L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 16 mai 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Laissez-moi rire

imageJe cite souvent une phrase, de mon cru je tiens à le préciser, concernant mon métier, mon travail, ma façon de voir les choses : « L’important, c’est d’être con. Mais de l’être intelligemment ».
En fait, sous cette citation qui mériterait à coup sûr d’entrer dans les dictionnaires ou, mieux, d’être inscrite comme maxime dans de nombreux établissements, qu’ils soient scolaires, politiques, sociaux, sportifs, se cache une philosophie extrêmement simple. Il faut savoir faire le pitre, ne pas se prendre au sérieux, avoir de l’humour et de l’autodérision. Mais le faire intelligemment. A savoir, continuer à faire son métier sérieusement et avec application.
 
Appliqué aux news ou tests que nous vous écrivons quotidiennement, par exemple, cela signifie que les traiter avec humour, glisser une petite phrase débile par-ci par-là, permet d’offrir une certaine légèreté, un certain état d’esprit. Mais que cela ne doit pas empêcher de livrer les informations correctement et garder à l’esprit le but premier de l’information, à savoir informer, avant même de divertir.
 
C’est un style, une philosophie, que j’ai depuis toujours suivi. Du moins depuis que je bosse. Avoir un style léger. Balancer quelques petites vannes. Parce que les textes de nombreux confrères, tout aussi talentueux soient-ils, ont tendance à m’endormir, voire me lasser, ou tout simplement me gonfler, au fil de leur lecture. Il manque la petite accroche, la petite étincelle qui captera définitivement l’attention du lecteur. Et pour moi, cette petite étincelle passe par l’humour.
 
Mais cela ne s’applique pas seulement aux textes. Cette maxime, « L’important, c’est d’être con. Mais de l’être intelligemment », est devenue, au fil du temps, une véritable philosophie de vie. Le monde se prend suffisamment au sérieux pour qu’on fasse de même. Avoir de l’autodérision. Avoir le sens du ridicule. Mais en restant un maximum professionnel dans son travail.
 
Je crois que nous avons montré, une fois de plus, vendredi midi, que nous avions justement ce sens de l’autodérision et du ridicule. Parce que nous avons atteint des sommets (même des petits sommets)… ou des gouffres (même des petits gouffres), c’est selon sa façon de voir les choses. Mais honnêtement, ce fut amusant. Nous y avons pris du plaisir. J’espère que vous aussi. J’aimerais avoir le temps d’en faire plus. Les moyens d’en faire de plus énormes. Qui sait. Cela viendra peut-être.
 
Mais voilà. Le jeu vidéo, c’est avant tout du plaisir, de la légèreté, de l’amusement.
 
imageJe sais que beaucoup ne partagent pas cette idée. Il suffit de parcourir la plupart des autres sites de jeux vidéo pour s’en rendre compte. J’ai même eu, déjà, des discussions avec des confrères qui, eux, ne supportent pas les traits d’humour qui viennent pigmenter mes textes. Parce que l’information est quelque chose de sérieux et ne doit pas être parasitée.
Oui, mais, c’est du jeu vidéo. Et pour moi, le plus important, c’est le mot « jeu ». Ce doit être, ce doit rester, un loisir. Quelque chose de léger. Quelque chose de simple. Quelque chose pour « s’amuser ». Et c’est aussi pourquoi ces querelles de cour de récré entre pro-360, pro-PS3, pro-Wii, m’exaspèrent tant. Cette intolérance que l’on retrouve aussi chez quelques fans de certains jeux. Alors que, oui, c’est du jeu. Ce n’est que du jeu.
 
