L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 12 novembre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

A boire !

imageCe soir, c’est nuit jeu de rôle. Oui, parce que même père de famille, même à plus de quarante balais, même si le genre est largement tombé en désuétude depuis que les jeunes préfèrent une manette à une paire de dés à vingt face, j’aime me taper de temps en temps une bonne petite soirée jeu de rôle. Et oui, quand je dis ce soir, c’est parce que j’écris cet édito samedi soir, une fois n’est pas coutume. La partie durant toute la nuit, je risque de regagner mes pénates et mon lit douillet au lever du soleil, alors autant vous dire qu’écrire un édito risque d’être le cadet de mes soucis demain matin…

Avec le petit plaisir de « tiens, il est 18h45, la partie commence à 19h30, j’ai oublié d’écrire mon édito ». Je vous passe le « putain de bordel de con que je suis » rajouté après, doublé du « Ramenez-moi ma bouteille de whisky, ça va aider à écrire plus vite ! ».

Allez, hop, un verre.

Je vous aurais bien parlé du jeu de rôle, de mes souvenirs adolescents à base de Chtulhu, de Cyberpunk, de Vampires, de Rêve de Dragons, de Nephilim et j’en passe et j’en oublie. Mais là, du coup, je manque de temps. D’ailleurs, ce soir, c’est Runequest. Et c’est moi qui masterise. Je leur ai conconcté un petit scénario pas piqué des vers, je ne vous raconte pas… Parce que oui, j’écris mes propres scénars. Je préfère. Quitte à faire voyager des joueurs, quitte à leur faire vivre de fantastiques aventures, autant voyager avec eux et donc les emmener là où j’aimerais être. Mais bon. Je manque de temps pour développer tout ça, pour vous parler des moments horribles ou épiques, marqués de manière indélébiles au fil des parties. Aujourd’hui, nous en écrivons d’autres. Et purée, ça fait du bien. Parce que oui, c’est entre adultes quarantenaires uniquement. Sans enfant.

imageAllez, hop, un verre.

Du coup, je vous aurais bien fait un paragrapeh sur les enfants. Sur l’importance de se garder quelques soirées sans eux. Et quanbd je dis quelques, c’est « dès qu’on peut ». Là, ud coup, je vous entends déjà jouer les moralisateurs à base de « il est pas gentil, gnagnagna, mauvais père, gnagnana, il aime pas ses enfants, gnagnagna ». Attendez d’en avoir avant de la razmener. Et vous comprendrez qu’on peut aimer ses enfants immensmément mais parfois ne plus pouvoir les supporter. Et pour recharger les batteries, franchement, rien ne vaut une petite soirée, et donc là une petit enuit, sans enfant.

Allez, hips, un verre.

imageJe vous aurais bien parlé aussi de Bernard Cantat, tiens. Euh, nan, pas Bernard, Bertrand, c’est vrai. Bertrand Cantat. Je vbouslais revenir sur la polémique suite à la couverture des Inrocks qui lui était consavrée. J’avais juste envie de rappeler un petit truc, au passage. On peut se dire que ce ne fut pas assez (et je suis de cet avis), on peut se dire qu’il aurait d^ùu être enfermé plus longtemps (et je suis de cet avis) et qu’un meurtre, quelles que soient les circonstances atténuantes ou aggravantes ne devrait pas être sanctionén de 8 ans de prison seuleement (et je suis de ceux-là) avant d’être finalement libéré au bout de 4. Mais quoi qu’il en soit, au bout du compte, il a purgé sa peine. Aux yeux de la loi, il a payé pour ses fautes. Il n’y a donc aucune raison de l’empêcher d’exercer son métier. Quand bien même ce métier est public. Après, on pourra débattre sur la morale, certes. Mais les faits sont làç. A contrario, je vous rappelle qu’on peut violer des mineures, échapper à la loi, être protégé par le gouvernement, et avoir meêm droit à une restroscpective dans un musée. Youpi.

Allez, hop,encvore une verre.

Sur ce jhe crois qu’il ecommenf à etre ctard et iil faut drait que mle me voug potur alelrt và la soirée . c’edst pas tout mais avec ces conneriw d’eztio je vbais aêtre en ratar’d moi. Hahahahaha ça vbatêter cool cette soirée jeu deorole je sanens que l’on va bien s’amuser. Meê sqi moi poru le coup, j’vais peutêtre aller codmtrirm uin peu avant d’y aller.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Yutani le 12/11/2017 à 12:51

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Je vous aurais bien parlé du jeu de rôle, de mes souvenirs adolescents à base de Chtulhu, de Cyberpunk, de Vampires, de Rêve de Dragons, de Nephilim et j’en passe et j’en oublie
tu as du passer par "L'oeil Noir" ausi j'imagine ^_^

Long Live and Hangover Cedric smiley 9

4574 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

33001-soiree-jeu-de-role-runequest-bertrand-cantat