L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 12 juin 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Pas ce soir, désolé, j'ai piscine

imageLe plus dur, quand on est parent, ce n’est pas de se réveiller à trois heures du mat’ pour gérer un problème de pipi au lit. Ce n’est pas le change de couches, à se demander comme un si petit être a pu déféquer un truc aussi immonde et odorant. Ce n’est pas non plus la Reine des Neiges chanté à tue-tête tout un après-midi. Ce n’est pas le « Papaaa ! Mamaaaaan ! Je suis debooout ! » à 6h le dimanche matin alors que toute la semaine vous luttez pour les lever à 7h30 pour l’école. Ce n’est même pas les gastros nocturnes. Ni même les hurlements et pleurs quand les gamines se battent entre elle.

Non. L’enfer parental, ce sont les compétitions sportives et/ou spectacles de fin d’année.

Hier, ma fille cadette avait « compétition de piscine ». A 7 ans. Autant dire qu’elle avait « je crapahute dans la flotte comme un basset asthmatique ».
Enfin non. J’exagère. Elle nage super bien pour son âge. La preuve, elle a terminé deuxième de l’épreuve alors qu’elle n’avait en face d’elle que des filles plus âgées et en théorie plus rapides.
Mais quand même. D’habitude, j’arrive à esquiver ce genre de prestation par un « ah, merde, c’est con, ça m’aurait fait plaisir de venir, mais là, j’ai un truc urgent à finir pour le boulot ». Ou la variante « je viens de prendre ma température, je suis souffrant, en plus j’arrive plus à mettre la main sur le thermomètre du coup, là, ça va pas être possible de venir, hein… désolé ».
Seulement cette fois-ci, ma nièce faisant sa communion, j’avais le choix entre une heure et demie de cierges dégoulinants et de litanies casse-couilles chantées par des vieilles en transe devant un type en slip accroché à un cintre, ou une heure de demie de compèt de piscine, avec la possibilité de regarder le match de foot en cours sur mon smartphone pour faire passer le temps. J’ai choisi la seconde option et laissé la première à ma femme. Je me demande encore si j’ai bien fait.

Parce qu’en fait, débarquer dans une piscine à l’air ambiant qui rappelle les forêts d’Amazonie, à savoir 40°C et une hygrométrie à 80%, genre à chaque respiration, vous avez l’impression de boire un verre de chlore pur, obligé de traverser des pédiluves immondes où des trucs non-identifiés flottent à la surface pour aller s’asseoir sur les gradins… comment dire… dès que vous arrivez sur place, vous savez déjà que vous allez passer un moment de merde. Et quand vous atteignez enfin les gradins, après avoir manqué de vous vautrer vingt fois sur le sol mouillé (mais pourquoi les sols des piscines ne sont-ils pas antidérapants, bordel ?), vous avez déjà mal au cul en apercevant les simples palettes de bois qui font office de sièges.

imageEt c’est donc parti pour 90 minutes de démonstration aquatique. Votre fille vous fait des coucous. Et la nana à côté de vous croit qu’elle doit vous faire la conversation sous prétexte que vous êtes, comme elle à cet instant « parent célibataire ». A base de « c’est votre fille ? » (non connasse, je viens de l’enlever et je l’ai sortie de mon coffre pour l’occasion). « Elle est mignonne ». Là, du coup, vous hésitez à lui répondre « perso, le maillot de bain rose et le bonnet bleu, j’ai plus l’impression qu’elle ressemble à une bite dont on aurait coincé le gland dans une porte ». Mais comme vous avez promis à votre femme et à votre psy de faire des efforts de sociabilité, vous répondez un « oui, même si être mignon en tenue de natation, c’est toujours un peu difficile », en ajoutant un « ha ha ha » discret pour bien montrer qu’en plus d’être un papa attentionné et dévoué, vous êtes un gars charmant bourré d’humour.
« Moi mon fils c’est celui qui a le maillot de bain bleu ciel et le bonnet gris » ajoute-t-elle sans doute en espérant que vous allez lui retourner le compliment. Sauf que pour le coup, vous avez envie de lui balancer un « il a du courage de faire de la piscine… vue ses oreilles, il doit faire double effort pour avancer… nan, franchement, votre gamin, vue sa gueule, moi le bonnet j’y enfoncerais jusqu’au menton pour pas avoir honte ». Mais comme vous avez promis à votre femme et à votre psy de faire des efforts de sociabilité, vous répondez un « C’est un grand gaillard dites-donc ! Et il a l’air bien déterminé ! On voit que c’est un sportif dans l’âme ». Bon. Le sportif dans l’âme terminera bon dernier à vingt longueurs des autres. Mais ce n’est pas grave. La donzelle vous regarde avec des yeux de biche en vous prenant pour le père idéal, le mari parfait et l’amant qu’elle n’aura jamais.
Et pendant deux heures – parce qu’il y a toujours de retard dans évènements à la con – vous vous tapez à regarder des gamins qui s’agitent comme des chiots que vous essayez de noyer dans une bassine.
Et quand vient enfin l’heure de partir, je ne sais pas pour vous, mais moi, ma gamine est toujours la première sous la douche, mais la dernière à sortir des vestiaires.