Cet édito est d’ailleurs tout destiné à dériver sur les travers d’une société malade. La nôtre, en l’occurrence. Malade d’ennui. Malade de carcans. Etouffée par la prétention, l’orgueil, l’intolérance. Je suis complètement navré, blessé et amer, lorsque je vois certains sketches ou certaines paroles de nos aînés, humoristes pour la plupart, et que j’entends des « halala, c’était le bon temps, on ne pourrait plus faire la même chose aujourd’hui ». J’en suis malade. C’est la preuve, à mon sens, la plus flagrante et la plus impitoyable de notre perte de liberté. Liberté de rire. Liberté de nous moquer. Liberté d’expression.
Dans une chanson dont la qualité est ce qu’elle est, certes, mais dont les paroles sont d’une vérité cruelle, Didier Bourdon, ex-Inconnus, expliquait que l’on « ne peut plus rien dire ».
Et paradoxalement, cette perte de liberté a suivi l’explosion d’Internet. La liberté d’information et de communication. Simplement parce qu’aujourd’hui, si tout un chacun a accès à une incroyable source d’information et de colonnes pour s’exprimer, cela concerne également les intégristes. Pas seulement religieux, mais également de pensée. Et l’humour étant une des choses les moins universelles au monde, elle subit les affres des bien-pensants, des Ayatollahs de la pensée unique,  des fascistes de la bienséance.
On ne peut plus rien dire. Plus rien faire. Sous peine d’être condamné ou menacé. Je n’en parle pas forcément, mais je reçois régulièrement des mails d’insultes. Une référence, un jeu de mot, un trait d’humour particulier et de suite, quelqu’un se sent atteint, froissé, vexé, et vous met au pilori. Insultes, donc, mais aussi menaces. Je ne compte plus les « retirez cette phrase ou je porte plainte ». Voire les « j’exige un droit de réponse », « j’exige des excuses publiques » et j’en passe.
Je n’ai jamais cédé devant ces extrémistes qui se croient les croisés de la religion du bon goût. J’ai toujours dialogué, parfois réussi à convaincre du ridicule de leur emportement, mais, la plupart du temps, cela s’est terminé par un « puisque c’est ça on se retrouve au tribunal » de leur part (ce qui, pour l’instant, ne s’est jamais produit, soit dit en passant).
Et pour des broutilles. Des petites vannes du genre « ces développeurs sont des mongoliens » qui, selon certains, porte préjudice à tous les trisomiques. Des « c’est excitant comme un curé lors d’une retraite de scouts adolescents » qui pour certains mériteraient la crucifixion. Des « aussi doux et voluptueux que des jeunes filles en fleur à la poitrine naissante » qui sont, pour d’autres, des appels à la pédophilie. J’ai même eu des insultes et reçu des qualificatifs tels que « raciste » ou « lepeniste » pour un simple sous-titre et le fait d’avoir inscrit les mots « coran-approved » dans une simple news qui, pourtant, à la base, était un simple constat et non pas une critique religieuse.
 
image« On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui » est une citation célèbre et souvent mise en avant. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, ce n’importe qui a accès à tout et se permet donc d’imposer sa volonté et sa vision du monde.
J’ai envie de pouvoir vanner les gens, indépendamment de leur religion, couleur de peau ou courant de pensée. J’ai envie d’être encore libre de sortir des « conneries » sur les juifs, les musulmans, les cathos, les arabes, les noirs, les blancs, les jaunes, les rouges, sur les gens de droite, de gauche, d’extrême-droite, d’extrême-gauche, sur les hétéros, les homos, les « bi », sur les mômes, sur les vieux, sur Christophe Maë, sur Christophe Willem, sur Michaël Jackson (oui, j’ai même eu des mails d’insultes suite à ces news ou ).
Et ne croyez pas que les joueurs soient différents dans leur intolérance. Dire du mal de Zelda, Final Fantasy ou GTA, c’est aussi s’exposer à des insultes et des menaces (une des rares menaces de mort que j’ai reçue était à propos de Final Fantasy, soit dit en passant).
 
Aujourd’hui, j’enrage de cette époque où la liberté se meurt sous les coups répétés des extrémistes de la pensée unique, des soldats de la bienséance, des croisés du bien-pensant.
Parce que l’humour n’est pas forcément, comme ils veulent nous le faire croire, un manque de respect, une volonté de ridiculiser, voire une attaque, mais simplement une volonté de désacraliser, un moyen de passer outre un drame, de supporter une pression, mais aussi de ne pas oublier que l’homme est plus important. L’homme en tant qu’être. Plus important qu’un courant de pensée, qu’une religion, qu’un Etat, qu’une politique. Et qu’avant tout, il faut aimer la vie.
 
Voilà. Un édito qui peut paraître naïf ou même niais. Mais qui est simplement l’expression frustrée d’un pitre qui aimerait ne pas avoir à mettre un costume cravate et qui voudrait continuer à porter un pantalon trop grand pour lui avec des bretelles, de grandes chaussures, et un nez rouge.
M’en fous. Un jour je prendrai peut-être une balle. Mais je continuerai jusqu’au bout.
 
En tout cas, la semaine prochaine sera une semaine Perse. Le test du jeu Prince of Persia, la critique du film… plus un petit concours sympathique.
Vais ptêt me balader en babouches, moi. Ça chie grave la classe, des babouches.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par AlexC le 16/05/2010 à 12:11

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

C'est dingue comme je suis en accord complet avec ta philosophie. Vraiment, j'essaie de la répéter à tout le monde.



Blaise Pascal a démontré toute l'inanité de la vie humaine, toute sa vanité (au sens de creuse).



Alors pourquoi se prendre au sérieux, alors, qu'au fond, nous ne sommes que des animaux évolués qui veulent (pour se dissocier de l'animal) se prendre au sérieux, que ce soit en regardant le JT de Laurence Ferrari ("c'est de l'info, c'est important") ou en ne glissant aucune vanne dans le test du dernier GTA.















sur Christophe Maë



Non ! J'ai dit non ! smiley 33











Voilà. Un édito qui peut paraître naïf ou même niais.



