mode, gastronomie, innovation, textile…), le déplacement vaut à n’en pas douter le détour. On regrettera, finalement, l’instrumentalisation du salon par un certain nombre de discours politiques lénifiants.


Salon Made in France
6 - 7 - 8 novembre 2015 à Paris, Porte de Versailles - Pavillon 2.2, de 10h à 19h
Tarifs : Gratuit sur préinscription - 10€ sur place, remboursés au premier achat - Vestiaire : 1€ par article

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26588-salon-made-in-france-stands