L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 15 octobre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Un de plus

imageJe viens donc de passer une année de plus. Vendredi. 13 octobre. Parfaitement. Et pour ceux qui se demandent à quel âge canonique j’en suis et qui ont la flegme d’aller vérifier sur Facebook, dites-vous que c’est extrêmement simple. C’est un nombre tribonaccique, octaédrique et heureux. C’est aussi le nombre de Barack Obama, ce qui me fait dire que l’année prochaine, ce sera quand même nettement moins drôle…

Toujours est-il que même si je peste régulièrement dans ces colonnes contre le temps qui passe, la société qui part en couilles et la jeunesse atteinte de crétinisme chronique, j’avoue qu’en réalité, je me fous cordialement des années supplémentaires qui s’ajoutent inévitablement chaque 13 octobre et me poussent inexorablement vers la sénilité que j’espère atteindre le plus vite possible afin de pouvoir oublier combien vous êtes cons.
Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Je peste ces derniers temps contre l’âge à cause des petits pépins physiques qui s’accumulent se font plus nombreux à chaque sortie sportive un peu trop soutenue et qui ont tendance à me miner le moral. Mais sinon, pour le reste, un an de plus ou un an de moins, c’est du pareil au même. Ça ne m’empêchera jamais de continuer à faire l’imbécile et tenter chaque jour qui passe d’élever la connerie au rang d’art. J’espère même atteindre la centaine – ou pas loin – dans l’espoir d’organiser un chat en déambulateur dans les rayons du supermarché du coin, avec tous mes potes. En plus, comme on sera tous incontinents, ça donnera un petit côté « Mario Kart » avec des passages glissants. Et ceux qui seront atteints d’Alzheimer auront des trajectoires imprévisibles. Rien que d’y penser, j’ai hâte, on va vraiment bien se marrer.

imageMais bref. Le fait que je me fous éperdument de mes anniversaires ajouté au fait que je déteste être mis en avant sur des évènements particuliers ont donc poussé ma chère et tendre à organiser une petite soirée entre potes pour fêter ce passage à une nouvelle année.
Non parce que, au risque de vous surprendre, et en totale contradiction avec le principe même de ces éditos, je déteste être en pleine lumière. Oui mais c’est comme ça. Si vous n’avez pas encore compris qu’entre la réalité et le contenu de ces éditos, il y a une différence (parfois énorme), et que vous prenez tout au premier degré, franchement, je ne peux rien pour vous.
En tout cas, voilà. Je déteste être l’attention principale, voire l’attraction principale, voire même l’attraction sexuelle ou l’attraction avant. Ma femme le sait, alors comme elle m’adore et ne rate jamais une occasion de me montrer à quel point elle m’adore, et que c’est bien fait pour ma gueule qu’elle m’adore comme ça, elle a donc décidé d’inviter toute une ribambelle d’amis.

imagePour le coup, je ne vais pas me plaindre, hein. J’ai été ravi de tous les voir. Sauf un (ou une, je vous laisse deviner), mais bon, c’est comme ça*.
Et nous avons passé une chouette soirée durant laquelle j’ai pu constater à quel point je passe pour un sacré alcoolique auprès de toutes mes connaissances. Si, si. Je sais que j’avais déjà la réputation d’être un psychopathe en puissance, mais maintenant, je pense qu’ils ont l’image de moi d’un psychopathe alcoolique. Recevoir 14 bouteilles (Whisky, Rhum, Vin, bière, Champagne…) soit plus d’une bouteille offerte par couples présents ce soir-là…  ça frise l’indécence.
Ou alors c’est une marque d’amitié et ils compatissent à mon quotidien fait de violences conjugales, d’entrée dans l’adolescence de ma fille aînée et d’une farouche et récurrente envie de me briser les gonades chez ma fille cadette. D’où la nécessité de boire pour supporter.
Même si parmi les 14 bouteilles, il y en a quand même une qui est franchement dégueulasse à se demander comment ils ont pu acheter cette merde*.

Bref, j’ai eu un an de plus. Et c’était quand même chouette. Merci à tous ceux qui l’ont fêté avec moi. Merci à tous ceux qui me l’ont souhaité. Et à l’année prochaine pour se remettre une mine ensemble.

*J’aime bien balancer ce genre de petite remarque destinée à pourrir la vie de mes potes qui vont donc forcément se demander s’il s’agit d’eux. Je suis vraiment un connard.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 15/10/2017 à 13:37

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Santé smiley 12
Je boirai un verre en ton honneur smiley 17

4195 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 15/10/2017 à 14:31

 

2

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

lvl up ... :p

537 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 16/10/2017 à 13:53

 

3

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Je déteste être l’attention principale
Rassure-toi, le buffet, le bar et les femmes de tes potes, c'était ça qui captait l'attention smiley 18

1216 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

32745-anniversaire-fete-amis-alcool-mario-kart-deambulateur