L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 8 janvier 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Enculés de médecins

imageAllez, on retourne au turbin. L’avantage, quand le jour de Noël et le jour de l’an tombent un dimanche, c’est que l’on peut s’esquiver question édito. Du coup, hop, deux semaines de « vacances ». Enfin, deux semaines sans devoir se creuser les méninges pour trouver un sujet.

Cela dit, de sujet, j’en ai un tout trouvé pour bien débuter l’année. Parce que justement, l’année 2016 s’est particulièrement mal terminée. Et je ne parle pas des différentes disparations, qu’il s’agisse de la Princesse Leïa ou du demi-Wham. Non, c’est une expérience plus personnelle que je tiens à vous raconter ici…

J’ai déjà évoqué ma méfiance, voire ma relative inimitié envers le corps médical. Envers les médecins généralistes, pour être plus précis. J’ai vous ai déjà parlé du fait que je ne supporte pas leur air condescendant, voire supérieur, comme si être malade et avoir besoin de médicaments ou avoir besoin d’un simple certificat était une démarche honteuse que vous, être impur et indigne, veniez quémander à la divine caste des élus de l’humanité.

On ne va pas revenir dessus. Ni sur le fait, bien entendu, qu’il existe des exceptions à la règle. Je n’aurais pas choisi ma doctoresse si elle avait cette insupportable condescendance, et j’en ai éclusé plusieurs avant de jeter mon dévolu sur elle. Et je tiens à préciser, pour éviter tout amalgame, que je juge ici l’attitude des médecins, non pas leur capacité à exercer leur métier. Sans remettre en cause le caractère indispensable de leurs fonctions.

Mais j’ai quand même une nouvelle récrimination à émettre envers le corps médical. Quitte à m’attirer une nouvelle fois les foudres de cette soi-disant noble confrérie. 

Mettons-nous en situation.

imageNous sommes le 23 décembre 2016. Vous avez 39°C de fièvre. Entre frissons incontrôlables, douleurs dans toutes les articulations et autres poids qui vous tombent sur les paupières, vous êtes persuadé que vous allez mourir dans la demi-heure qui vient. Votre brève agonie est insupportable. Surtout pour les autres qui vous entendent gémir et hurler dès que vous tentez un mouvement. La fin est proche. Vous n’avez même pas eu le temps de faire votre testament.
Bref, vous avez une putain de grippe.
Que faire ?
Dans un bref moment de lucidité sans doute dû à la boîte de paracétamol que vous venez d’ingérer d’un seul coup, sans même prendre le temps de retirer l’emballage, vous tentez de prendre un rendez-vous chez votre médecin habituel… pour découvrir que bim, il est parti en vacances et ne revient que le 29 décembre.
Heureusement, il vous laisse les coordonnées d’un confrère. Et tant pis si avec cette connerie de loi sur les médecins traitants, vous serez moins bien remboursé. Vous appelez le confrère et prenez rendez-vous pour une visite à domicile. « Le docteur passera entre 9h et 13h » vous répond-on. Ah. Ok. On dirait un horaire de livraison de meuble… « Vous ne pouvez pas être plus précis ? ». Non parce que vous n’aviez de toute manière pas prévu d’aller faire un jogging, mais bon, c’est toujours plus simple d’avoir une amplitude horaire moins large, ne serait-ce que pour éviter de dormir à ce moment-là. « Non, le docteur décide au fur et à mesure de ses visites ». Ok. Bon. On va attendre alors. 9h. Il va commencer par moi, forcément, j’ai du bol dans la vie. 10h. Il a été retardé ou a eu un cas d’urgence. Mais il va venir bientôt, je le sens. 11h. Je prendrais bien un bain froid pour faire baisser la température, mais à coup sûr, il va venir à ce moment-là… 12h. J’irais bien aux toilettes mais mieux vaut me retenir parce qu’il va sonner quand je serai sur le trône. 12h55. N’y tenant plus, je me précipite vers le trône...  et forcément… le téléphone sonne.
« Monsieur Gasperini ? »
« Hmmm ? »
« C’est pour vous prévenir qu’en fait, le docteur ne pourra pas passer ce matin. Mais si vous voulez, il est en consultation libre entre 12h30 et 15h. »
« Ah. Et vous me prévenez à 13h. Et il devait passer entre 9h et 13h mais reçoit à partir de 12h30 dans son cabinet. C’est cool le don d’ubiquité. Et comme je ne suis pas en état de me déplacer, je fais quoi ? »

