Pokémon Go : Pourquoi c'est génial et pourri à la fois

 

Publié le Lundi 18 juillet 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Pokémon Go : Pourquoi c'est génial et pourri à la fois

Drames et passions

imageLa folie Pokémon Go s’apprête à toucher la France. Et le jeu est même déjà disponible pour qui sait se débrouiller un peu. Mais qu’est-ce donc que ce phénomène qui s’abat sur le monde entier et qui propulse à nouveau Nintendo au rang de Super Star du jeu vidéo ?

Pokémon Go est un jeu mobile, disponible – bientôt – sur iOS et Android. Le but est simple : vous êtes un chasseur de Pokémon et devez les capturer. La grande différence avec les jeux habituels sortis notamment sur Nintendo 3DS, est que le « vrai » monde est désormais votre terrain de chasse. En effet, après avoir créé votre personnage, garçon ou fille, et l’avoir affublé de quelques éléments – casquette, pantalon, sac, veste), vous le voyez déambuler dans une carte. Et cette carte, somme toute assez sommaire, représente ni plus ni moins les rues de là où vous vous trouvez…
Un peu à la manière d’un Google Maps ou d’un Plan, le jeu localise l’endroit où vous vous trouvez et y fait déambuler votre avatar au rythme de vos propres pas.

De temps en temps, un Pokémon apparait près de vous. Si vous cliquez dessus, vous pouvez tenter de l’attraper. Le jeu devient alors une sorte de jeu en réalité augmentée. Si vous avez donné accès à votre appareil photo dans les réglages, vous voyez le Pokémon apparaître dans le décor qui vous entoure (sinon, ce sera sur fond blanc, mais c’est nettement moins drôle). Il faut alors « lancer » une Pokéball (en faisant glisser votre doigt sur l’écran et en visant bien) pour attraper le Pokémon (si c’est un Pokémon de haut niveau, il se peut que vous deviez faire plusieurs essais).
Ainsi, vous remplissez votre Pokédex, ou liste de Pokémon si vous préférez.


screenMais ce n’est pas tout. Vous pouvez « transférer » des Pokémon au professeur qui vous a envoyé les chasser. Il vous offre alors des « bonbons ». Rien de sale. Ces bonbons serviront à faire évoluer vos Pokémon… D’où l’intérêt, finalement, de prendre encore et toujours les mêmes et de les transférer pour faire évoluer à terme les meilleurs.

Sur votre carte, des Pokéstop apparaissent. Il s’agit en fait de lieux d’intérêts de la ville/village où vous vous trouvez. Une église, un monument, un bâtiment historique, un lieu important (mairie, hôtel, restaurant célèbre par exemple). Dans ces Pokéstop, vous pourrez – toutes les 5 minutes environ – récupérer des objets : encens pour attirer les Pokémon, spray pour les soigner, rappel pour les réveiller s’ils sont KO, œufs, incubateurs pour faire éclore vos œufs, et bien entendu… des Poké ball pour les capturer. Cette récolte est aléatoire.

Les œufs, une fois placés dans l’incubateur, écloront après que vous ayez parcouru un certain nombre de kilomètres… à pied (ça ne marche pas en voiture). L’encens permettra d’attirer des Pokémon près de vous pour les capturer.

screenDes arènes sont également disponibles. Elles permettent de s’affronter entre joueurs. Au niveau 5, vous devez choisir une équipe : Rouge, bleu ou jaune. De là, vous pourrez tenter de capturer des arènes et y laisser un Pokémon de votre choix pour la défendre. Pour la capturer, il faut donc combattre un Pokémon (souvent de haut niveau) laissé par un joueur. Avec une équipe de 6 Pokémon – vos meilleurs – vous tentez de mettre KO le Pokémon adverse. Si vous capturer l’arène, vous gagnerez points et monnaie pour acheter des objets dans la boutique. Car oui, boutique il y a pour acheter encens, Poké balls, incubateurs, œufs, sacs…

On vous passe les petits détails, les Pokémon rares qui apparaissent… rarement, provoquant souvent des raz-de-marée humaines puisque l’info se relaye alors sur les réseaux sociaux, et autres subtilités du jeu.

screenscreenscreen

screenOn se focalisera sur tout ce qui ne va pas dans Pokémon Go. Les serveurs en mousse, par exemple. Combien de « impossible de se connecter, serveurs saturés » ? Combien de bugs de connexion dans le jeu, bien pénibles lorsque vous êtes sur le point de capturer un Pokémon ? En effet, puisque tous les joueurs ont accès aux mêmes infos (et donc aux mêmes Pokémon qui apparaissent), tout passe par le serveur. Donc par votre connexion Internet ou mobile. Il suffit qu’elle merdoie, ou que le réseau soit en rade, pour que le jeu plante, bloque ou que vous ne puissiez carrément pas vous connecter. Et ça, ça arrive souvent. On espère juste que ces (très) nombreux problèmes de connexions seront résolus quand le jeu sera lancé officiellement en France.

Ensuite, le jeu pose un vrai problème de sécurité. La responsabilité des joueurs, mais surtout des parents de joueurs mineurs, est clairement engagée. Non, on ne laisse pas son gamin de 11 ans sortir seul le soir à 1h du mat parce qu’il y a un Pokémon rare dans le coin. Oui, il faut vraiment dire, redire, reredire à son gamin qu’on ne se balade pas en regardant son téléphone à tout bout de champ, pour traverser la rue par exemple. Et non, on ne pénètre pas dans les propriétés privées. Même s’il y a un Pikachu dans un jardin. De la même manière, non, on ne conduit pas en regardant son téléphone.

screenLe fait que le jeu doive être allumé – et à l’écran – en permanence pour fonctionner pose un autre problème. Si encore, quelques notifications du genre « un Pokéstop culturel est à proximité » ou « Pokémon rare en approche » permettait de couper son téléphone et de n’allumer le jeu que sporadiquement, ce serait un vrai plus. Mais là, il faut réellement et toujours avoir le jeu lancé et sur son écran – autant dire que votre forfait et votre batterie vont grave morfler.