A part pour les ayatollahs de la pensée unique, je ne vois pas pour qui.





En tout cas, la semaine prochaine sera une semaine Perse. Le test du jeu Prince of Persia, la critique du film… plus un petit concours sympathique.



Et on oublie Red is Dead Red Dead Redemption, le jeu de l'année ?

3088 Commentaires de news

Ecrit par voodka2027 le 16/05/2010 à 13:11

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Jolie edito...

Ne te laisses pas abattre par ces mails que tu reçois Cedric, car nous on aime ton humour !

350 Commentaires de news

Ecrit par Demonix le 16/05/2010 à 13:21

 

4

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

(une des rares menaces de mort que j’ai reçue était à propos de Final Fantasy, soit dit en passant).


J'ai beaucoup aimé ce moment la.

smiley 26



Sinon la touche d'humour dans chaque news c'est bien ce qui fait que c'est le seul site de jeux vidéo que je fréquente tous les jours.

1201 Commentaires de news

Ecrit par MadBap le 16/05/2010 à 13:22

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Je n'ai qu'une chose à dire : Big Bisous ! smiley 13

1495 Commentaires de news

Ecrit par Suicide-snake le 16/05/2010 à 14:03

 

7

avatar

Inscrit le 13/05/2010

Voir le profil

J'ai la vision d'un Cédric sur une estrade, entouré de con citoyen de Gamalive



Il dit "I have a dream"



Et il se prend 4 balles dans le buffet par un fan de FF 13 smiley 16



'foiré de fan de Final Fantasy...

253 Commentaires de news

Ecrit par h1fra le 16/05/2010 à 14:11

 

9

avatar

Inscrit le 16/01/2010

Voir le profil

Vais ptêt me balader en babouches, moi. Ça chie grave la classe, des babouches.


Tu va recevoir une plainte d'une association qui milite pour le port des babouches, parce que t'a mis chie et babouches dans la même phrase c'est honteux!! :D

40 Commentaires de news

Ecrit par Naarf le 16/05/2010 à 15:08

 

10

avatar

Inscrit le 25/03/2010

Voir le profil

Aahhh les fans de fans de FF et leurs pensées assassines pour les non-fans de FF...









Depuis Desproges et consorts, c'est vrai qu'on commence sérieusement à s'emmerder.

Très bon édito. Donc, merci à toi Cédric et à toute l'équipe de Gamalive smiley 9.

395 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 16/05/2010 à 15:37

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par machomachoman

c'était "si je te croise dans un couloir tu vas mourir"? smiley 13
Non, c'était plutôt du genre "je vé retrouvé ou t'abite et je vé venir te fère la pau".

Mais bon. Le problème, c'est que par chez moi, on est assez mal desservis par les bus et que sa mère lui a demandé de ne pas trainer quand il sort du collège, alors j'ai encore quelques petites années devant moi...

6669 Commentaires de news

Ecrit par Raily le 16/05/2010 à 16:31

 

12

avatar

Inscrit le 25/10/2009

Voir le profil

Cedric, je t'interdit d'arrêter tes traits d'humour dans toutes les news que tu écrits (et même commentaires, tient, soi dit en passant). smiley 7



Comme dit par un lecteur plus haut, c'est l'une des principales raisons qui font que je ne visite que ce site de jeux vidéos et pas un seul autre. smiley 8



/modeBouletOn

smiley 28smiley 28smiley 28 Si t'arrête l'humour, t'es bon pour la fusillade ! smiley 16smiley 16smiley 16

/modeBouletOff

27 Commentaires de news

Ecrit par Julien69 le 16/05/2010 à 16:42

 

13

avatar

Inscrit le 05/05/2010

Voir le profil

Cedric ne risque rien, car un fan androgyne avec une épée de 3 mètres, ça se repère de loin !

77 Commentaires de news

Ecrit par Amnenos le 16/05/2010 à 17:15

 

15

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Demonix





Sinon la touche d'humour dans chaque news c'est bien ce qui fait que c'est le seul site de jeux vidéo que je fréquente tous les jours.


Même chose pour moi smiley 9

418 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 16/05/2010 à 17:25

 

16

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par MadBap

Je n'ai qu'une chose à dire : Big Bisous ! smiley 13
+1





smiley 20

882 Commentaires de news

Ecrit par Lyrad le 16/05/2010 à 17:29

 

17

avatar

Inscrit le 27/11/2009

Voir le profil

Ecrit par Real FBBF

Tiens, on va avoir droit à un énième lâché de foutre sur Final Fantasy sur Gamalive, ça faisait longtemps...


Rabats-joie smiley 30



Sinon moi aussi, je suis ce site uniquement pour cet humour tranché qui fait toute son accroche.