imageLe pire, dans tout ça, c’est que dans deux semaines, je remets le couvert avec la fête de l’école. Un vendredi soir. A base de spectacle organisé par les gamins. Alors vous pourriez vous dire qu’habitant dans un petit village, avec une école où il n’y a que 4 classes, ça va vite. Sauf que chaque classe présente 2 à 3 numéros chantés et/ou dansés sans oublier l’intro et le final de 10 minutes… Bref, vous passez plus d’une heure à regarder des chiards brailler des trucs inaudibles, que vous tentez d’apercevoir au milieu de tous ces parents qui lèvent leur téléphone portable pour filmer comme de la merde leur progéniture et faire une vidéo qu’ils ne regarderont de toute manière jamais.
Le pire, c’est qu’il n’y a même pas de match de l’euro ce soir-là, donc aucun prétexte pour rater la fête de l’école voire pour se barrer plus tôt. Je vais être obligé en plus de me taper les conversations consternantes des mères de familles qui piaillent comme des dindons, parce que oui, après le spectacle, il y a des stands de jeux et « le verre de l’amitié ». J’t’en foutrais, moi, de l’amitié avec tous ces gros débiles persuadés que leurs gamins sont des génies alors que franchement, quand tu vois le niveau des parents, tu te dis qu’ils termineront profs ou pire, militaires. Mais comme vous avez promis à votre femme et à votre psy de faire des efforts de sociabilité, vous ferez des ronds de jambes et des petits sourires. Vous éviterez de taper sur les gamins qui crient trop forts, courent et vous renversent leurs verres de grenadine sur votre futal, ou sur les parents qui les laissent faire.

Faut dire, ça fait deux amies qui m’expliquent qu’au premier abord, je leur ai fait peur et qu’elles n’osaient pas me parler. Limite prêtes à changer de trottoir quand elles me croisaient dans la rue.
« Alors qu’en réalité, quand on te connait, t’es super gentil et super sympa ».
« Ouais, mais j’ai quand même appris à tuer des gens avec une simple petite cuillère »
« ... »
Ah… merde… j’avais promis à ma femme et à mon psy… Zut. Encore raté…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par scudik le 12/06/2016 à 17:05

 

1

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Tu as un don pour te plaindre. smiley 13

2470 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 12/06/2016 à 17:18

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Edito du Dimanche
smiley 26

Tu te plains, mais ça aurait pu être pire, des compets d'équitation avec femme et filles, donc sans possibilité d'évasion physique ou virtuelle.
Dernier échappatoire: du Whisky (ou tout autre variante du même remède). Et ne pas hésiter à surdoser, la posologie de base ne suffisant pas généralement à cause d'un mystérieux effet de désensibilisation en cas d'ennui smiley 37

4039 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 12/06/2016 à 17:41

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

je viens de prendre ma température, je suis souffrant, en plus j’arrive plus à mettre la main sur le thermomètre du coup, là, ça va pas être possible de venir, hein… désolé.

ho punaise ! il faudra que je la recase celle là, du grand art ! smiley 30

4489 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 12/06/2016 à 17:44

 

4

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

En même temps tu as choisi d'avoir des gosses, tu prends donc tout le package avec smiley 11

PS: Alléluia je peux me reconnecter à mon compte sur toutes les machines maintenant.

1430 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 12/06/2016 à 18:48

 

5

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

une heure et demie de cierges dégoulinants et de litanies casse-couilles chantées par des vieilles en transe devant un type en slip accroché à un cintre

Que dire de plus ... c'est beau ... smiley 26

489 Commentaires de news

Ecrit par padywak le 13/06/2016 à 00:05

 

6

avatar

Inscrit le 04/01/2015

Voir le profil

Salut , toujours aussi tordant tes éditos smiley 33

10 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

28600-enfant-competitions-piscine-spectacles-fin-d-annee