imageAprès lui avoir demandé de transmettre mes salutations au docteur, salutations dans lesquels, si mes souvenirs sont bons, les mots « gros enculé de fils de pute » étaient en bonne position, je me suis recouché. Inutile d’essayer d’appeler un autre médecin : après 9h, tous les rendez-vous sont bookés. Et les déplacements à domicile se font généralement le matin. Bref, c’est mort.
On reparle de cette demande des médecins de facturer les clients qui ne viennent pas à un rendez-vous ? Hmmm ? Ah non, pardon, c’est vrai, on parle de « patient » en médecine, pas de client. Ça fait mieux passer la pilule. Si j’ose dire.

Le lendemain, j’allais déjà mieux. J’étais toujours mourant et persuadé de pousser prochainement mon dernier souffle, mais j’allais mieux. Moins de fièvre, mais plus de toux. Seulement voilà. C’est ma fille cadette qui était souffrante. Dès l’aube, je me ruais sur mon téléphone pour faire tous les médecins des environs et trouver un rendez-vous en urgence. Un 24 décembre. Ha ha ha.
Allez, j’ai bien appelé… 15 médecins. 13 étaient absents durant les fêtes. Et durant les fêtes, ça veut dire entre Noël (du 24 décembre) au jour de l’an (jusqu’au 2 janvier). 1 « ne prend pas de nouveau patient même en urgence ». Et le dernier était complet parce qu’il ne recevait que jusqu’à 11h.

Et non. Je n’ai pas envisagé d’aller aux urgences. Pas pour une grippe.

imageAlors on va me sortir le fait que « les médecins ont aussi le droit de prendre des vacances ». Je n’ai jamais dit le contraire. Ils ont aussi le droit de ne pas le faire connement, et de s’organiser entre eux. De réguler les absences pour qu’il y ait au moins des médecins durant les fêtes, durant les vacances. Je veux dire, à une époque, la préfecture obligeait bien les boulangers à gérer leurs congés et à s’entendre pour qu’il y en ait au moins une d’ouverte. Pourquoi n’est-ce pas possible avec les médecins ? C’est quoi, au fait, le serment d’Hippocrate ? N’est-ce devenu qu’un serment hypocrite ? Les médecins qui embrassent la carrière avec conviction et pour l’amour de soigner n’ont-ils été remplacés que par de simples arrivistes qui se soucient désormais uniquement de leurs revenus et leur bien-être ? Le sens du sacrifice, la noblesse de la profession, se sont-ils évanouis avec notre société moderne ?

Alors je le répète, hein, pour les sourds, les malentendants. Je ne suis pas dans l’idée de faire une généralité… je sais qu’il y a encore des médecins consciencieux, fiers de leur métier et pour qui c’est une vraie vocation. Mais quand même… 15 médecins appelés… 13 en vacances… Ce n’est pas du gros foutage de gueule, ça ?

L’histoire se finit bien, heureusement. Mon beau-frère, médecin généraliste… mais en congés ce jour-là, avait une remplaçante. Il l’a donc appelée pour qu’elle me prenne quand même en sus de ses rendez-vous du jour. Un coup de bol. Merci à lui.

Allez, je vous laisse là-dessus. La semaine prochaine, je vous parlerai des boulangers, ces gros chacals qui vous vendent 20 € une putain de galette des rois qui se résume en deux pâtes feuilletées avec un brin de frangipane à l’intérieur. Coût de fabrication : moins de 2 €. Quand ils ne l’ont pas tout simplement achetée surgelée à un grossiste, chose bien plus fréquente que vous ne pouvez le croire.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par scudik le 08/01/2017 à 15:59

 

1

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Et je tiens à préciser, pour éviter tout amalgame, que je juge ici l’attitude des médecins, non pas leur capacité à exercer leur métier.

Ah ! Je les juge personnellement sur leur capacité à exercer leur métier, totalement. Pour la plupart ils n'en sont pas capables.

Allez, j’ai bien appelé… 15 médecins. 13 étaient absents durant les fêtes. Et durant les fêtes, ça veut dire entre Noël (du 24 décembre) au jour de l’an (jusqu’au 2 janvier). 1 « ne prend pas de nouveau patient même en urgence ». Et le dernier était complet parce qu’il ne recevait que jusqu’à 11h.