Enfin, pour l’avoir testé, il y a également une dimension sociale à prendre en compte. Quand la poissonnière vous parle, à vous et votre femme, et que d’un seul coup vous lui tournez le dos pour capturer un « Ratata sauvage », vous passez pour un crétin. Et vous vous faites cartonner derrière par Madame sur votre manque total de savoir-vivre et votre grossièreté. Idem quand vous préférez choper des Poké balls sur un Pokéstop au lieu de partager avec elle ce moment privilégier de pouvoir admirer un putain de vitrail à la con sur une putain d’église à la con, mais que, elle, trouve magnifique… Cela posera donc les mêmes problèmes vis-à-vis de votre ado, que vous voudriez bien voir parfois lâcher sa saloperie de téléphone et contempler les environs, les paysages, les monuments, au lieu de s’écrier « super, j’ai chopé un œuf ! ».

screenscreenscreen

Tout est donc affaire de modération. Et c’est un équilibre très difficile – impossible ? – à trouver, croyez-le. Un gamin lancé dans Pokémon Go risque de devenir rapidement un boulet (je veux dire, il l’est forcément déjà, mais là, ce sera pire).

screenMais sinon, il faut bien avouer que l’idée est excellente. La réalité virtuelle n’est pas chose nouvelle, mais appliquée au phénomène Pokémon, c’est une riche idée. Il faut voir aussi le bon côté des choses : votre ado, d’habitude cloîtré dans son pieu, va se mettre à sortir, à se promener, va vous accompagner dans vos balades… et même s’il reste le nez sur son portable et vous réclame à cor et à cris un forfait avec plus de données Internet et un Powerbank, au moins il prend l’air.

Sans compter que malgré tout, il y a quand même une dimension sociale. Ayant testé Pokémon Go avec un ami (tous deux plus de 40 ans), drivés par son gamin (la quinzaine), nous avons vu débarquer un autre gamin qui est venu taper la discussion avec nous, façon « vous aussi vous cherchez des Pokémon ? ». C’est finalement amusant, de pouvoir échanger, rencontrer, et même si cela doit se faire autour d’un tel jeu.

Bref, Pokémon Go, en plus d’être une vraie réussite, d’être un jeu particulièrement accrocheur et passionnant pour tous les fans de Pokémon, est une riche idée. Pour peu que l’on y apporte toute la modération et toute la sécurité nécessaire. Il ne nécessite aucun achat – à moins de vouloir brûler les étapes – et peut se pratiquer tranquillement, à son rythme. Amusant, original, il s’apprête à déferler sur la France, après être déjà sorti dans quasiment toute l’Europe. Et finalement, c’est une bonne chose.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Jyhere le 18/07/2016 à 13:45

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Un ressenti qui résume très bien les joies et frustrations des joueurs actuellement. smiley 20

Le fait que le jeu doive être allumé – et à l’écran – en permanence pour fonctionner pose un autre problème. Si encore, quelques notifications du genre « un Pokéstop culturel est à proximité » ou « Pokémon rare en approche » permettait de couper son téléphone et de n’allumer le jeu que sporadiquement, ce serait un vrai plus. Mais là, il faut réellement et toujours avoir le jeu lancé et sur son écran – autant dire que votre forfait et votre batterie vont grave morfler.
Pour moi c'est le gros point faible (hormis les bugs...). Aussi, avoir son jeu lancé et l'écran allumé pour que les km parcourus soient comptabilisés pour l'éclosion des œufs, c'est assez aberrant.

1604 Commentaires de news

Ecrit par Jyhere le 18/07/2016 à 13:46

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Un ressenti qui résume très bien les joies et frustrations des joueurs actuellement. smiley 20

Le fait que le jeu doive être allumé – et à l’écran – en permanence pour fonctionner pose un autre problème. Si encore, quelques notifications du genre « un Pokéstop culturel est à proximité » ou « Pokémon rare en approche » permettait de couper son téléphone et de n’allumer le jeu que sporadiquement, ce serait un vrai plus. Mais là, il faut réellement et toujours avoir le jeu lancé et sur son écran – autant dire que votre forfait et votre batterie vont grave morfler.
Pour moi c'est le gros point faible (hormis les bugs...). Aussi, avoir son jeu lancé et le tél activé pour que les km parcourus soient comptabilisés pour l'éclosion des œufs, c'est assez aberrant.

1604 Commentaires de news

Ecrit par Jyhere le 18/07/2016 à 13:46

 

3

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

** supp doublon **

1604 Commentaires de news

Ecrit par Jyhere le 18/07/2016 à 13:47

 

4

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Pu*** ca déconne pas un peu le lien Edition ? :D

1604 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 18/07/2016 à 13:49

 

5

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

Donc tu souhaites que ceux qui s'amusent arrêtent d'être cons ? Bonne chance.

1440 Commentaires de news

Ecrit par NinjaNawak le 18/07/2016 à 18:27

 

6

avatar

Inscrit le 15/07/2009

Voir le profil

Merci Cédric pour cette excellente analyse de ce "phénomène" Pokemon Go.
J'y joue depuis 2 ou 3 jours avec ma femme et on s'amuse bien smiley 9

312 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 18/07/2016 à 21:27

 

7

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Les parc pas loin de chez moi sont littéralement envahis de "zombies", c'est déroutant, ça fait peur de s'y promener smiley 15

4041 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

28981-pokemon-go-avis-test-critique-probleme-ios-andoid