De Malraux à Mario : les bibliothèques s'ouvrent de plus en plus aux jeux vidéo

 

Publié le Samedi 13 février 2016 à 09:00:00 par Alexandre Combralier

 

De Malraux à Mario : les bibliothèques s'ouvrent de plus en plus aux jeux vidéo

Vous avez Super Karamazov Bros ?

imagePuisque le jeu vidéo est considéré comme un bien culturel, pourquoi ne pas le voir peupler les rayons au même titre que Balzac, Brassens et Blier ? se demandent de plus en plus de bibliothécaires de France et de Navarre. Toul, Strasbourg, Le Chesnay, Saint-Raphaël, Martigues, Le Mans, Metz, Noisy-le-Grand, Lyon, Vincennes… et tant d’autres communes encore (voir une liste en bas de cette page) ont enrayé la baisse de la fréquentation et se sont converties au XXIème siècle. La ville de Châteauroux vient justement de s’ajouter à la liste. Tous à Châteauroux.

Carole Gasnier, la conservatrice des bibliothèques la cité castelroussine (cité que d'ailleurs Philippe Auguste prit en 1188), explique s’inspirer des exemples limougeauds et berryuers. Pour le moment, à Châteauroux, l’expérience se limitera dans le temps et ne seront proposés que des jeux multijoueurs (Rockband, Mario Kart 8, FIFA16, LittleBigPlanet…). Deux salles ont été dotées d’écrans géants pour l’occasion. Les animations sont proposées gratuitement dans le courant de la semaine prochaine à compter du mardi 16 février. Les enfants qui viennent non-accompagnés pourront d'ailleurs s'offrir un rail de coke pour augmenter leurs réflexes.

imagePendant ce temps, dans le Coglais (oui, le Coglais... communauté de communes en Ille-et-Vilaine qui rassemble 12 000 habitants), on imite ses confrères de Châteauroux. Comme l’explique Laëtitia Bousalah, la bibliothécaire de Saint-Marc-le-Blanc : « Il y a bien des CD et des DVD, pourquoi pas des jeux vidéo ? ». Eh oui, zut, pourquoi pas ? Quatre des cinq médiathèques du Coglais sont archi-prêtes. Précisdément du côté de Saint-Marc, Saint-Hilaire (où eut d'ailleurs lieu en 1796 une très célèbre bataille entre les Chouans et les Républicains), Montours (où par contre il ne s'est jamais rien passé) et Saint-Brice, trouvez l'intrus. Les joueurs seront accueillis à partir du lundi 15 février, sans possibilité toujours d'emprunter le moindre soft, et avec l’interdiction de dépasser une heure de jeu quotidienne. (Il restera toujours le flipper du bar d'en face...) Seuls des jeux « +7 » sont de la partie et là encore, le multijoueur est à l’honneur. Un petit tournoi « le Coglais winter games » accompagne le lancement de l’opération. Et regardez donc la vidéo, c'est du niveau Super Bowl.

Les jeux vidéo font donc leur trou dans les bibliothèques françaises. La ville de Chartres, dès 2012, proposait le prêt de jeux vidéo. Avec un grand succès, au point de voir ses rayonnages être souvent vidés par les habitués. Désormais, c'est bien simple, la ville de Chartes n'est plus renommée pour sa cathédrale, mais pour sa médiathèque. Rappelons toutefois que les bibliothèques profitent d’un certain flou juridique pour ne pas rétribuer les ayants-droits ; le Code de la propriété intellectuelle ignore en effet en large partie le jeu vidéo. D'où cette question : Carole Gasnier et Laëtitia Bousalah pourront-t-elles jouer au jeu vidéo une fois en tôle ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par masta le 13/02/2016 à 13:13

 

1

avatar

Inscrit le 26/05/2015

Voir le profil

Aucun rapport, je suis fils unique....

44 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

27462-jeu-video-mediatheques-coglais-chateauroux