Tout ça pour avoir une prescription d'aspirine et de paracetamol vitamine C. A la lecture j'ai presque envie de mettre #problèmes de parisiens.

C’est quoi, au fait, le serment d’Hippocrate ? N’est-ce devenu qu’un serment hypocrite ? Les médecins qui embrassent la carrière avec conviction et pour l’amour de soigner n’ont-ils été remplacés que par de simples arrivistes qui se soucient désormais uniquement de leurs revenus et leur bien-être ?

Tu as beaucoup de traits de caractère, naïf n'est pas l'un d'eux que je sache. Les médecins touchés par la grâce qui embrassent la carrière avec conviction ne finissent pas généralistes en région parisienne à soigner des rhino-pharyngites et la grippe.

Pour finir sur toute l'histoire du rapport condescendant avec le patient, bah tout le vocabulaire est fait pour. "L'ordonnance", la "prescription", le "patient". C'est aussi l'un des services où tu donnes tes informations de paiement avant même d'avoir une idée de ce que tu vas consommer. Sans parler du langage spécifique qui peut souvent facilement être traduit en langage courant mais est utilisé pour rabaisser le "patient".

Tout ça ce sont des artifices qui permettent toujours aujourd'hui de placer le médecin au dessus des doutes. Et si ça peut sembler nécessaire, de placer le docteur au dessus des questions de la plèbe, pour qu'il puisse réagir sans être questionné, bien évidemment dans le but de sauver des vies. Ca permet aussi au dentiste de facturer une couronne et 3 visites pour chaque dent cariée. Ca autorise le médecin généraliste à jouir d'un pouvoir factice, lui permettant chaque mois de ré-évaluer votre traitement et de faire tout et n'importe quoi en ignorant toute question pertinente.

Non non je juge les médecins, parce qu'il n'y a pas de raison, qu'ils soient plus honnêtes que les autres, qu'ils n'aient pas de conflits d'intérêt comme le garagiste qui sabote votre voiture ou le réparateur télé. Parce qu'il n'y a aucune raison qu'ils se soient tapé 10+ années d'études pour le plaisir du contact avec le patient et non pas pour le pognon, l'avancement social et la sécurité de l'emploi. S'il voulait le contact commercial, il y avait pharmacien dans le même registre (je les hais presque autant d'ailleurs).

2874 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 08/01/2017 à 16:44

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par scudik

Tout ça pour avoir une prescription d'aspirine et de paracetamol vitamine C. A la lecture j'ai presque envie de mettre #problèmes de parisiens.
Pas seulement. Ma fille cadette, c'était une laryngite. Donc pas le même traitement. Je ne suis pas rentré dans les détails. Mais elle nécessitait des médocs particuliers, elle.

6756 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 08/01/2017 à 17:00

 

3

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Pas seulement. Ma fille cadette, c'était une laryngite. Donc pas le même traitement. Je ne suis pas rentré dans les détails. Mais elle nécessitait des médocs particuliers, elle.

Du temps et des pastilles, éventuellement un collutoire pour que ce soit plus facile. Sans prescription de la patience et de la réglisse si elle aime bien, en faisant attention de pas la laisser s’empiffrer non plus. C'est ce qu'il y a dans la plupart des collutoires.

Je fais pas partie de ces bobos qui vont vous dire "attention mes petits choux les médicaments c'est dangereux", non je trouve juste ridicule de devoir appeler un médecin (ou 15) pour avoir un sirop contre la toux sans devoir le payer de sa poche. Comme si un parent, de plusieurs enfants au bout de quelques années avait besoin d'un accord pour soigner une laryngite, faut les appeler pour changer les couches aussi ?

Quand je dis #problèmes de parisiens, ça vise à la fois ça et le fait qu'au niveau rural t'appelle pas un médecin, encore moins les 14 autres qui n'existent pas, le 24 décembre pour une grippe ou une laryngite.

Loin de moi les clichés, la province n'est pas si désertique que ça, je suis dans une ville moyenne de 20 000 habitants, des généralistes on en a 6-7 et ils ont généralement des remplaçants en période de vacances. Mais je pense au lecteur originaire de Montcuq pour qui ça doit vachement parler d'appeler 15 généralistes de son coin le 24 décembre, bizarrement il doit avoir du mal à se retrouver dans ta situation.

2874 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 08/01/2017 à 18:02

 

4

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

@ scudik... Plus tu es dithyrambique... Moins je suis d'accord.
Sais tu que des médecins maître de conférences vont dans des centres de santé pour se taper 50h de plus à 2000 roros...

