L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 13 décembre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Semaine de merde ?

Lundi
imageJ'ai un rendez-vous. Je note l'adresse sur un post-it. Je pose le post-it sur mon bureau pour prendre mon téléphone. Je vais mettre mes chaussures qui sont dans la véranda. Je ferme la maison avant. Je pose mon téléphone par terre pour mettre mes chaussures. Je mets mon manteau. Je me rends compte que je n'ai pas mon téléphone. J'ouvre la maison pour aller le chercher. Je me souviens que je l'ai laissé dans la véranda. Je ressors. Je referme la porte à clef. Je prends mon téléphone  par terre. Je me rends compte que je n'ai pas pris l'adresse. Je rouvre la maison. Je vais chercher le post-it. J'en profite pour resserrer le lacet de ma chaussure droite. Je ressors. Je ferme la porte. Je me rends compte que j'ai oublié mon portable sur mon bureau en prenant le post-it. Je rouvre. Je le prends. Je ressors. Je ferme tout. Je pars de chez moi. Je suis en retard.
Des fois, avoir des absences, c'est chiant. Il faudrait que j'aille consulter. C'est clair. Il faut que j'aille consulter. Que j'aille consulter. Euh... Pourquoi au fait ?

Mardi
Aujourd'hui, j'ai fait pleurer une femme. Deux fois. Bien fait pour sa gueule. Assis dans le métro, je revenais d'une conférence quelconque, avachi, replié sur moi-même et l'œil mou d'un gars fatigué qui a juste envie d'écouter sa musique tranquillement sans qu'on l'emmerde. Ce qui marche bien, généralement.
A un moment, en relevant les yeux, j'ai aperçu une jeune femme. Plutôt jolie. Enceinte. Maghrébine. Je me suis immédiatement levé et lui ai proposé ma place. Elle a timidement refusé, gênée, avant de finalement accepter sous mon insistance. Elle avait les yeux humides d'émotion lorsqu'elle m'a déclaré : "depuis les attentats, vous êtes la première personne à m'offrir sa place".
Je lui ai souri. Elle m'a souri. Je lui ai répondu : "Ben soyez sympa d'attendre que je sois descendu avant de sortir une kalachnikov et de vous faire exploser, alors". Elle n'a pas attendu pour exploser, mais de rire. Moi aussi. Elle en a pleuré. Y'a comme qui dirait un brin de tension en France en ce moment ou c'est moi ?

Mercredi
Jour des enfants. En langage père, ça veut dire "putain de jour de merde où je dois garder des mini-moi qui hurlent et passent leur temps à chanter du Indila, du Shym et du Libérée, Délivrée.
Pour me venger, pendant leurs devoirs, je leur ai collé Thunderstruck d'AC/DC à fond dans toute la maison. 7 fois de suite.
Ceux qui ont des enfants comprendront la manœuvre.


Jeudi
Pour un reportage à paraître un de ces jours, je suis retourné à l'école. Une école d'informatique, soit dit en passant. Avec cours de codage et de 3D.
Avant même d'y mettre les pieds, j'ai été pris d'une sourde angoisse. De douloureux souvenirs sont remontés à la surface de ma mémoire. J'ai détesté l'école et je suis encore aujourd'hui persuadé que le chemin de croix de Jésus est calqué sur ma propre histoire personnelle durant mon cursus scolaire. Comme lui, j'ai terminé crucifié sur la croix de la connerie de certains professeurs et du formatage navrant imposé par le système éducatif français qui laisse les pleins pouvoirs à d'innombrables incapables.
Arrivé sur place, j'ai eu du mal à me dérider.
Je me suis fait quand même un petit plaisir quand leur prof m'a présenté à une classe de 3ème année. Avant même qu'il explique que j'étais journaliste et que je m’intéressais à leur école, j'ai déclaré « Je suis inspecteur de l'Académie et je viens évaluer le niveau de votre formation. Si les résultats ne sont pas flagrants, votre diplôme sera invalidé et votre cursus dissous » - Grosse panique qu'on peut lire sur le visage des étudiants – « Allez, n'ayez pas peur, c'est simple et je suis certain que vous vous en sortirez très bien. Sortez une feuille et un stylo » - L'étonnement se joint à la panique – « Notez la question : En quoi le logiciel Blender permet-il d’améliorer la vie de tous les jours dans un ménage moyen, et quelles sont ses avantages par rapport à Maya et 3DS Max dans le quotidien d’une famille de 4 personnes ? Vous avez 4 heures ». Il y en a quand même un qui était au bord des larmes.