784 Commentaires de news

Ecrit par Vincent Cordovado le 16/05/2010 à 18:24

 

18

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Militons smiley 54

873 Commentaires de news

Ecrit par Conacht le 16/05/2010 à 18:34

 

19

avatar

Inscrit le 22/10/2009

Voir le profil

Mouais c'est effectivement un peu simpliste comme vision des choses, car la liberté d'expression, c'est bien joli, mais ça a des limites bien définies par la loi: on peux être condamné pour propos racistes(même sous couvert d'"humour"), apologie de crimes contre l'humanité, révisionnisme et j'en passe... Et heureusement d'ailleurs qu'on ne peux pas dire n'importe quelle atrocité, car les mots ont un poids et une influence, surtout quand ils sont relayés par les médias.

Attention je ne parle pas de tes propos Cédric , la news sur Dante Inferno, par exemple, ne me semble pas spécialement raciste...

32 Commentaires de news

Ecrit par Demonix le 16/05/2010 à 19:05

 

21

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Real FBBF

Tiens, on va avoir droit à un énième lâché de foutre sur Final Fantasy sur Gamalive, ça faisait longtemps...


C'est marrant le lâché de foutre j'aurais plutôt tendance à voir ça du coté des fans.

1201 Commentaires de news

Ecrit par g_bandini le 16/05/2010 à 19:07

 

22

avatar

Inscrit le 05/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Conacht

Mouais c'est effectivement un peu simpliste comme vision des choses, car la liberté d'expression, c'est bien joli, mais ça a des limites bien définies par la loi: on peux être condamné pour propos racistes(même sous couvert d'"humour"), apologie de crimes contre l'humanité, révisionnisme et j'en passe... Et heureusement d'ailleurs qu'on ne peux pas dire n'importe quelle atrocité, car les mots ont un poids et une influence, surtout quand ils sont relayés par les médias.

Attention je ne parle pas de tes propos Cédric , la news sur Dante Inferno, par exemple, ne me semble pas spécialement raciste...



Personne ne conteste qu'il est important d'être un peu vigilant, et de ne pas laisser diffamer tout le monde à tout va. Le truc c'est qu'il y a de plus en plus une éspèce de parano ambiante qui est fatiguante. Quand t'es un mec bien, que tu sais que tu es à des années lumières d'être raciste, que tu sors une blague parce que tu la trouve bien amenée et marrante dans un cadre particulier, c'est fatiguant de voir tout le monde s'en offusquer, et surtout de devoir constamment se justifier, car une blague justifiée, recadrée, excusée, est toujours nettement moins drôle.



Bref, c'est chiant de devoir constamment prendre des pincettes pour ne pas offusquer les gens trop cons pour voir que, justement, c'est l'absence de pincette qui est parfois rigolote.





323 Commentaires de news

Ecrit par ethan le 16/05/2010 à 19:08

 

23

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Tu peux toujours dire ce que tu veux, tant que ça reste dans un cadre privé. Mais le fait de le dire sur internet, ça change la donne. Enfin je crois ? C'est peut-être pour ça que tu reçois des menaces et des insultes. Si tu sors une vanne en discutant avec quelqu'un ou entre amis, c'est dit et voilà, on oublie. Mais écrit sur un site internet, ça reste "gravé" et accessible à tous, c'est sans doute ça qui les gène ?



Perso j'adore lire gamalive. J'aime l'humour que vous placez dans vos articles et je vote pour que ça continue ^^



ps: il y a encore des gens qui aiment ff 13 ? Incroyable...

662 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 16/05/2010 à 19:16

 

24

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Conacht

Attention je ne parle pas de tes propos Cédric , la news sur Dante Inferno, par exemple, ne me semble pas spécialement raciste...
Elle ne l'est pas !

Le truc, c'est que dans cet édito, je ne parle pas des propos difâmants, racistes, insultes ou autres. Je parle de simples traits d'humour.

Genre GTA : "C'est un voyou, bah, pas étonnant, c'est un immigré". Zou, tu déconnes, tu colles un bon gros cliché pour montrer l'énormité débile de cette pensée. Et derrière, tu as des gens qui le prennent au premier degré et qui te collent des mails d'insultes et des menaces de procès. smiley 9

6669 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 16/05/2010 à 19:19

 

25

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Je me souviens d'un handicapé moteur lourd qui m'avait sorti "Tu sais la différence entre un handicapé et un légume ?... La chaise roulante".

Essaie de sortir ça en société...

Le fait est que c'est souvent des gens qui veulent t'imposer leur pensée, leur bienséance, qui s'en offusquent. Et ils ne sont quasi jamais concerné par la chose, d'ailleurs. Ils ouvrent juste leur gueule pour t'imposer leur pensée. Leur mode de vie. Alors que les premiers concernés par la vanne ont de l'humour et en rigolent !

6669 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

5794-edito-rire-intolerance-humour-extremistes