Et ils n'en ont pas besoin, Bref personnellement j'ai vu un médecin en 20 ans, j'y suis allé, même si dans la salle d'attente ils ont eut pitié de moi pour l'attente.
Ville de 300 000 personnes.

Bref humour à part le serment pour la plupart est loin d'être hypocrite.

4417 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 08/01/2017 à 18:48

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Non mais c'est facile aussi de dire "Ah ben non c'est une grippe donc faut prendre ça ou ca" ou "c'est une laryngite alors faut s'enfiler des bâtonnets de réglisse en suppo".

Quand ta fille a une sale toux et qu'elle a 39,4 degrés de température, tu ne t'amuses pas à tenter de jouer les apprentis médecins. Tu prends rendez-vous et c'est tout.
C'est le doc qui a diagnostiqué une laryngite. Mais avant de la voir, on ne savait pas ce que c'était.

Donc ton raisonnement ne tient pas.

Ensuite, je sais que c'est une chance de parisien (en l'occurrence banlieue pas Paris) ou encore d'habitant d'une grande ville d'avoir autant de médecins à proximité.
Mais là n'est pas le problème. Et ce n'est pas le sujet non plus. C'est justement ce qui n'est pas normal : avoir autant de choix et ne pas trouver un putain de médecin dispo.

D'autre part, au bout de 5 médecins appelés j'avais déjà appelé mon beau-frère à la rescousse. Les 10 autres je les ai appelés pour en avoir le coeur net et préparer l'édito...

6756 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 08/01/2017 à 20:22

 

6

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par 10r


Bref humour à part le serment pour la plupart est loin d'être hypocrite.

Bah non. La plupart des travailleurs sont motivés par l'argent plus que toute autre chose, les médecins ne font pas exception, sauver des vies est secondaire.

Je prends note également que lorsque l'on parle de généraliste, tu nous donnes un exemple flou de maître conférencier, faut aimer parler pour ne rien dire. Un exemple que je pourrai même détourner de son sens premier pour qu'il soit en faveur de mon point de vue, d'ailleurs, je n'y attarderai pas ça n'est pas intéressant, surtout à partir d'un exemple creux et hors sujet.

Ecrit par Cedric Gasperini

Non mais c'est facile aussi de dire "Ah ben non c'est une grippe donc faut prendre ça ou ca" ou "c'est une laryngite alors faut s'enfiler des bâtonnets de réglisse en suppo".

Quand ta fille a une sale toux et qu'elle a 39,4 degrés de température, tu ne t'amuses pas à tenter de jouer les apprentis médecins. Tu prends rendez-vous et c'est tout.
C'est le doc qui a diagnostiqué une laryngite. Mais avant de la voir, on ne savait pas ce que c'était.

Donc ton raisonnement ne tient pas.

Ou plutôt le tien n'existe pas, je sais ça sonne comme très acerbe mais bienheureux sont ceux qui voient les docteurs comme des sorciers dotés d'une connaissance extraordinaire, c'est qu'ils ne les ont pas fréquentés beaucoup. C'est assez facile oui de faire la différence entre des choses aussi bénignes. Faire la différence entre un toux sèche et une toux grasse, entendre si il y a un sifflement ou un craquement dans les poumons ou s'il n'y en a pas. Après c'est une bonne chose que vous soyez inquiets et protecteurs pour vos enfants.

Je ne juge pas méchamment et si j'insiste c'est pour donner du recul à tout ça. Je vous appelle à relativiser (pas trop hein, j'ai parlé des soins en campagne, pas en Centrafrique).

Ecrit par Cedric Gasperini

Ensuite, je sais que c'est une chance de parisien (en l'occurrence banlieue pas Paris) ou encore d'habitant d'une grande ville d'avoir autant de médecins à proximité.
Mais là n'est pas le problème. Et ce n'est pas le sujet non plus. C'est justement ce qui n'est pas normal : avoir autant de choix et ne pas trouver un putain de médecin dispo.

D'autre part, au bout de 5 médecins appelés j'avais déjà appelé mon beau-frère à la rescousse. Les 10 autres je les ai appelés pour en avoir le coeur net et préparer l'édito...

