Le jeu vidéo en ligne ne rend pas asocial. Au contraire.

 

Publié le Jeudi 21 avril 2016 à 12:00:00 par Alexandre Combralier

 

Le jeu vidéo en ligne ne rend pas asocial. Au contraire.

On s'y fait plein d'amis imaginaires

Le petit Kévin reste treize heures par jour dans sa chambre ? Réjouissez-vous, mères inquiètes ! Contrairement aux apparences, Kévin développe ses qualités sociales et professionnelles.

Une étude de l’Université Catholique de Louvain a en effet mis en valeur les compétences mises en œuvre par le jeu en ligne : la négociation, l’anticipation, l’échange, le dialogue, sont autant de skills développés avec amour qu’une entreprise ne saurait renier.

Ainsi que l’explique le chercheur en communication Thibault Philippette,
Jouer à plusieurs en ligne n’est pas toujours une chose aisée. Les joueurs doivent s’organiser, élaborer des stratégies, communiquer. Négocier aussi. Ils s’échangent des informations sur la toile via des chats ou des forums. Ils cherchent à aller toujours plus loin dans le jeu. Cela révèle une véritable solidarité entre joueurs. Selon le même chercheur, l’organisation de raids et de loots en équipe témoigne d’une véritable pratique de la sociabilité : Contrairement à ce que certains prétendent, les jeux vidéo en ligne, pratiqués à plusieurs, permettent de créer un véritable lien social. Il est de nature différente. Mais il existe bel et bien.

De nos jours, la frontière entre le virtuel et le réel tend à s’estomper. Comme le souligne du reste d’Olivier Servais, professeur à l’Ecole des sciences politiques et sociales de l’UCL :
On constate qu’entre 50 et 75% des jeunes se rencontrent en ligne, que ce soit via les jeux vidéo, les réseaux sociaux ou d’autres plateformes virtuelles. De nombreux liens sociaux s’établissent désormais via le monde virtuel. Dans les parties multi-joueurs, certains vont jusqu’à organiser des funérailles en ligne lorsqu’un des joueurs vient à mourir. Tout simplement parce qu’ils le considèrent comme une véritable ami.

Tout n’est cependant pas idyllique. Les mêmes chercheurs de l’UCL mettent en garde contre le risque d’addiction qui toucherait jusqu’à 20 % des joueurs en ligne. N’hésitez donc pas, chers joueurs en ligne, à visiter, de temps en temps, ce que le commun nomme le monde extérieur.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par 10r le 21/04/2016 à 13:20

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

même sur COD ? smiley 27

4329 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 21/04/2016 à 17:11

 

2

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

et alors....

sérieux... les parrains de mes enfants (j'en ai 4 ;) ) sont issus de jeu en ligne tel que Guild Wars / gw2.

J'ai rencontré ma femme dans un jeu multi en ligne...

Nous faisons nos annifs et we jeu / jeu de société entre amis dont les 90% sont issus des jeux en ligne ...etc....

Franchement ,ce n'est plus au taff que nous nous faisons des amis, des petits amis ,maitresses etc.... vu que les gens sont des putes entre eux pour ne pas perdre leur boulot.

et blah et blah

945 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

28132-etude-jeu-en-ligne-dependance-sociabilite