Vendredi
imageProfitant d’un rendez-vous, je passe chez un éditeur qui se trouve sur le chemin pour récupérer un produit. Coup de chance, je trouve une place de parking à quelques mètres de ses locaux. Je me gare. Je paye vingt minutes de parcmètre à l’aide de mon téléphone, via une application dédiée.
Je reviens avant la fin du temps et découvre… un papillon sur mon pare-brise « une infraction à la réglementation du stationnement a été relevée à votre encontre » m’annonçant la prochaine réception d’un avis de contravention. Etonné, j’avise l’ASVP (Agent de surveillance de la voie publique) pour lui faire remarquer son erreur.
« Bonjour Monsieur… »
« Oui ? »
Ça commence bien. Pas de bonjour, un « Oui » sec… je suis tombé sur une pointure, tiens…
« Pardonnez-moi, mais j’ai trouvé ça sur mon pare-brise et je pense que vous avez fait une erreur parce que… »
« Non, y’a pas d’erreur. Si vous avez ça sur votre pare-brise, c’est que vous avez pas payé, c’est tout ».
« Ben justement, le fait est que j’ai payé, par l’application mentionnée sur les parcmètres, voyez-vous et… »
« Ouais on m’la déjà fait, le coup de payer après, mais ça marche pas. Maintenant si vous voulez bien, j’travaille moi ».
« Oui enfin moi je n’enfile pas des perles non plus, hein. Je bosse aussi. Et regardez sur mon téléphone, l’amplitude horaire marquée, votre avis de contravention a donc été déposé par erreur ».
« Ah le prenez pas comme ça, hein, pas la peine d’être agressif, moi j’fais mon boulot et c’est tout. Vous êtes en infraction, j’vous mets un PV, c’est tout ».
« Je ne suis en rien agressif, Monsieur l’agent, c’est vous qui êtes dédaigneux à mon encontre et refusez d’admettre votre erreur. Je ne vous reproche rien, je ne viens pas vous agresser, juste vous signaler une verbalisation erronée. Ça peut arriver, à tout le monde, je viens juste voir ce que vous pouvez faire à cet effet ».
« Oh ça va, hein, l’prenez pas comme ça j’vous ai dit ! Si vous pensez qu’y’a erreur, vous contesterez l’amende et puis c’est tout ! »
« Permettez alors que je vous facture les frais d’envoi ? Votre matricule sera bien sur l’avis de contravention, n’est-ce pas ? »
« Ah ça suffit, circulez ! Des petits malins comme vous j’en ai tous les jours ! Je suis agent de police moi ! »
« Alors non. Du tout. Vous êtes ASVP et c’est très différent. Et si j’ai le plus grand respect pour cette profession difficile et malaimée, force est de constater qu’être ASVP, ce n’est pas incompatible avec être un trou du cul. »

Samedi
imageCe que j’aime bien, dans les marchés de Noël, c’est la possibilité de déguster tout un tas de spécialités spéciales spécialement spécialisées pour Noël. Gâteaux de pain d’épice, foie gras divers et variés, fruits de saison, pâtisseries, bûches glacées… Et il y a toujours un petit producteur de champagne, un petit vendeur de saucisson ou viande séchées, et un petit fromager, qui viennent s’immiscer dans le lot. J’adore. Je me régale.
Sauf cette fois.
Un marché de Noël près de chez moi où sont venus en masse les artisans du coin, voire de la ville. Entre la nana qui peint ses assiettes avec un talent digne d’un enfant de six ans, une autre qui brode des noms sur n’importe quoi « oui mais à la main » alors que la machine à coudre est à côté d’elle, ou encore celle qui se prend pour une artiste et tente de vendre quelques étrons qu’elle qualifie de chef d’œuvre. Sans compter les gamines qui réclament une crêpe au Nutella. Sans déconner ? 3,50 € la crêpe au Nutella ? J’veux une seule crêpe, moi, madame, pas acheter le saladier et le pot… Y’a des morceaux de truffe ou du caviar, dans votre pâte à crêpe ou quoi ?

Dimanche
A l’heure où j’écris cet édito, je ne suis pas encore allé voter. Ça ne saurait tarder. Mais j’ai bien peur d’avoir une nouvelle fois, comme la semaine dernière, bien les boules ce soir.
Et je continuerai à dire, malgré les critiques que certains livrent dans leurs commentaires, que l’extrême-droite est un véritable danger.
Oui, la droite ou la gauche ne sont qu’un ramassis de déchets qui ne cessent de bafouer leurs promesses et nos libertés, violant la République comme si ce n’était qu’une pute de bas étage. Oui, il serait temps que tout cela change.
Mais le désespoir et la trahison ne seront jamais une excuse à la connerie et au vote d’extrémistes qui prônent l’inégalité des êtres, selon leur couleur de peau, leur pays d’origine, leur préférence sexuelle et surtout leur religion.
En attendant, je suis dans la merde. Dans ma région, j’ai le choix entre un facho, une homophobe et un gars visé par une enquête pour un possible emploi fictif.
Elle est belle, la République. Elle est belle, ma région. J’vais ptêtre aller écrire « grosse pute » sur les trois bulletins avant de les mettre tous dans l’enveloppe, moi.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par freyvane le 13/12/2015 à 12:45

 

1

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Pour le coup de la jeune magrébine, je confirme à l campagne également.
Mes voisins sont de jeune musulmans qui vivent depuis 4 années ici, et ma voisine à trouvé qu'elle était regardé drôlement la semaine dernière quant elle s'est présenté au bureau de vote du village.