Je concède totalement le fait que s'ils avaient eu à coeur le bien être de leurs patients ils auraient au moins établi un moyen de passer les malades à leurs confrères ou trouvé une remplaçante. Tout ça va dans mon sens même si je les plains aussi parfois. Je comprends même quelque part le besoin de vacances.

Je prends d'ailleurs note, toujours dans ce soucis de prise de recul, j'imagine que tu as supposé qu'ils étaient en vacances non ? L'un d'eux peut être malade aussi à force d'en fréquenter, ils sont vaccinés contre la grippe, pas contre une bronchite, ça leur arrive à eux aussi. Le docteur que j'avais avant d'en avoir un nouveau depuis l'année dernière, elle était souvent malade à cette période de l'année, elle continuait de travailler, elle, d'ailleurs, de faire ses heures parce que la salle d'attente ne se vide pas. Du point de vue des uns, ce sera de l'inconscience puisqu'elle continue d'être en contact avec des malades ou elle leur transmet sa maladie. Du point de vue des autres, c'est du courage. Une histoire de verre à moitié plein ou à moitié vide, personnellement, je vous dirai que dans les deux cas il faut le finir.

2874 Commentaires de news

Ecrit par Nighthaunter le 08/01/2017 à 23:48

 

7

avatar

Inscrit le 06/12/2009

Voir le profil

Alors on va me sortir le fait que « les médecins ont aussi le droit de prendre des vacances ». Je n’ai jamais dit le contraire. Ils ont aussi le droit de ne pas le faire connement, et de s’organiser entre eux. De réguler les absences pour qu’il y ait au moins des médecins durant les fêtes, durant les vacances. Je veux dire, à une époque, la préfecture obligeait bien les boulangers à gérer leurs congés et à s’entendre pour qu’il y en ait au moins une d’ouverte. Pourquoi n’est-ce pas possible avec les médecins ? C’est quoi, au fait, le serment d’Hippocrate ? N’est-ce devenu qu’un serment hypocrite ? Les médecins qui embrassent la carrière avec conviction et pour l’amour de soigner n’ont-ils été remplacés que par de simples arrivistes qui se soucient désormais uniquement de leurs revenus et leur bien-être ? Le sens du sacrifice, la noblesse de la profession, se sont-ils évanouis avec notre société moderne ?

Déjà, hein, pour remettre les pendules à l'heure d'emblée sur le retards/annulation du médecin :
https://www.facebook.com/pg/BeaulieuBaptiste/videos/?ref=page_internal

Ensuite, oui les médecins peuvent et doivent prendre des vacances.
Le Serment d'Hippocrate ? Tu le sais ? Tu le connais ? Non déjà. Ensuite, pardon mais tu as déjà exercer même une journée la médecine avant de l'ouvrir comme ça ?
L'amour de soigner son prochain tu veux qu'on en parle pour nous jeunes médecins ? Attends bouge pas :

http://www.lavoixdunord.fr/60665/article/2016-10-17/emotion-apres-une-agression-sauvage-aux-urgences-du-ch-dron

C'est beau hein, ton prochain ?
Ensuite, oui on se soucie de nos revenus et de notre bien-être aussi ?
Tu veux que je te parle des vieux médecins comment ils finissent ? Tu sais ceux qui font 8h-22h du lundi au vendredi plus des gardes et astreintes. Toute leur vie. Et que quand ils crèvent dans l'indifférence, leur patientèle gueule parce que, tu vois, ils doivent trouver un autre médecin.
La réalité des choses, c'est que l'on veut aussi vivre un peu à côté Cédric. la je suis en colère quand je lis ton édito et je lis depuis très longtemps Gamalive mais je suis très en colère.
EN colère quand autour de moi mes collègues tombent un à un en dépression, en burn-out, blesser dans leur exercice, mort de fatigue, sans vie, sans gout. Parce qu'ils sont surchargé de travail.
Tu veux ma semaine la Cédric ?
Je viens de faire 78h ! Ouiais 78h de travail, dont 2 gardes de 24h où je n'ai pas dormi aux urgences pédiatriques à soigner des enfants toute la nuit. Dont la moitié venaient pour des conneries que tu aurais honte.
Et tu sais le remerciement que j'en ai ? 1680 euros net ce mois ci, ça fait rêver hein ? On le fait pour les revenus, tu as raison.
Parce que se taper 78h/semaine, voir des dizaines de patients, se faire insulter, se faire prendre pour des bourges qui n'en ont rien à foutre de leur patient alors que derrière, j'ai plus de vie et je rentre, j'ouvre le PC et je vois ton article. Tu sais ce qu'on ressent ? Non, je pense pas.
Alors oui les médecins prennent des vacances comme les autres êtres humains, oui la grippe y'a un traitement : le doliprane, oui c'est désagréable d'avoir un lapin et plein de médecins qui son occuper. Mais y'a aussi SOS Médecins qui oeuvre, y'a aussi les maisons médicales de garde, y'a aussi les circuits courts des urgences adultes. En France, y'a toujours un moyen de se soigner, contrairement à plein d'autre pays. Et la consult est à 23 euros, je te laisse voir les autres pays pour rire.
La j'ai dormi toute la journée parce qu'hier j'ai fait 24h, qu'à 05h du matin je traitais une crise d'asthme sévère seul aux urgences d'un gamin de 2 ans. Et demain, je commence à 8h jusque 18h30 non stop.
Et sans serment d'Hippocrite.

15 Commentaires de news

Ecrit par Nighthaunter le 08/01/2017 à 23:53

 

8

avatar

Inscrit le 06/12/2009

Voir le profil

Alors on va me sortir le fait que « les médecins ont aussi le droit de prendre des vacances ». Je n’ai jamais dit le contraire. Ils ont aussi le droit de ne pas le faire connement, et de s’organiser entre eux. De réguler les absences pour qu’il y ait au moins des médecins durant les fêtes, durant les vacances. Je veux dire, à une époque, la préfecture obligeait bien les boulangers à gérer leurs congés et à s’entendre pour qu’il y en ait au moins une d’ouverte. Pourquoi n’est-ce pas possible avec les médecins ? C’est quoi, au fait, le serment d’Hippocrate ? N’est-ce devenu qu’un serment hypocrite ? Les médecins qui embrassent la carrière avec conviction et pour l’amour de soigner n’ont-ils été remplacés que par de simples arrivistes qui se soucient désormais uniquement de leurs revenus et leur bien-être ? Le sens du sacrifice, la noblesse de la profession, se sont-ils évanouis avec notre société moderne ?

Déjà, hein, pour remettre les pendules à l'heure d'emblée sur le retards/annulation du médecin :
https://www.facebook.com/pg/BeaulieuBaptiste/videos/?ref=page_internal

Ensuite, oui les médecins peuvent et doivent prendre des vacances.
Le Serment d'Hippocrate ? Tu le sais ? Tu le connais ? Non déjà. Ensuite, pardon mais tu as déjà exercer même une journée la médecine avant de l'ouvrir comme ça ?
L'amour de soigner son prochain tu veux qu'on en parle pour nous jeunes médecins ? Attends bouge pas :

http://www.lavoixdunord.fr/60665/article/2016-10-17/emotion-apres-une-agression-sauvage-aux-urgences-du-ch-dron

C'est beau hein, ton prochain ?
Ensuite, oui on se soucie de nos revenus et de notre bien-être aussi ?
Tu veux que je te parle des vieux médecins comment ils finissent ? Tu sais ceux qui font 8h-22h du lundi au vendredi plus des gardes et astreintes. Toute leur vie. Et que quand ils crèvent dans l'indifférence, leur patientèle gueule parce que, tu vois, ils doivent trouver un autre médecin.
La réalité des choses, c'est que l'on veut aussi vivre un peu à côté Cédric. la je suis en colère quand je lis ton édito et je lis depuis très longtemps Gamalive mais je suis très en colère.
EN colère quand autour de moi mes collègues tombent un à un en dépression, en burn-out, blesser dans leur exercice, mort de fatigue, sans vie, sans gout. Parce qu'ils sont surchargé de travail.
Tu veux ma semaine la Cédric ?
Je viens de faire 78h ! Ouiais 78h de travail, dont 2 gardes de 24h où je n'ai pas dormi aux urgences pédiatriques à soigner des enfants toute la nuit. Dont la moitié venaient pour des conneries que tu aurais honte.
Et tu sais le remerciement que j'en ai ? 1680 euros net ce mois ci, ça fait rêver hein ? On le fait pour les revenus, tu as raison.
Parce que se taper 78h/semaine, voir des dizaines de patients, se faire insulter, se faire prendre pour des bourges qui n'en ont rien à foutre de leur patient alors que derrière, j'ai plus de vie et je rentre, j'ouvre le PC et je vois ton article. Tu sais ce qu'on ressent ? Non, je pense pas.
Alors oui les médecins prennent des vacances comme les autres êtres humains, oui la grippe y'a un traitement : le doliprane, oui c'est désagréable d'avoir un lapin et plein de médecins qui sont occupés. Mais y'a aussi SOS Médecins qui oeuvre, y'a aussi les maisons médicales de garde, y'a aussi les circuits courts des urgences adultes. En France, y'a toujours un moyen de se soigner, contrairement à plein d'autre pays. Et la consult est à 23 euros, je te laisse voir les autres pays pour rire.
La j'ai dormi toute la journée parce qu'hier j'ai fait 24h, qu'à 5h du matin je traitais une crise d'asthme sévère seul aux urgences d'un gamin de 2 ans. Et demain, je commence à 8h jusque 18h30 non stop.
Et sans serment d'Hippocrite.