Mais bon, la politesse et la courtoise est quelque chose qui disparait. Il y a 3 ou 4 ans, j'étais à la mairie de mon ancien village pour un papier et j'attendais; se présente à la porte de la mairie, un femme ayant la 50ene, portant des tongs, les pieds sales, et un physique un peut ingrat. Elle tenait pas mal de dossiers dans ses bras et avait du mal à ouvrir la porte. Je me lève et je lui dis, "attendez madame, je vais vous aider"... et là, elle s'arrête et me regarde avec de gros yeux avant de me répondre "vous m'avez appelé madame ? vous avez été bien éduqué jeune homme."
Et là, les bras m'en tombe... la politesse c'est pas uniquement pour les personnes à la mode ou bien sapé. La vie en société, c'est déjà un minimum de respect et de courtoisie envers les inconnus, peut importe l'âge, le physique ou son intelligibilité.
Si au final la personne se révèle être une pourriture, il sera toujours temps de lui briser les jambes à coups de barre de fer après avoir été polie avec elle smiley 37

1431 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 13/12/2015 à 12:48

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Aujourd'hui, j'ai fait pleurer une femme. Deux fois.
En te forçant un peu, tu aurais probablement pu faire 3 smiley 32

4041 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 13/12/2015 à 12:56

 

3

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

Pour me venger, pendant leurs devoirs, je leur ai collé Thunderstruck d'AC/DC à fond dans toute la maison. 7 fois de suite.

et t'as pas eu droit à un : "super c'est la musique de planes !!!"


Si au final la personne se révèle être une pourriture, il sera toujours temps de lui briser les jambes à coups de barre de fer après avoir été polie avec elle smiley 37

surtout si elle porte des tongs et a les pieds sales (ce qui n'était pas forcément utile de préciser ... puis que tongs = pieds sales) smiley 15

489 Commentaires de news

Ecrit par Azu le 13/12/2015 à 13:08

 

4

avatar

Inscrit le 20/01/2010

Voir le profil

En attendant, je suis dans la merde. Dans ma région, j’ai le choix entre un facho, une homophobe et un gars visé par une enquête pour un possible emploi fictif.

On m'a traité d'irresponsable car j'ai voté blanc au premier tour et que du coup je joue le jeu du FN... Donc au final je vais me retrouver comme un glandu devant une urne pour un vote qui ne sera pas comptabilisé dans tous les cas... Bref, je vais certainement devoir choisir le "moins pire" et on répètera ça à chaque fois car ces cons d'en haut ça les arrange qu'on vote par dépit et non par soutien, tant qu'ils peuvent rester au pouvoir.

J'espère que ça changera un jour car je ne vois personne de mon entourage qui est satisfait de la situation actuelle mais rien ne change, donc si j'extrapole on est 60 millions de glandus à se plaindre mais ne rien faire...

Si un jour un mec s'appelle Michel BLANC ou autre, je pense que sur un malentendu il pourrait être élu.

485 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 13/12/2015 à 13:10

 

5

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Cool édito. Je la trouve pas merdique ta semaine par contre.

Ecrit par Quantum

Pour me venger, pendant leurs devoirs, je leur ai collé Thunderstruck d'AC/DC à fond dans toute la maison. 7 fois de suite.

et t'as pas eu droit à un : "super c'est la musique de planes !!!"

Hahahaha. smiley 33

2480 Commentaires de news

Ecrit par XYZ972 le 13/12/2015 à 14:04

 

6

avatar

Inscrit le 01/05/2011

Voir le profil

Plutôt une bonne semaine en fait.

Je compare avec une copine poissarde de nature, ça va.

432 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 13/12/2015 à 18:40

 

7

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

ton dernier paragraphe résume tout ...

945 Commentaires de news

Ecrit par Djaron le 13/12/2015 à 19:33

 

8

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

contre du indila, tous les moyens de riposte sont permis, en particulier du acdc (d'ailleurs si vous connaissez pas, allez voir la video officielle de la reprise de thunderstruck par le duo de freres "2 Cellos")

pour la visite en ecole d'info, j'ai adoré l'interro surprise

1645 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26945-marche-noel-elections-regionales-fn-contravention-alzheimer-semaine