15 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 09/01/2017 à 02:03

 

9

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Salut à toi Nighthaunter,

Sache tout d'abord que je suis très content de voir un message comme le tien. Quelque soit le tournant de la discussion je souhaiterais au passage qu'elle soit dirigée vers l'apaisement (ouai zéro chance avec moi dedans je sais) et je comprendrai totalement si tu ne trouves pas le temps de donner suite à celle-ci.

J'ai trouvé le témoignage vidéo du lien facebook que tu as fourni, plutôt intéressant. Je ne crois pas que le ton de l'édito soit à l'opposé ceci dit de ce témoignage. Comme tu le sais en tant que lecteur, les édito sont généralement tournés vers l'exagération. Ainsi je me permets de noter que tu n'as pas vraiment relevé ou remis en question le fond du problème.

S'il est tout à fait normal de prendre des vacances, le système est-il optimal lorsque l'on se retrouve dans des situations où l'on a un médecin généraliste sur 15 pour faire les visites à domicile ? Si sa formulation est provocatrice et parfois maladroite (je rappelle c'est l'édito d'un papapoule, pas celui d'un journaliste d'un magazine de santé ou un journal officiel, soyons indulgents), le problème soulevé existe, puisque s'il n'était pas dramatique pour Cédric d'attendre quelques jours de plus ou même s'il pouvait trouver des solutions ailleurs, quand on parle des semaines que vous passez, il faut justement penser à l'état dans lequel on doit retrouver les 2 généralistes sur 15 travaillant cette semaine là.

Si l'on pouvait éviter de répéter sans cesse que notre système est le meilleur du monde, c'est la meilleure excuse pour ne rien changer et laisser les choses telles qu'elles sont. Je l'entends de patients, de journalistes, de médecins et c'est de la connerie. Je trouve les râleurs, même ceux qui exagèrent et sont trop agressifs, beaucoup plus constructifs au final.

Pour finir si ça ne te dérange pas Nighthaunter, peux tu préciser quel est ton job ? Je vois que tu as évité de le dire clairement, sache que quel qu'il soit ça ne discrédite en rien ton témoignage, c'est juste pour poser le mieux possible les bases d'une discussion claire.

2874 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 09/01/2017 à 08:13

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Nighthaunter

[quote]Plein de choses
Ah oui, j'avais oublié de dire que c'est aussi susceptible, un médecin ! smiley 7

Respire, et remets les choses en perspective.

Je me doute que lire ce genre d'article quand tu viens de te taper une semaine pleine, ça peut mettre les nerfs. J'en suis conscient. Quand je vois des types taper "bêtement" sur le métier de journaliste, j'ai la même réaction en premier lieu. Mais après, j'essaie de ne pas le prendre pour une attaque personnelle, mais je prends du recul sur la situation.
Fais la même chose et permets-moi donc de préciser quelques petites choses.

- Tous les médecins ne sont pas aussi consciencieux que tu sembles l'être.
- Tous les médecins ne font pas 78h par semaine.
- Certains médecins sont nuls.
- D'autres ne sont vraiment pas à l'écoute des patients. Avant de trouver mon médecin traitant, j'en ai fait 3 autres, au choix dédaigneux, condescendants ou je m'en-foutistes.
- Tous les médecins ne font pas des gardes à l'hôpital.

Bref, il y a matière à critiquer. Et de toute manière, encore une fois, là n'est pas la question. Tu fais dériver le sujet sur quelque chose de plus vaste. Ma critique première était qu'il y a un total manque d'organisation. Et je campe sur mes positions : ne pas avoir de médecin capable de t'accueillir un 24 décembre parce qu'ils sont tous en vacances (pas malades comme le suggère Scudik, puisque les répondeurs étaient formels et donnaient comme raison une semaine, voire parfois plus, de congés), ce n'est pas normal. Et oui, si je n'avais pas eu la solution de mon beauf, j'aurais appelé SOS médecins. Mais je trouve dommage d'être obligé d'en arriver là.

Après, je ne dis pas non plus que je n'ai pas été un poil trop méchant dans mon édito. Mais hé, vous me connaissez. Plutôt que de dire qu'untel a été un petit peu méchant, je préfère grossir le trait pour dire que c'est un gros enculé. smiley 7

Maintenant, si tu veux dévier sur un sujet plus vaste, permets-moi de préciser quelques petites choses.
- L'agression d'un médecin, tout comme celle d'un pompier ou d'un représentant de la loi est une honte et mérite d'être traitée avec la plus grande sévérité. C'est quelque chose qui me révolte et me révoltera toujours. Taper sur un type qui est là pour t'aider, je trouve que c'est le summum de la connerie.
- Ton lien sur le retard des médecins est certes touchant. Mais loin d'être une généralité. Le retard des médecins est la plupart du temps dû au fait qu'ils prennent des rendez-vous toutes les 10 ou 15 minutes et que certains rendez-vous débordent. Reste que ces débordements n'ont pas à être imputés aux médecins. Notamment quand c'est la mère (ou le père) de famille qui débarque avec ses 3 gamins alors qu'elle n'avait qu'un rendez-vous... Bref, l'attente d'un médecin, c'est casse-couilles. Mais c'est comme ça et je ne les en blâme pas. Note que je ne parlais pas de ça dans l'édito, mais d'une annulation très tardive et d'un sérieux problème de cohérence dans les horaires données.
- Le système de santé est loin d'être parfait. Je ne le nie pas.
- Les hôpitaux publics manquent de moyen. C'est une évidence. Et les gens qui y travaillent sont exploités et sous-payés. C'est une honte. S'il y a bien un combat social que je soutiendrai toujours, c'est celui-là.

Et pour conclure :
- Le métier de médecin est formidable. Il y a des gens formidables, dévoués à leur métier, et qui sauvent des vies. J'ai une pédiatre, notamment, qui a sauvé celle de ma fille. Donc non, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : les médecins ont un

6756 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 09/01/2017 à 08:21

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Et pour conclure sans être coupé parce que j'ai appuyé comme un con sur le mauvais bouton :
- Le métier de médecin est formidable. Il y a des gens formidables qui l'exercent. Des gens dévoués à leur métier. Des gens qui sauvent des vies. J'ai une pédiatre, notamment, qui a sauvé celle de ma fille. Donc non, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : les médecins ont un rôle essentiel et primordial. Il en existe des tas qui sont exceptionnels. Et Nighthaunter, en lisant ton emploi du temps et ton dévouement, je te classerais bien dans cette catégorie, même sans te connaître.

Il ne faut pas confondre un coup de gueule sur un moment donné et une condamnation totale de toute une profession.
Mon propre médecin était lui-même en vacances. Ça n'enlève rien à l'estime que je lui porte.

6756 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 09/01/2017 à 11:03

 

12

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

(pas malades comme le suggère Scudik, puisque les répondeurs étaient formels et donnaient comme raison une semaine, voire parfois plus, de congés)

Merci d'avoir précisé, non parce que ça aurait pu être le cas, c'est l'hiver pour eux aussi.

2874 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 09/01/2017 à 20:00

 

13

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

L'agression d'un médecin, tout comme celle d'un pompier ou d'un représentant de la loi est une honte et mérite d'être traitée avec la plus grande sévérité.
L'agression de toute personne quelle qu'elle soit.

1507 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/01/2017 à 10:40

 

14

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Tidus

L'agression de toute personne quelle qu'elle soit.
Ah non. Pas les vieux. Ni les nains. Ni les handicapés. Soyons sérieux, un peu.

6756 Commentaires de news

Ecrit par Sly le 10/01/2017 à 11:01

 

15

avatar

Inscrit le 21/10/2013

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Ah non. Pas les vieux. Ni les nains. Ni les handicapés. Soyons sérieux, un peu.
Et les roux? On peut les roux?

785 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

30333-medecin-absence-fete-noel-malade-mort-rendez-vous